dimanche 24 mai 2015

Canada / Belliveau Cove

 
Canada.

Cachet commémoratif montrant le phare de Belliveau Cove.
Lettre ayant voyagé.







Pli oblitéré à Belliveau Cove, le 29.11.2010

Avec l'inscription : "Belliveau Cove Lighthouse / Anse-des-Belliveau phare / 1990 – 2010"


 



Le phare de Belliveau Cove [Anse-des-Belliveau] (44° 23' N & 66° 04' W) se trouve à l'extrémité du quai nord du port du même nom.
Belliveau Cove est une petite ville [1] située dans la partie sud-ouest de l'île de la Nouvelle-Écosse (Nova Scotia), face à la baie Sainte-Marie (Saint Mary's Bay), sur la façade atlantique canadienne.

Phare d'architecture traditionnelle, il a été construit en 1899.
La tour en forme de pyramide tronquée, à base carrée, est construite en bois (lattes horizontales) et peinte en blanc. Au sommet, sur une terrasse carrée entourée d'une rambarde en bois, se trouve la lanterne (carrée) peinte en rouge.
Sa hauteur est de 6.5 m (21 pieds).

Sur un plan focal de 6 m (20 pieds), ce feu isophase émet un éclat de lumière blanche de 2.5 secondes suivi d'une occultation de la même durée (Iso 5s).

Répertorié par la Garde côtière canadienne (Canadian Coast Guard) sous le numéro 234, sa gestion et son entretien sont assurés par son propriétaire : la Commune de l'Anse-des-Belliveau [2].

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : H3859.


[1] Belliveau Cove est située à environ 250 kilomètres à l'ouest de Halifax. Elle fait partie de la municipalité de Clare, dans le Comté de Digby ; une région acadienne bien connue où deux tiers de la population a le français comme langue maternelle.

[2] Désactivé dans les années 1970, le phare a été rallumé et pris en charge par l'autorité locale. Sa portée lumineuse n'est pas "officiellement" établie.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/08/canada-hampton.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/02/canada-peggys-cove.html


.

lundi 18 mai 2015

Suède / Nidingen


Suède.

Enveloppe célébrant le 800e anniversaire du port de Hambourg.
Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Nidingen.
Enveloppe illustrée avec l'image du phare de Schleimünde (Allemagne).

 




Pli oblitéré à Hamburgsund, le 05.05.1989

Carte souvenir Nordposta International
Hamburgsund in Schweden grüßt Hamburg zur 800-Jahr-Feier des Hamburger Hafens
(Hamburgsund en Suède accueille Hambourg pour le 800e anniversaire du port de Hambourg)




Thème du timbre : phare de Nidingen dans la série "Phares" [Fyrar] de Suède, quatre timbres différents [1]
Date d'émission : 31.01.1989
Autorité postale émettrice : Posten AB
Valeur faciale : 1.90 couronnes suédoises (SEK)
Dessinateur : Bertil Kurvlien
Graveur : Martin Mörck
Imprimeur : PFA [Postens Frimärksavdelning] Svenska Frimärken (imprimerie de la poste)
Impression : Taille douce (multicolore)
Dimensions du timbre : 32 mm x 27 mm
Dentelé : 13 sur deux côtés (verticalement)
Numéros des catalogues : Yv 1508 / S 1719 / SG 1427 / M 1526
Numéros du catalogue Facit : 1537

[1] Les phares de Nidingen, Söderarm, Sydostbrotten et Sandhammaren


 



Le phare de Nidingen (57° 18' N & 11° 54' E) se trouve dans une petite île plate située à quelque 6 km des côtes suédoises, sur le Cattégat (Kattegat), le passage maritime entre la mer du Nord et la mer Baltique.

En 1624, un signalement sur la base d'un double feu a été installé sur l'île ; son objectif était de pouvoir différencier Nidingen de Anholt, une île située un peu plus au sud.
En 1846, deux phares identiques ont été construits (tours en pierre de section hexagonale). Ces phares ont été opérationnels jusqu'à 1946, année dans laquelle le troisième phare a été mis en activité.

Le "Nidingen III" se présente comme une tour en béton de 23.5 m (77 pieds) qui possède un double balcon caractéristique. Peint en blanc avec une bande noire (entre les balcons), le plan focal est à 25.4 m (83 pieds).

Automatisé en 1973, inhabité depuis 1979, son optique (Fresnel d'origine, "démangée" de l'une des tours de 1846), émet trois éclats de lumière blanche ou rouge toutes les 27 secondes.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 22 milles marins, celle de la lumière rouge est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m).

Il est référencé par son opérateur, l'Administration Maritime Suédoise (Sjöfartsverket), sous le numéro 744300.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C0670.








Un grand merci à Sture (Suède) pour cette photo prise en mai 2002.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/sude-franska-stenarna.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/allemagne-schleimnde.html

 
.

mardi 12 mai 2015

Islande / Kálfshamar


Islande.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Kálfshamar (Kálfshamarsviti).
Enveloppe illustrée avec les images des phares de Kálfshamar et d'Engey.







Enveloppe oblitérée à Reykjavík, le 13.09.2012
Le cachet commémoratif illustre la position des phares de la série sur une carte de l'île


Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm [DIN C6]
Édition : Íslandspóstur hf (Iceland Post)



Thème du timbre : phare de Kálfshamar dans la série "Phares II", deux timbres différents
Date d'émission : 13.09.2012
Autorité postale émettrice : Íslandspóstur hf (Iceland Post)
Valeur faciale : 50g, lettre 50g pour l'Europe [1]
Design : Örn Smári Gíslason et Friðrik Örn Hjaltested (photo)
Imprimeur : Joh Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Impression : offset (lithography)
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Dentelé : 13 ¼, sur un coté
Taille de la feuille : 10 timbres (2H x 5V)
Papier : 196 g/m², autocollant
Tirage : 250 000
Numéro des catalogues : Yv 1293 / M 1366 / SG 1364
Numéro WNS : IS027.12
Référence Íslandspóstur : 577B

[1] 175 couronnes islandaises (ISK), au moment de l'émission






Le phare de Kálfshamar (66° 01' N & 20° 26' W) se trouve sur la pointe du même nom située sur la côte ouest de la péninsule de Skagi.
Skagi (littéralement : "la péninsule") est le territoire qu'avance à l'est de la baie de Húnaflói, le vaste espace maritime bordant la côte nord-ouest de l'Islande.
 
Construit en 1940, le bâtiment actuel remplace un premier signalement installé en 1913 ; il s'agissait d'une structure métallique de fabrication norvégienne.

Projet de l'ingénieur Axel Sveinsson [2], concepteur également d'autres phares islandais ; le phare reste inactif jusqu'en 1942, en attendant l'arrivée de la lanterne de fabrication britannique (fonctionnant au gaz).

La tour, de section carrée, est construite en béton. De 16 m (52 pieds) de hauteur, les murs sont ornés de bandes verticales noires, avec une croix modelée dans la paroi au-dessus de l'entrée. La surface des murs est crépie de quartz clair, celle des bandes verticales est couverte d'obsidienne (roche volcanique vitreuse).

Électrifié en 1973, automatisé, il est répertorié sous le numéro 147 par l'Administration Maritime Islandaise (Siglingastofnun Íslands), responsable de sa gestion.

Sur un plan focal de 21 m (69 pieds), son optique émet deux longs éclats de lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) toutes les 20 secondes.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 15 milles marins ; celles des lumières colorées sont de 12 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L4635.



[2] L'ingénieur Axel Sveinsson (1896 - 1957) est influencé par les idées de l'architecte Guðjón Samúelsson (1887 - 1950) qui, dans un mélange du fonctionnalisme et d'art nouveau, est l'auteur de projets tels que l'église d'Hallgrimur (Hallgrímskirkja) et le Théâtre National de Reykjavik.


vendredi 8 mai 2015

Algérie / Île Srigina

 
Algérie.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant les phares d'Algérie.
Le timbre montre le phare de l'Île Srigina.
Le phare de Cap Ivi illustre l'enveloppe et le cachet commémoratif.







Enveloppe oblitérée à Alger, le 27.02.2013
Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm (DIN A6)
Édition : Algérie Poste [FDC PTT]



Thème du timbre : phare de l'Île Srigina, dans la série "phares d'Algérie", trois timbres différents
Date d'émission : 27.02.2013
Vente générale : 02.03.2013
Autorité postale émettrice : Algérie Poste
Valeur faciale : 15.00 dinars algériens [DZD]
Dessinateur : Kamardine Krim
Impression : offset (polychromie)
Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie
Dimensions : 43 mm x 29 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 25 timbres
Numéros des catalogues : Yv 1645 / M 1713
Numéro WNS : DZ002.13






L'Île Srigina est un affleurement rocheux situé à l'entrée ouest du golfe de Stora, au nord-est du pays. Ce golfe, le Sinus Numidicus de la période romaine, abrite la ville portuaire de Skikda, connue comme Philippeville durant la période coloniale française.
Le phare (36° 56' N & 06° 53' E) se trouve au sommet du rocheux principal.

Le phare, entré en service en 1906, dispose d'une tour de 14.3 m (47 pieds) de hauteur, de section carrée ; érigée au centre d'un bâtiment qui suit la pente d'un relief très escarpé.
La lanterne métallique, de couleur rouge, sort d'un ensemble peint entièrement en blanc.

Géré par l'Office National de Signalisation Maritime (ONSM), alimenté en électricité par des panneaux solaires, sur un plan focal de 54 m (177 pieds), son optique émet un éclat de lumière rouge toutes les 5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.6s + obscurité 4.4s.
Sa portée lumineuse est de 13 milles marins (1 mille = 1852 m).
 
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E6534.





Lettre ayant voyagé





Pli oblitéré à Annaba, le 17.03.2013

 








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/algrie-ras-tns-ras-caxine.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2014/04/algerie-cap-ivi.html




.

samedi 25 avril 2015

Portugal / Cabo Sardão

 
Portugal.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant le phare de Cabo Sardão (farol de Cabo Sardão).

 
 



Oblitération faite à Odemira, le 19.06.2008
[Le bureau de poste d'Odemira est le plus proche du phare]

 

Thème du timbre : phare de Cabo Sardão dans la série "phares" (Faróis de Portugal), 12 timbres différents
Date d'émission : 19.06.2008
Autorité postale émettrice : Correios de Portugal [CTT]
Valeur faciale : 0.30 euro
Dessinateur : Hélder Soares (Atelier Acácio Santos)
Impression : offset
Imprimeur : Cartor Security Printers (France)
Dimensions du timbre : 30.6 mm x 40 mm
Dentelé : 13 avec "dentelure de sécurité" Cruz de Cristo (Croix du Christ)
Taille de la feuille : timbres 10 (5H x 2V)
Tirage : 300 000
Numéros des catalogues : Yv 3281 / S 3009 / M 3306
Numéros du catalogue Afinsa : 3723 (FM 51)
Numéro WNS : PT055.08


 



Le phare de Cabo Sardão (37° 36' N & 08° 49' W) se trouve sur un promontoire situé à environ 200 km au sud de Lisbonne, à l'intérieur d'une aire protégée du sud-ouest du Portugal : le parc naturel du Sud-Ouest Alentejano et Costa Vicentina [1].
Sa mise en service date de l'année 1915. 

La tour de 17 m (56 pieds) de hauteur, est de section carrée et bâtie en maçonnerie lisse avec des chaînes d'angle en pierres apparentes grisâtres.
Peinte en blanc, la tour est sur la façade (côté continent) [2] d'un bâtiment de plan rectangulaire constitué de trois maisons mitoyennes hébergeant les gardiens et les locaux techniques (murs blancs, toitures en tuiles rouges).
La lanterne métallique, peinte en rouge vif et entourée d'une rambarde circulaire, est "posée" sur le haut de la tour.

Électrifié en 1950, relié au réseau public d'électricité en 1984 ; sur un plan focal de 68 m (223 pieds), l'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 2.8s + éclat 0.2s + obscurité 2.8s + éclat 0.2s + obscurité 8.8s.
Sa portée lumineuse est de 23 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2164.


[1] Le site s'étend sur 110 km de côte atlantique et quelque 75 000 ha dont 17 000 correspondent à l'espace maritime adjacent. Le parc compte environ 100 espèces végétales endémiques dont 12 n'existent nulle part ailleurs dans le monde.

[2] Une position peu habituelle, la tour se montre en premier plan lors de l'arrivée sur le site.




Enveloppe premier jour [FDC]
Le cachet commémoratif montre le phare de Cabo Sardão






Oblitération faite à Odemira, le 19.06.2008


 
 
 
 




En souvenir de Luís.


 

dimanche 19 avril 2015

Allemagne / Falshöft

 
Allemagne.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission (FDC) avec un timbre montrant le phare de Falshöft (Leuchtturm Falshöft).





Pli oblitéré à Berlin (10117), le 10.06.2010

Édition : Richard Borek (Braunschweig)
Dimensions du pli : 92 mm x 162 mm


Thème du timbre : phare de Falshöft dans la série "Phares", deux timbres différents à cette date d'émission
Date d'émission : 10.06.2010
Autorité postale émettrice : Deutsche Post
Valeur faciale : 0.55 euro
Dessin : Prof. Johannes Graf (Dortmund)
Photographe : Reinhard Scheiblich (Norderstedt)
Imprimeur : Mehrfarben-Offsetdruck der Bagel Security-Print GmbH & Co. (Mönchengladbach)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 35.00 mm x 35.00 mm
Papier ; couché, fluorescent (Type "Postwertzeichenpapier DP 2")
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 10 timbres (2 x 5)
Numéro des catalogues : Yv 2626 / M 2801 / SG 3661 / S 2575





Le phare de Falshöft (54° 46' N & 09° 58' E) se trouve sur le territoire de la petite ville de Pommerby, sur la côte de la mer Baltique du Land du Schleswig-Holstein.

Le phare est au sud-est de la baie de Flensburg (Flensburger Förde, en allemand ; Flensborg Fjord, en danois), frontière maritime entre l'Allemagne en le Danemark et voie d'entrée vers le port de Flensburg, ville allemande très proche de la frontière danoise.

Inactif depuis le 1er mars 2002, le phare de Falshöft a été construit en 1910.

Structure en fer de fonte de 24 m (79 pieds) de hauteur [1], la tour de forme tronc-pyramidale s'appuie sur un socle bâti en brique et dispose d'un double balcon dont le supérieur entoure la lanterne.
Peinte en bandes rouges (2) et blanches (2), le quart supérieur (peint en rouge) commence au niveau du sol du balcon inférieur.

Propriété de la commune de Pommerby, le site est aujourd'hui un lieu privilégié pour les cérémonies de mariage, "un emplacement unique sur la mer Baltique avec une vue fantastique sur le Danemark".


[1] Construit par la maison Isselburger Hütte (Isselburg, 1794 – 1998), la même usine qui a fabriqué les phares de Westerheversand (1906) et de Hörnum (1907) et des élégantes boîtes aux lettres dont certaines, sont aujourd'hui des véritables chefs d'œuvre du genre.



 




Cachet commémoratif montrant le phare de Falshöft (Leuchtturm Falshöft)






Oblitération faite à Pommerby (24395), le 10.07.2010
Oblitération commémorative du centenaire du phare (100 Jahre Leuchtturm Falshöft)

 

 



Carte postale : phare de Falshöft
Édition : Decard (Dörflingen)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 1-SCH-012
Code-barres : 7 612761 100023










Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/05/allemagne-kalkgrund.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/04/allemagne-hornum.html






.

jeudi 9 avril 2015

Royaume-Uni / Needles Rock

 
Royaume-Uni.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Needles Rock [The Needles Lighthouse].
Le phare apparaît sur le timbre et l'illustration du cachet commémoratif.






Pli oblitéré à Freshwater (Isle of Wigth), le 24.03.1998

Cachet commémoratif (Special Handstamp)
Dimensions du cachet : 32 mm x 36 mm


 
 
 
Thème du timbre : phare de Needles Rock dans la série "Phares" [Lighthouses], cinq timbres différents [1] [2]
Date d'émission : 24.03.1998
Autorité postale émettrice : Royal Mail of Great Britain
Valeur faciale : 37 pence (37/100 de livre sterling - GBP) (airmail postcard rate)
Design : Dick Davis (Isle of Wight)
Illustration : John Boon
Impression : offset (lithography)
Imprimeur : The House of Questa
Papier : avec barres phosphorescentes, gomme APV
Dimensions du timbre : 35 mm x 37 mm
Dentelé : 14 x 14 ½
Taille de la feuille : 100 timbres (10 x 5 x 2 planches)
Numéros des catalogues : Yv 2033 / S 1806 / M 1744 / SG 2036

[1] Le timbre montre le phare comme il l'était à la fin du XIXe du siècle (noir et blanc) … avec sa caractéristique montrant une seule occultation.

[2] Série commémorative célébrant le 300e anniversaire de la mise en fonction du premier phare d'Eddystone (1698).






Le phare The Needles (50° 39' N & 01° 35' W) se trouve sur le dernier des affleurements calcaires du même nom (Les Aiguilles) situé à l'extrémité occidentale de l'île de Wight, sur la côte sud du pays.
Le phare signale l'entrée ouest du Solent, le bras de mer qui sépare l'île de Wight de l'Angleterre. Cette voie maritime très fréquentée, permet l'accès aux ports de Southampton et Portsmouth.

Construit en 1859 sous la direction de James Walker [3], il remplace une première installation construite en 1785 au sommet des Downs, des collines de craie qui surplombent The Needles [4]. 

La tour cylindrique de 31 m (102 pieds) de hauteur, est construite en pierre (granite) et peinte en bandes rouges (2) et blanches (2).
La lanterne (rouge) place sur un plan focal de 24 m (80 pieds), un feu à occultations qui dispose d'une optique qui cache la lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) deux fois toutes les 20 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 2s + obscurité 2s + éclat 14s + obscurité 2s.
La portée lumineuse de la lumière blanche et rouge intensifiée est de 17 milles marins ; celles des lumières verte et rouge (normal) est de 14 milles marins (1 mille = 1852 m).

En 1987, pour assurer le ravitaillement, un héliport a été construit au sommet de la tour.

Automatisé en 1994, il est alimenté en électricité avec un câble sous-marin et surveillé en permanence par le centre de contrôle des opérations de la Trinity House (Harwich, Essex).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A0528.


[3] James Walker (1781 – 1862), ingénieur civil écossais, ingénieur en chef de Trinity House ; il a eu une activité notable dans le domaine de l'ingénierie portuaire et la construction de phares (Bishop Rock, 1858 ; Wolf Rock, 1870).
 


Carte postale [PHQ card] montrant le phare de Needles Rock
Carte souvenir du premier jour d'émission





Édition : Royal Mail of Great Britain
Design : John Boon
Impression : The White Dove Press (Southend)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Année d'émission : 1998
Référence : PHQ 196 (c) 3.98
Prix d'achat : 25 pence


 




Oblitération premier jour (24.03.1998) faite à Fareham


[4] Ce premier phare (1785), situé à 462 m au-dessus du niveau de la mer, était trop élevé pour être vraiment utile, surtout dans des conditions de faible visibilité. Il a été désaffecté lorsque son remplaçant est devenu opérationnel.
 

Australie.
Un timbre australien montre le premier phare The Needles (1785).





Thème du timbre : ancien phare de Needles Rock dans la série "The First Fleet" (La Première Flotte), cinq timbres différents [5]
Date d'émission : 13.05.1987
Autorité postale émettrice : Australia Post
Valeur faciale : 36 cents (36/100 de dollar australien - AUD)
Design : Sue Passmore (Australia Post Graphic Design)
Impression : offset
Imprimeur : CPE Australia Ltd.
Dimensions du timbre : 35 mm x 35 mm
Dentelé : 13 ¼
Taille de la feuille : 50 timbres (2 x 5H x 5V)
Numéros des catalogues : Yv 1003 / S 1028 / M 1032 / SG 1063
Numéro du catalogue ACS (Australie) : 1071

[5] La Première Flotte [The First Fleet] quitte Portsmouth le 13 mai 1787 à destination de Botany Bay (Sydney, Nouvelle-Galles du Sud)






Pli oblitéré à Sydney, le 13.05.1987

Édition : Australia Post Philatelic
Dimensions du pli : 103 mm x 146 mm
Reference : First Fleet card #5



Bande de cinq timbres se-tenant




Sierra Leone.
Le phare illustre ce timbre.







Thème du timbre : phare de Needles Rock dans la série "Phares", cinq timbres différents [6]
Date d'émission : 17.06.2004
Autorité postale émettrice : Sierra Leone Postal Services Limited
Valeur faciale : 2 000 leones (SLL)
Impression : offset
Imprimeur : BDT International Security Printing Ltd
Dimensions du timbre : 32 mm x 47.5 mm
Dentelé : 14 ¼
Numéros des catalogues : Yv 3832 / S 2726 / M 4671 / SG 4271



[6] Et encore l'image du phare au XIXe siècle …








Carte postale : phare de Needles Rock (sans héliport)
Édition : Nigh (Ventnor) [W. J. Nigh & Sons Limited]
Dimensions : 89 mm x 132 mm
Référence : 1371







Carte postale : phare de Needles Rock
Édition : J Arthur Dixon Postcards
Photographe : Patrick Eden
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : PIW 27430
Code-barres : 5 099563 002007









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/02/aurigny-casquets.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/10/royaume-uni-flamborough-head.html

 

.

 

samedi 4 avril 2015

Croatie / Voščica

 
Croatie.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le feu de Voščica (Svjetionik Rt Vošćica).



 


Enveloppe oblitérée à Split (21101), le 05.10.2009

 
Thème du timbre : feu de Voščica dans la série "Phares III" [Svjetionici III], trois timbres différents
Date d'émission : 11.09.2009
Autorité postale émettrice : Hrvatska pošta d.d. [poste croate]
Valeur faciale : 8.00 kuna (HRK)
Design : Orsat Franković et Ivana Vučić (Zagreb, Croatie)
Dimensions du timbre : 29.82 mm x 48.28 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 10 timbres
Imprimeur : Zrinski d.d. (Čakovec, Croatie)
Impression : offset (polychromie)
Papier : blanc, 102 g/m²
Tirage : 100 000 timbres
Numéros des catalogues : Yv 857 / SG 993 / S 741 / M 915
Numéro WNS : HR029.09
Référence Hrvatska pošta : 737


 
 

 


Le feu de Voščica (45° 14' N & 14° 36' E) se trouve à l'extrémité d'une pointe située sur la côte nord-est de l'île de Krk [Otok Krk], en mer Adriatique.
Krk est dans la baie de Kvarner, l'espace maritime situé entre la péninsule d'Istrie et la côte septentrionale du pays. Le feu marque l'étroit passage (environ 500 m) qui existe entre l'île et le littoral croate.

Construit en 1875, ce phare aujourd'hui sans lanterne, dispose d'une tour bâtie en pierre qui garde sa couleur grisâtre naturelle. Haute de 8 m (26 pieds), de section rectangulaire, elle s'intègre au mur extérieur d'une maison traditionnelle, édifiée en pierre avec une toiture en tuiles à quatre pentes.
Un solide mur d'enceinte "pieds dans l'eau" protège l'ensemble contre l'érosion.

Automatisé, il est alimenté en électricité par un double système de panneaux solaires et par un générateur électrique télécommandé.
Sur un plan focal de 12 m (39 pieds), le phare émet un éclat de lumière rouge toutes les 3 secondes avec la caractéristique suivante : éclat 0.3s + obscurité 2.7s visible sur un angle de 240°.
Sa portée lumineuse est de 3 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E2894.


 

Lettre ayant voyagé (2)

 
 


Enveloppe oblitérée à Zagreb (10101), le 01.12.2009
Oblitération mécanique de La Poste (France) du 11.12.2009







 

dimanche 15 mars 2015

France / Jetée Nord du Palais

 
France.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le feu de la Jetée Nord du Palais (Belle-Île).





Oblitération mécanique faite à Brest CTC [Guipavas] (05505A), le 16.07.2012
  



Thème du timbre : le feu de la Jetée Nord du Palais sur un timbre de la série "Collector" dédiée à la région Bretagne, dix timbres différents
Date d'émission : 25.05.2011
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : "lettre prioritaire 20 g" (0.58 euro)
Correspond à un affranchissement à validité permanente pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur [1]Création : Agence Atlante (Paris)
Impression : offset (quadrichromie)
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Papier : autocollant, avec deux bandes de phosphore de chaque côté du timbre
Dimensions de l'image : 45 mm x 36 mm
Dentelé : simulé
Dimensions de la feuille "Collector" (ouverte) : 281 mm x 210 mm
Code Produit La Poste : 2111906
Prix d'achat : 8.90 euro (2011) ; 9.70 euro (2014)

[1] Au départ de la France métropolitaine vers la France, Andorre et Monaco
Au départ de la France métropolitaine vers les DOM et inversement
À l'intérieur des DOM (Département d'outre-mer)


 



Le port du Palais (47° 21' N & 03° 09' W) se trouve dans la partie centrale de la côte Est de Belle-Île-en-Mer. Enez Ar Gerveur (en langue bretonne) est la plus étendue des îles bretonnes (83 km²) ; elle est située à une quinzaine de kilomètres au large de Quiberon, ville du département du Morbihan (Sud Bretagne), dans le nord-ouest de la France.

Le bassin du port "se renferme" avec deux môles portant deux feux dans leurs extrémités : le Nord, avec un feu vert (celui du timbre) et le Sud, tenant un feu rouge.

A. Le feu du môle Nord (quai Macé) est constitué d'une tour en pierre de section circulaire, appuyée sur un soubassement.
Haute de 10 m (33 pieds) et peinte en blanc ; au sommet, se trouve la lanterne peinte en vert. Celle-ci est au centre d'un balcon étroit, entourée d'une rambarde métallique.

Construit en 1837, le bâtiment a servi de modèle pour la construction du feu du môle Sud.

Sur un plan focal de 11 m (36 pieds), un feu à scintillements rapides (quick flashing) de couleur verte émet des éclats sur un angle de 230°. Sa portée lumineuse est de 7 milles marins (1 mille = 1852 m).
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D1042.

B. Le feu du môle Sud (môle Bonnelle) est une structure plus récente inspirée du feu déjà installé sur le musoir Nord. Mise en service le 11 octobre 1891, le feu est constitué d'une tour de section circulaire bâtie en maçonnerie appuyée sur un double soubassement.

Comme dans le cas précédent, la tour a une hauteur de 10 m (33 pieds) et est peinte en blanc. Lanterne peinte en rouge est aussi au centre d'un balcon étroit, entourée d'une rambarde métallique.

Sur un plan focal de 11 m (36 pieds), un feu rouge fixe reste visible sur un angle de 232°. Sa portée lumineuse est de 7 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D1040.




Flamme postale de l'Office de Tourisme de la ville (année 2002) montrant le feu du môle Sud du port du Palais.






Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant l'ancien phare (réplique) de San Juan de Salvamento.

Pli oblitéré au Palais (Le Palais, 56)







Lettre ayant voyagé avec une étiquette "MonTimbrenLigne" (flash code) [2] montrant le feu de la Jetée Sud du Palais (Belle-Île)


 





Étiquette autocollante
Valeur faciale : 0.61 euro ("lettre prioritaire 20 g") (2013)
Chaque marque d’affranchissement est valide sur une période de vingt quatre semaines entre la date d’achat de la marque et la date de dépôt dans le réseau postal.


[2] MonTimbrenLigne : désigne le service en ligne de La Poste permettant aux clients d'imprimer directement à partir d’une imprimante une Marque d’affranchissement et accessible à partir de l'url www.laposte.fr/montimbrenligne (ou toute autre adresse que La Poste pourrait lui attribuer ultérieurement).

 






Carte postale : feu de la Jetée Nord du Palais (Belle-Île)
Édition : CIM (Combier Imprimeur Mâcon)
Photographe : Combier
Dimensions : 90 mm x 139 mm
Référence : aucune






Carte postale : feux du port du Palais (Belle-Île)
Édition : Éditions YCA (Châteaulin)
Photographe : Jo Labbé
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 9911829613 (Code-barres)
Code-barres : 3 481140 100015
 

 

dimanche 8 mars 2015

États-Unis / West Quoddy Head

 
États-Unis.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de West Quoddy Head.
Le phare apparaît sur le timbre et l'illustration du pli.


Pli oblitéré à Washington D.C. (20068), le 26.04.1990

Édition : Artmaster (Louisville, Kentucky)
Dimensions de l'enveloppe : 92 mm x 165 mm (US No 6)



Thème du timbre : phare de West Quoddy Head dans la série "Historic Lighthouses", cinq timbres différents
Date d'émission : 26.04.1990
Autorité postale émettrice : United States Postal Service (USPS)
Valeur faciale : 25 cents (25/100 de dollar américain - USD)
Dessin : Howard Koslow (East Norwich, New York)
Maquette : Peter Cocci (BEP)
Graveur de la typographie : Gary Slaght (BEP)
Impression : offset / taille-douce
Couleurs : magenta, jaune, cyan et noir (offset) / blanc mat (taille-douce)
Imprimeur : Bureau of Printing and Engraving (BEP), Washington
Dimensions de l'image : 18.8 mm x 40.1 mm
Taille de la feuille : 5 timbres (4 feuilles par carnet)
Dentelé : perforation verticale 10
Numéros des catalogues : Yv 1898 / S 2472 / SG 2518 / M 2087




 



Le phare de West Quoddy Head (44° 49' N & 66° 57' W) se trouve à l'entrée ouest de la baie de Passamaquoddy, la frontière naturelle entre les États-Unis (état du Maine) et le Canada (province du Nouveau-Brunswick), dans la baie de Fundy, sur la façade atlantique du pays.
Ce phare, le plus représentatif des phares du Maine, est aussi celui qui marque l'extrémité orientale des États-Unis.

En fonction depuis 1858, ce phare remplace une première structure établie en 1808.

La tour, de section circulaire, est construite en brique et peinte en bandes (15) rouges et blanches. La lanterne, entourée d'un double balcon, est peinte en noir avec la coupole rouge.
Cet ensemble, de 15 m (49 pieds) de hauteur, est attaché à un petit local technique.

La maison du gardien est une élégante demeure victorienne permettant, au moment de sa construction, l'hébergement de deux familles.

Électrifié en 1934, automatisé en 1988 ; sur un plan focal de 25 m (83 pieds), son optique Fresnel construite par la maison Sautter et Cie. (Paris) émet deux éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 2s + obscurité 2s + éclat 2s + obscurité 9s.
La portée lumineuse est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m).

Propriété du Quoddy Head State Park (une dépendance de l'Office de Parques de l'état du Maine), il est référencé USCG 1-1040 (volume I / numéro 1040), par les Gardes-côtes des États-Unis (United States Coast Guard, USCG).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : H4162.



Carnet 20 timbres


 

Dans la même série, les phares d'Admiralty Head (Washington), Cape Hatteras (North Caroline), American Shoals (Florida) et Sandy Hook (New Jersey).





 



Carte postale : phare de West Quoddy Head
Édition : Maine Scene Inc (Union, Maine)
Photographe : Kevin Shields
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : MS 108A
Code-barres : 7 42258 01000 3









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/11/canada-east-quoddy-head.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/tats-unis-american-shoals.html





.

mercredi 4 mars 2015

Tunisie / Île de la Galite

 
Tunisie.

Lettre ayant voyage avec un timbre montrant le phare de l'Île de la Galite.


 



Pli oblitéré aux Berges du Lac (Tunis, 1053), le 24.09.2013

 

Thème du timbre : phare de l'Île de la Galite dans la série "Phares de Tunisie", quatre timbres différents
Date d'émission : 20.09.2013
Autorité postale émettrice : La Poste Tunisienne
Valeur faciale : 600 millièmes (600/1000) de dinar tunisien (TND)
Imprimeur : Imprimerie de la Poste Tunisienne
Impression : offset
Dimensions du dessin : 41 mm x 28 mm
Dentelé : 13
Taille de la feuille : 50
Tirage : 500 000
Numéros des catalogues : Yv 1728 / M 1813
Numéro WNS : TN012.13

 



En mer Méditerranée, la Galite est une petite île volcanique entourée de quelques îlots et affleurements rocheux située à une quarantaine de kilomètres des côtes tunisiennes (cap Serrat) [1]. Le phare se trouve au sommet de l'îlot appelé Galiton de l'Ouest (37° 30' N & 08° 53' E), au sud de l'île principale.

Opérationnel en 1919, la construction de ce phare suit aux accords de 1879 entre le gouvernement français et celui du beylicat de Sadok Bey (1859 – 1882).

Dans ce contexte, la France apportait le plan de la structure et l'équipement technique, laissant à la charge de la Tunisie, la construction des installations. La tâche n'était pas simplifiée, la seule montée des matériaux depuis la mer jusqu'au sommet du Galiton, impliquait gravir un dénivelé de 158 m.

La tour, de 14 m (46 pieds) de hauteur, est de section carrée, bâtie en maçonnerie de pierre et intégrée à la façade de la maison des gardiens, un solide bâtiment de plan rectangulaire. Les moellons utilisés pour la constuction sont extraits d'une carrière de l'île de la Galite ; ils gardent la couleur grisâtre naturelle.

La lanterne, peinte en noir, a été construite par la Société Harlé (l'ancienne Sautter-Harlé). Lors de son installation, elle portait une optique à quatre réflecteurs métalliques dorés.

Sur un plan focal de 168 m (551 pieds), son optique émet quatre éclats de lumière blanche toutes les 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + éclipse 2.9s + éclat 0.4s + éclipse 2.9s + éclat 0.4s + éclipse 2.9s + éclat 0.4s + éclipse 9.7s.
Sa portée lumineuse est de 24 milles marins (1 mille = 1852 m) sur un angle de 337°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E6464.

 

[1] Le petit archipel est le point le plus septentrional du pays. L'extrémité sud de la Sardaigne (Italie) est à environ 150 km au nord.

 



Enveloppe premier jour [FDC]
Enveloppe illustré avec l'image du phare
Un phare stylisé illustre le cachet commémoratif







Pli oblitéré par La Poste Tunisienne, le 20.09.2013

Édition : La Poste Tunisienne
Dimensions de l'enveloppe : 92 mm x 165 mm (US No 6)








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/06/tunisie-tabarka.html



.

vendredi 27 février 2015

Canada / West Point


Canada.

Enveloppe premier jour [FDC] avec un timbre montrant le phare de West Point (Prince Edward Island).






Oblitération faite à Whitney (Ontario), le 30.06.1993

Édition : Postes Canada
Illustration : Jan Weddell
Design : Bernie Reilander
Dimensions du pli : 112 mm x 190 mm

 



Thème du timbre : phare de West Point dans un timbre du bloc-feuillet "Fête du Canada" (Canada Day) [1]. Célébration du centenaire des Parcs canadiens (Provincial and Territorial Parks), 12 valeurs différentes
Date d'émission : 30.06.1993
Autorité postale émettrice : Postes Canada
Valeur faciale : 43 cents (43/100 de dollar canadien - CAD)
Lettre prioritaire nationale jusqu'à 30 g (Forward First Class Letter, 0-1 oz.
Dimensions du timbre : 40 mm x 27 mm
Dentelé : 13
Taille de la feuille : 12 timbres (différents)
Dimensions de la feuille : 172 mm x 150 mm
Imprimeur : Canadian Bank Note Company (Ottawa)
Impression : offset, six couleurs
Illustration : Jan Weddell
Design : Eskind Waddell
Papier : sans filigrane, fluorescent
Tirage : 15 000 000
Numéros des catalogues : Yv 1318 / S 1474 / M 1363 / SG 1547


[1] Timbre du Parc Cedar Dunes, sur l'Ile-du-Prince-Édouard (Prince Edward Island)

 



Le phare de West Point (46° 37' N & 64° 23' W) se trouve à l'extrémité nord-ouest de l'île du Prince-Édouard, le territoire de la plus petite des provinces du Canada, dans la partie sud du golfe du Saint-Laurent (océan Atlantique) [2].

Le phare signale l'entrée nord-est du détroit de Northumberland, le bras de mer qui sépare l'île du continent et les provinces du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.

Opérationnel depuis 1876 ; le phare est composé d'une tour pyramidale de section carrée de 21 m (69 pieds) de hauteur, construite en bois (lattes horizontales).

Peinte en bandes horizontales noires (4) et blanches (4), elle culmine avec un élégant balcon entouré d'une rambarde soutenue par des consoles. Au centre, la lanterne ; de section circulaire, est peinte d'une couleur rouge vive.

Propriété de la West Point Development Corporation (une association locale de bénévoles), le phare est électrifié et automatisé depuis 1963.

Feu isophase, il émet un éclat de lumière blanche durant 6 secondes (suite à 6 secondes d'obscurité) [Iso W 12s], sur un plan focal de 20 m (66 pieds).
La portée lumineuse est de 12 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : H1062.


Un musée et des chambres d'hôtes ont été aménagées dans des habitations restituant à l'identique les anciens locaux techniques.
En 2010, la capacité d'hébergement du phare est élargie avec la construction d'un hôtel de 11 chambres …


[2] Bien évidemment, à l'intérieur du périmètre du Cedar Dunes Provincial Park.









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/canada-cape-alright.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/04/canada-point-amour.html







 .