vendredi 23 juin 2017

Italie / Faro della Vittoria


Italie.

Cachet commémoratif montrant le Faro della Vittoria.
Carte souvenir du "VI Trofeo Filatelico" avec l'image du phare.

 



Pli oblitéré à Trieste, le 25.04.1970


Édition : Circolo Filatelico del Dopolavoro Ferroviario, Trieste
Dimensions de la carte : 100 mm x 154 mm
"VI Trofeo Filatelico", Trieste, 25 – 26.04.1970








Le Faro della Vittoria (phare de la victoire) (45° 40' N & 13° 46' E) se trouve sur une colline située au nord de la zone portuaire de Trieste, face à la mer Adriatique. Symbole de la ville, sa coupole est décorée avec une statue de cuivre martelé représentant la Victoire ailée [1].

Ce phare dont la construction date de la période 1923 - 1927, est un projet de l'architecte Arduino Berlam (1880 – 1946) présenté à la fin de la Première Guerre mondiale pour rendre hommage aux marins morts durant le conflit.

Le phare se présente comme une large colonne cannelée de 68 m (223 pieds) de hauteur, surmontée d'une lanterne (coupole) ornée et appuyée sur une base monumentale, décorée avec la statue d'un marin, un panneau rappelant l'exploit [2] et des escaliers descendant vers une base de béton armé, qui inclut une partie de l'ancien fort autrichien installé sur la colline [3].

Automatisé, relié au réseau public d'électricité ; sur un plan focal de 115 m (378 pieds), son optique [4] émet deux éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 1.8s + éclat 0.2s + obscurité 7.8s.
Sa portée lumineuse est de 22 milles marins (1 mille = 1852 m).

Il est répertorié par la Marina militare sous le numéro 4376.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E2558.

 

[1] Œuvre du sculpteur Giovanni Mayer (1863 - 1943).

[2] Une citation attribuée au poète Gabriele D'Annunzio : "Splendi e ricorda i caduti sul mare" (brille et souviens-toi des hommes ayant disparu en mer).

[3] Une colline appelée Poggio di Greta ayant une vue panoramique sur le golfe de Trieste.

[4] Appelée en Italie "OR – 500" dont "O.R." signifie "ottica rotativa" (optique rotative / sur 360°).







Carte postale : faro della Vittoria
Édition : A. Cadel (Trieste)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 354




samedi 17 juin 2017

Philippines / Phares des Philippines [II]


Philippines.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant les phares des Philippines.
Les timbres montrent les phares de Cape Santiago, Bagacay Point, Malabrigo Point et Capones Island.
Le phare du Cap Melville apparaît dans l'illustration du pli et un phare stylisé illustre le cachet commémoratif.






Pli oblitéré à Manila (Manille), le 22.12.2005


Édition : Philpost
Dimensions de l'enveloppe : 110 mm x 190 mm






Thème des timbres : phares des Philippines (série I), 8 timbres différents dont 4 dans un format bloc feuillet
Date d'émission : 22.12.2005
Autorité postale émettrice : Philpost (Philippine Postal Corporation)
Valeurs faciales : 6.00 pesos philippins (PHP)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Dessinateur : Jesus Alfredo De los Santos
Dimensions des timbres : 30 mm x 40 mm
Papier : sans filigrane
Taille de la feuille : 16 timbres (se-tenant, 4 blocs de 4)
Dentelé : 14 ¼
Impression : offset (quadrichromie)
Imprimeur : Amstar Company, Inc.
Tirage (timbres) : 140 000 (35 000 x 4)
Date de retrait : 21.12.2006
Numéros de catalogues [Cape Santiago] : Yv 3044 / M 3728 / S 3008a
Numéros de catalogues [Bagacay Point] : Yv 3045 / M 3729 / S 3008b
Numéros de catalogues [Malabrigo Point] : Yv 3046 / M 3730 / S 3008c
Numéros de catalogues [Capones Island] : Yv 3047 / M 3731 / S 3008d
 





A. Le phare de Cape Santiago (13° 46' N & 120° 39' E) se trouve à une centaine de kilomètres au sud de Manille, capital du pays ; à l'extrémité sud-ouest de la baie de Balayan, sur la côte sud-ouest de l'île de Luçon, la plus grande île des Philippines.
Cape Santiago signale l'entrée nord-ouest du détroit Verde Island, le passage qui sépare les îles de Luzon et Mindoro (au sud), reliant la mer de Chine méridionale à la mer de Philippines (à l'est).

Mis en service par les Espagnols en 1890 [1], le phare est constitué d'une tour de 15.5 m (51 pieds) de hauteur, de section circulaire construite en briques et peinte en blanc. Autour de la lanterne, dont sa coupole a un diamètre supérieur à celui de la base, est peinte en blanc [2]. Elle est entourée d'une rambarde circulaire solidaire à un balcon métallique soutenu par des consoles décorées.

Sur un plan focal de 27 m (89 pieds), l'optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes. Sa portée lumineuse est de 11 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 102°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2614.



[1] Capitainerie générale des Philippines (1565 – 1898).

[2] Construite au Japon, en aluminium.








B. Le phare de Bagacay Point (10° 23' N & 124° 01' E) se trouve sur la partie centrale de la côte orientale de l'île de Cebu [3], il signale l'entrée nord du Mactan Channel, le bras de mer séparant Cebu de l'île de Mactan. Sur le canal de Mactan se trouve le port de la ville de Cebu, le deuxième du pays par sa taille [4].

Construit dans les années 1904 - 1908 durant la période du Protectorat américain (1898 – 1946), le phare remplace une vieille structure datant de l'époque coloniale espagnole.

La tour, de 22 m (72 pieds) de hauteur, est bâtie en pierre et renforcée par des arêtes (apparents) en béton. Elle garde sa couleur blanchâtre d'origine. La lanterne, de section circulaire est rehaussée avec un support en béton de plan circulaire. Les deux balcons (lanterne et tour) sont entourés de rambardes métalliques de plan octogonal.

Sur un plan focal de 44 m (144 pieds), l'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes visible sur un angle de 136°.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2402.



[3] Dans la région centrale du pays, Cebu est une île étroite de 225 km de longueur et la terre principale d'un archipel constitué d'environ 167 îles mineures (incluant Mactan).

[4] En 1565, Miguel López de Legazpi fonde la Villa de San Miguel (actuelle Cebu), premier peuplement espagnol (première capitale) du pays et tête de pont pour la conquête de l'archipel.







C. Le phare de Malabrigo Point (13° 36' N & 121° 16' E) se trouve à l'extrémité sud de la province de Batangas dans la partie sud-ouest de l'île de Luçon, à environ 150 km au sud-est de Manille. Malabrigo signale l'entrée nord-est du détroit Verde Island, le passage maritime reliant la mer de Chine méridionale (à l'ouest) à la mer de Philippines (à l'est).

Construit en 1896, durant la période coloniale espagnole, sa tour tronconique de 17 m (56 pieds) de hauteur est bâtie en briques et peinte en blanc.
Elle est couronnée avec une rambarde circulaire faisant partie d'un balcon métallique soutenu par des consoles. Au centre, une lanterne de fabrication moderne, blanche également, et rehaussée avec un support métallique de plan hexagonal. Un second balcon est situé à la mi-hauteur.

Le site dispose également d'une belle maison des gardiens, de plan rectangulaire et toiture (en tôle) à quatre pentes. Sur les côtés, une pergola surélevée donne au bâtiment un doux "aspect colonial".

Sur un plan focal de 56 m (184 pieds), l'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes sur un angle de 140°.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).
 
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2604.







D. Le phare de Capones Island (14° 55' N & 120° 00' E) se trouve sur l'île du même nom située à quelque 4 km au large de la côte ouest de l'île de Luçon, dans la province centrale de Zambales.
Le phare signale l'approche des baies de Subic et de Manille aux bateaux arrivant du nord-ouest, des ports chinois ; une zone où le trafic maritime est très important.

Bâtit par les Espagnols en 1890, le phare est constitué d'une tour de section carrée construite en briques et peinte en blanc avec une fine bande horizontale rouge. Au sommet, rehaussée par un support de section circulaire, se tient la lanterne de profil octogonale, peinte en blanc et disposant d'un double balcon superposé.
Avec une hauteur de 17 m (56 pieds), elle positionne le plan focal à 74 m (243 pieds).

Alimenté en électricité par des panneaux solaires, son optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes avec une portée lumineuse de 22 milles marins (1 mille = 1852 m) sur un angle de 60°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2680.



lundi 12 juin 2017

Vietnam / Diem Dien


Vietnam.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Diem Dien (hải đăng Diêm Điền).
Le cachet commémoratif (premier jour) montre une image stylisée du phare de Dai Lanh.


 
 



Oblitération premier jour faite à Hà Nội, le 15.05.2013


Édition : Bưu điện Việt Nam (Vietnam Post)
Dimensions : 100 mm x 150 mm
Prix d'achat lors de la parution (4 cartes) : 49 500 đồng [VND]




Thème du timbre : le phare de Diem Dien dans la série "Phares du Vietnam", quatre timbres différents
Date d'émission : 15.05.2013
Autorité postale émettrice : Bưu điện Việt Nam (Vietnam Post)
Valeur faciale : 2000 đồng [VND]
Dessinateur : Nguyễn Du (Vietnam Post)
Imprimeur : Post Stamp Printing Enterprise [INTEVINA] (Ho Chi Minh Ville)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 31 mm x 46 mm
Taille de la feuille : 25 timbres
Dentelé : 13 ¼ x 13
Date de retrait : 31.12.2014
Numéros des catalogues : S 3473 / M 3638
Numéro WNS : VN008.13
Numéro Vietnam Post : 3589







Le phare de Diem Dien [Diêm Điền] (20° 34' N & 106° 34' E) se trouve dans la petite ville du même nom située à une centaine de kilomètres au sud-est de Hanoi, au sud de l'embouchure du fleuve Rouge, sur la côte l'ouest du Golfe du Tonkin, en mer de Chine méridionale.

Construit en 1997, le phare est constitué d'une tour de 22.5 m (74 pieds) de hauteur, construite en béton, de section circulaire et renforcée avec six nervures verticales et trois cerclages en saillie. La paroi de la tour est peinte en gris clair et les renforcements, en blanc.

Le feu, sans lanterne, est soutenu par un support cylindrique (en béton) entouré d'une rambarde simplifiée. Sur un plan focal de 27 m (89 pieds), il émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes.
Sa portée lumineuse est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m) sur un angle de 360°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F3235.





Lettre ayant voyagé


 

samedi 3 juin 2017

France / Ancien phare du Grau-du-Roi


France.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant l'ancien phare du Grau-du-Roi.







Pli oblitéré à Mauguio (Languedoc, 39831A), le 06.12.2013




Thème du timbre : ancien phare du Grau-du-Roi dans la série "Collector 2012" (Languedoc-Roussillon), dix timbres différents
Date d'émission : 11.06.2012 (vente anticipée : 09.06.2012)
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : timbre à validité permanente
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur
Dimensions de l'image : 35.5 mm x 26.5 mm
Dentelé : simulé avec "dentelure de sécurité"
Imprimeur : Phil@poste
Impression : héliogravure (polychromie, avec deux bandes de phosphore)
Papier : autocollant
Création : Atlante
Taille de la feuille : 10 timbres
Référence (code produit) La Poste : 2112914
Prix d'achat (lot indivisible) : 8.90 euro (au moment de l'émission)




 




L'ancien phare du Grau-du-Roi (43° 32' N & 04° 08' E) se trouve dans la petite ville du même nom, sur la rive droite du chenal reliant la ville d'Aigues-Mortes à la mer Méditerranée (golfe du Lion) [1].
Le Grau-du-Roi (département du Gard) possède une urbanisation particulière sur une côte caractérisée par la présence quasi continue d'un cordon lagunaire et de nombreux étangs.

Construit en 1828, le phare du Grau-du-Roi a fonctionné jusqu'en 1869, date d'allumage du phare de l'Espiguette (ALL : E0586) situé à quelque 6 kilomètres au sud-est de l'ancien.

La tour de section circulaire (cylindre) de 19 m (62 pieds) de hauteur est bâtie en pierre qui garde sa couleur brunâtre naturelle ; elle émerge du centre d'une maison de plan carré aux toitures à multiples pentes. Préservée des ravages du temps, la tour est toujours coiffée avec un élégant lanternon en cuivre.


[1] "Grau", en langue occitane "passage", fait référence au couloir fluviale reliant un étang côtier avec la mer. La ville du XIXe siècle prend le nom du chenal, entretenu depuis le Moyen Âge.





 




Carte postale : ancien phare du Grau-du-Roi
Édition : Ets. Rivière-Bureau (Pons)
Dimensions : 90 mm x 142 mm
Référence : 2105








Vous pouvez aussi visiter:
http://pharoteliste.blogspot.fr/2014/08/france-espiguette.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/08/france-chateau-dif.html



.

lundi 29 mai 2017

Allemagne / Timmendorf


Allemagne (République Démocratique, 1949 - 1990).

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Timmendorf.




Pli oblitéré à Hohen Neuendorf, le 13.08.1975



Thème du timbre : phare de Timmendorf dans une série célébrant le Service d'Hydrographie Navale de la RDA (Seehydrographischer Dienst der DDR) ; cinq timbres (phares) différents
Date d'émission : 13.05.1975
Autorité postale émettrice : Deutsche Post (Deutsche Post der DDR)
Valeur faciale : 5 Pfennigs (5/100 de mark est-allemand – DDM) [1948 – 1990]
Design : Jochen Bertholdt
Dimensions du timbre : 28 mm x 34 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 50 timbres (5 x 10)
Imprimeur : VEB Deutsche Wertpapierdruckerei (Leipzig) [1]
Impression : offset
Tirage : 5 500 000 timbres
Numéros de catalogues : Yv 1724 / S 1645 / M 2045 / SG E1760


[1] VEB : Volkseigener Betrieb (entreprise propriété du peuple)
 


Le phare de Timmendorf (53° 59' N & 11° 23' E) est à quelques mètres du bord de mer, en face du petit port de cette localité située à l'extrémité ouest de l'île de Poel (Insel Poel), en mer Baltique. Poel (36 km²), face à la ville de Wismar dans la baie du même nom, occupe le secteur nord-ouest du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale.

Construit en 1872 [2] le phare est composé d'une tour de section circulaire de 21 m (69 pieds) de hauteur, bâtie en maçonnerie de brique et intégrée dans son tiers inférieur, à la façade d'une élégante (sobre) maison de deux étages peinte en blanc.

Le blanc concerne également le tiers central de la tour, la lanterne [3] et sa rambarde circulaire. Le tiers supérieur de la tour est en brique apparente. La tonalité sombre de la brique est reprise dans la peinture de l'escalier métallique extérieur servant d'accès à la lanterne depuis l'étage inférieur.

Opéré par l'autorité maritime de la ville de Lübeck (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA), ce feu isophase émet, sur un plan focal de 21 m (69 pieds), des éclats de lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) d'une durée de 3 secondes suivies de 3 secondes d'obscurité [Iso WRG 6s].
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 16 milles marins, celle de la lumière rouge est de 12 milles marins et celle de la lumière verte est de 11 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C1386.



[2] Sous l'autorité du grand-duc Frédéric-François II de Mecklembourg-Schwerin (1823 – 1883).

[3] La lanterne est coiffée d'une coupole peinte en rouge vif.









Vous pouvez aussi visiter :

http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/06/allemagne-gellen.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/03/allemagne-dornbusch.html


.

jeudi 25 mai 2017

Union Soviétique / Stirsudden (Russie)


Union Soviétique.

Enveloppe premier jour [FDC] montrant le phare de Stirsudden (Маяк Стирсудден).
Une lanterne stylisée illustre le pli.







Oblitération faite à Moscou, le 19.09.1983

Cachet commémoratif illustré avec le phare Tallinnamadal (маяк Таллиннамадал), Estonie ; portant l'inscription "Phares de la mer Baltique" (Маяки Балтийского Моря)

 

Édition : Ministère des Communications
Dessinateur : Yu. Bronfenbrener [Ю. Бронфенбренер]
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Imprimeur : Goznak [Гознак] (Perm, Fédération de Russie)
Référence : З 4046 (01.04.83)
Prix de vente (enveloppe) : 1 kopeck (1/100 de rouble - RUR)




Thème du timbre : phare de Stirsudden dans la série II des "phares côtiers", cinq timbres différents [1]
Date d’émission : 19.09.1983
Valeur faciale : 10 kopecks (10/100 de rouble - RUR)
Dessinateur : Yu. Bronfenbrener [Ю. Бронфенбренер]
Dimensions : 28 mm x 40 mm
Dentelé : 12 ½ x 12
Papier : couché, sans filigrane
Imprimeur : Goznak [Гознак]
Taille de la feuille : 36 (6 x 6) timbres
Tirage : 4 000 000
Numéros des catalogues : Yv 5032 / M 5311 / S 5181 / SG 5364
Numéro du catalogue "Souzpechat" - СФА (Agence Philatélique Centrale) : 5431


[1] Phares de la mer Baltique




Le phare de Stirsudden (60° 11' N & 29° 02' E) se trouve sur la partie surélevée du cap du même nom (Мыс Стирсудден) situé sur la rive nord du golfe de Finlande, à l'endroit où celui-ci devient plus étroit, avant d'approcher sa limite orientale : la ville de Saint-Pétersbourg.

Construit en 1955, ce phare remplace une ancienne structure établie en 1873 mais détruite durant la Deuxième Guerre mondiale.

Le phare est constitué d'une tour en béton de section circulaire appuyée sur une base élargie de forme tronconique servant de local technique (et point de départ d'un escalier en colimaçon). Haute de 28 m (92 pieds), elle est peinte en blanc avec deux larges bandes rouges. La lanterne, peinte en rouge, est entourée d'une rambarde métallique et protégée avec un grillage intégral.

Gardienné par du personnel de la Marine russe ; sur un plan focal de 47 m (153 pieds), son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes avec la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 3.5s + éclat 0.4s + obscurité 10.7s.
Sa portée lumineuse est de 21 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C5584.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/02/russie-fort-kronshlot.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/03/union-sovietique-tahkuna-estonie.html



.

vendredi 19 mai 2017

Irlande / The Baily

 
Irlande (Éire).

Carte maximum [maxicard] montrant le phare The Baily.



 



Oblitération faite à Báile Átha Cliath (Dublin), le 01.07.1997

Un phare stylisé illustre le cachet commémoratif


Édition : An Post
Design : Design Image (photo d'archive)
Dimensions de la carte : 102 mm x 144 mm
Référence : Maximum Card No. 1 (1997)


 
 

Thème du timbre : phare de Baily dans la série "Irish Lighthouses", quatre timbres différents [1]
Date d'émission : 01.07.1997
Autorité postale émettrice : An Post
Valeur faciale : 32 pence (32/100 de livre irlandaise - IEP) (1969 – 1999)
Design : John McEvoy / Design Image (Dublin)
Photographe : The Slide File
Impression : offset (lithography)
Imprimeur : Irish Security Stamp Printing Ltd (Dublin)
Dentelé : 14 x 15
Dimensions du timbre : 29.8 mm x 40.64 mm
Taille de la feuille : 40 timbres [2]
Tirage : 500 000
Numéros des catalogues : Yv 1010 / S 1072 / M 1012 / SG 1136
Numéro du catalogue Hibernian : C824


[1] Dans la série, les phares : The Baily, Tarbert, Hook Head et The Fastnet.

[2] Imprimés en se-tenant en paires horizontales et verticales en feuilles de 40 timbres. Chaque feuille est présentée dans deux panneaux de 20 avec une gouttière verticale. Chaque panneau contient deux colonnes de dix timbres donnant 10 paires de gouttières dans chaque feuille, cinq de chaque modèle.

 

La série "Irish Lighthouses" en format carnet (4.64 livres irlandaises)






Design : James Laffan / D5 Design (Dublin)
Texte : John de Courcy Ireland (1911 – 2006)
Numéros des catalogues : Yv 1010A / SG SB59 / M MH37
Numéro du catalogue Hibernian : HB59






Le phare The Baily (53° 22' N & 06° 03' W) se trouve sur le promontoire qui forme l'extrémité sud-est de la péninsule de Howth, sur la côte nord de la baie de Dublin, en mer d'Irlande.

Mis en fonctionnement le 17 mars 1814, le phare est constitué d'une tour en granite, de section circulaire, de 13 m (42 pieds) de hauteur. Peinte en blanc lors de sa construction, la tour reprend la couleur de la pierre naturelle en 1910. Le bâtiment se complète avec un édifice de trois étages, de section circulaire (entourant la tour) prolongé avec une aille aux bords arrondis.
D'autres constructions font du site un complexe qui s'étend sur l'ensemble du promontoire.

Automatisé en 1997 [3] et contrôlé par les Commissioners of Irish Lights depuis le centre d'opérations de Dún Laoghaire, son optique (lentille annulaire catadioptrique) émet sur un plan focal de 41 m (134 pieds), un éclat de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.7s + obscurité 14.3s.
Sa portée lumineuse est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A5898.


[3] Les installations sont désormais occupées par une entreprise (D4H Technologies) dédiée aux nouvelles technologies (programmes informatiques pour des situations d'urgence).







Carte postale : phare The Baily
Photographe et éditeur : John Eagle (West Cork, Irlande)
Référence : 25B de la série "Irish Lighthouses"
Dimensions : 148 mm x 100 mm (carte Hagaki)







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/10/irlande-hook-head.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/01/irlande-daunt-rock.html


.

samedi 13 mai 2017

Australie / Smoky Cape


Australie.

Le phare de Smoky Cape illustre l'entier postal (enveloppe pre-timbrée) commémorant le 75ème anniversaire du Commonwealth Lighthouse Service [1].
Le timbre figuré montre le phare de Cape Borda.






Oblitération primer jour faite à Henley Beach (South Australia, 5022), le 29.06.1990


Édition : Australia Post
Valeur faciale : 41 cents (41/100 de dollar australien - AUD)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur (basic postage rate)
Design : Carolyn Limonta
Dimensions : 103 mm x 191 mm


[1] L'illustration de l'enveloppe correspond à une copie du dessin original réalisé par James Barnet [NSW Colonial Architect].
Ce dessin se trouve actuellement dans le National Archives of Australia, à Camberra.
Huit autres phares sont représentés dans les petites images en dessous de l'illustration.



 




Le phare de Smoky Cape (30° 55' S & 153° 05') se trouve sur un promontoire de la côte nord de l'état de la Nouvelle-Galles du Sud (New South Wales, NSW), au cœur du Hat Head National Park, face à l'océan Pacifique.
Le nom de Smoky Cape (Cap Fumeux) fut donné par le Capitaine James Cook faisant suite aux nuages de fumée dont les aborigènes étaient les responsables.

Construit en 1891, il s'agit d'une structure octogonale en béton coulé et peinte en blanc.
La hauteur de la tour est de 17.4 m (57 pieds) et celle du plan focal est de 128 m (419 pieds).
Automatisé en 1988, le phare émet (avec une optique Fresnel de 1891) trois éclats de lumière blanche toutes les 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.1s + obscurité 3.1s + éclat 0.1s + obscurité 3.1s + éclat 0.1s + obscurité 13.5s.
Sa portée lumineuse est de 25 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : K2796.







Carte postale : phare de Smoky Cape
Édition : Bellevue (Port Macquaire, NSW)
Dimensions : 106 mm x 145 mm
Référence : 3596-1/N









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/01/australie-mersey-bluff.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/australie-wilsons-promontory.html

 

.

samedi 6 mai 2017

Pakistan / Manora Point


Pakistan.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le centenaire de l'Administration portuaire de Karachi. Le phare de Manora Point illustre le timbre et l'enveloppe.







Enveloppe oblitérée à Karachi, le 15.07.1980

Édition : Pakistan Post Office
Dimensions du pli : 122 mm x 165 mm



Thème du timbre : phare de Manora Point (centenaire de l'Administration portuaire de Karachi)
Date d'émission : 15.07.1980
Autorité postale émettrice : Pakistan Post Office
Valeur faciale : 1 roupie pakistanaise (PKR)
Dimensions du timbre : 78 mm x 25 mm
Dimensions de l'impression : 75 mm x 22 mm
Dentelé : 13 x 13 ½
Taille de la feuille : 40 timbres
Design : Adil Salahuddin
Imprimeur : Pakistan Security Pinting Corp. (Karachi)
Impression : offset (quadrichromie)
Tirage : 1 000 000 timbres
Numéros des catalogues : Yv 514 / M 521 / S 519 / SG 532

 
 

Manora est le nom d'une petite île (désormais reliée au continent) située au large de la ville de Karachi, l'ancienne capitale et le principal port du Pakistan, sur la côte est de la mer d'Arabie [1].
Le phare de Manora Point (24° 48' N & 66° 59' E) se trouve au centre de l'île, à une centaine de mètres de la plage (côte orientale). 

Le phare, construit en 1889 par l'autorité coloniale britannique [2], remplace une ancienne structure bâtie en 1851 par la Compagnie britannique des Indes orientales. 

La tour de section circulaire est bâti en pierre apparente de couleur marron clair et peinte en bandes rouges (2) et blanches (2) sur la seule moitié visible para les navires arrivant au port [3] ; un socle de couleur noire entoure la base de la tour. Sa hauteur est de 38 m (125 pieds).
La lanterne dont la conception victorienne est facilement reconnaissable, est entourée d'une simple rambarde métallique. Son support est prolongé par un balcon de petite dimension, de base carrée où sont disposés quelques accessoires liés au fonctionnement du phare.

Géré par l'Autorité portuaire (Karachi Port Trust), le phare émet sur un plan focal de 48 m (156 pieds), un éclat de lumière blanche toutes les 7.5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.3s + obscurité 7.2s.
Sa portée lumineuse est de 26 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D7750.


[1] La mer d'Arabie ou mer d'Oman est la partie de l'océan Indien située entre la péninsule Arabique à l'ouest et les côtes pakistanaises au nord-est.

[2] Le Raj britannique (1858 – 1947).

[3] La façade sud-ouest.






Notice philatélique

Édition : The Director General Pakistan Post Office (Islamabad)
Dimensions : 162 mm x 234 mm










Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/inde-minicoy.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/afrique-du-sud-cap-agulhas.html

 

.

vendredi 28 avril 2017

Lettonie / Akmenrags

 
Lettonie.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare d'Akmenrags (Akmeņraga bāka).
 


 




Pli oblitéré à Riga, le 10.05.2008


Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm [DIN C6]
Design : Arta Ozola-Jaunarāja
Édition : Latvijas Pasts
Tirage : 3 000




Thème du timbre : phare d'Akmenrags
Date d'émission : 10.05.2008
Autorité postale émettrice : Latvijas Pasts
Valeur faciale : 63 santims (63/100 de lats - LVL)
Design : Arta Ozola-Jaunarāja
Imprimeur : Osterreichische Staatsdruckerei GmbH (Vienne, Autriche)
Impression : offset (quadrichromie)
Dimensions du timbre : 29 mm x 36.5 mm
Dentelé : 14 ¼ x 13 ½
Taille de la feuille : 30 timbres
Tirage : 328 000
Numéros des catalogues : Yv 707 / M 733A / S 709 / SG 728
Numéro WNS : LV015.08






Le phare d'Akmenrags (56° 50' N & 21° 03' E) se trouve sur la plage de la mer Baltique à une quarantaine de kilomètres au nord de Liepāja ; il indique la route maritime vers cet important port (Liepājas osta) et signale un haut-fond marin rocheux, ensablé (à deux mètres de profondeur), constituant l'un des endroits les plus dangereux de la côte baltique.

Reconstruit en 1921, le phare remplace une première structure bâtie en 1884 mais presque entièrement détruite pendant la Première Guerre mondiale.

Le phare est constitué d'une tour de section circulaire construite en maçonnerie de pierre de 37.5 m (123 pieds, 126 marches) de hauteur et couronnée d'une lanterne entourée d'une rambarde métallique. L'ensemble (tour et lanterne) est peint d'un rouge vif.

Sur un plan focal de 38 m (125 pieds), son optique émet deux longs éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 1s + éclat 3s + obscurité 5s, visible sur un angle de 135°.
Sa portée lumineuse est de 15 milles marins (1 mille = 1852 m).

Sa gestion est assurée par le Service Hydrographique de l'Administration Maritime de Lettonie (Hidrogrāfijas dienests Latvijas Jūras administrācija). Il est répertorié sous le numéro 680.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C3442.







 

Carnet souvenir de "Planète Timbre 2008" (14 – 22.06.2008)

Parīze [Paris], Francija [France]
Dimensions du carnet (fermé) : 90 mm x 104 mm
Dimensions du bloc-feuillet : 79 mm x 94 mm
Numéros du catalogue Michel : 733Do et 733Du
Sans dentelure supérieure (Do) et sans dentelure inférieure (Du)
Dimensions des timbres : 30 mm x 46.5 mm
Dentelé : 14 ¼ x 13 ½




Lettre ayant voyagé







Enveloppe oblitérée à Riga, le 02.07.2014








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/lettonie-kolka.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/lettonie-daugavgriva.html



.

lundi 24 avril 2017

Allemagne / Rotes Kliff (ancien phare)


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant l'ancien phare de Rotes Kliff (Quermarkerfeuer Kampen).
Lettre ayant voyagé.

 




Pli oblitéré à Kampen, Sylt (25999), le 29.06.2013

Cachet commémoratif célébrant le 100e anniversaire du phare
Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" (bureau de poste mobile de la Deutsche Post)
Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nürnberg)
Référence Deutsche Post : 11/181







L'ancien phare de Rotes Kliff (54° 58' N & 08° 20' E) se trouve sur la bande dunaire située entre la plage et le village touristique de Kampen, dans la partie nord-ouest de l'île de Sylt, la plus grande et la plus septentrionale des îles Frisonnes allemandes, en mer des Wadden (mer du Nord).

L'ancien Quermarkerfeuer (feu à secteurs) construit en 1912 – 1913 pour signaler un banc de sable dans le Listerdyb [1], a fonctionné jusqu'en 1974 date à laquelle le phare de Kampen [B1740] (à environ 2.5 km au sud-est) avec l'ajout d'un secteur de lumière rouge, a repris le relais.

Le phare est composé d'une tour de section octogonale de 11 m (36 pieds) de hauteur bâtie en brique apparente. Une rambarde métallique entoure une lanterne circulaire peinte en blanc avec une coupole verte.

Propriété de la municipalité de Kampen, restauré en 1994 et illuminé la nuit depuis 2002, l'ancien phare conserve toujours son rôle d'amer (daymark).
 

[1] Le Listerdyb (Lister Tief, en allemand) est le passage maritime entre Sylt et l'île danoise de Rømø.







Carte postale : ancien phare de Rotes Kliff
Édition : Rubin-Verlag Otto Schulze
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : Sy 3018 [46/91]

 

mardi 18 avril 2017

Espagne / Sant Cristòfol


Espagne.

Cachet commémoratif de la XXXIIIe Exposition Philatélique de Vilanova i La Geltrú avec l'image du phare de Sant Cristòfol [1].
Commémoration du 50e anniversaire de la "Penya Filatèlica" (1951 – 2001) [2].



 



[1] Vilanova i la Geltrú, le 21 octobre 2001

[2] La "Penya Filatèlica de Vilanova i la Geltrú" est une société philatélique ouverte à tous les collectionneurs (et collections). Fondée en 1951, elle est membre de la "Federació Catalana de Societats Philatéliques" (FECAFIL) et de la "Federación Española de Sociedades Filatélicas" (FESOFI)







Le phare de Sant Cristòfol (41° 13' N & 01° 44' E) se trouve sur la plage du même nom, une large bande sablonneuse développée entre des avancées rocheuses et le port de plaisance de Vilanova i la Geltrú. Sur la mer Méditerranée, cette localité de la province de Barcelone est située à mi-chemin entre la capitale provinciale (et régionale) et la ville de Tarragone (plus au sud).

En service depuis le 1er mai 1905, ce phare est l'héritier d'une première structure établie en 1834 et d'une seconde, construite en 1865 [3].

La tour, de section circulaire, de 21 m (69 pieds, 98 marches) de hauteur ; est annexée à une maison de gardiens, de plain-pied et plan rectangulaire. Les murs extérieurs peints en blanc sont renforcés avec des chaînes d'angle en pierres apparentes, la même pierre blanchâtre utilisée pour la construction de la tour.
Sur un côté, une pergola couvrant la longueur du bâtiment, rends le site distinctif.

Électrifié en 1918, automatisé et géré par l'Autorité Portuaire du port de Barcelone ; sur un plan focal est de 27 m (89 pieds), le phare émet trois éclats de lumière blanche toutes les 8 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 1.5s + éclat 0.2s + obscurité 1.5s + éclat 0.2s + obscurité 4.4s.
Sa portée lumineuse est de 19 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 195°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E0396.

Sur le site du phare, la ville de Vilanova i la Geltrú inaugure le 16.07.2016 le "Espai Far" (Espace Phare), un lieu regroupant le Musée de la Mer, le Musée des Curiosités Marine "Roig Toqués", le bateau de sauvetage de Víctor Rojas, la tour du phare et le nouveau siège de l'Office de Tourisme local.

[3] Il est resté éteint durant la période de la Guerre Civile espagnole (1936 - 1939).

 


.

jeudi 13 avril 2017

France / La Perdrix (ancien feu)


France.

Entier postal. Enveloppe illustrée pré-timbrée à validité permanente [PAP] [1] montrant l'ancien feu de La Perdrix.
Lettre ayant voyagé.






Pli oblitéré à Metz Nord (38267A), le 28.03.2013



[1] PAP, Prêt-à-Poster (La Poste)

Date d'émission : 07.2009
Autorité postale émettrice : La Poste
Timbre-poste imprimé : Marianne (France Lettre Prioritaire)
Timbre à dentelure figurée avec deux bandes de phosphore à droite et à gauche du timbre
Valeur faciale : aucune [2]
Dimensions du pli : 110 mm x 220 mm [DL] (DIN "long")
Enveloppe du type "précasée", autocollante
Imprimeur : Phil@poste
Références : agrément provisoire N° 809 / lot G4S/08R235
Code-barres : aucun


[2] À partir du timbre du 01.07.2008 "Marianne de l'Europe"
Création et gravure d'Yves Beaujard
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur





L'ancien feu de la Perdrix (47° 50' N & 04° 10' W) se trouve sur le haut-fond rocheux du même nom (Roches des Perdrix) situé à l'embouchure de la rivière Pont l'Abbé, entre le port de Loctudy et la pointe de la presqu'île de l'île Tudy.

Loctudy est une localité du sud du département du Finistère, dans la région Bretagne, sur la côte de l'Océan Atlantique.

Mis en fonction le 25 février 1918, il a opéré jusqu'en 2000 date à laquelle un nouveau balisage (bouées vertes et rouges) du chenal a été effectué par l'administration des phares et balises [3]. L'intérêt patrimonial (et distinctif) du phare a été préservé ; il est désormais un amer (daymark) facilement repérable.

Le bâtiment de 18 m (59 pieds) de hauteur, est constitué d'une tour de section octogonale renforcé dans sa partie inférieure avec un élargissement des parois extérieures. Peinte en damiers noirs et blancs (64 cases), il a récupéré "ses couleurs" après son déclassement.

En 1982, pour respecter les règles de signalisation maritime à l'entrée d'un port (rouge à bâbord et vert à tribord), la tour avait du être peinte en vert.
Il garde également le support de l'aérogénérateur installé en 1986 lors de la transformation de sa source d'énergie (passage à l'électricité) et une reproduction de sa lanterne d'origine enlevée en 2000.


[3] Balisage effectué à la demande de la mairie de Loctudy, le port de pêche et le Conseil Général du Finistère, pour essayer de réduire le nombre d'échouages produits à marée basse.








Carte postale : ancien feu de la Perdrix.
Édition : Éditions Claude Pastor (Ploemeur)
Photographe : E. Collet
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : C / 902215 (2003 9721)
Code-barres : 3 428701 200036








Vous pouvez aussi visiter:
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/12/france-pointe-du-millier.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/09/france-creach.html



.

vendredi 7 avril 2017

Antilles néerlandaises / Tour "Willem III" (ancien phare)


Antilles néerlandaises (Aruba).

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant la tour "Willem III", un ancien phare.






Enveloppe oblitérée à Willemstad, Curaçao, le 28.02.1963

Flamme postale avec la phrase (en anglais) "Curaçao, Shopping Center of The Caribbean"
Cachet d'oblitération du bureau postal de Curaçao (Postkantoor Curaçao)




Thème du timbre : la tour "Willem III" dans la série ordinaire "Îles des Antilles néerlandaises" [1] [vert / bleu-ciel]
Date d'émission : 09.07.1958
Autorité postale émettrice : Post Nederlandse Antillen (PNA)
Valeur faciale : 15 cents [15/100 de florin antillais / Antilliaanse gulden] (ANG)
Dessinateur : H. Disberg
Imprimeur : Johan Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Impression : offset
Papier : couché, sans filigrane
Dimensions du timbre : 33.5 mm x 22 mm
Dentelé : 14 x 14 ½
Taille de la feuille : 100 timbres
Numéros des catalogues : Yv 266 / M 75a / S 247 / SG 377
Numéro du catalogue NVPH (Pays-Bas) : NA 280


[1] Landschappen met beeltenis van Koningin Juliana (Paysages avec l'effigie de la reine Juliana)




La tour "Willem III" [Willem III Toren] (12° 31′ N & 70° 02′ W) se trouve sur la façade ouest du Fort Zoutman, une forteresse située à Oranjestad, capitale de l'île d'Aruba.
Fort Zoutman, construit en 1798 par l'armée hollandaise, est le point de départ à la création de cette ville de la côte occidentale, face à la mer des Caraïbes.

La tour à été érigé à la demande du gouverneur J. H. Ferguson pour y installer un phare dont sa mise en fonction ; le 19 février 1868, coïncide avec la date d'anniversaire du roi Willem III [2].

Le phare a cessé de fonctionner en 1963 lorsque son utilisation a été considérée comme superflue ; la lanterne a été alors démantelée.

Aujourd'hui siège du Museo Arubano (musée historique de l'île), la tour "Willem III" a bien tenu son rôle de phare (électrifié en 1935) mais aussi celui d'horloge officielle, court de justice, bibliothèque, bureau de postes, tour d'observation et commissariat de police.
L'histoire d'Oranjestad lui est associée.


[2] Guillaume III d'Orange-Nassau (1817 – 1890), fils du roi Guillaume II des Pays-Bas et neveu du tsar Nicolas Ier de Russie.



Lettre ayant voyagé






Pli oblitéré à Willemstad, Curaçao, le 09.02.1959



Carte postale ayant voyagé





Pli oblitéré à Aruba, le 23.03.1977





Thème du timbre : la tour "Willem III" dans la série ordinaire "Îles des Antilles néerlandaises" [vert / lilas] (variété du timbre vert / bleu-ciel)
Date d'émission : 09.07.1958
Valeur faciale : 15 cents [15/100 de florin antillais / Antilliaanse gulden] (ANG)
Numéros des catalogues : Yv 266 / M 75b / S 247a / SG 377a
Numéro du catalogue NVPH (Pays-Bas) : NA 280





Thème du timbre : la tour "Willem III" dans la série ordinaire "Îles des Antilles néerlandaises" [marron / vert pomme]
Date d'émission : 09.07.1958
Valeur faciale : 30 cents [30/100 de florin antillais / Antilliaanse gulden] (ANG)
Numéros des catalogues : Yv 269 / M 78 / S 250 / SG 380
Numéro du catalogue NVPH (Pays-Bas) : NA 283




Lettre ayant voyagé





Pli oblitéré à Oranjestad, Aruba, le 28.08.1961





Thème du timbre : la tour "Willem III" dans la série ordinaire "Îles des Antilles néerlandaises" [violet / orange]
Date d'émission : 12.02.1973
Valeur faciale : 70 cents [70/100 de florin antillais / Antilliaanse gulden] (ANG)
Imprimeur : Johan Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Impression : offset
Papier : couché, sans filigrane
Dentelé : 14 x 12
Numéros des catalogues : Yv 445 / S 343 / SG 387 / M 257
Numéro du catalogue NVPH (Pays-Bas) : NA 463





Thème du timbre : la tour "Willem III" dans la série ordinaire "Îles des Antilles néerlandaises" [rouge / gris]
Date d'émission : 09.07.1958
Valeur faciale : 1 florin antillais [Antilliaanse gulden] (ANG)
Numéros des catalogues : Yv 272 / M 82 / S 254 / SG 392
Numéro du catalogue NVPH (Pays-Bas) : NA 287



Lettre ayant voyagé






Pli oblitéré à Sint Maarten, le 03.05.1978





Curaçao [3].

La tour "Willem III" illustre un timbre de 1943.




Thème du timbre : la tour "Willem III" dans la série "Îles", six timbres différents [eilanden serie] (série ordinaire avec un timbre pour chaque île)
Date d'émission : 01.02.1943
Valeur faciale : 5 cents [5/100 de florin antillais / Antilliaanse gulden] (ANG)
Design : P. A. de Blieck
Imprimeur : Bradbury Wilkinson & Co, (New Malden, Angleterre)
Impression : taille-douce
Papier : sans filigrane
Dimensions du timbre : 36 mm x 28 mm
Dentelé : 13 x 13 ½
Taille de la feuille : 100 timbres
Numéros des catalogues : Yv 153 / M 202 / S 168 / SG 199
Numéro du catalogue NVPH (Pays-Bas) : CU 162


[3] "Les timbres de Curaçao" sont émis entre 1873 et 1950. Cela concerne deux périodes administratives : Curaçao en Onderhorigheden (Curaçao et dépendances), jusqu'en 1936 et Gebiedsdeel Curaçao (Territoire de Curaçao), jusqu'en 1949 date à laquelle la colonie change son nom officiel.



Lettre ayant voyagé (I)






Enveloppe oblitérée à Willemstad, Curaçao, le 10.08.1943




Lettre ayant voyagé (II)







Enveloppe oblitérée à Willemstad, Curaçao, le 04.05.1948




Aruba [4].

La tour "Willem III" illustre un timbre de 1986.



Thème du timbre : la tour "Willem III" dans un timbre de la série ordinaire (standaardserie) de huit valeurs (dont quatre à cette date d'émission)
Date d'émission : 05.02.1986
Autorité postale émettrice : Aruba Post
Valeur faciale : 15 cents (25/100 de florin arubéen - AWG)
Design : Evelino Fingal
Imprimeur : Johan Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Impression : offset
Papier : couché, sans filigrane
Dimensions du timbre : 36 mm x 25 mm
Dentelé : 13 ½ x 12 ¾
Taille de la feuille : 100 timbres (10 x 10)
Numéros des catalogues : Yv 9 / M 6 / S 2 / SG 6
Numéro du catalogue NVPH (Pays-Bas) : ARU 9


[4] "Les timbres d'Aruba" sont émis à partir de 1986 date à laquelle, l'ancienne colonie obtient son autonomie administrative au sein du Royaume des Pays-Bas.




Enveloppe premier jour [FDC]







Oblitération faite à Aruba, le 05.02.1986

Édition : Posterijen Aruba [No. 3]
Dimensions du pli : 100 mm x 189 mm







Le cachet commémoratif montre l'ancien phare




La tour "Willem III" illustre un timbre de 1997




Thème du timbre : la tour "Willem III" dans un timbre "América UPAEP" (le facteur), série de trois timbres différents
Date d'émission : 27.03.1997
Autorité postale émettrice : Aruba Post
Valeur faciale : 60 cents (60/100 de florin arubéen - AWG)
Design : Efraim Britten
Imprimeur : Johan Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Impression : offset
Papier : sans filigrane
Dimensions du timbre : 36 mm x 25 mm
Dentelé : 14 x 12 ¾
Numéros des catalogues : Yv 190 / S 144 / SG 194 / M 190
Numéro du catalogue NVPH (Pays-Bas) : 190





La tour "Willem III" illustre deux timbres de 1998




Thème du timbre : ancien phare de la tour "Willem III" dans la série du "Bicentenaire du Fort Zoutman", deux timbres différents
Date d'émission : 13.01.1998
Autorité postale émettrice : Aruba Post
Valeurs faciales : 30 et 250 cents [30/100 et 2.50 florins antillais / Antilliaanse gulden] (ANG)
Design : Evelino Fingal
Imprimeur : Johan Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Impression : offset
Papier : sans filigrane
Dimensions du timbre : 36 mm x 25 mm
Dentelé : 14 x 12 ¾
Numéros des catalogues : Yv 215 - 216 / S 158 - 159 / SG 219 - 220 / M 215 - 216
Numéro du catalogue NVPH (Pays-Bas) : 207 – 208




La tour "Willem III" sur un timbre de 2007





Thème du timbre : la tour "Willem III" dans la série "Musées Historiques", quatre timbres différents
Date d'émission : 02.07.2007
Autorité postale émettrice : Post Aruba
Valeur faciale : 135 cents [1.35 florins antillais / Antilliaanse gulden] (ANG)
Imprimeur : Johan Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Impression : offset
Papier : sans filigrane
Dimensions du timbre : 36 mm x 25 mm
Dentelé : 14 x 13
Numéros des catalogues : Yv 387 / M 391 / S 303
Numéro du catalogue NVPH (Pays-Bas) : 379







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/06/antilles-neerlandaises-malmok-et-fort.html




.