jeudi 11 février 2016

France / Phare de la Croix


France.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de la Croix.


 



Oblitération mécanique faite à Brest CTC [Guipavas] (05505A), le 16.07.2012


Thème du timbre : le phare de la Croix sur un timbre de la série "Collector" dédiée aux îles bretonnes, six timbres différents
Date d'émission (vente anticipée) : 29.06.2013
Date d'émission (vente générale) : 01.07.2013
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : "lettre verte 20 g" (0.58 euro) [1]
Correspond à un affranchissement à validité permanente pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur [2]
Création : Extrême (Paris)
Crédits photos : www.leuropevueduciel.com
Impression : offset
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Papier : autocollant, avec une bande de phosphore sur le côté droit du timbre
Dimensions de l'image : 46 mm x 36 mm
Dentelé : simulé
Dimensions de la feuille "Collector" : 148 mm x 210 mm
Code Produit La Poste : 211 39 05
Prix d'achat : 6.50 euro [1]

[1] Au moment de la parution

[2] Au départ de la France métropolitaine vers la France, Andorre et Monaco
Au départ de la France métropolitaine vers les DOM et inversement
À l'intérieur des DOM (Département d'outre-mer)


 



Le phare de la Croix [Le Trieux] (48° 50' N & 03° 03' W) se trouve dans l'embouchure du fleuve Trieux, entre les îles de Bréhat et Ploubazlanec, sur le chenal principal conduisant au petit port de Lézardrieux.
Lézardrieux dans le département des Côtes-d'Armor (en Bretagne) a le privilège d'être protégé des tempêtes grâce à son bassin fluvial, proche de la mer, dans une région où une multitude d'îles et îlots constituent autant d'obstacles (dangers).

Construit en 1867, l'aspect actuel fait suite aux travaux de restauration (à l'identique) de 1949. La partie supérieure du bâtiment avait été détruite par l'armée allemande en 1944.

La tour cylindrique de 13 m (42 pieds) de hauteur est construite en pierre et culmine avec un crénelage (créneau) donnant l'aspect de tour médiévale. Le feu, sans lanterne, est fixé dans la partie centrale. Une seconde tour de diamètre inférieur, accolée, contient l'escalier en colimaçon.

La partie ouest des tours, garde la couleur grisâtre naturelle des pierres de construction, le coté Est est peint en blanc et porte la mention "La Croix" en caractères rouges ; la même couleur utilisée pour le crénelage.

Automatisé (acétylène) en 1911, électrifié en 1980 [3] ; sur un plan focal de 15 m (49 pieds), le phare dispose d'un feu scintillant de couleur blanc dont sa portée lumineuse est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1748.


[3] aujourd'hui, alimenté en électricité par des panneaux solaires.



 

Feuille Collector

 



Le panorama (haut de l'image) montre le phare du Stiff.
Le sixième timbre montre le phare de l'île Vierge.









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/11/france-phare-du-stiff.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/02/france-ploumanach.html



.

Aucun commentaire: