lundi 4 avril 2016

Pologne / Czołpino


Pologne.

Lettre "R" ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant le phare de Czołpino (Latarnia Morska Czołpino).






Pli oblitéré à Suwałki 1, le 14.06.2013

 

Thème du timbre : phare de Czołpino dans la série "Phares III", quatre timbres différents
Date d’émission : 14.06.2013
Autorité postale émettrice : Poczta Polska
Valeur faciale : 3.80 Złoty [PLN]
Dessinateur : Jerzy Pietras
Impression : héliogravure
Imprimeur : PWPW SA (Panstwowa Wytwórnia Papierów Wartósciowych)
Dimensions : 31.25 mm x 43 mm
Dentelé : 11 ½ x 11
Papier : fluorescent
Taille de la feuille : 4 timbres
Dimensions de la feuille : 90 mm x 125 mm
Tirage : 300 000 feuillets
Numéros des catalogues : M 4612 (Bl 215) / S 4080d
Numéro du Katalog Znaków Pocztowych (kzp) : 4462 (blok 216)
 

 




Le phare de Czołpino (54° 43' N & 17° 14' E) se trouve sur un point élevé de la forêt qui constitue le Parc National de Słowiński (Słowiński Park Narodowy), à environ un kilomètre de la plage. Le phare est à quelque 100 km à l'ouest de la presqu'île de Hel, une bande de sable et de forêts qui constitue un point de repère dans la côte polonaise de la mer Baltique [1].

La structure actuelle, achevée le 15 janvier 1875, est la conclusion d'un travail de trois ans dans une région où tous les matériaux de construction ont été acheminés par barge. Le projet de construction est attribué au célèbre mathématicien allemand Ernst Kummer (1810 – 1893).

La tour, de section circulaire, est construite en brique apparente. Haute de 25 m (83 pieds), elle culmine avec une corniche décorée avec une arcature aveugle (petits arcs) [2].

La lanterne, peinte en noir, est rehaussée avec un muret en brique de plan circulaire et entourée avec rambarde métallique.
Relié au réseau public d'électricité, automatisé, il garde toujours l'optique Fresnel "hyper-radiante de 1.80 m de diamètre intérieur et de 2.75 m de hauteur, fabriquée en France en 1926.

Géré par le Bureau Maritime de Słupsk (Urząd Morski w Słupsk), sur un plan focal de 75 m (246 pieds), ce feu à occultations dispose d'une optique qui cache sa lumière blanche deux fois toutes les 8 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 2s + éclat 3s + obscurité 2s.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C2940.



[1] Dans le passé, le parc occupait une baie de la mer Baltique. Peu à peu, les mouvements marins ont comblé cet espace avec des formes dunaires à la croissance rapide (3 à 10 mètres par an). Les dunes, fixées avec une végétation à base de conifères, sont considérées en Europe comme une curiosité naturelle.
Les eaux (lacs et rivières) couvrent encore 55% de la superficie du parc.

[2] Restauré en 1994 pour faciliter l'accès au publique, le phare n'a subi aucun dommage pendant les deux guerres mondiales. Au centre d'une zone militaire durant le Guerre froide, toute prise de vue pouvait être l'objet d'accusations d'espionnage.




Carte maximum [maxicard]

 




Oblitération faite à Ustka, le 14.06.2013


Cachet commémoratif "Latarnie Morskie" (Phares) avec l'image de la lanterne du phare d'Ustka
Édition : Poczta Polska
Dimensions de la carte : 103 mm x 140 mm







Bloc feuillet avec les phares de l'émission : Darłowo, Jarosławiec, Ustka et Czołpino







Carte postale : phare de Czołpino
Édition : Leander (Gravesend, U.K.)
Photographe : Gregor Podbial
Dimensions : 100 mm x 149 mm
Année d'émission : 1999
Référence : L1019
 
 
 
 

Aucun commentaire: