mardi 12 mai 2015

Islande / Kálfshamar


Islande.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Kálfshamar (Kálfshamarsviti).
Enveloppe illustrée avec les images des phares de Kálfshamar et d'Engey.







Enveloppe oblitérée à Reykjavík, le 13.09.2012
Le cachet commémoratif illustre la position des phares de la série sur une carte de l'île


Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm [DIN C6]
Édition : Íslandspóstur hf (Iceland Post)



Thème du timbre : phare de Kálfshamar dans la série "Phares II", deux timbres différents
Date d'émission : 13.09.2012
Autorité postale émettrice : Íslandspóstur hf (Iceland Post)
Valeur faciale : 50g, lettre 50g pour l'Europe [1]
Design : Örn Smári Gíslason et Friðrik Örn Hjaltested (photo)
Imprimeur : Joh Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Impression : offset (lithography)
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Dentelé : 13 ¼, sur un coté
Taille de la feuille : 10 timbres (2H x 5V)
Papier : 196 g/m², autocollant
Tirage : 250 000
Numéro des catalogues : Yv 1293 / M 1366 / SG 1364
Numéro WNS : IS027.12
Référence Íslandspóstur : 577B

[1] 175 couronnes islandaises (ISK), au moment de l'émission






Le phare de Kálfshamar (66° 01' N & 20° 26' W) se trouve sur la pointe du même nom située sur la côte ouest de la péninsule de Skagi.
Skagi (littéralement : "la péninsule") est le territoire qu'avance à l'est de la baie de Húnaflói, le vaste espace maritime bordant la côte nord-ouest de l'Islande.
 
Construit en 1940, le bâtiment actuel remplace un premier signalement installé en 1913 ; il s'agissait d'une structure métallique de fabrication norvégienne.

Projet de l'ingénieur Axel Sveinsson [2], concepteur également d'autres phares islandais ; le phare reste inactif jusqu'en 1942, en attendant l'arrivée de la lanterne de fabrication britannique (fonctionnant au gaz).

La tour, de section carrée, est construite en béton. De 16 m (52 pieds) de hauteur, les murs sont ornés de bandes verticales noires, avec une croix modelée dans la paroi au-dessus de l'entrée. La surface des murs est crépie de quartz clair, celle des bandes verticales est couverte d'obsidienne (roche volcanique vitreuse).

Électrifié en 1973, automatisé, il est répertorié sous le numéro 147 par l'Administration Maritime Islandaise (Siglingastofnun Íslands), responsable de sa gestion.

Sur un plan focal de 21 m (69 pieds), son optique émet deux longs éclats de lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) toutes les 20 secondes.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 15 milles marins ; celles des lumières colorées sont de 12 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L4635.



[2] L'ingénieur Axel Sveinsson (1896 - 1957) est influencé par les idées de l'architecte Guðjón Samúelsson (1887 - 1950) qui, dans un mélange du fonctionnalisme et d'art nouveau, est l'auteur de projets tels que l'église d'Hallgrimur (Hallgrímskirkja) et le Théâtre National de Reykjavik.


Aucun commentaire: