samedi 1 décembre 2018

Grèce / Alexandroupoli


Grèce.

Enveloppe premier jour [FDC] de la série "Chefs-lieux des Préfectures".
Un timbre montre le phare d'Alexandroupoli (φάρος της Αλεξανδρούπολης) [1].








Pli oblitéré à Athènes, Service Philatélique (Αθηνά υπηρεσία φιλοτελισμός), le 07.10.1988


La série d'usage courant "Chefs-lieux des Préfectures" (première partie) est constituée de 15 timbres différents.

Parmi eux, le timbre "Alexandroupoli" ; il se présente sous trois formats distincts :

A. Timbre normal (dentelé sur les quatre côtés).
B. Timbre sans dentelure horizontale (timbre de roulettes).
C. Timbre sans dentelure verticale gauche (timbre de carnets).



[1] Alexandroupoli est le chef-lieu d'Évros, une ancienne subdivision administrative similaire à un département français (et assimilée à une préfecture), existant avant la reforme territoriale effectuée en 2010.



Le phare d'Alexandroupoli (timbre dentelé)




Date d'émission : 07.10.1988
Autorité postale émettrice : Postes Helléniques (ELTA)
Valeur faciale : 3 drachmes (GRD) (1944 – 2002)
Dessinateur : P. Grabbalos
Imprimeur : Giesecke & Devrient Matsoukis (Athènes)
Impression : offset (polychromie)
Dimensions du timbre : 26 mm x 30 mm
Taille de la feuille : 50 timbres (10V x 5H)
Dentelé : 12 ¾
Tirage : 1 000 000
Numéros des catalogues : Yv 1681A / M 1699A / S 1635 / SG 1796A




Le phare d'Alexandroupoli (timbre sans dentelure horizontale)
Timbre issu de roulette (100 timbres)




Date d'émission : 07.10.1988
Dimensions du timbre : 26 mm x 30 mm
Impression : offset (polychromie)
Dentelé : 12 ¾
Tirage : 14 000 000
Numéros des catalogues : Yv 1681B / M 1699C / S 1635a / SG 1796B




Le phare d'Alexandroupoli (timbre sans dentelure verticale / gauche)
Timbre issu du carnet







Date d'émission : 07.10.1988
Dimensions du timbre : 26 mm x 30 mm
Impression : offset (polychromie)
Dentelé : 12 ¾
Tirage : 8 000 000 (2 000 000 de carnets)
Numéros des catalogues : Yv 1681a / M 1699D




Carnet, 16 timbres, 152 drachmes






Numéros des catalogues : Yv C1681a / M MH10 / S 1641a





Le phare d'Alexandroupoli (40° 51' N & 25° 52' E) se trouve sur le boulevard maritime [2] de la ville, à une centaine de mètres de la côte de la mer Égée et à environ 200 m du port.
Alexandroupoli, située à l'extrémité nord-est du pays, est à une vingtaine de kilomètres du fleuve Maritsa, la frontière naturelle entre la Grèce et la Turquie.

Mis en activité le 1er juin 1880, sous le sultanat d'Abdülhamid II (1876 - 1909), ce phare a été l'un des projets réalisés par Blaise-Jean-Marius Michel (Michel Pacha) et son associé Camille Colas, pour le compte de l'Empire Ottoman [3]. 
 
La tour, de section circulaire, de 27 m (89 pieds, 98 marches) de hauteur est bâtie en blocs de pierre (maçonnerie) gardant la couleur beige naturelle. La base de la tour, définie par une simple moulure et un prolongement de plan carré (sur un côté, à la manière d'un vestibule), est peinte en blanc.
Au sommet, la lanterne (verte) de section octogonale ; est au centre d'une corniche élargie (sous le modèle d'une colonne dorique) entourée d'une rambarde métallique.

Électrifié en 1974, automatisé ; sur un plan focal de 31 m (102 pieds), son optique (d'origine) émet trois éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 2.1s + éclat 0.4s + obscurité 2.1s + éclat 0.4s + obscurité 9.6s.
Sa portée lumineuse est de 24 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : N4554.




[2] Avenue Alexandre le Grande (λεωφόρος Μεγάλου Αλεξάνδρου).

[3] Territoire ottoman avant les guerres des Balkans de 1912 et 1913. Alexandroupoli, petit village de pêcheurs, était connu comme Dede Agatch.










Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2011/01/turquie-sile.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/01/grece-gaidouronisi.html
 



.

samedi 10 novembre 2018

Australie / Cape Northumberland



Australie. 

Enveloppe illustrée célébrant le centenaire du phare de Cape Northumberland.
Enveloppe souvenir du vol effectué par le "VH-BPU", un appareil de Havilland D.H.82A "Tiger Moth II" (avion biplan) construit en Australie durant la Seconde Guerre Mondiale (1940).
Lettre transportée par cet appareil.

 
 



Pli oblitéré à Port MacDonnell (South Australia, 5291), le 01.05.1982
[Le bureau de poste de Port MacDonnell est le plus proche du phare]


Lettre affranchie avec un timbre du Territoire Antarctique Australien (Australian Antarctic Territory) [1]
Dimensions de l'enveloppe : 110mm x 220 mm [DL] (DIN "long")
Design : R. J. St. John [2]


[1] Représentant le "Fram", le bateau de Roald Amundsen, premier homme à atteindre le Pôle Sud, le 14 décembre 1911. Émission du 28.08.1979 (SG 46).

[2] R. J. St. John, membre de l'équipage du "VH-BPU".




Le phare de Cape Northumberland (38° 03' S & 140° 40' E) se trouve dans la partie ouest de Port MacDonnell, face à l'océan Indien. Port MacDonnell est la ville la plus australe de l'état de l'Australie du Sud (South Australia) ; elle est à environ 400 km au sud-est d'Adélaïde, sa capitale.

Construit en 1882, cette structure remplace un ancien phare (1858) ayant servi seulement une vingtaine d'années à cause du risque d'effondrement de la falaise sur laquelle il était installé.

La tour de section circulaire, de 17 m (56 pieds) de hauteur, est bâtie en pierre et peinte en blanc avec une large bande centrale rouge. D'aspect robuste, la tour culmine avec une corniche soutenant une rambarde métallique renfermant une lanterne cylindrique coiffée d'une coupole. L'ensemble est peint en blanc.

Électrifié en 1936, automatisé en 1977 et devenu entièrement autonome (sans personnel) en janvier 1980 ; il est géré par l'Australian Maritime Safety Authority (AMSA).

Sur un focal de 45 m (147 pieds), son optique (Chance Brothers, d'origine) émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 4.8s. Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).
Un second feu, visible dans un angle de 3° émet, sur un focal de 42 m (138 pieds), un éclat de lumière rouge toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 2s + obscurité 8s. Sa portée lumineuse est de 14 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : Q2132.

 


Israël.

Enveloppe premier jour (FDC) célébrant le DH.82A Tiger Moth [3].
Lettre "R" ayant voyagé.



 



Pli oblitéré à Yerushalayim (Jérusalem), le 02.04.1985

 

Le DH.82A Tiger Moth (Tiger Moth II) conçu par de Havilland dans les années 1930, a été utilisé entre autres par la Force aérienne royale australienne (Royal Australian Air Force, RAAF) comme avion école (biplace) et d'entraînement au vol de base.

Avec près de 1 100 appareils, le DH-82A Tiger Moth représente la plus grande production de tous les avions construits en Australie.


[3] Date d'émission : 02.04.1985
Numéros des catalogues : Yv 935 / S 902 / SG 952 / M 992








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/11/australie-cape-borda.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/11/australie-corny-point.html



.

jeudi 1 novembre 2018

Allemagne / Ancien feu de la jetée de Travemünde


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant l'ancien feu de la jetée de Travemünde (Molenfeuer Travemünde).
Lettre ayant voyagé.



 


Oblitération faite à Lübeck (23570), le 20.07.2007

Oblitération souvenir de la "Semaine de Travemünde" (Travemünder Woche) du 20 au 29 juillet 2007
Cachet "Erlebnis : Briefmarken" (bureaux de poste mobiles de la Deutsche Post)
Référence Deutsche Post : 12/223








Travemünde est une petite ville située à l'embouchure (rive gauche, nord) du fleuve Trave, à 13 km de la ville de Lübeck, ancienne la capitale de la Ligue hanséatique et deuxième ville du Schleswig-Holstein [1].
Travemünde, en mer Baltique (baie de Lübeck), est aussi le port de ferries le plus important d'Allemagne avec de connexions directes pour la Suède, la Finlande et l'Estonie.

Le feu est présent pour indiquer l'entrée du fleuve (port) mais également pour signaler les hauts-fonds positionnés au large de la côte nord (Brodtener Steilufer) de la baie de Lübeck.

L'ancien feu (53° 58' N & 10° 53' E) occupait l'extrémité (musoir) du Môle Nord (Nordmole) durant la période 1967 – 2012. Une nouvelle structure (ALL : C1362) le remplace depuis le 5 mai 2013 [2]. 

La tour, construction en acier de section circulaire de 9 m (30 pieds) de hauteur, était un "modèle exclusif" car elle disposait de trois bandes métalliques (peintes en noir) et deux bandes en blocs de verre qui étaient illuminés de l'intérieur. 

Au sommet, la lanterne, entourée d'une rambarde, est caractérisée par son profil inversé (le haut plus large que le bas) et sa toiture plane (en aluminium).

Sur un plan focal de 10.8 m (36 pieds), le feu (à occultations) éclipsait un faisceau de lumière rouge ou verte (selon la direction) toutes les 4 secondes.
La portée lumineuse la lumière rouge était de 8 milles marins et celle de la lumière verte était de 6.5 milles marins (1 mille = 1852 m).


[1] Le Land de Schleswig-Holstein est la région voisine à la frontière danoise.

[2] Un état très avancé de dégradation n'a pas permis des travaux de restauration ou sauvegarde de la vieille structure.









Le nouveau feu de la jetée de Travemünde
(Photo Pharotéliste, avril 2014)







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/03/allemagne-dornbusch.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/05/allemagne-kalkgrund.html



.

mercredi 24 octobre 2018

France / Feu de Saint Pol


France.

Cachet commémoratif montrant le feu de Saint Pol.





Oblitération faite à Dunkerque, le 20.04.1975

Timbre à date célébrant l'inauguration du service du "Saint Éloi", ferry assurant la liaison entre Dunkerque (France) et Douvres (Royaume-Uni).







Le feu de Saint Pol (51° 04' N & 02° 21' E) se trouve à l'extrémité de la Jetée Ouest du port de Dunkerque, un brise-lames de 750 m de long situé à la pointe de la digue du Braeck [1], en mer du Nord.

Œuvre de l'architecte Gustave Umbdenstock [2], sa construction date des années 1937 – 1938. Allumé en 1939 (à la veille de la Seconde Guerre mondiale) et quasiment détruit durant le conflit ; il a été reconstruit à l'identique en 1954.

Ce feu est un bâtiment singulier.
La tour de section circulaire, de 36 m (118 pieds) de hauteur est construite en brique gardant la couleur rougeâtre naturelle (à l'origine, elle était entièrement revêtue de briques émaillées blanches).
À la mi-hauteur commence une succession de trois corniches (à la manière de soucoupes inversées) suivies par un encorbellement d'inspiration ancienne, permettant un élargissement significatif du périmètre de la tour pour permettre l'installation d'un local technique. Sur le toit, la lanterne, au centre d'un balcon circulaire entouré d'une rambarde métallique 
Alimenté en électricité par des panneaux solaires et automatisé depuis 1978, sur un plan focal de 35 m (115 pieds), son optique émet deux éclats de lumière verte toutes les 6 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 1s + éclat 1s + obscurité 3s.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1118.

Propriété de l'État, le phare est classé monument historique (MH) depuis le 31 décembre 1999.


[1] La digue du Braeck (1960), de 7 km de long, est située à l’ouest du port de Dunkerque ; elle renferme le bassin minéralier où accostent les gros navires opérant avec l'usine métallurgique ArcelorMittal.

[2] Gustave Umbdenstock (1866 – 1940), membre de l'Académie des beaux-arts, section III, Architecture.








Carte postale : feu de Saint Pol
Édition : Gorlier Fre & Srs (Lille)
Dimensions : 90 mm x 140 mm
Référence : 24


 

vendredi 12 octobre 2018

Finlande / Ancien phare d'Utö

 
Finlande.
 
Lettre "R" ayant voyagé avec un timbre montrant l'ancien phare d'Utö.
Timbre célébrant le 250e anniversaire de la création de la Société de Pilotes (et gardiens de phares) [Luotsilaitos] [1]







Pli oblitéré à Marjovaara, le 26.10.1946


[1] L'un des plus anciens emplois officiels en Finlande (plus de 320 ans), le travail de pilote est reconnu par une charte du 19 septembre 1696 signée du roi Charles XI (Karl XI).




Thème du timbre : l'ancien phare d'Utö
Date d'émission : 19.09.1946
Autorité postale émettrice : Posti- ja lennätinlaitos (1927 – 1981)
Valeur faciale : 8 anciens marks finlandais (1917 - 1963)
Artiste : Signe Hammarsten-Jansson [2]
Gravure : Alexander Laurén
Impression : taille-douce
Imprimeur : Suomen Pankin Setelipaino [Bank of Finland Security Printing House]
Dimensions du timbre : 25 mm x 35 mm
Taille de la feuille : 100 timbres (10H x 10V)
Dentelé : 14
Papier : sans filigrane
Tirage : 2 996 000
Retrait de validité (démonétisé) : 31.12.1962
Numéro des catalogues : Yv 314 / S 252 / SG 420 / M 328
Numéro du catalogue AFA : 324
Numéro du catalogue LaPe : 317


[2] Signe Hammarsten-Jansson (1882 – 1970) était un graphiste suédoise, créatrice durant trois décennies, d'environ 220 timbres-poste finlandais.


 




L'ancien phare d'Utö, le premier du pays, est une structure érigée en 1753 et détruite durant la guerre de Finlande [3]. Le phare actuel (ALL : C4736) le remplace depuis sa construction, en 1814.

Utö, la plus méridionale des îles finlandaises habitées, est une petite île de la mer Baltique ; elle fait partie de l'Archipel finlandais. Celui-ci est un ensemble de très nombreuses îles situées à l'ouest de la côte finlandaise, à l'entrée nord du golfe de Botnie, incluant celles de l'archipel d'Åland.

La tour de section circulaire disposait de deux sources de lumière : une lampe à l'huile (au sommet) et un panier métallique extérieur contenant un feu de charbon.

L'ancien phare était également un centre de pilotage.
Aujourd'hui, Finnpilot emploie plus de 300 pilotes professionnels. Chaque année, environ 25 000 navires sont dirigés vers et depuis les ports finlandais, des tournées de plus de 400 000 milles marins et un chiffre d'affaires de 37 millions d'euro.
Les eaux territoriales finlandaises sont parmi les plus difficiles au monde ; les côtes sont fortement transitées et tous les ports gèlent presque tous les hivers …


[3] La guerre de Finlande (1808 –1809) oppose la Suède à la Russie. La victoire de la Russie lui permet d'annexer la partie orientale de la Suède ; elle devient ainsi le grand-duché de Finlande, province autonome de l'Empire russe (1721 – 1917).







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2012/05/finlande-uto.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2011/06/finlande-marjaniemi.html



.

lundi 1 octobre 2018

Saint Pierre et Miquelon / Feu du Rocher Petit Saint-Pierre


Saint Pierre et Miquelon.

Lettre "R" ayant voyagé avec un timbre montrant le feu du Rocher Petit Saint-Pierre.







Enveloppe oblitérée à Saint-Pierre, le 13.04.2006


Thème du timbre : le feu du Rocher Petit Saint-Pierre dans un timbre de la série "cétacés", deux timbres différents
Date d'émission : 12.04.2006
Autorité postale émettrice : La Poste Saint-Pierre et Miquelon
Valeur faciale : 0.53 euro
Dessin : Patrick Derible
Gravure : Claude Andréotto (1949 – 2017)
Impression : taille-douce
Imprimeur : ITVF
Dimensions du timbre : 40.5 mm x 30 mm
Dimensions de l'image : 36 mm x 26 mm
Dentelé : 13 ¼
Taille de la feuille : 25 timbres
Numéros des catalogues : Yv 863 / M 953 / S 819
Numéro WNS : PM004.06




Le feu du Rocher Petit Saint-Pierre (46° 48' N & 56° 09' W) se trouve sur un écueil situé au large de l'entrée nord du port (de la rade) de Saint-Pierre. L'archipel de Saint-Pierre et Miquelon est à une vingtaine de kilomètres au large de la partie méridionale de Terre-Neuve, sur la façade atlantique canadienne.

Mis en service en 1924, cette structure est constituée d'une tour tronconique (d'aspect solide), de 12 m (39 pieds) de hauteur, bâtie en béton et peint en blanc avec une large bande centrale rouge.
L'ancienne lanterne (aujourd'hui disparue) est remplacée para un feu entouré d'un support conçu pour soutenir les pâles d'un aérogénérateur.
Automatisé, sur un plan focal de 13 m (43 pieds), son optique émet un éclat de lumière blanche ou rouge (selon la direction) toutes les 2 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 1.6s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 9 milles marins et celle de la lumière rouge est de 6 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : H0338.

Les phares de Saint-Pierre et Miquelon sont gérés par le personnel du Service des Phares et Balises de la DTAM (Direction des Territoires, de l'Alimentation et de la Mer).








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/12/saint-pierre-et-miquelon-pointe-plate.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/05/saint-pierre-et-miquelon-cap-blanc.html



.

samedi 22 septembre 2018

Espagne / Ancien phare de Valencia


Espagne.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant l'ancien phare de Valencia (faro del dique del Norte).




 



Oblitération faite à Valencia, le 11.04.2011
[Le bureau de poste de la ville du phare]



Thème du timbre : ancien phare de Valencia dans la série "Phares V" (Faros V), six timbres différents
Date d'émission : 11.04.2011
Autorité postale émettrice : Correos de España
Valeur faciale : 0.65 euro
Dimensions du timbre : 28.8 mm x 40.9 mm
Dentelé : 13 ¼ x 13 ¾
Taille de la feuille : 6 timbres
Dimensions de la feuille : 115.2 mm x 105.8 mm
Imprimeur : Fábrica Nacional de Moneda y Timbre (FNMT)
Impression : héliogravure
Papier : couché, phosphorescent
Tirage : 280 000 feuilles (timbres)
Numéros des catalogues : Yv 4307 / M 4602 / S 3788f / SG 4609
Numéro du catalogue Edifil : 4646 F
Numéro WNS : ES040.11


 



L'ancien phare de Valencia (39° 27' N & 00° 18' W), en mer Méditerranée, se trouve à l'extrémité nord-est de la digue Nord du port de la ville [1].

En 1909, le roi Alfonso XIII (arrière-grand-père du roi Felipe VI), pose officiellement la première pierre du nouveau phare, une structure métallique conçue pour être démontée dans l'hypothèse où le port allait avoir un développement des ses installations.
En 1930, pour faire suite à l'élargissement conclu en 1929, le bâtiment a été déplacé à sa position actuelle et revêtu en pierre, pour lui conférer une résistance complémentaire et améliorer son aspect esthétique.

Le phare se montre aujourd'hui comme une tour, de section octogonale, avec une hauteur de 22 m (72 pieds) positionnant le plan focal à 30 m (98 pieds).
Désaffecté en 2015, il devient obsolète après la construction des nouvelles installations (nouveau quai, vers l'Est)

La nouvelle structure mise en place durant l'été 2015, est un projet de l'architecte Ignacio Luis Pascual Navarro. Il est entièrement construit en fibre de carbone et fibre de verre.


[1] Troisième ville d'Espagne par la population, Valencia est aussi la capitale de la Comunitat Valenciana, l'une des communautés autonomes du pays.









Pli oblitéré à Madrid, le 11.04.2011

La lanterne du phare de Chipiona (ALL : D2351) illustre le cachet commémoratif





Muchas gracias à Daniel (Espagne) pour son aimable participation.







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/01/espagne-cabo-de-palos.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2017/01/espagne-la-entallada.html



.

samedi 15 septembre 2018

Allemagne / Kampen


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le phare de Kampen (Leuchtturm Kampen) [1].
Carte ayant voyagé avec un timbre montrant le feu de la Jetée 1 de Brunsbüttel (Leuchtturm Brunsbüttel Mole 1).





Pli oblitéré à Kampen (25999), le 10.06.2006


[1] Oblitération souvenir du 150e anniversaire de la construction du phare

Référence Deutsche Post : 08/135
Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres, bureau de poste mobile de la Deutsche Post)







Le phare de Kampen ["Langer Christian"] (54° 57' N & 08° 20' E) prend son nom du village situé dans la partie centrale de l'île de Sylt, dans l'archipel des îles Frisonnes Septentrionales, en mer du Nord.
Il se trouve sur une colline (Rotes Kliff) située à une distance équidistante (environ 1500 m) entre le rives orientale et occidentale de l'île.

Construit en 1855 - 1856 par le gouvernement danois (Sylt faisait partie de son territoire), le phare est composé d'une tour de section circulaire de 40 m (131 pieds) de hauteur, bâtie en brique [2] et peinte en blanc avec un bande centrale noire.

Electrifié en 1929, automatisé en 1977 ; il est opéré par l'autorité maritime de la ville de Tönning (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA).

Sur un plan focal de 62 m (203 pieds), son optique (Fresnel, d'origine) émet un long éclat de lumière blanche et rouge (selon la direction) toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 3s + obscurité 7s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 20 milles marins et celle de la lumière rouge est de 16 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B1740.


[2] Consolidée avec un cerclage métallique extérieur.




Cachet commémoratif [sur le fragment d'une enveloppe] montrant le phare de Kampen








Oblitération faite à Kampen, Sylt (2285), le 17.10.1975

L'image du phare porte l'inscription "Aus Liebe zu Sylt ins dörfliche Kampen"
(Pour l'amour de Sylt visitez le village de Kampen)




Le phare de Kampen dans la série "Phares 2016" [Leuchttürme], deux timbres différents [3]

 
 



Date d'émission : 07.07.2016
Autorité postale émettrice : Deutsche Post
Valeur faciale : 0.70 euro
Dessinateur : Professeur Johannes Graf (Dortmund)
Photographe : Reinhard Scheiblich (Norderstedt)
Imprimeur : Bagel Security-Print GmbH & Co. (Mönchengladbach)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 35 mm x 35 mm
Dentelé : 13 ¾
Taille de la feuille : 10 timbres (5H x 2V)
Dimensions de la feuille : 210 mm x 105 mm
Papier : blanc, fluorescent, du type DP 2
Numéros des catalogues : Yv 3049 / M 3253


[3] Phares de Staberhuk (0.45 euro) et de Kampen (0.70 euro)







Carte postale : phare de Kampen
Édition : Hartung Edition
Photographe : Fritz Mader
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : WPK 322








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/07/allemagne-feu-de-la-jetee-1-de.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/04/allemagne-hornum.html



.

samedi 8 septembre 2018

Belgique / Ostende (Lange Nelle)


Belgique.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare d'Ostende (vuurtoren Lange Nelle).






Pli oblitéré à Dendermonde (Termonde), le 15.09.2006




Thème du timbre : le phare d'Ostende dans la série "Phares à la côte belge", quatre timbres différents
Date d'émission : 15.05.2006
Autorité postale émettrice : La Poste (belge)
Valeur faciale : 0.46 euro
Création et gravure : Guillaume Broux
Impression : héliogravure et taille-douce combinées
Imprimeur : Imprimerie du timbre (Malines)
Dimensions du timbre : 27.66 mm x 40.20 mm
Dentelé : 11 ½
Taille de la feuille : 10 timbres (5 x 2)
Papier : polyvalent phosphorescent
Gravure des cylindres : Établissements De Schutter (Malines)
Numéros des catalogues : Yv 3514 / S 2150 / M 3577 / SG 3997
Numéro du catalogue COB : 3531
Numéro WNS : BE062.06




 


Le port d'Ostende, le troisième de Belgique, sur la côte de la mer du Nord, c'est un port de pêche, de plaisance et de passagers (ferries vers l'Angleterre).

Le phare d'Ostende [Lange Nelle] (51° 14' N & 02° 56' E) se trouve sur le secteur nord-est du port, sur un terrain situé entre le bassin "Visserijdok" et la plage, à environ 500 mètres de la digue Est (oostelijke havendam).

Mis en fonction en 1949 [1], le phare est l'héritier d'un premier édifice construit en 1771.

Le phare actuel est constitué d'une tour en béton de 58 m (190 pieds, 273 marches) de hauteur, de section circulaire dans les deux tiers supérieurs et octogonale, dans le tiers inférieur. Restaurée et peinte en blanc en 1994, elle montre un double motif ondulaire, en bleu (simulant des vagues) conçu par le peintre Ignace Van Isacker.
Entourant le pied de la tour, se trouve le local technique, un bâtiment de section carrée et toiture horizontal.
Au sommet, la lanterne, de section circulaire, est au centre d'un support de plan carré et entourée d'une rambarde métallique.

Électrifié en 1953, sur un plan focal de 65 m (213 pieds), son optique Fresnel (rotative, avec une lampe halogène de 3000 W, 220 V) émet trois éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 1.4s + éclat 0.2s + obscurité 1.4s + éclat 0.2s + obscurité 6.6s [2].
Sa portée lumineuse est de 27 milles marins (1 mille = 1852 m).


Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B0092. 

Le phare est un "bien classé" (patrimoine architectural), protégé depuis 2004 et inscrit depuis le 14.09.2009.



[1] Lors de la Première Guerre mondiale a été détruit le phare construit en 1860 et lors de la Seconde Guerre mondiale, celui construit en 1925.

[2] Ce motif (patron) correspond à la lettre O de l'alphabet Morse (faisant référence à Ostende).



 


Cartes postales montrant le phare de la période 1860 - 1914








.

samedi 1 septembre 2018

Nouvelle Zélande / Cape Campbell


Nouvelle Zélande.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Cape Campbell.
Lettre ayant voyagé.







Pli oblitéré à Wellington, le 04.11.1963



Thème du timbre : phare de Cape Campbell, dans la série "Government Life Insurance"
Date d'émission : 04.11.1963
Autorité postale émettrice : Government Life Insurance Office (NZ) [1]
Valeur faciale : 2.5 pence (d) (25/2400 de livre néo-zélandaise) (1840 – 1967)
Dessinateur : James Berry (1906 – 1979)
Impression : Taille-douce
Imprimeur : Bradbury Wilkinson & Co. (New Malden, Angleterre)
Papier : St Cuthbert's "Royal Cypher". Étoiles et NZ multiples en filigrane
Dimensions du timbre : 21 mm x 37 mm
Dentelé : 13 ½
Taille de la feuille : 120 timbres
Numéros de catalogues : Yv E109a / SG L45 / S OY32 / M LV28
Numéro du catalogue Campbell Patterson : X16a

[1] Les autres (sept) timbres de la série (issus en 1947) portent la mention "Government Life Insurance Department"


 



Le phare de Cape Campbell (41° 44' S & 174° 17' E) se trouve à l'extrémité de ce cap situé sur la côte nord-orientale de l'Île du Sud de la Nouvelle Zélande.
Positionné à environ 50 kilomètres au sud-est de Blenheim [2], le phare marque l'approche sud du détroit de Cook, le bras de mer qui sépare l'Île du Nord et l'Île du Sud et relie la mer de Tasman (à l'ouest) à l'océan Pacifique (à l'est).

Mis en fonction en octobre 1905, il remplace une ancienne structure fabriquée en bois, installée en 1870.

La tour de section circulaire, de 22 m (73 pieds) de hauteur, est bâtie en fer de fonte et peinte en blanc avec trois bandes horizontales peintes en noir [3].

Électrifié en 1938 et automatisé en 1986 ; le système d'éclairage d'origine a été remplacé en 2003 par un appareil rotatif moderne éclairé par une ampoule halogène (tungstène) de 50 watts.
Géré par Maritime New Zealand, depuis l'office central (à Wellington) ; sur un plan focal de 47 m (155 pieds), le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.1s + obscurité 14.9s.
La portée lumineuse est de 19 milles marins (1 mille = 1852 m).
 
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : K4274.


[2] La ville la plus peuplée de la région de Marlborough, centre de la production vinicole de la Nouvelle-Zélande.

[3] Fabriqué par la fonderie Charles Judd (Thames Iron Works) à Thames, Nouvelle Zélande.




Timbre "Decimal Overprint"

Le 10 juillet 1967, le dollar néo-zélandais (de base décimale) remplace la livre néo-zélandaise.
Les timbres sont surchargés, le prix de l'affranchissement est exprimé dans la nouvelle devise.

 



Date d'émission : 10.07.1967
Autorité postale émettrice : Government Life Insurance Department (NZ)
Valeur faciale : 2 cents (2/100 de dollar néo-zélandais, NZD)
Imprimeur : Bradbury Wilkinson & Co, Angleterre et Government Printing Office (NZ)
Numéros de catalogues : Yv E126 / SG L51 / S OY38 / M LV34
Numéro du catalogue Campbell Patterson : X22a






Carte souvenir "Blenpex 2012"
Le phare de Cape Campbell illustre le cachet commémoratif (fictif) de la première exposition nationale de timbres et de cartes postales de Marlborough [4].







[4] Réalisée à Blenheim, au "Marlborough Lines Stadium 2000" (13.10.2012).








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/nouvelle-zlande.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/12/nouvelle-zelande-ancien-phare-de-cape.html



.

vendredi 24 août 2018

France / Cordouan


France.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Cordouan.





Enveloppe oblitérée au Verdon sur Mer, le 23.06.1984

Édition : First Day Cover (E.P.P., Cérès Éditions ; cliché P. Artaud et Cie.)
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)


Thème du timbre : le phare de Cordouan
Date d'émission (vente anticipée) : 23.06.1984
Date d'émission (vente générale) : 25.06.1984
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : 3.50 francs français (FRF) (1960 – 2002)
Correspond à un affranchissement pour une lettre de 50 g à 100 g (3ème échelon de poids)
Dimensions du timbre : 26 mm x 40 mm
Dimensions de l'image : 22 mm x 36 mm
Dentelé : 13
Imprimeur : ITVF
Impression : taille-douce
Dessin et gravure : Jacques Gauthier
Taille de la feuille : 50 timbres
Tirage : 7 000 000
Retrait des ventes : 11.10.1985
Numéros des catalogues : Yv 2326 / M 2451 / S 1915 / SG 2633





Le phare de Cordouan (45° 35' N & 01° 10' W) se trouve sur une zone de hauts-fonds rocheux et sablonneux (plateau de Cordouan) située à environ 7 km au large de la pointe de Grave (commune du Verdon-sur-Mer), l'embouchure sud-ouest (rive gauche) de l'estuaire de la Gironde [1].

Construit pour marquer l'entrée de l'estuaire entre les années 1584 et 1611 et rehaussé en 1789, il est le plus ancien phare de France encore en activité.

Le "Versailles de la mer" [2] dispose d'une tour tronconique de 68 m (223 pieds) de hauteur construite en pierre calcaire (blanche de Saintonge) à partir d'un soubassement rocheux, plus tard rehaussé et renforcé pour faire face aux effets de l'érosion.

À l'extérieur, la tour montre deux styles : la partie inférieure, richement décoré et le reste, beaucoup plus sobre (de reconstruction plus tardive).
À l'intérieur, la tour comporte six étages dont le luxe impressionne toujours les visiteurs : parquets de chêne, pavées de marbre, cheminées, vitraux, …

Au sommet de la structure, la lanterne, caractérisée par sa taille (importante) et son vitrage avec des secteurs colorés. Électrifiée en 1948, le système a été complètement automatisé en 2011.

Sur un plan focal de 60 m (197 pieds), son optique (avec une lampe halogène de 250 W) porte un feu à occultations qui cache la lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) toutes les 12 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 3.6s + obscurité 1.2s + éclat 3.6s + obscurité 1.2s + éclat 1.2s + obscurité 1.2s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 22 milles marins, celles des lumières colorées est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D1300.

Le gardiennage, toujours présent, est actuellement assuré par le Syndicat Mixte pour le développement durable de l'estuaire de la Gironde. Les gardiens assurent la maintenance ainsi que l'accueil des touristes pendant la saison estivale.

Le phare est classé Monument Historique (MH) depuis l'année 1862.


[1] Les eaux de la Gironde se jettent dans l'océan Atlantique formant l'estuaire le plus vaste d'Europe occidentale (635 km2) (département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine).

[2] Mais aussi le "phare des rois" ou le "roi des phares".




Enveloppe premier jour [FDC] [II]





Enveloppe oblitérée au Verdon sur Mer, le 23.06.1984



Édition : PJ-FDC
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)
Référence : 1377




Enveloppe premier jour [FDC] [III]
Cachet commémoratif de l'Exposition Philatélique "Quadricentenaire du Phare de Cordouan"
(Le Verdon sur Mer, du 23 juin au 8 juillet 1984)







Enveloppe oblitérée au Verdon sur Mer, le 23.06.1984


Édition : PJ-FDC
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)
Référence : 1377 A






Carte souvenir premier jour







Oblitération faite au Verdon sur Mer, le 23.06.1984


Édition : First Day Cover (E.P.P., Cérès Éditions ; cliché P. Artaud et Cie.)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)





Feuille souvenir premier jour




Édition : PJ-FDC
Dimensions : 162 mm x 224 mm
Référence : 569





Notice philatélique







Édition : Imprimerie des Timbres-poste [ITVF]
Dimensions : 210 mm x 297 mm





Le phare de Cordouan à l'arrière plan de la proue du paquebot-poste "La Guienne"
Timbre célébrant la Journée du timbre 1965

"La Guienne" est un paquebot de la compagnie des Messageries Impériales.
Construit en fer et fonctionnant à roues (vapeur), il dispose de deux mâts (gréé en brick goélette). Il assurait durant les années 1860 – 1870, le service entre Bordeaux et le Rio de La Plata.





Date d'émission (vente anticipée) : 27.03.1965
Date d'émission (vente générale) : 29.03.1965
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : 0.25 + 0.10 francs français (FRF) (1960 – 2002)
Correspond à un affranchissement pour une carte postale dans le régime intérieur
Dimensions du timbre : 40 mm x 26 mm
Dentelé : 13
Imprimeur : ITVF
Impression : taille-douce
Dessin et gravure : Robert Cami (1900 – 1975)
Taille de la feuille : 50 timbres (5H x 10V)
Tirage : 4 300 000
Retrait des ventes : 12.02.1966
Numéros des catalogues : Yv 1446 / M 1505 / S B391 / SG 1675




Enveloppe premier jour d'émission [FDC]







Pli oblitéré à Bordeaux, le 27.03.1965



Édition : P.A.C.
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)
Référence : 594



Carte maximum [maxicard] [I]
Illustration Cliché Racine – La Garenne, à partir du document des Messageries Maritimes (Paris)





Carte oblitérée à Paris, le 27.03.1965

Édition : First Day Cover (E.P.P., Cérès Éditions)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)




Carte maximum [maxicard] [II]
Illustration de Robert Cami





Carte oblitérée à Amiens, le 27.03.1965

Édition : Blondel la Rougery (Paris), pour le compte de la Fédération des Sociétés Philatéliques Françaises
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)






Lettre ayant voyagé
Enveloppe illustrée avec l'image du phare







Cachet commémoratif du 31e Congrès / Exposition Philatélique Nationale
Royan, le 24.05.1958









Flamme postale. Lettre ayant voyagé






Enveloppe oblitérée au Verdon sur Mer, le 11.09.1987






Flamme postale. Lettre ayant voyagé
Cachet commémoratif de l'Exposition Philatélique "La Route des Trois Caps"
(Le Verdon sur Mer, le 14 et 15 juillet 1992)













Lettre ayant voyagé
Cachet commémoratif célébrant l'escale du "Norway" (ex-"France") au Verdon sur Mer, le 1er août 1998










Carte postale ayant voyagé
Cachet commémoratif "Soulac 1900" (festival de rue théâtralisé à la Belle Époque)
(Soulac sur Mer, le 7 et 8 juin 2008)


















Carte postale : phare de Cordouan
Édition : Bloc frères (Bordeaux)
Dimensions : 89 mm x 139 mm








Carte postale : phare de Cordouan
Édition : Gulf Stream (Île d'Yeu)
Illustration : Jean-Benoît Héron
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Année d'émission : 2000
Référence : CF04/13







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/01/france.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/03/france-la-chaume.html



.