mardi 26 novembre 2013

Venezuela / Punta Faragoza et Punta Ballena (ancien feu)


Venezuela.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le 160ème anniversaire de la signalisation maritime au Venezuela.
Les timbres montrent les phares de Punta Faragoza et de Punta Ballena (ancien feu).
Phare et lanterne stylisés illustrent le pli et le cachet commémoratif.






Enveloppe oblitérée à Caracas (Auditorium Planétarium Humboldt, Parque del Este) [1]
Date d'oblitération : 10.05.2002
Édition : Ipostel (Instituto Postal Telegráfico de Venezuela)
Dimensions du pli : 165 mm x 95 mm
Tirage : 5000 exemplaires


[1] Le Planétarium Humboldt est une dépendance du "Servicio de Hidrografía y Navegación" de la Marine vénézuélienne.


Thème des timbres : phares de Punta Faragoza et Punta Ballena dans la série "Signalisation maritime", dix timbres différents [2]
Date d'émission : 10.05.2002
Autorité postale émettrice : Ipostel (Instituto Postal Telegráfico de Venezuela)
Valeurs faciales : 500 bolívares [VEB] [3]
Dessinateur : José Luis de Faria Rodrigues
Dimensions des timbres : 35 mm x 40 mm
Dimensions de la feuille : 210 mm x 120 mm
Taille de la feuille : 10 timbres différents
Prix de la feuille : 4 000 bolívares [VEB]
Imprimeur : Gráficas Armitano (Caracas)
Impression : offset (polychromie)
Dentelé : 12 ¼
Tirage : 50 000
Numéros des catalogues (Faragoza) : Yv 2221 / SG 3691g / M 3488 / S 1626g
Numéros des catalogues (Ballena) : Yv 2222 / SG 3691h / M 3489 / S 1626h


[2] Cette série est la première émission de l'année 2002
Une seconde émission (du 29.10.2002), comportant aussi 10 timbres différents renferme le calendrier d'émissions vénézuéliennes de l'année 2002.
Entre le 29.10.2002 et le 19.09.2003 aucun timbre n'a été émis

[3] Le bolívar, unité monétaire du pays entre 1879 et 2008



A. Le phare de Punta Faragoza (11° 07' N & 63° 56' W) se trouve sur un promontoire situé à l'extrémité de la baie Pedro González (playa Faragoza) à une dizaine de kilomètres de la pointe nord-est de l'île Margarita.
À environ 300 km au nord-est de Caracas, en mer des Caraïbes, l'Isla Margarita (1 071 km²), est le seul état insulaire vénézuélien (Nueva Esparta).

Mis en fonction le 14 août 1998, le phare est constitué d'une tour en béton, en forme de pyramide tronquée à base hexagonale.
Haute de 23 m (75 pieds), elle est peinte en bandes horizontales rouge-oranges (3) et blanches (3). La lanterne, peinte en blanc, reproduit le modèle hexagonal de la tour.

Sur un plan focal de 85 m (279 pieds), le feu émet un éclat de lumière blanche toutes les 8 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 7s.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J6495-1.






B. Le phare de Punta Ballena (11° 00' N & 63° 47' W) représenté sur le timbre, est la structure qui a précédé le phare actuel.
Il s'agissait d'une tour installée en 1999, de section circulaire fabriquée en fibre de verre et appuyée sur une plateforme en béton, de section hexagonale.
Peinte rouge-orange, avec une bande centrale blanche, elle avait une hauteur de 10 m (33 pieds).
Au sommet, le feu (sans lanterne), était entouré d'une petite rambarde circulaire.

En 2007, une nouvelle structure a été mise en place.
Il s'agit d'une tour pyramidale-tronquée, de 28 m (92 pieds) de hauteur, de base hexagonale construite en béton et revêtue en brique de couleur rougeâtre.
Une succession de balcons sert de point d'observation pour les visiteurs qui ont une vue de 360° sur l'Île Margarita.
Le phare est dans un périmètre qui héberge également le siège de la Zona Naval de Oriente et la station hydrographique Pampatar de la Marine vénézuélienne.









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/venezuela-punta-brava-et-punta-macolla.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/09/venezuela-los-roques-et-isla-redonda.html




.

 

Aucun commentaire: