mardi 29 novembre 2016

France / Ancien phare de Fatouville-Grestain.



France.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant l'ancien phare de Fatouville-Grestain.






Pli oblitéré à Yvetôt PPDC (22865A), le 22.06.2013




Thème du timbre : l'ancien phare de Fatouville-Grestain sur un timbre de la série "Collector" dédiée à la région Haute Normandie, dix timbres différents
Date d'émission : 30.05.2011
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : "lettre prioritaire 20 g" [1]
Création : Agence Atlante (Paris)
Impression : offset (quadrichromie)
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Papier : autocollant, avec deux bandes de phosphore de chaque côté du timbre
Dimensions de l'image : 35 mm x 22 mm
Dentelé : simulé
Dimensions de la feuille "Collector" (ouverte) : 281 mm x 210 mm
Tirage : 18 000 feuilles
Code Produit La Poste : 2111911
Prix d'achat : 8.90 euro


[1] Correspond à un affranchissement à validité permanente pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur :
Au départ de la France métropolitaine vers la France, Andorre et Monaco
Au départ de la France métropolitaine vers les DOM et inversement
A l'intérieur des DOM
Prix de l'affranchissement au moment de l'émission : 0.58 euro


 




L'ancien phare de Fatouville-Grestain (49° 25' N & 00° 19' E) se trouve à quelque deux kilomètres de la rive gauche (sud) de la Seine, à environ quatre kilomètres en amont du pont de Normandie (estuaire de la Seine), dans le département de l'Eure.

Mis en service en 1850, le phare a été désaffecté en 1907. Le changement du cours du fleuve faisant suite aux travaux d'endiguement, le rendait inefficace.

Projet de l'ingénieur Léonce Reynaud [2], la structure est constituée d'une tour de section octogonale bâtie en granite et pierre de taille (gardant la couleur blanchâtre naturelle). Haute de 33 m (108 pieds), cette tour s'intègre dans un bâtiment de plan en U dont l'architecture rappelle celle d'un château.

Vendu aux enchères par l'État en 1923 [3], il a été classé Monument Historique (MH) en 2011.


[2] Léonce Reynaud (1803 – 1880) est l'un de plus prestigieux architectes de phares du XIX siècle ; il est concepteur des phares des Héaux de Bréhat (1840), du Cap Fréhel (1847), des Baleines (1854), Amédée (1865) et des Roches-Douvres (1868).

[3] Toujours dans les mains des héritiers de l'acheteur, le site est en partie aménagé en chambres d'hôtes en 2000. Au-delà de la "vue exceptionnelle sur l'estuaire de la Seine et le pont de Normandie", le site est remarqué par une avant-cour plantée d'arbres de collection.







 



Carte postale : l'ancien phare de Fatouville-Grestain
Photographie / édition : Douthwaite et ses fils
Dimensions : 90 mm x 139 mm
Carte expédiée à Pont-Audemer, le 23.07.1908









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/12/france-goury.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/05/france-chausey.html


.

jeudi 24 novembre 2016

Espagne / Arinaga


Espagne.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant le phare d'Arinaga (Faro de Arinaga).



 

 

Enveloppe oblitérée à Cruce de Arinaga, le 15.04.2009
[Ce bureau de poste est le plus proche du phare]

  

Thème du timbre : phare d'Arinaga dans la série "phares" [Faros III], six timbres différents
Date d'émission : 15.04.2009
Autorité postale émettrice : Correos de España
Valeur faciale : 0.62 euro
Dimensions du timbre : 28.8 mm x 40.9 mm
Dentelé : 13 ¾
Taille de la feuille : 6 timbres
Dimensions de la feuille : 115.2 mm x 105.8 mm
Imprimeur : Fábrica Nacional de Moneda y Timbre (FNMT)
Impression : héliogravure
Papier : couché, phosphorescent
Tirage : 350 000 feuilles (timbres)
Numéros des catalogues : Yv 4115 / M 4410 / S 3637d / SG 4438
Numéro du catalogue Edifil : 4483D
Numéro WNS : ES037.09






Le phare d'Arinaga (27° 52' N & 15° 23' W) se trouve sur un promontoire au nord du village touristique du même non, situé sur la côte sud-est de l'île de Grande Canarie (Gran Canaria), face à l'océan Atlantique.

Mis en fonction le 1er mars 1985, le phare est à quelques mètres de la bâtisse abritant un premier feu opérationnel en 1897.

La structure actuelle est constituée d'une tour cylindrique de 14 m (46 pieds) de hauteur construite en béton et peinte en bandes rouges (3) et blanches (2). Un double balcon, dont le supérieur entoure la lanterne, permet un accès à celle-ci par un escalier extérieur.
Au sol, la tour est "encerclée" par une construction élargie (local technique) de plan circulaire, peinte en blanc.

Automatisé, alimenté en électricité par des panneaux solaires ; sur un plan focal de 47 m (154 pieds), l'optique (La Maquinista Valenciana) émet trois éclats de lumière blanche ou rouge (selon la direction) toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 1s + éclat 1s + obscurité 1s + éclat 1s + obscurité 5s.
La portée lumineuse est de 12 milles marins pour la lumière blanche et de 9 milles marins pour la lumière rouge (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2812.

 




 

mercredi 16 novembre 2016

Sri Lanka / Little Basses


Sri Lanka.

Lettre ayant voyagé avec des timbres montrant le phare Little Basses.


 




Pli oblitéré à Negombo, le 15.10.1997




Thème du timbre : phare de Little Basses dans une série de quatre timbres différents et un bloc-feuillet incluant ces timbres
Date d'émission : 22.01.1996
Autorité postale émettrice : Sri Lanka Post
Valeur faciale : 0.50 roupies srilankaises (LKR)
Dimensions : 28 mm x 40 mm
Dentelé : 12 ¼ x 12
Impression : offset (polychromie)
Imprimeur : State Printing Works (Russie) [Mezhdunarodnaya Kniga / Международная книга]
Taille de la feuille : 50 timbres
Tirage : 5 000 000
Tirage (bloc feuillet) : 25 000
Numéros de catalogues : Yv 1087 / S 1147 / SG 1315 / M 1098
Numéros de catalogues du bloc feuillet : Yv BF58 / S 1150a / M B61 / SG MS1319
Numéro d'émission (Sri Lanka Post) : 858






Le phare Little Basses (06° 24' N & 81° 44' E) se trouve à une dizaine de kilomètres au large de la côte sud-est du pays [1]. Little Basses est le nom donné par les Britanniques à ce haut fond marin appelé "Baixo" (peu profond) sur les cartes portugaises et Kuda Ravana Kotuwa (le Fort du Petit Rāvana) avant l'exploration faite par des Européens.

Construit en 1878 par l'Imperial Lighthouse Service ; le projet est l'œuvre de l'ingénieur Sir James Douglass [2]. Sa construction a été réalisée sous l'autorité directe de son frère cadet : William Douglass [3].

La tour, de 38 m (125 pieds) de hauteur, est de section circulaire avec une base élargie ; elle est bâtie en blocs de granite et peinte en blanc avec une large bande centrale noire. L'édifice dispose d'un double balcon, le supérieur entoure une lanterne coiffée d'une élégante coupole.

Géré par la Marine nationale (Sri Lanka Navy), sur un plan focal de 34 m (110 pieds), ce feu à scintillements rapides groupés (very quick flashing) émet deux éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes.
La portée lumineuse est de 27 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F0842.

Lors du tsunami de 2004, le phare a été très légèrement endommagé et rapidement réparé, grâce à l'assistance des autorités britanniques de la Trinity House et de la Northern Lighthouse Board.




[1] Le site est une quarantaine de kilomètres au sud-ouest du phare de Great Basses (06° 11' N & 81° 29' E). Ces deux phares sont mentionnés comme les structures off-shore les mieux connues de cette région du monde.

[2] Sir James Nicholas Douglass (1826 – 1898), également concepteur des phares de Smalls (1861), Longships (1869), Souter (1871), Southwold (1890), …

[3] William Douglass (1831 – 1923), ingénieur des Commissioners of Irish Lights.





Le bloc feuillet


 




 

jeudi 10 novembre 2016

Allemagne / Tarifa (Espagne)


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le phare de Tarifa (Espagne).
Lettre ayant voyagé.





Pli oblitéré à Hambourg (20355), le 09.02.2011


Cachet commémoratif du "REISEN Hamburg", Salon international du tourisme et des voyages (Internationale Ausstellung für Tourismus & Caravaning).
Hambourg, Allemagne, du 09 au 13.02.2011

Avec la mention : Leuchtturm Tarifa an der Südspitze des europäischen Festlandes (Spanien). "Phare de Tarifa, à la pointe sud de l'Europe continentale (Espagne)"


Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 01/004

 "Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) sont des bureaux de poste mobiles où le personnel de Deutsche Post s'associe à un événement rassemblant du grand public.

 




Le phare de Tarifa (36° 00' N & 05° 36' W) se trouve à l'extrémité sud-ouest de l'île de las Palomas [île de Tarifa], constituant le point le plus méridional de l'Europe continentale et la ligne de partage des eaux entre océan Atlantique et la mer Méditerranée.

Au sommet d'un promontoire, le site fait partie de la commune de Tarifa, dans province de Cadiz, en Andalousie.

La structure actuelle est le résultat des reformes effectuées sur l'autorité de l'ingénieur Juan Martín Villa pour permettre au bâtiment existant depuis la fin du XVIIIe siècle, d'héberger une nouvelle lanterne et son appareil catadioptrique de premier ordre.

La tour, de section circulaire, est bâtie en pierre et peinte entièrement en blanc.
Avec une hauteur de 32.5 m (107 pieds), elle positionne le plan focal à 41 m (134 pieds).

Électrifié en 1967, automatisé ; il est géré par l'Autorité Portuaire d'Algeciras.

Le phare dispose d'un feu (Maquinista Valenciana) émettant trois éclats de lumière blanche ou rouge (selon les directions) toutes les 10 secondes.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 26 milles marins et celle de la lumière rouge est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m).

Avec les phares d'Europa Point (Gibraltar, 15 milles), Ceuta (18 milles) et Trafalgar (21 milles), le phare de Tarifa complétait l'arc lumineux permettant la navigation à vue dans le détroit de Gibraltar.

Accessoirement, l'installation dispose d'une corne de brume, d'une station de radio (émetteur de radionavigation / Morse "C") et d'un centre de relèvement terrestre pour le GPS Différentiel (Differential Global Positioning System / DGPS).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2414.







Carte postale : phare de Tarifa
Édition : M. Ruffo (Tarifa)
Dimensions : 89 mm x 139 mm








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/gibraltar-europa-point.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/02/espagne-ceuta.html


.

vendredi 4 novembre 2016

Tunisie / La tour de Borj Khadija (ancien phare)


Tunisie.

Lettre ayant voyage avec un timbre montrant la tour de Borj Khadija (ancien phare).







Pli oblitéré aux Berges du Lac (Tunis, 1053), le 24.09.2013




Thème du timbre : tour de Borj Khadija dans la série ordinaire "Phares", quatre timbres différents
Date d'émission : 20.09.2013
Autorité postale émettrice : La Poste Tunisienne
Valeur faciale : 700 millièmes (700/1000) de dinar tunisien (TND)
Imprimeur : Imprimerie de la Poste Tunisienne
Impression : offset
Dimensions du dessin : 41 mm x 28 mm
Dentelé : 13
Taille de la feuille : 50 timbres
Tirage : 500 000
Numéros des catalogues : Yv 1729 / M 1814
Numéro WNS : TN013.13






Le nouveau phare de Borj Khadija (35° 14' N & 11° 09' E) se trouve à quelques pas de cette tour (borj / burj) d'architecture arabe (IXe siècle) bâtie sur des ruines byzantines, située sur la côte du Ras (cap) Kapudia [Ras Kaboudia], le point le plus oriental du Sahel tunisien.

Borj Khadija fait partie du patrimoine architectural de la ville de Chebba, un important port de pêche (depuis l'époque romaine) établi à une soixantaine de kilomètres au nord de Sfax [1]. La tour, récemment restaurée, disposait d'un feu de signalisation.

Le phare actuel (de construction moderne) est constitué d'une tour métallique (poteau) de 18 m (59 pieds) de hauteur peinte en bandes rouges et blanches. Le sommet dispose d'un amer (daymark) en forme de pyramide inversée.

Sur un plan focal de 28 m (92 pieds), ce feu émet deux éclats de lumière blanche et rouge (selon la direction) toutes les 9 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1.5s + obscurité 1.5s + éclat 1.5s + obscurité 4.5s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 19 milles marins et celle de la lumière rouge est de 14 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E6368.


[1] Chebba ou La Chebba, la Caput Vada (point de départ) de l'époque romaine.









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/03/tunisie-ile-de-la-galite.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/06/tunisie-tabarka.html



.

samedi 29 octobre 2016

Irlande / Hook Head


Irlande (Éire).

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Hook Head.





 

Oblitération faite à Báile Átha Cliath (Dublin), le 01.07.1997

Un phare stylisé illustre le cachet commémoratif


Édition : An Post
Design : Design Image (photo d'archive)
Dimensions : 102 mm x 144 mm
Référence : Maximum Card No. 3 (1997)



Thème du timbre : phare de Hook Head dans la série "Irish Lighthouses", quatre timbres différents
Date d'émission : 01.07.1997
Autorité postale émettrice : An Post
Valeur faciale : 38 pence (38/100 de livre irlandaise - IEP) (1969 – 1999)
Design : John McEvoy / Design Image (Dublin)
Photographe : The Slide File
Impression : offset (lithography)
Imprimeur : Irish Security Stamp Printing Ltd (Dublin)
Dentelé : 14 x 15
Dimensions du timbre : 29.8 mm x 40.64 mm
Taille de la feuille : 50 timbres
Tirage : 500 000
Numéros des catalogues : Yv 1012 / SG 1138 / M 1014 / S 1074
Numéro du catalogue Hibernian : C826



 



Le phare de Hook Head (52° 07' N & 06° 56' W) se trouve à l'extrémité du cap du même nom situé à environ 150 km au sud-ouest de Dublin.
Le cap (head) Hook forme la côte orientale de l'estuaire des fleuves Nore, Suir et Barrow lorsque ceux-ci se jettent en mer d'Irlande [1].

Le phare de Hook Head est le plus ancien phare d'Irlande et l'un de plus anciens au monde encore en activité ; son existence (historiquement documenté) remonte au XIIe siècle.

Tour de section circulaire de 35 m (115 pieds, 115 marches) de hauteur, elle est construite en pierre calcaire local. Témoin de l'architecture médiévale, le bâtiment dispose de quatre étages dont les murs inférieurs ont jusqu'à 4 m d'épaisseur.
Peinte en blanc avec deux larges bandes noires, la lanterne (du XIXe siècle) est rehaussée par un soubassement de forme cylindrique.
Les moines qui entretenaient un feu de charbon ont été remplacés par les premiers gardiens de phare au milieu du XVIIe siècle et les successifs systèmes d'éclairage : gaz (1871) et huile de paraffine (1911) ont été finalement remplacés par l'électricité en 1972.

Automatisé en mars 1996 et contrôlé par les Commissioners of Irish Lights depuis le centre d'opérations de Dún Laoghaire, son optique (Fresnel) émet sur un plan focal de 46 m (151 pieds), un éclat de lumière blanche toutes les 3 secondes avec la caractéristique suivante : éclat 0.1s + obscurité 2.9s,. Sa portée lumineuse est de 23 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A5798.

En 2001, le phare a été ouvert au public et les locaux des anciens gardiens ont été transformés en centre d'accueil géré par le Hook Lighthouse & Heritage Centre (Co. Wexford).


[1] Les fleuves sont connus comme The Three Sisters (les trois sœurs).





Enveloppe premier jour [FDC] montrant les phares de l'émission : The Baily, Tarbert, Hook Head et The Fastnet
Enveloppe illustrée avec le phare de Black Rock (Sligo)





Pli oblitéré à Báile Átha Cliath (Dublin), le 01.07.1997

Édition : An Post
Dimensions du pli : 130 mm x 190 mm

 
 



La série "Irish Lighthouses" en format carnet (4.64 livres irlandaises)





 
Design : James Laffan / D5 Design (Dublin)
Texte : John de Courcy Ireland (1911 – 2006)
Numéros des catalogues : Yv 1010A / SG SB59 / M MH37 / S 1075b
Numéro du catalogue Hibernian : HB59




Le phare de Hook Head (à l'arrière plan d'un navire militaire) dans un timbre célébrant le 50e anniversaire de la Marine irlandaise (Irish Naval Services). Série de trois timbres différents

 


Date d'émission : 18.07.1996
Autorité postale émettrice : An Post
Valeur faciale : 32 pence (32/100 de livre irlandaise - IEP) (1969 – 1999)
Design : Garrett Fallon
Impression : offset (lithography)
Imprimeur : Irish Security Stamp Printing Ltd (Dublin)
Dentelé : 14 ¾ x 14
Dimensions du timbre : 29.8 mm x 40.64 mm
Taille de la feuille : 50 timbres [2]
Tirage : 1 000 000
Numéros des catalogues : Yv 958 / S 1019 / M 955 / SG 1013
Numéro du catalogue Hibernian : C769


[2] Également, en format carnet (2.24 livres irlandaises)
Numéros des catalogues : SG SB56 / M MH34 / S 1021b
Les timbres issus de ce carnet peuvent être :
a. non dentelés en haut et à droite.
b. non dentelés à droite.
c. non dentelés en bas et à droite.
d. non dentelés en bas.

 

Lettre ayant voyagé

 



Pli oblitéré à Dún Laoghaire, le 26.08.1996



Le timbre le l'émission repris comme sujet d'un entier postal [3]
Carte postale préaffranchie 

An tSeirbhís Chabhlaigh c'est le nom irlandais de la Marine nationale






Date d'émission : 18.10.1996
Autorité postale émettrice : An Post
Valeur faciale : 32 pence (32/100 de livre irlandaise - IEP) (1969 – 1999)
Dimensions du pli : 106 mm x 142 mm


[3] Commémorant le 25e anniversaire de "Stampa" (exposition philatélique nationale) lors de la Stampa '96

 



[verso]







Carte postale : phare de Hook Head
Édition : Commissioners of Irish Lights
Dimensions : 100 mm x 150 mm





Note "With Compliments"


lundi 24 octobre 2016

Vietnam / Ly Son


Vietnam.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Ly Son (hải đăng Lý Sơn).

 



Oblitération premier jour faite à Hà Nội (Hanoi), le 15.05.2013


Édition : Bưu điện Việt Nam (Vietnam Post)
Dimensions : 100 mm x 150 mm
Prix d'achat lors de la parution (4 cartes) : 49 500 đồng [VND]




Thème du timbre : le phare de Ly Son dans la série "Phares du Vietnam", quatre timbres différents
Date d'émission : 15.05.2013
Autorité postale émettrice : Bưu điện Việt Nam (Vietnam Post)
Valeur faciale : 3000 đồng [VND]
Dessinateur : Nguyễn Du (Vietnam Post)
Imprimeur : Post Stamp Printing Enterprise (Ho Chi Minh Ville)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 31 mm x 46 mm
Taille de la feuille : 25 timbres
Dentelé : 13 ¼ x 13
Date de retrait : 31.12.2014
Numéros des catalogues : Yv 2443 / S 3474 / M 3637
Numéro Vietnam Post : 3590
Numéro WNS : VN009.13





 

Le phare de Ly Son [Lý Sơn] (15° 23' N & 109° 08' E) se trouve sur la petite île du même nom située à une vingtaine de kilomètres au large du cap Ba Lang An (mũi Ba Làng An) [1], en mer de Chine méridionale. Ly Son fait partie de la province de Quang Ngai (Quảng Ngãi), dans la région centrale du pays. 

Construction en béton de 45 m (148 pieds) de hauteur, sa tour est constituée d'un cylindre central renforcé avec quatre nervures verticales élargies vers la base. Une succession horizontale de plusieurs cerclages sont solidaires avec ces nervures verticales. Un balcon circulaire à mi-hauteur et un second, au sommet, donnent à la structure une allure parfaitement reconnaissable. Les éléments architecturaux sont (actuellement) peints en différents tons de gris [2].

Une rambarde métallique circulaire entoure le support où se trouve le feu (feu extérieur sans lanterne).

Sur un plan focal de 50 m (164 pieds), le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.5s + obscurité 4.5s, sur un angle de 310°. Sa portée lumineuse est de 15 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F3184 [3].



[1] Nommé cap Batangan durant la période coloniale française (Indochine française, Đông Dương thuộc Pháp).

[2] La date de construction de la structure actuelle n'est pas répertoriée. Une premiere construction métallique (tour en treillis) de 50 m de hauteur, datant des années 1895 – 1900, a été bâtie sous l'autorité du Ministère des Colonies, Inspection générale des Travaux publics.

[3] Le phare est aussi connu par le nom (moins approprié) de Cù Lao Ré.




Enveloppe souvenir

 




Pli oblitéré à Giao dịch 2 (110130, Hanoi), le 02.08.2013




Position du phare appelé ici Poulo Canton (Pu Lao signifie "île" en malais)

 

Extrait de la "Carte de l'Indochine. Routes, chemins de fer et phares"
Service Géographique de l'Indochine (1933)
Gallica, BnF (bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France)









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2014/11/vietnam-dai-lanh.html

 

.

mercredi 19 octobre 2016

Allemagne / Kleiner Borkum


Allemagne.

Carte postale ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] célébrant le Petit phare de Borkum (Kleiner Leuchtturm Borkum).
Le phare illustre le timbre et le cachet commémoratif.





Pli oblitéré à Borkum (26757), le 12.07.2012


Dimensions du pli : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Édition : Deutsche Post (édition gratuite, promotionnelle)
Référence : 675-800-989
Carte portant un code QR (code matriciel)
Sur le recto, apparaît le phare de Westerheversand




Oblitération commémorative de la "Leuchtturmtag" (Journée du phare)
Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" (bureau de poste mobile de la Deutsche Post)
Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 12/231 [12.07.2012]







Thème du timbre : le phare Kleiner Borkum, dans la série "phares 2012", deux timbres différents [1]
Date d'émission : 12.07.2012
Autorité postale émettrice : Deutsche Post
Valeur faciale : 0.45 euro
Dessin : Prof. Johannes Graf (Dortmund)
Photographe : Reinhard Scheiblich (Norderstedt)
Imprimeur : Mehrfarbenoffsetdruck der Bagel Security-Print GmbH & Co. (Mönchengladbach)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 35.00 mm x 35.00 mm
Papier ; couché, fluorescent (Type "Postwertzeichenpapier DP 2")
Dentelé : 13
Taille de la feuille : 10 timbres (5H x 2V)
Dimensions de la feuille : 210 mm x 105 mm
Numéros des catalogues : Yv 2766 / M 2942 / SG 3788


[1] Kleiner Borkum et Arkona





Le Petit phare de Borkum (53° 35' N & 06° 40' E) se trouve à une soixantaine de mètres de la plage, sur la côte ouest de l'île de Borkum.
Île allemande de la mer du Nord, face à la province néerlandaise de Groningue, Borkum (30 km²) est la plus occidentale des Îles de la Frise-Orientale.

Construit en 1891, le phare est constitué d'une tour de section hexadécagonale (16 côtés) de 27 m (89 pieds) de hauteur construite en fer de fonte. Elle est peinte en rouge avec deux bandes blanches : l'une centrale et une autre sur l'ensemble de la lanterne (entourée d'une rambarde circulaire). 

Devenu obsolète suite à un changement des routes maritimes, le phare a été désactivé le 31 août 2003. Il continue à être opéré par l'autorité maritime de la ville d'Endem (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA), comme station radar.






Carte postale : phare de Borkum (Elektrischer Leuchtturm)
Édition : Rubin-Verlag Otto Schulze
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : Bor 749

Carte expédiée en juillet 1991













Photos prises le 18.07.2014








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/10/pays-bas-ameland.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/allemagne-amrum.html




.

vendredi 14 octobre 2016

France / Granville


France.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Granville.

 



Pli oblitéré à Caen [CTC 21618A], le 04.03.2011



Thème du timbre : phare de Granville dans la série "Collector Timbré - Basse-Normandie 2009", dix timbres différents [1]
Date d'émission : 27.04.2009
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : timbre à validité permanente
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Dimensions de l'image : 35.5 mm x 26.5 mm
Dentelé : simulé avec "dentelure de sécurité"
Imprimeur : ITVF (Phil@poste)
Impression : héliogravure (polychromie, avec deux bandes de phosphore)
Papier : autocollant
Création : Atlante
Taille de la feuille : 10 timbres
Dimensions du carnet (ouvert) : 280 mm x 210 mm
Référence La Poste : 21 09 904
Tirage : 22 000
Prix d'achat (lot indivisible) : 7.90 euro

[1] "La Basse-Normandie 2009 comme j'aime"



 



Le phare de Granville (48° 50' N & 01° 37' W) se trouve à l'extrémité du Cap Lihou, sur la Pointe du Roc, un promontoire qui abrite le port de la ville.
Granville, dans le département de la Manche (Basse-Normandie), est située sur la côte nord-est de la baie du mont Saint-Michel.

Mis en service en novembre 1828, le phare est constitué d'une tour de section circulaire de 16 m (52 pieds) de hauteur [2] construite en granite qui garde sa couleur grisâtre naturelle.
Elle porte l'inscription "Granville" en caractères blancs.

La lanterne, peinte en rouge, est entourée d'une rambarde métallique de la même couleur.

Électrifié en 1924, automatisé depuis 1997 [3], son optique (BTT, 4 panneaux au 1/6) émet sur plan focal est de 49 m (161 pieds), quatre éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 2.3s + éclat 0.2s + obscurité 2.3s + éclat 0.2s + obscurité 2.3s + éclat 0.2s + obscurité 7.3s.
La portée lumineuse est de 23 milles marins (1 mille = 1852 m).
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1660.

Il est inscrit depuis le 11 mai 2009 sur la liste des Monuments Historiques (MH).


[2] À l'intérieur, la tour ménage trois salles superposées.

[3] Télécommandé depuis le phare de Chausey (ALL : A1654).

 




Carte postale : phare de Granville
Édition : Éditions Gaby (Artaud père et fils, Nantes)
Dimensions : 90 mm x 140 mm
Référence : 60
Carte ayant circulé en 1954





 



Un grand merci à André (France) pour cette belle photo prise en 2014.






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/02/france-ploumanach.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/01/france-scarweather.html

 


.

vendredi 7 octobre 2016

Espagne / Castell de Ferro


Espagne.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le phare de Castell de Ferro.


 




Pli oblitéré à Madrid, le 11.04.2011

Le cachet commémoratif montre le phare de Chipiona




Thème du timbre : phare de Castell de Ferro dans la série "phares V", six timbres différents
Date d'émission : 11.04.2011
Autorité postale émettrice : Correos de España
Valeur faciale : 0.65 euro
Dimensions du timbre : 28.8 mm x 40.9 mm
Dentelé : 13 ¼ x 13 ¾
Taille de la feuille : 6 timbres
Dimensions de la feuille : 115.2 mm x 105.8 mm
Imprimeur : Fábrica Nacional de Moneda y Timbre (FNMT)
Impression : héliogravure
Papier : couché, phosphorescent
Tirage : 280 000 feuilles (timbres)
Numéros des catalogues : Yv 4306 / M 4601 / S 3788e
Numéro du catalogue Edifil : 4646E
Numéro WNS : ES039.11





Le phare de Castell de Ferro [Punta del Melonar] (36° 43' N & 03° 22' W) se trouve au sommet de la "Torre de la Instancia", une tour de guet de l'époque musulmane modifiée au XVIIIe siècle, établie sur une colline dominant la Punta del Melonar.

Castell de Ferro est une localité de la commune de Gualchos, située sur la Costa Granadina (mer Méditerranée), dans la partie méridionale de la province de Grenade (Communauté Autonome d'Andalousie).

L'aspect actuel de la tour fait suite aux travaux de restauration commencés en 1990 pour accueillir le phare qui est devenu opérationnel en 1992. Celui-ci est constitué donc d'une tour métallique, (cylindrique et disposant d'un balcon circulaire) soutenant une lanterne installée au sommet de la tour historique. L'ensemble a 12 m (39 pieds) de hauteur [1].

Automatisé, sur un plan focal de 237 m (778 pieds), l'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 13 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 2s + éclat 1s + obscurité 2s + éclat 1s + obscurité 6s.
Sa portée lumineuse est de 14 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E0082.

[1] L'accès à la tour se fait par une passerelle horizontale, surélevée, ayant comme point de départ un bâtiment d'architecture contemporaine, d'un profil carré, très étroit et peint en blanc.



samedi 1 octobre 2016

Norvège / Lista


Norvège.

Entier postal illustré avec l'image du phare de Lista (Lista fyr).







Entier postal commémoratif à usage privé (privat brevkort, helpost)

Émis par l'Association philatélique de Farsund (Farsund Filatelist Forening) célébrant la "Lister-87" : Exposition nationale junior et régionale principal : 3 - 5 avril 1987


Année d'émission : 1987
Autorité postale émettrice : Posten
Valeur faciale : 2.70 couronnes norvégiennes (NOK)
Timbre-poste imprimé : Europa CEPT "architecture moderne, bois" [Yv 921 / NK 1013] [1]
Dimensions du pli : 105 mm x 148 mm (DIN C6)


[1] Oeuvre de l'artiste norvégien Leif Frimann Anisdahl (1937), également dessinateur du timbre "Europa" 1973. Son "cor de poste" a été le sujet unique pour 24 pays (50 timbres).




Le phare de Lista (58° 07' N & 06° 34' E) se trouve à l'extrémité méridionale de l'entrée du fjord du même nom, sur la côte sud-ouest du pays, face à la mer du Nord.

En 1836, le site de Lista disposait de trois tours mais le phare actuel est la seule structure préservée, étant les autres entièrement démolies (délocalisées) [2]. 

Cette tour, de 34 m (112 pieds) de hauteur, de section circulaire, est construite en pierre (granite) qui garde sa couleur grisâtre naturelle.
Au sommet, la lanterne, de section circulaire ; dispose d'un large soubassement métallique (peinte en blanc) et d'une grille qui entoure le secteur vitré. Cette grille ainsi que la coupole sont peintes en rouge.

Électrifié en 1932 et automatisé en 2003 [3], sur un plan focal de 39 m (128 pieds), son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 4 secondes, avec une portée lumineuse de 17 milles marins.
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B3112.

Le phare est un centre de relèvement terrestre pour le GPS Différentiel (Differential Global Positioning System / DGPS).


[2] À cette époque, multiplier le nombre de feux était la manière d'identifier sans ambiguïté une position. La pierre des tours a été utilisé pour la construction de l'ancien phare de Svenner et du phare de Halten (tour actuelle).

[3] la station automatisée a été remise au Comté de Vest-Agder pour la rénovation du site et la création d'un lieu d'hébergement pour des touristes, un observatoire ornithologique et un site d'expositions.





Cachet commémoratif avec l'image du phare
Lettre ayant voyagé






Pli oblitéré à Borhaug (4563), le 02.05.1994



samedi 24 septembre 2016

Allemagne / Obereversand


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le phare de Obereversand (Leuchtturm Obereversand).
Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Westerheversand.






Oblitération faite à Dorum (27632), le 19.08.2012


Cachet commémoratif de la Sixième Leuchtturmfest, 125e anniversaire du phare (125 Jahre Leuchtturm Obereversand)
Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres , bureau de poste mobile de la Deutsche Post)
Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 15/277








Le phare Obereversand (53° 44' N & 08° 31' E) se trouve aujourd'hui dans le port de Dorum-Neufeld, dans la nouvelle commune (2015) de Wurster Nordseeküste de l'arrondissement de Cuxhaven.
La ville de Cuxhaven, dont le symbole est un phare, se trouve sur la rive gauche du fleuve Elbe lorsque celui-ci se jette dans les eaux de la mer du Nord.

Bâti en 1886, il est resté opérationnel jusqu'en 1923 dans les eaux maritimes proche de l'embouchure de l'Elbe (Außenweser) (53° 45' N & 08° 21' E).
En raison de l'érosion produite par le sable et la glace, sa base était fortement endommagée. C'est pour cette raison qu'en mars 2003 il a été déplacé à sa position actuelle.

Le phare se présente comme une tour métallique (fer de fonte) de section carrée, haute de trois étages soutenue par un support en treillis de plan carré. L'accès à la base de la tour et de la lanterne se fait avec un escalier en zig-zig construit sur la jetée permettant l'accès au phare. L'ensemble, d'une hauteur totale de 34 m (112 pieds) est peint en gris foncé.

Propriété du Parc national de la Mer des Wadden de Basse-Saxe (Nationalpark Niedersächsisches Wattenmeer) et lieu de référence pour la promenade du front de mer ; le phare émet depuis 2004, une lumière blanche permanente, sans caractère officiel.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/12/allemagne-westerheversand.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/07/allemagne-ancien-phare-de-twielenfleth.html




.

mercredi 14 septembre 2016

Croatie / Mulo


Croatie.

Carte maximum [maxicard] célébrant le phare de Mulo (Svjetionik Mulo).

 

 



Carte oblitérée à Rogoznica (22203), le 18.10.2011

Dimensions : 115 mm x 165 mm
Référence : vrta 216




Thème du timbre : phare de Mulo dans la série "phares V" [Svjetionici V], trois timbres différents
Date d'émission : 18.10.2011
Autorité postale émettrice : Hrvatska pošta d.d. [poste croate]
Valeur faciale : 3.10 kuna [HRK]
Correspond à une lettre normalisée, jusqu'à 20 g, en Croatie
Design : Orsat Franković et Ivana Vučić (Zagreb, Croatie)
Dimensions du timbre : 48.28 mm x 29.82 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 10 timbres (2H x 5V)
Imprimeur : Zrinski d.d. (Čakovec, Croatie)
Impression : offset (polychromie)
Papier : 102 g/m²
Tirage : 100 000 timbres
Numéros des catalogues : Yv 938 / M 1007
Référence Hrvatska pošta : 830
Numéro WNS : HR037.11

 
 



Le phare de Mulo [Hrid Mulo / île Mulo] (43° 31' N & 15° 55' E) se trouve sur un îlot situé au large de Rogoznica, village de la côte adriatique, à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Split (sud-est de la Croatie).

La construction du phare, en 1873, a été faite sous l'autorité du Royaume de Croatie-Slavonie, monarchie autonome de l'Empire d'Autriche-Hongrie (1867 - 1918).

La tour, de 18 m (58 pieds) de hauteur, est de section octogonale et s'intègre à la façade d'une maison traditionnelle de deux étages, construite en pierre qui garde sa couleur brunâtre naturelle. Un mur d'enceinte de plan carré, renferme une cour pavée.

La lanterne, peinte en blanc, abrite une optique automatisée [1] alimentée en électricité (12 V) par des panneaux solaires.
Sur un plan focal de 23 m (75 pieds), le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes avec la caractéristique suivante : éclat 0.5s + obscurité 4.5s.
Sa portée lumineuse est de 21 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E3286.


[1] Le dernier gardien a quitté le lieu en 1999.

 


Carte souvenir du premier jour d'émission
Cachet commémoratif avec l'image du phare





Carte oblitérée à Rogoznica (22203), le 18.10.2011







Cachet portant la mention "Svjetionici Šibenskog područja" (phares de la région de Šibenik), Svjetionik Mulo
Oblitération faite à Šibenik, le 18.10.2011





Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission
Enveloppe affranchie avec les timbres de l'émission (phares de Mulo, Prišnjak et Blitvenica)






Pli oblitéré à Split (21101), le 18.10.2011





Lettre "R" ayant voyagé


 



Pli oblitéré à Split (21107), le 24.10.2011









Carte postale : phare de Mulo
Photographe : Tješimir Marić
Dimensions : 110 mm x 160 mm
Référence : TM 13








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/08/croatie-strazica.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/04/croatie-vnetak.html




.