mercredi 9 décembre 2015

Brésil / São Tomé

 
Brésil.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de São Tomé (farol de São Tomé).





Enveloppe oblitérée à Rio de Janeiro, le 21.01.2013




Thème du timbre : le phare de São Tomé dans une série de 12 timbres différents "Maravilhas do Rio" (merveilles de l'état de Rio de Janeiro)
Date d'émission : 27.09.2010
Autorité postale émettrice : Empresa Brasileira de Correios e Telégrafos (Correios)
Valeur faciale : sans valeur faciale, lettre commerciale [1] première tranche de poids
Design : João Carlos de Araujo (photographies de Riotur)
Dimensions de l'image : 25 mm x 35 mm
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Dentelé : 12 ¼ x 11 ¾
Papier : phosphorescent
Imprimeur : Casa da Moeda do Brasil (CMB)
Impression : offset
Taille de la feuille : 12 timbres + 12 vignettes [2]
Tirage : 10 000
Numéros des catalogues : M 3852
Numéro du catalogue RHM : C3048D
Code produit (feuille) : 85200855-4


[1] 1.05 réais (réaux, BRL) au moment de l'émission. Tarif réservé aux personnes juridiques. Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur

[2] Les vignettes peuvent être (sont) personnalisées






Le phare de São Tomé (22° 02' S & 41° 03' W) se trouve dans le périmètre d'un terrain militaire situé sur le cap du même nom, dans l'état brésilien de Rio de Janeiro, à environ 300 km au nord de la ville merveilleuse (A cidade maravilhosa) [3].

Opérationnel depuis le 29 juillet 1882, le phare est constitué d'une structure métallique (fer de fonte) préfabriquée en France par la maison Barbier et Fenestre à partir d'un projet de l'entreprise de Gustave Eiffel.

La tour de 45 m (148 pieds) de hauteur est constituée d'un cylindre central vertical (avec un escalier en colimaçon) commençant à quelques mètres du sol, associé à huit contreforts écartés qui donnent à la construction le profil d'une pyramide de base octogonale. 

La lanterne, de section circulaire, s'appui sur une base cylindrique de diamètre élargi hébergeant un local technique. Peinte en blanc, celle-ci contraste avec la couleur rouge de l'ensemble du bâtiment.

Gardienné par le personnel de la marine brésilienne, relié au réseau public d'électricité ; le phare émet avec une intensité lumineuse de 800 000 candela, deux longs éclats de lumière blanche toutes les 67.5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 3s + obscurité 10.5s + éclat 3s + obscurité 51s.
La portée lumineuse est de 40 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : G0342.

Le phare est un centre de relèvement terrestre pour le GPS Différentiel (Differential Global Positioning System / DGPS).

 

[3] la ville de Campos dos Goytacazes (mentionnée sur le timbre) est à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest du phare







Un grand merci à Fernando, pour son aimable collaboration et cette belle photo prise en février 2014. Muito obrigado.









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/07/bresil-olinda.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/09/bresil-sao-joao.html

 

.

Aucun commentaire: