vendredi 17 août 2018

Sri Lanka / Devinuwara


Sri Lanka.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Devinuwara.






Pli oblitéré à Kurunegala, le 20.08.1997




Thème du timbre : phare de Devinuwara dans la série "Phares de Sri Lanka", quatre timbres différents et un bloc feuillet regroupant ces timbres
Date d'émission : 22.01.1996
Autorité postale émettrice : Sri Lanka Post
Valeur faciale : 2.00 roupies srilankaises (LKR)
Imprimeur : Goznak State Printing House (Moscou)
Impression : offset (polychromie)
Dimensions : 28 mm x 40 mm
Dentelé : 12 ¼ x 12
Taille de la feuille : 50 timbres (10H x 5V)
Tirage : 50 000 000
Numéros de catalogues : Yv 1089 / M 1100 / S 1149 / SG 1317
Numéro d'émission Sri Lanka Post : 860







Le phare de Devinuwara (05° 55' N & 80° 36' E), également connu par le nom colonial de Dondra Head, se trouve à l'extrémité sud de l'île de Sri Lanka.
Un lieu à connotation mystique car en cinghalais, devi signifie "dieux" et nuwara "ville".

Le phare le plus haut du pays (49 m / 161 pieds) a été construit en 1890 par William Douglass à partir d'un projet de son frère, James Douglass, de l'Imperial Lighthouse Service et concepteur du cinquième phare d'Eddystone (UK).

La tour est de section octogonale et construite en brique. Peinte en blanc, cette couleur concerne aussi la lanterne.

Phare gardienné, l'optique dont le plan focal est à 47 m (154 pieds), émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 4.8s.
Sa portée lumineuse est de 28 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F0836.




Bloc feuillet





Dimensions : 150 mm x 90 mm
Dentelé : 12 ¼ x 12
Tirage : 25 000
Numéros de catalogues : Yv BF 58 / M Block 61 / S 1150a / SG MS1319




Le timbre montrant le phare de Devinuwara avec une nouvelle valeur faciale




Date d'émission : 12.02.1997
Valeur faciale : 2.50 roupies srilankaises (LKR)
Numéros de catalogues : M 1130 / S 1149A / SG 1317a
Numéro d'émission Sri Lanka Post : 885


À la même date (12.02.1997), quatre types de surcharges (encre noire) indiquant la nouvelle valeur faciale (2.50 roupies) sont appliqués sur les timbres du 22.01.1996 (2.00 roupies).
Elles sont identifiées comme suivent :

a. Trois traits horizontaux "fin-épais-fin"(émission 886) [1]
b. Trois traits horizontaux "épais-fin-épais" (émission 886a) [1]
c. Un bloc (remplissage complet) de 8.5 x 4.5 mm (émission 886b) [2]
d. Un bloc (remplissage complet) de 9.0 x 5.5 mm (émission 886c) [2]


[1] Surimprimés par Lakmini Printers Ltd (Colombo)

[2] Surimprimés par l'Imprimerie d'État (State Printing Corporation, Sri Lanka)



Nous avons ici un exemplaire de l'émission 886a
Numéros de catalogues : M 1129 I / S 1191








Le timbre de 1997 (2.50 roupies) surchargé 2.00 roupies






Date d'émission : 03.12.1999
Autorité postale émettrice : Sri Lanka Post
Numéros de catalogues : M 1225 / S 1282A / SG 1459




Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Devinuwara [Dondra Head]









Pli oblitéré à Headquarters GPO Colombo, le 02.10.2017






Thème du timbre : phare de Devinuwara dans une série d'usage courant de 3 timbres différents [3]
Date d'émission : 13.09.2017
Autorité postale émettrice : Sri Lanka Post
Valeur faciale : 25 roupies srilankaises (LKR)
Design : P. Isuru Chaturanga
Imprimeur : Department of Government Printing, Sri Lanka
Impression : offset (lithography)
Dimensions : 30 mm x 25 mm
Dentelé : 13 ¼ x 12 ¾
Taille de la feuille : 100 timbres
Tirage : 500 000
Date limite des ventes : 31.12.2037
Numéro d'émission Sri Lanka Post : CSL 2251



[3] Les timbres de la série peuvent être personnalisés (Personalize Definitive Stamp) en unissant à ceux-ci une vignette des mêmes dimensions dont le contenu (image) est choisi par le client. Cette feuille personnalisée est composée de 20 timbres et 20 vignetes.






Un grand merci à Ravindra pour son aimable contribution
http://lighthousesonstamps.blogspot.com/








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/11/sri-lanka-little-basses.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/08/sri-lanka-galle.html



.

samedi 11 août 2018

Philippines / Phares de Philippines [III]


Philippines.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant les phares de Philippines.
Les timbres montrent les phares de Tubbataha Reefs, Cape Bojeador, Cape Bolinao et San Fernando Point.
Un ancien phare de Cape San Agustin (Mindanao) illustre le pli et un phare stylisé illustre le cachet commémoratif.






Enveloppe oblitérée à Manila (Manille), le 22.12.2005


Édition : Philpost (Philippine Postal Corporation)
Dimensions du pli : 110 mm x 190 mm
Imprimeur : Amstar Company, Inc.


 



Thème des timbres : phares des Philippines (série I), huit timbres différents dont quatre dans un format bloc feuillet
Date d'émission : 22.12.2005 [1]
Autorité postale émettrice : Philpost (Philippine Postal Corporation)
Valeurs faciales : 6.00 pesos philippins (PHP)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Dessinateur : Jesus Alfredo De los Santos
Dimensions des timbres : 30 mm x 40 mm
Papier : sans filigrane
Taille de la feuille : 4 timbres (bloc-feuillet)
Dentelé : 14 ¼
Impression : offset
Imprimeur : Amstar Company, Inc.
Tirage (bloc feuillet) : 8 000
Date de retrait : 21.12.2006
Numéros de catalogues [Tubbataha Reefs] : M 3732 / S 3009a
Numéros de catalogues [Cape Bojeador] : M 3733 / S 3009b
Numéros de catalogues [Cape Bolinao] : M 3734 / S 3009c
Numéros de catalogues [San Fernando Point] : M 3735 / S 3009d


[1] Le 30.01.2006, selon le catalogue Michel








A. Le phare de Tubbataha Reefs (08° 45' N & 119° 49' E) se trouve sur un récif situé dans la partie centrale de la mer de Sulu (mer de Jolo), au sud-ouest des Philippines [2].

Construit en 1980 par la Garde côtière (Philippines Coast Guard) ; le phare est constitué d'une tour de section octogonale d'environ 15 m (49 pieds) de hauteur, élargie à sa base et érigée au centre d'un local technique (de plan octogonal, également) dont ses murs aident à protéger l'edifice contre l'érosion.

Au sommet, un balcon circulaire sert de support au feu (sans lanterne) soutenu par une courte colonne métallique.
L'ensemble, construit en béton, garde sa couleur grisâtre naturelle.

L'optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes. Sa portée lumineuse est de 15 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2340.


[2] Le récif de Tubbataha est un atoll situé à 180 km de la ville de Puerto Princesa (capital de la province de Palawan). Il fait partie d'une réserve marine (sanctuaire) d'environ 950 km², ajoutée en 1993 à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.






B. Le phare de Cape Bojeador (18° 31' N & 120° 36' E) se trouve sur la côte nord-ouest de Luçon, la plus grande île des Philippines [3].

Construit en 1892, durant la période coloniale espagnole, sa tour de section octogonale est bâtie en briques et peinte en blanc. Sa hauteur est de 20 m (66 pieds)

La lanterne, entourée d'un large balcon abrite une optique moderne soutenue par l'appareillage d'origine détruit par un tremblement de terre en 1990.

Toujours gardienné, sur un plan focal de 118 m (386 pieds), le phare émet trois éclats de lumière blanche toutes les 5 secondes sur un angle de 222°.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2722.

Récemment restauré (2014), le phare de Cape Bojeador est le plus visité du pays ; il est un exemple remarquable de l'architecture coloniale espagnole.


[3] L'île Luçon couvre 35 % du territoire philippin et rassemble la moitié (environ 50 millions d'habitants) de la population du pays. Elle abrite Manille, la capitale, et la ville la plus peuplée (et ancienne capitale), Quezon.







C. L'extrémité nord-occidentale de la province de Pangasinan, dans la région centrale de l'île Luçon, est constituée d'une péninsule bordée à l'est, par le golfe de Lingayen et à l'ouest, par la mer de Chine méridionale. Le phare de Cape Bolinao (16° 18' N & 119° 47' E) se trouve sur la commune du même nom située sur la côte nord-ouest de cette péninsule [4].

Construit par les Américains en 1905, le phare est constitué d'une tour cylindrique soutenue par une base de section octogonale constituée de deux segments; le premier, de parois verticales et le second, inclinées (en forme de pyramide tronquée).

Au sommet, deux étages de plan octogonal hébergent les locaux techniques. Un double balcon et la lanterne, complètent la structure.
L'ensemble, fabriqué en béton, est peint en blanc ; la couleur rouge est réservée pour les détails de décoration (bordures, corniches, fenêtres).

Avec une hauteur de 27 m (89 pieds) [5] le plan focal se positionne à 89 m (292 pieds). L'optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes dans un angle de 198°. Sa portée lumineuse est de 22 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2688.


[4] Le phare est au sommet de Punta Piedra Point, une colline rocheuse solide qui est la pointe du Cape Bolinao lui-même. 

[5] Un escalier en colimaçon comporte 6 plates-formes avec 20 marches 14 marches en plus pour la salle d'éclairage, soit un total de 134 marches.


 



D. San Fernando est un ville de la côte ouest de Luçon. Son nom identifie également la pointe (aussi Poro Point) située à l'ouest ; un prolongement des terres en mer de Chine méridionale. Le phare de San Fernando (16° 37' N & 120° 17' E) se trouve à extrémité occidentale de cette pointe, extrémité orientale du golfe de Lingayen.

Le phare actuel, construit en 1979, remplace une première structure (une "tourelle" de fabrication française - Sautter) établie par les Espagnols en 1885.

La tour, de section circulaire, d'environ 15 m (49 pieds) de hauteur dispose au sommet d'un large balcon, le lieu de support du feu (sans lanterne). Construite en béton, peinte en blanc ; la couleur rouge est réservée pour les contours des ouvertures et la base de la tour.

Toujours gardienné, automatisé ; sur un plan focal est de 33 m (107 pieds), son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2698.


En septembre 1991, le site du phare s'intègre au quartier général des forces navales (de la marine philippine) du nord de Luçon faisant suite au départ des troupes américaines.






samedi 4 août 2018

Allemagne / Olhörn


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le phare d'Olhörn (Leuchtturm Olhörn).
Lettre ayant voyagé.


 




Enveloppe oblitérée à Wyk auf Föhr (25938), le 07.10.2013


Cachet commémoratif célébrant le Leuchtturmtage ("Les Jours du Phare"), une festivité traditionnelle des localités balnéaires allemandes.

Fabricant du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 19/349
"Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) bureau de poste mobile de la Deutsche Post







Le phare de Olhörn (54° 41' N & 08° 34' E) se trouve face à la mer, à l'extrémité sud-est de Föhr, la deuxième plus grande des îles Frisonnes Septentrionales, un archipel situé en mer du Nord, se prolongeant au-delà de la frontière danoise.

Mis en service en 1952, le phare est composé d'une tour de 8 m (26 pieds) de hauteur, de plan carré, construite en maçonnerie de brique apparente (rougeâtre). Au sommet et entourée d'une rambarde métallique peinte en noir, se trouve la lanterne (métallique) de section circulaire, peinte en blanc et coiffée d'une simple coupole ayant la forme d'une calotte sphérique "aplatie".

Opéré par l'autorité maritime de la ville de Tönning (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA) ; sur un plan focal de 10 m (34 pieds), ce feu à occultations cache quatre fois sa lumière blanche ou rouge (selon les directions) toutes les 15 secondes avec la caractéristique suivante : éclat 2s + obscurité 1s + éclat 2s + obscurité 1s + éclat 2s + obscurité 1s + éclat 5s + obscurité 1s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 13 milles marins et celle de la lumière rouge est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B1704.







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/allemagne-amrum.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/04/allemagne-hornum.html



.

samedi 28 juillet 2018

Trinité-et-Tobago / Port of Spain


Trinité-et-Tobago (Trinidad & Tobago).

Enveloppe premier jour [FDC] montrant le phare de Port of Spain.







Pli oblitéré à Trinidad & Tobago, le 07.08.1995



Édition : Trinidad and Tobago Postal Corporation
Dimensions de l'enveloppe : 110 mm x 220 mm




Thème du timbre : le phare de Port of Spain dans un timbre de la série "Conservation", trois timbres différents [1]
Date d'émission : 07.08.1995
Autorité postale émettrice : Trinidad and Tobago Postal Corporation
Valeur faciale : 2.50 dollars de Trinité-et-Tobago (TTD)
Design : Derek Miller
Dimensions du timbre : 27.94 mm x 44.45 mm
Taille de la feuille : 50 (2 x 25)
Dentelé : 14 ½ x 14 ¼ (14.4)
Impression : offset (lithography)
Imprimeur : Walsall Security Printers Limited (Walsall, UK)
Papier : avec filigrane (multiple crown and CA, en horizontal)
Numéros des catalogues : Yv 710 / S 581 / M 671 / SG 860


[1] Le phare comme un symbole du jumelage de Port of Spain avec la ville canadienne de Saint Catharines (dont son phare est à Port Dalhousie). Information indiquée également sur la couverture du pli (FDC).

 
 




Port-of-Spain (Port d'Espagne) est la capitale de Trinité-et-Tobago. La ville est située dans le nord-ouest de l'île de Trinité, en face de la péninsule de Paria (Venezuela), une ville à la fois bâtie sur des terrains gagnés sur la mer et à flanc de coteau.

Lors de sa construction, vers 1880, le phare (10° 39' N & 61° 30' W) se trouvait face à la mer (jetée Saint Vincent), mais le développement portuaire le place aujourd'hui au centre d'un boulevard (highway) maritime. Il n'est plus en activité.

La tour de section hexagonale, de 19.5 m (64 pieds) de hauteur, est bâtie en quatre segments.
La base, le segment le plus large, est caractérisée par ses murs en pierre d'angle ; la partie centrale, couronnée par un balcon et le troisième segment ; encore plus étroit, finissant dans une simple lanterne. Celle-ci est une suite du bâtiment, un peu plus large que le segment précédent, elle dispose de six fenêtres rectangulaires et d'une vraie toiture à six pentes.
Traditionnellement peinte en blanc, la tour devenue un symbole d'identité, porte parfois les couleurs des équipes sportives.




Enveloppe premier jour [FDC] montrant les phares de Port of Spain et Chacachacare
Enveloppe illustrée avec les images des phares


 



Oblitération premier jour faite le 26.05.2003

Le phare de Port of Spain illustre le cachet commémoratif


Édition : Trinidad & Tobago Postal Corporation
Dimensions du pli : 108 mm x 227 mm







Thème des timbres : les phares de Port of Spain et Chacachacare, quatre timbres différents
Date d'émission : 26.05.2003
Autorité postale émettrice : Trinidad and Tobago Postal Corporation
Valeurs faciales :
1.00 dollar de Trinité-et-Tobago (TTD) Port of Spain (vintage)
3.75 dollars de Trinité-et-Tobago (TTD) Chacachacare (vintage)
4.50 dollars de Trinité-et-Tobago (TTD) Port of Spain
5.25 dollars de Trinité-et-Tobago (TTD) Chacachacare
Photographies : Roger Neckles et photos du livre "A Journey of Memories" (Joseph Abdo Sabga)
Design : Troy Rhodes (Design Wise)
Dimensions des timbres : 39.86 mm x 50.80 mm
Taille de la feuille : carnet 4 timbres
Dimensions de la feuille : 120 mm x 150 mm
Dentelé : 14 ½
Impression : offset (Lithography)
Imprimeur : De La Rue Global Services (Royaume-Uni)
Papier : 110 g/m² avec gomme APV
Numéros des catalogues (timbres) : Yv 810 – 813 / S 678 - 681 / M 780 - 783 / SG 975 - 978
Numéros des catalogues (bloc-feuillet) : S 681a / M Block 57 / SG MS979


 

 



Le phare de Chacachacare (10° 42' N & 61° 45' W) se trouve sur la côte nord de la petite île (3.6 km²) du même nom située à l'extrémité occidentale de Trinité (Trinidad), en face de la péninsule de Paria (Venezuela), en mer des Caraïbes.

Opérationnel depuis 1897, le phare est constitué d'une tour en béton, de section circulaire, de 15 m (49 pieds) de hauteur. Peinte en blanc, la couleur rouge est réservée à la coupole de sa lanterne [2].

Phare gardienné par une équipe de deux personnes (personnel du Parc National Chaguaramas) ; sur un plan focal de 251 m (825 pieds) [3], son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 9.6s.
La portée lumineuse est de 26 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J5846.

 

[2] L'optique Fresnel d'origine a été retirée en 2007.

[3] Considéré comme l'un des plus hauts phares du monde.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/11/venezuela-punta-faragoza-et-punta.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/06/bahamas-paradise-island.html


.



dimanche 22 juillet 2018

Grèce / Sapienza


Grèce.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Sapienza.


 



Pli oblitéré à Héraklion (ΗΡΑΚΛΕΙΟ), Crète, le 22.07.1996

 


Thème du timbre : le phare de Sapienza dans la série "phares" (φάροi), quatre timbres différents
Date d'émission : 18.12.1995
Autorité postale émettrice : Postes Helléniques (ELTA)
Valeurs faciales : 120 drachmes (GRD) (1944 – 2002)
Œuvre originale : Gisis Papageorgiou [Γήσης Παπαγεωργίου]
Imprimeur : Alexandros Matsoukis (Athènes)
Impression : offset (polychromie)
Dimensions du timbre : 26 mm x 36.5 mm
Taille de la feuille : 50 timbres
Dentelé : 13 ¾ x 14 ¼
Tirage : 5 000 000
Date limite des ventes : 17.12.1996
Numéros des catalogues : Yv 1885 / S 1829 / SG 1992 / M 1893


 



Le phare de Sapienza [Σαπιέντζα] (36° 44' N & 21° 42' E) se trouve à l'extrémité sud de l'île du même nom, située à environ deux kilomètres au sud du port de Modon (Methóni), sur la côte sud-ouest du Péloponnèse (mer Ionienne, Ιόνιο Πέλαγος).

Construit en 1885, le phare occupe le secteur le plus élevé de l'île (9 km²).

La tour, de section octogonale, est construite en pierre qui garde sa couleur brunâtre naturelle. Construction élégante, on peut s'apercevoir les angles en pierre de taille et un balcon (octogonal) soutenu par de multiples consoles. Le phare dispose d'une rambarde en pierre qui entoure la lanterne, de section circulaire.
L'ensemble a une hauteur de 10 m (33 pieds) et s'intègre partiellement dans la façade d'une maison du même style.

Automatisé, alimenté en électricité par des panneaux solaires ; sur un plan focal de 116 m (381 pieds), l'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 3.1s + éclat 0.2s + obscurité 3.1s + éclat 0.2s + obscurité 13.2s.
La portée lumineuse est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 133°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E4016.




Enveloppe premier jour [FDC]
Les timbres montrent les phares de Psyttaleia, Sapienza, Kastri et Akra Zourva.
Le phare de l'île Parapóla [1] illustre l'enveloppe et le phare de Sapienza apparaît sur le dessin du cachet commémoratif






Enveloppe oblitérée à Athènes [Αθήνα], le 18.12.1995


Édition : Postes Helléniques (ELTA)
Illustration : Gisis Papageorgiou
Dimensions du pli : 97 mm x 180 mm
Prix de vente (lors de l'émission) : 961 drachmes (GRD) (1944 – 2002)






Cachet commémoratif avec l'image du phare de Sapienza


[1] Le phare de l'île Parapóla [Παραπόλα] [1884 / ALL E4090 / 36° 56' N & 23° 27' E]







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/05/grece-chania.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/08/grece-korakas.html



.

lundi 16 juillet 2018

France / Nividic


France.

Entier postal PAP [1].
Enveloppe pré-timbrée à validité permanente illustrée avec le phare de Nividic.
Lettre ayant voyagé.







Pli oblitéré à Ergué-Gabéric (05513A), le 24.09.2012



Enveloppe de la série "Phares du Finistère" (An tour tan e Penn-ar-Bed, en langue bretonne) [Série II]
Date de parution : 2 juillet 2007
Illustration : Jean-Benoît Héron (© 2007)
Autorité postale émettrice : La Poste
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Impression : offset à plat sur papier ordinaire
Enveloppe du type "précasée" autocollante avec logo "Lettre Prioritaire" et anti-contrefaçon
Timbre-poste imprimé : "France 20g, arbre à lettres"
Timbre à dentelure figurée avec deux bandes de phosphore de chaque côté du timbre
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Dimensions du pli : 220 mm x 110 mm [DL] (DIN "long")
Tirage : non déterminé
Références : agrément N° 809 / lot B2K/07U135
Code-barres : 012298 / 3 561920 078571
Vendu comme lot indivisible de 10 enveloppes [phares] différentes : 8.00 euro


[Pierres Noires, Kermorvan, Île de Sein, Pointe du Portzic, Île de Batz, Pointe du Millier, Pointe du Petit Minou, Iles aux Moutons, le Four, Nividic]


[1] PAP, Prêt-à-Poster (La Poste)



Le phare de Nividic (48° 27' N & 05° 09' W) se trouve sur un rocher appelé Leurvaz An Ividig situé à moins d'un kilomètre de l'extrémité ouest de l'île d'Ouessant [Enez Eussa, en langue bretonne].
Ouessant est à une vingtaine de kilomètres au large de la pointe ouest du Finistère (Bretagne) ; elle est la terre la plus occidentale de la France métropolitaine ; Nividic est à son tour, le plus occidental des phares métropolitains.

Construit durant les années 1912 – 1936, ce phare de 36 m (118 pieds) de hauteur, est constitué d'une tour de section octogonale appuyée sur un piédestal arrondi. Bâtie en béton, elle garde sa couleur grisâtre naturelle.

Renforcée dans sa base, la partie supérieure est "creuse" ; elle héberge trois locaux techniques superposés. L’accès au bâtiment se fait par une échelle solidaire avec la paroi extérieure. Cet accès difficile s'effectue jusqu'à la construction, en 1971, d'un petit héliport au sommet de la lanterne. Celle-ci, de section circulaire et peinte actuellement d'un rouge vif. 

Automatisé [2], alimenté en électricité pas des panneaux solaires depuis 1996 ; sur un plan focal de 28 m (92 pieds), un feu blanc (lampe halogène de 40 W) émet neuf scintillements rapides (quick flashing) par période de 10 secondes.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1846.


Il a été classé Monument Historique (MH) le 20 avril 2017 par arrêté du Ministère de la Culture et de la Communication.


[2] Phare télésurveillé par le personnel du Centre de permanence et de surveillance des établissements de signalisation maritime (SEM) ; depuis le phare de Créac'h [ALL : A1844].







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/09/france-creach.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/10/france-phare-du-four.html



.

mardi 10 juillet 2018

Italie / Capo dell'Arma


Italie.

Cachet commémoratif montrant le phare de Capo dell'Arma.






Pli oblitéré à Segrate (Milano, 20090), le 27.03.1993


Timbre à date célébrant l'édition 1993 de la "Portolano in bottiglia", exposition de miniatures en bouteilles et dioramas, sur le thème de la mer : phares, feux, balises et amers des ports italiens (fari, fanali, mede e dromi dei porti italiani).


Entier postal (cartolina postale) du régime intérieur célébrant le centenaire de l'instauration du Service postal à bord des bateaux de la Marine Militaire

Date d'émission : 26.09.1992
Autorité postale émettrice : Poste Italiane
Valeur faciale : 700 lire (ITL)
Design : Giorgio Toffoletti (IPZS)
Imprimeur : Istituto Poligrafico e Zecca dello Stato (IPZS)
Impression : offset (polychromie)
Papier : blanc, 250 g/m²
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Tirage : 700 000

 
 
 
 




Le phare de Capo dell'Arma [Capo Verde] (43° 49' N & 07° 50' E) se trouve sur une saillie de la côte ligure située à quelques kilomètres à l'est de la ville de Sanremo ; il est le premier phare italien établi après la frontière française.

Mis en service en 1948, ce phare remplace une première structure opérationnelle en 1912 mais complètement détruite lors du retrait des troupes allemandes durant la Seconde Guerre Mondiale.

La tour cylindrique de 15 m (49 pieds) de hauteur s'intègre au mur latéral d'un bâtiment de deux étages, de plan rectangulaire, toiture horizontale et peint en blanc avec une large bande noire (caractéristique) qui exclut la tour.

La lanterne, de section circulaire, est de couleur grise ; elle est rehaussée par un cylindre métallique émergeant de la partie centrale d'un balcon-support.

Phare gardienné par le personnel de la Marine italienne, il est relié au réseau public d'électricité depuis 1936. Sur un plan focal de 50 m (164 pieds), son optique [ottica rotante / OR] émet deux éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.3s + obscurité 3.4s + éclat 0.3s + obscurité 11s.
Sa portée lumineuse est de 24 milles marins (1 mille = 1852 m).

Il est répertorié par la Marina Militare sous le numéro 1474 EF.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E1152.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/search/label/Italie
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/01/saint-marin-torre-della-lanterna-italie.html


.

mercredi 4 juillet 2018

Union Soviétique / Novorossiisk (Russie)


Union Soviétique.

Enveloppe premier jour [FDC] montrant le phare de Novorossiisk.
Le phare de Vorontsov (Odessa, Ukraine) illustre la couverture du pli et le cachet commémoratif [1].






Pli oblitéré à Moscou, le 29.12.1982


[1] Cachet commémoratif avec l'inscription "Phares de la mer Noire et d'Azov" [Маяки Черного и Азовского морей]


Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Édition : Ministère des Postes et Télécommunications (URSS)
Dessinateur : Yu. Bronfenbrener [Ю. Бронфенбренер]
Imprimeur : Goznak [Гознак] (Perm, Fédération de Russie)
Référence : З 6279 (06.12.82)
Prix de vente : 1 kopeck (1/100 de rouble - RUR)




Thème du timbre : phare de Novorossiisk dans la série "Phares I", cinq timbres différents
Date d'émission : 29.12.1982
Valeur faciale : 6 kopecks (6/100 de rouble - RUB)
Dessinateur : Yu. Bronfenbrener
Dimensions : 28 mm x 40 mm
Dentelé : 12 x 12 ½
Papier : couché, sans filigrane
Imprimeur : Goznak [Гознак]
Taille de la feuille : 36 (6 x 6) timbres
Tirage : 6 100 000
Numéros des catalogues : Yv 4966 / M 5239 / S 5107 / SG 5295
Numéro du catalogue "Souzpechat" : 5358




Le phare de Novorossiisk (44° 43' N & 37° 48' E) se trouve à l'extrémité du brise-lames oriental du port du même nom, sur la côte sud-est de la mer Noire.
Novorossiisk [Новороссийск], à environ 340 km à l'est de Sébastopol, c'est le premier port de commerce de Russie et l'un des ports d'attache de la flotte russe de la mer Noire.

Le phare actuel est l'héritier d'une première structure établie en 1834 ; un phare érigé avant la fondation de la ville (1838) et de la construction du port (1888).

La tour, cylindrique, de 21 m (69 pieds) de hauteur, est construite en béton. Peinte en blanc, elle dispose d'une succession de bandes rouges horizontales reliées par une bande verticale (rouge) ; la lanterne est peinte en rouge.

Sur un plan focal de 24 m (79 pieds), deux feux isophases émettant des éclats de lumière verte d'une durée de 3 secondes suivi de 3 secondes d'obscurité (iso 6s), sont visibles lorsque l'alignement est effectué correctement.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).
La station dispose aussi d'un nautophone.
 
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : N5642.




Lettonie.

Timbre de l'URSS avec une surcharge cintrée : "êêê" et "Latvija".
En surcharge droite, la nouvelle valeur faciale : 300 roubles lettons [2]




Thème du timbre : phare de Novorossiisk [3]
Date d'émission : 26.02.1993
Autorité postale émettrice : Latvijas Pasts
Tirage : 100 000
Numéros des catalogues : Yv 314 / M 350 / S 342 / SG 370


[2] Monnaie provisoire (1992 – 1993).
Le 05.03.1993 (six jours après leur émission) faisant suite à un changement d'unité monétaire, 200 roubles lettons sont devenus 1 lats [LVL].

[3] Deux timbres (phares) surchargés émis à cette date : le feu de Zapadnyy [surcharge encre violette] : 100 roubles lettons et le phare de Novorossiisk [surcharge encre outremer] : 300 roubles lettons.





Ukraine.

Lettre "R" ayant voyagé (entier postal, Jonas Jablonskis).
Timbre surchargé "Sébastopol" avec une valeur faciale de 500 karbovantsiv [4].







Pli oblitéré à Sébastopol, le 12.02.1994


[4] Le karbovanets [карбованець] (mot au singulier), a été la devise monétaire provisoire de l'Ukraine depuis son indépendance (en 1992) jusqu'à l'apparition de la hryvnia [UAH], en 1996.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2016/01/union-sovietique-temriouk-russie.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2013/04/ukraine.html



.

vendredi 29 juin 2018

Pays-Bas / Feu antérieur d'IJmuiden


Pays-Bas.

Cachet commémoratif montrant le feu antérieur d'IJmuiden (De lage vuurtoren IJmuiden).








Carte postale oblitérée à IJmuiden, guichet philatélique (filatelieloket), le 10.11.1987

"Briefkaart" (timbre-poste imprimé : Beatrix 55 cent)








Le feu antérieur [phare bas d'IJmuiden] (52° 28' N & 04° 34' E) se trouve dans le port industriel du même nom [1], sur la rive gauche (sud) de l'embouchure du Canal de la Mer du Nord (Noordzeekanaal). Le nom d'IJmuiden signifie littéralement l'embouchure de l'IJ [2].

Cet ancien bras de mer (IJ), aujourd'hui intégré au Noordzeekanaal, constituait la route maritime entre la mer du Nord et la ville d'Amsterdam.

Préfabriqué en fer de fonte par la firme D. A. Schretlen & Co. (Leiden, Pays-Bas) à partir d'un projet de l'architecte Quirinus Harder (Scheveningen, Texel, Den Helder, Ameland, …), le phare d'IJmuiden est opérationnel depuis 1879.

La tour, de section circulaire et d'une hauteur de 24 m (79 pieds, 88 marches, 5 étages), est peinte d'une couleur rouge-brunâtre.

La lanterne circulaire, peinte en blanc et entourée d'une rambarde peinte en noir, est coiffée d'une toiture rouge.

Électrifié, automatisé ; sur un plan focal de 31 m (102 pieds), son optique (4 x Pintsch SW360) émet un feu fixe blanc ou rouge (selon les directions) d'une portée lumineuse de 16 milles marins pour la lumière blanche et de 13 milles marins (1 mille = 1852 m) pour la lumière rouge.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B0766.


Le Lage vuurtoren van IJmuiden a été déclaré Monument national (Rijksmonument) en 1966.



[1] Positionné à 570 m du feu postérieur [De hoge vuurtoren / ALL : B0766.1].

[2] La ville d'IJmuiden est aussi le siège de la Société Royale Hollandaise de Sauvetage en Mer (Koninklijke Nederlandse Redding Maatschappij / KNRM).








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/07/pays-bas-ijmuiden-haut.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/08/pays-bas-vlieland.html



.

dimanche 24 juin 2018

Royaume-Uni / Phare stylisé "RNLI"


Royaume-Uni.

Cachet commémoratif avec l'image d'un phare stylisé [1].
Le phare de St. John's Point illustre le timbre de l'enveloppe premier jour [FDC] [2]








Pli oblitéré à Lightwater, le 24.03.1998

 [1] Cachet officiel de l'Institution Royale Nationale des Bateaux de Sauvetage (RNLI, Royal National Lifeboat Institution)

[2] Timbre de la série célébrant le 300e anniversaire de la mise en fonction du premier phare d'Eddystone. Les timbres représentent : St. John's Point (20 p), The Smalls (26 p), Needles (37 p), Bell Rock (43 p) et Eddystone (63 p)









La Royal National Lifeboat Institution (RNLI) est une organisation non gouvernementale (ONG) établie le 4 mars 1824.
Depuis son siège de Poole (Dorset, sud du pays) et avec un budget annuel proche des 150 millions de livres sterling, la RNLI est une association de secours qui sauve des vies en mer au large des côtes de la Grande-Bretagne, l'Irlande, les îles anglo-normandes et l'île de Man (ainsi que dans ses voies navigables).
Sa force d'intervention est constituée de 444 canots de sauvetage (dont 127 canots tous-temps), 235 stations (sur les côtes) et 40 000 volontaires.

Depuis 1824, les équipes RNLI ont sauvé plus de 140 000 vies.





Canot de sauvetage montré dans une carte souvenir de l'émission du 18.06.1985 "Safety at Sea" (sécurité maritime)


 




Oblitération premier jour faite à Hythe (Kent), le 18.06.1985


Édition : Benham (Folkestone)
Dimensions de la carte : 90 mm x 138 mm
Identification de la carte : 1985 BPC 4a


Canot de sauvetage et feu de détresse dans un timbre de la série (quatre timbres différents)
Numéros des catalogues : Yv 1182 / SG 1286 / S 1107 / M 1031


Cachet commémoratif célébrant le 200e anniversaire de l'invention en 1785 du "bateau insubmersible" (difficile de le faire chavirer) par Lionel Lukin (1742 – 1834)








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/01/irlande-daunt-rock.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2017/11/ile-de-man-feux-du-port-de-ramsey.html



.

dimanche 17 juin 2018

France / Kéréon


France.

Entier postal illustré avec l'image du phare de Kéréon.
Enveloppe pré-timbrée à validité permanente [PAP] [1].
Le phare du Stiff illustre le timbre-poste imprimé.

 




Enveloppe de la série "Phares du Finistère" (An tour tan e Penn-ar-Bed, en langue bretonne) [2]
Autorité postale émettrice : La Poste
Date de parution : juin 2006
Illustrations : Jean-Benoît Héron (2006)
Timbre-poste imprimé : "Le phare du Stiff", France 20 g [3]
Dimensions du pli : 110 mm x 220 mm [DL] (DIN "long")
Imprimeur : Imprimerie PRIM (Brélès)
Références : agrément N° 809 / lot G4S/0600406
Code-barres : 012707 / 3 561920 211527


[1] PAP, Prêt-à-Poster (La Poste)

[2] Vendu comme lot indivisible de 10 enveloppes [phares] différentes
[Ar-Men, Créac'h, Eckmühl, Île Vierge, Kéréon, La Jument, La Vieille, Le Stiff, Penfret, Pointe de Saint Mathieu]
Avec la participation du Conseil général du Finistère et le soutien de l'État

[3] À partir du "phare du Stiff" dans la série de 10 timbres différents "Portrait de Régions, La France à voir N° 6". Émission du 19.09.2005
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Numéros des catalogues : Yv 3822 / SG MS 4121i / M 3980 / S 3139i




Le phare de Kéréon (48° 26' N & 05° 02' W) se trouve sur le récif de Men Tensel ("pierre hargneuse", en langue bretonne), situé à environ 2 kilomètres au sud-est de l'île d'Ouessant, à l'extrémité nord de l'archipel de Molène [4].
Ouessant est à une vingtaine de kilomètres au large de la côte ouest du Finistère (Bretagne) ; elle est la terre la plus occidentale de la France métropolitaine et l'entrée sud de la Manche (English Channel).

Mis en service en 1916, sa construction avait commencé en 1907. "Phare monument", le bâtiment se caractérise par les détails somptueux de l'intérieur tel un parquet en chêne orné d'une rose des vents marquetée en acajou et ébène.

Le phare est constitué d'une tour cylindrique en maçonnerie de pierre de taille apparente de 40.90 m (134 pieds) de hauteur, appuyée sur un soubassement ovoïde des mêmes caractéristiques faisant une taille totale de 47.25 m (155 pieds).

La lanterne, située au sommet de la tour, dispose d'une structure particulière liée à l'installation d'un aérogénérateur (en 1977) ; elle est entourée d'une corniche formée de plates-bandes supportant une balustrade à dés.

Électrifié et automatisé en 1973, le phare a conservé ses gardiens jusqu'en 2004.
Sur un plan focal de 38 m (125 pieds), son optique (de la maison Barbier, Bénard et Turenne, 1916), dispose actuellement d'une lampe halogène de 180 watts.

Feu à occultations, le faisceau de lumière blanche ou rouge (selon la direction) est éclipsé trois (2+1) fois toutes les 24 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 9s + obscurité 1s + éclat 9s + obscurité 1s + éclat 3s + obscurité 1s.
La portée lumineuse est de 18 milles marins pour le secteur de lumière blanche et de 7 milles marins pour le secteur de lumière rouge (1 mille = 1852 m).

L'installation dispose également d'un vibrateur électroacoustique (corne de brume) du type ELAC-ELAU 2200 [trois (2+1) fois toutes les 120 secondes].

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1850.

Il est inscrit depuis 2015 sur la liste des Monuments Historiques [MH].


[4] Le passage du Fromveur, entre l'île d'Ouessant et l'archipel de Molène (en mer d'Iroise) est un lieu de très violents courants.





Entier postal [PAP]
Lettre ayant voyagé
Enveloppe de la série "Phares du Finistère" avec le timbre figuré "France 20 g"






Enveloppe oblitérée à Morlaix, le 03.06.2008


Dimensions du pli : 110 mm x 220 mm [DL] (DIN "long")
Imprimeur : Phil@poste
Année de parution : 2006
Références : agrément N° 809 / I / 014
Code-barres : 012298 / 3 561920 078571 [0601300]








Carte postale : phare de Kéréon
Édition : Gulf Stream (Île d'Yeu)
Illustration : Jean-Benoît Héron
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Année d'émission : 1998
Référence : CF 04/11
Code-barres : 3 700124 825356






Carte postale : phare de Kéréon
Édition : Éditions Claude Pastor (Ploemeur)
Photographe : Y. Le Gal
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 9901 0584 - C / 902005
Code-barres : 3 428701 200036









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/04/france-kermorvan.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/12/france-pierres-noires.html


.

mardi 12 juin 2018

Allemagne / Büsum


Allemagne.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant le phare de Büsum (Leuchtturm Büsum).






Enveloppe oblitérée à Büsum (25761), le 06.06.2013


Cachet commémoratif du Centenaire du phare de Büsum
"100 Jahre Leuchtturm Büsum"

Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 10/131
"Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) bureau de poste mobile de la Deutsche Post





Thème du timbre : phare de Büsum dans la série "phares 2013" [Leuchttürme], deux timbres différents [1]
Date d'émission : 06.06.2013
Autorité postale émettrice : Deutsche Post
Valeur faciale : 0.58 euro (Standardbrief)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Dessinateur : Professeur Johannes Graf (Dortmund)
Imprimeur : Bagel Security-Print GmbH & Co. (Mönchengladbach)
Impression : offset (polychromie)
Dimensions du timbre : 35 mm x 35 mm
Dentelé : 13
Taille de la feuille : 10 timbres (5H x 2V)
Dimensions de la feuille : 210 mm x 105 mm
Papier : blanc, fluorescent, du type DP 2
Numéros des catalogues : Yv 2835 / M 3011 / S 2738


[1] Les phares de Flügge et de Büsum








Büsum est une petite ville portuaire située sur la côte de la mer du Nord, à environ 100 km au nord-ouest de Hambourg [2]. Le phare (54° 08' N & 08° 52' E) se trouve en bord de mer, sur le Südstrand, un prolongement surélevé de la côte vers le sud renfermant par l'ouest le bassin portuaire.

Construit en 1913, le phare est composé d'une tour de section circulaire de 22 m (72 pieds) de hauteur, préfabriquée en fer de fonte et peinte en blanc et rouge (deux bandes horizontales). La lanterne et son double (superposé) balcon métallique, est peint en noir.

Opéré par l'autorité maritime de la ville de Tönning (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA), ce feu isophase émet, sur un plan focal de 22 m (72 pieds), des éclats de lumière blanche, rouge et verte (selon les directions) d'une durée de 3 secondes suivies de 3 secondes d'obscurité [Iso WRG 6s].

Les portées lumineuses sont de 17 milles marins pour la lumière blanche, 14 milles marins pour la lumière rouge et 13 milles marins pour la lumière verte (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B1606.


[2] Et "Nordseebad" (station balnéaire) d'intérêt touristique local depuis 1837.





Cachet commémoratif montrant le phare de Büsum
Lettre ayant voyagé


 
 


Enveloppe oblitérée à Büsum (25761), le 01.07.2012


Cachet commémoratif de la "Semaine de Fête" (Festwoche) de Büsum, du 1er au 8 juillet 2012 pour célébrer les "175 ans de baignade en Mer du Nord" (175 Jahre Nordseebad).

Le 1er juillet 1837 commence officiellement la tradition balnéaire de la ville. Peu de temps auparavant, les gens considéraient la baignade en mer du Nord comme une idée absurde … Certaines croyances ont la peau dure.







Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 11/217
"Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) bureau de poste mobile de la Deutsche Post





Cachet commémoratif montrant le phare de Büsum
Lettre ayant voyagé

 



Enveloppe oblitérée à Büsum (25761), le 28.07.2013


Cachet commémoratif du Centenaire du phare de Büsum, "Journée portes ouvertes"
"100 Jahre Leuchtturm Büsum, Tag der offenen Tür"






Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 15/239
"Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) bureau de poste mobile de la Deutsche Post




Cachet commémoratif montrant le phare de Büsum
Lettre ayant voyagé


 




Enveloppe oblitérée à Büsum (25761), le 04.07.2015


Cachet commémoratif du 875e Anniversaire de la ville de Büsum (1140 – 2015)

 
 




Créateur du cachet : Raab (Oberursel)
Référence Deutsche Post : 14/210
"Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) bureau de poste mobile de la Deutsche Post







Carte postale : phare de Büsum
Édition : Rubin-Verlag Otto Schulze
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 47/92









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/allemagne-amrum.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/01/allemagne-pellworm-et-hohe-weg.html



.