mardi 29 novembre 2016

France / Ancien phare de Fatouville-Grestain.



France.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant l'ancien phare de Fatouville-Grestain.






Pli oblitéré à Yvetôt PPDC (22865A), le 22.06.2013




Thème du timbre : l'ancien phare de Fatouville-Grestain sur un timbre de la série "Collector" dédiée à la région Haute Normandie, dix timbres différents
Date d'émission : 30.05.2011
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : "lettre prioritaire 20 g" [1]
Création : Agence Atlante (Paris)
Impression : offset (quadrichromie)
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Papier : autocollant, avec deux bandes de phosphore de chaque côté du timbre
Dimensions de l'image : 35 mm x 22 mm
Dentelé : simulé
Dimensions de la feuille "Collector" (ouverte) : 281 mm x 210 mm
Tirage : 18 000 feuilles
Code Produit La Poste : 2111911
Prix d'achat : 8.90 euro


[1] Correspond à un affranchissement à validité permanente pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur :
Au départ de la France métropolitaine vers la France, Andorre et Monaco
Au départ de la France métropolitaine vers les DOM et inversement
A l'intérieur des DOM
Prix de l'affranchissement au moment de l'émission : 0.58 euro


 




L'ancien phare de Fatouville-Grestain (49° 25' N & 00° 19' E) se trouve à quelque deux kilomètres de la rive gauche (sud) de la Seine, à environ quatre kilomètres en amont du pont de Normandie (estuaire de la Seine), dans le département de l'Eure.

Mis en service en 1850, le phare a été désaffecté en 1907. Le changement du cours du fleuve faisant suite aux travaux d'endiguement, le rendait inefficace.

Projet de l'ingénieur Léonce Reynaud [2], la structure est constituée d'une tour de section octogonale bâtie en granite et pierre de taille (gardant la couleur blanchâtre naturelle). Haute de 33 m (108 pieds), cette tour s'intègre dans un bâtiment de plan en U dont l'architecture rappelle celle d'un château.

Vendu aux enchères par l'État en 1923 [3], il a été classé Monument Historique (MH) en 2011.


[2] Léonce Reynaud (1803 – 1880) est l'un de plus prestigieux architectes de phares du XIX siècle ; il est concepteur des phares des Héaux de Bréhat (1840), du Cap Fréhel (1847), des Baleines (1854), Amédée (1865) et des Roches-Douvres (1868).

[3] Toujours dans les mains des héritiers de l'acheteur, le site est en partie aménagé en chambres d'hôtes en 2000. Au-delà de la "vue exceptionnelle sur l'estuaire de la Seine et le pont de Normandie", le site est remarqué par une avant-cour plantée d'arbres de collection.







 



Carte postale : l'ancien phare de Fatouville-Grestain
Photographie / édition : Douthwaite et ses fils
Dimensions : 90 mm x 139 mm
Carte expédiée à Pont-Audemer, le 23.07.1908









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/12/france-goury.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/05/france-chausey.html


.

Aucun commentaire: