dimanche 13 mars 2011

Cuba / Cayo Piedras del Norte, Punta Lucrecia et Cayo Guano del Este

 
Cuba.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant les phares de Cuba.
Les timbres montrent les phares de Cayo Piedras del Norte, Punta Lucrecia et Cayo Guano del Este.




Oblitération faite à Habana 6 (La Havane), le 15.10.1981
Cachet commémoratif avec le dessin d'un phare stylisé
Édition : Empresa de Correos de Cuba
Illustration de l'enveloppe : positionnement des phares sur la carte de Cuba
Dimensions de l'enveloppe : 89 mm x 152 mm


Thème des timbres : phares de Cuba, série II, trois timbres différents
Date d'émission : 15.10.1981
Autorité postale émettrice : Empresa de Correos de Cuba
Valeurs faciales : 3; 13 et 40 centavos (centièmes de peso cubain - CUP) [1]
Dessinateur : Roberto Quintana
Dimensions des timbres : 33 mm x 44 mm
Imprimeur : Planta Impresora de Especies Postales
Impression : offset
Dentelé : 12 ¾
Taille de la feuille : 25 timbres
Numéros des catalogues : Yv 2294 - 2296 / M 2589 - 2591 / S 2440 - 2442 / SG 2746 – 2748

[1] Cayo Piedras del Norte [3 c], Punta Lucrecia [13 c] et Cayo Guano del Este [40c]






A. Le phare Cayo Piedras del Norte (23° 14' N & 81° 07' W) se trouve sur la petite île (cayo) du même nom située à l'extrémité de la péninsule de Hicacos.
En mer des Caraïbes, la péninsule de Hicacos constitue l'extrémité nord de l'île de Cuba et héberge l'un de plus importants sites touristiques du pays : la ville de Varadero.

Construit en 1857, durant la période coloniale espagnole ; ce phare remplace une ancienne structure bâtie en bois et détruite par un cyclone, l'année précédente.

La tour, de section circulaire, est construite en maçonnerie de brique et peinte en blanc. La lanterne, de couleur gris métallisé, est surélevée par un prolongement (cylindrique) de la tour. La lanterne et son support disposent chacun d'une rambarde métallique de forme circulaire.
Sa hauteur est de 19 m (62 pieds) et celle du plan focal est de 24 m (79 pieds).

Phare gardienné par du personnel militaire, son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1.5s + obscurité 8.5s.
La portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J4879.






B. Le phare Punta Lucrecia (21° 04' N & 75° 37' W) se trouve sur la côte nord-est de Cuba, à l'extrémité (cabo) sud de la baie de Río Seco, la pointe orientale de Playa Larga, un lieu de côtes basses et de hauts-fonds coralliens dangereux pour la navigation.

Mis en service le 10 octobre 1868, durant la période coloniale espagnole, le début de sa construction date de l'année 1861. Une partie du bâtiment a été réalisée par des prisonniers dû au manque d'ouvriers pour travailler dans de conditions si extrêmes.

La tour de section circulaire soutenue par une courte base octogonale, est bâtie en pierre locale qui garde sa couleur brunâtre naturelle. La lanterne est peinte en blanc.
Sa hauteur est de 37 m (121 pieds, 168 marches : 33 en pierre calcaire et 135 en fer de fonte), son plan focal étant à 40 m (131 pieds).

En arrière de la tour, se trouve une maison (des gardiens) de plan carré avec un patio central et une double façade sur laquelle les avant-toits sont soutenus par 8 colonnes circulaires.
Elle est devenue aujourd'hui le "musée du phare", une destination touristique locale.

Phare gardiennée par une équipe de trois personnes, son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes.
Sa portée lumineuse est de 25 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J4958.




C. Le phare Cayo Guano del Este (21° 40' N & 81° 02' W) se trouve sur la petite île (cayo) du même nom située à l'extrémité orientale de l'île de Pinos (Isla de Pinos), à une quarantaine de kilomètres au large de la côte sud de Cuba.

Construit en 1970, ce phare remplace une ancienne structure métallique (en treillis) installée en 1909 [2].

La tour, d'aspect assez singulier, est constituée d'un cylindre de diamètre réduit, peinte en blanc avec trois bandes horizontales de couleur rouge. Construite en béton, elle est "soutenue" par cinq contreforts qui émergent du toit d'un large local technique de plan circulaire.
La lanterne, de couleur blanc, est entourée d'une rambarde qui résulte d'un élargissement de la partie supérieure de la tour. Sa hauteur est de 45 m (148 pieds).

Phare gardienné [3], sur un plan focal de 54 m (177 pieds), son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes.
La portée lumineuse est de 19 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J5102.





[2] La maison Waddell & Hedrick (1899 - 1907) a construit pour le compte du gouvernement cubain, à la fin de la Guerre hispano-américaine (1898), quatre phares portant la même structure : Punta Gobernadora, Caimán Grande, Cayo Jutías y Cayo Guano del Este.


[3] Le 17 avril 1961, jour du débarquement dans la Baie des Cochons, l'operateur du phare a alerté les autorités cubaines sur la position (entre Cienfuegos et la péninsule de Zapata) de la flotte qui conduisait les opposants au gouvernement de Fidel Castro.

Aucun commentaire: