jeudi 10 août 2017

Espagne / Phares stylisés "Correspondencia epistolar"


Espagne.

Enveloppe premier jour [FDC] de la série "Correspondencia Epistolar Escolar" [1]
Des phares stylisés illustrent trois timbres de l'émission et plusieurs vignettes les accompagnant.








Pli oblitéré à Madrid, le 10.02.2004


Édition : Correos de España
Dimension du pli : 190 mm x 250 mm (DIN A5)










Thème des timbres : phares stylisés illustrant trois timbres de l'émission "Correspondencia Epistolar Escolar" de quatre timbres différents
Date d'émission : 10.02.2004
Autorité postale émettrice : Correos de España
Valeurs faciales : 0.27 euro
Dimensions des timbres : 40.9 mm x 28.8 mm
Dentelé : 13 ¾
Taille de la feuille : 4 timbres + 12 vignettes
Dimensions de la feuille : 183 mm x 144 mm
Imprimeur : Fábrica Nacional de Moneda y Timbre (FNMT)
Impression : héliogravure
Papier : couché, phosphorescent
Tirage : 1 000 000 feuilles (timbres)
Numéros des catalogues : Yv 3636 - 3638 / M 3932 - 3934 / S 3281b – 3281c
Numéros du catalogue Edifil : 4066, 4067 et 4068
Numéros WNS : ES023.04, ES024.04 et ES025.04


[1] Correspondencia epistolar escolar ("Correspondance épistolaire scolaire") est le nom d'une série de timbres de Correos de España émise entre 1998 et 2004. Les timbres sont accompagnés de vignettes de bandes dessinées réalisées par des graphistes espagnols illustrant différents domaines de l'éducation des enfants : la langue, la littérature et l'histoire.







Le sujet sélectionné pour illustrer les timbres de la "Correspondencia Epistolar Escolar" est extrait de la bande dessinée de Miguelanxo Prado [2] appelée "Trazo de Tiza" [Trait de craie]. La série est constituée de quatre timbres centraux et douze vignetes sans valeur faciale dédiées aux mois de l'année.

Trazo de Tiza, édité en espagnol par les éditions Norma en 1993, décrit l'histoire de différents personnages perdus sur une petite île au milieu d’un océan qui ne figure sur aucune carte de navigation. L'île est présidée par un phare solitaire sans gardien.

L'œuvre, qui ne manque pas de mystère, traduit divers sentiments intimes et d'abandon. Miguelanxo Prado représente dans ses vignettes et à travers les couleurs, l'atmosphère de l'île, l’heure à laquelle se déroule l’action et les états d'âme de ses personnages.



[2] Miguelanxo Prado (1958), illustrateur, auteur.

[3] ISBN : 978-84-679-0805-3.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/espagne-phare-stylis-antifascistes.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/04/belgique-phare-stylise-xiii.html



.

Aucun commentaire: