mercredi 17 septembre 2014

Espagne / Punta Orchilla

 
Espagne.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Punta Orchilla (faro de Punta Orchilla).
L'image du phare illustre le cachet commémoratif de l'émission.

 



Enveloppe oblitérée à Barcelone, le 02.09.2008

Édition : Correos de España (S.F.C. – 2008)
Dimensions du pli : 162 mm x 229 mm [DIN C5]


 




Thème du timbre : phare de Punta Orchilla dans la série "phares" [Faros II], six timbres différents
Date d'émission : 02.09.2008
Autorité postale émettrice : Correos de España
Valeur faciale : 0.60 euro
Dimensions du timbre : 28.8 mm x 40.9 mm
Dentelé : 13 ¾
Taille de la feuille : 6 timbres
Dimensions de la feuille : 115.2 mm x 105.8 mm
Imprimeur : Fábrica Nacional de Moneda y Timbre (FNMT)
Impression : héliogravure
Papier : couché, phosphorescent
Tirage : 500 000 feuilles (timbres)
Numéros des catalogues : Yv 4055 / M 4350 / S 3595f
Numéro du catalogue Edifil : 4430F
Numéro WNS : ES080.08






Le phare de Punta Orchilla (27° 43' N & 18° 09' W) se trouve à l'extrémité sud-ouest de l'île de El Hierro, la plus occidentale et méridionale des Iles Canaries (océan Atlantique).
Lieu connu depuis l'antiquité, Ptolémée (IIe siècle) définit à cet endroit le passage du méridien zéro, car il constituait l'extrême ouest de toutes les terres connues de l'époque.

En 1634, sous les auspices de Louis XIII de France, une assemblée internationale confirme la définition ptolémaïque ; bien qu'adoptée par la plupart des nations européennes, elle ne s'est jamais s'appliquée.

Édifié durant les années 1924 – 1930 à partir du projet de l'ingénieur José Herbella, le phare est opérationnel depuis le 25.09.1933.

La tour de 25 m (82 pieds) de hauteur, de section octogonale appuyée sur une base carrée ; est bâtie en pierre originaire de l'île voisine de Gran Canaria. Elle garde sa couleur grisâtre naturelle.
Un double balcon, octogonal (inférieur) et circulaire (supérieur) permet l'accès à la lanterne. Celle-ci, de section circulaire et peinte en gris, a été fabriquée par la maison La Maquinista Valenciana ; elle abrite un système optique produit par la firme Barbier Bernard & Turenne (BBT).

Adjacent au phare, sur un étendu plan carré, se trouvent les locaux techniques et les maisons d'habitation. Construction de style sobre (murs blancs avec chaînes d'angle en pierres apparentes), cet ensemble constitue le bâtiment public le plus important de l'île.

Automatisé en 1992, alimenté en électricité par des panneaux solaires (et un générateur électrique); il est géré par l'Autorité Portuaire depuis son siège de Santa Cruz de Tenerife.
Sur un plan focal de 132 m (433 pieds), l'optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.3s + obscurité 4.7s.
Sa portée lumineuse de 24 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2836.




 



Aucun commentaire: