samedi 12 septembre 2009

Japon / La "Porte Divine" (ancien phare)

Japon.

Enveloppe premier jour [FDC] montrant la "Porte Divine" du Jinja d'Oyama (尾山神社), un ancien phare.

Enveloppe oblitérée à Tokyo Central (東京中央), le 12.06.1982
[1982 est l'année impériale Showa 57 / Showa étant le nom japonais de l'empereur Hirohito]
Dimensions du pli : 165 mm x 96 mm
Édition : NCC
Référence : No. 9 / 82

Thème du timbre : "Porte Divine" du Jinja d'Oyama [dans la série "architecture occidentale", 2 timbres différents]
Date d'émission : 12.06.1982
Autorité postale émettrice : La Poste japonaise (日本郵政公社)
Valeur faciale : 60 yens [JPY]
Dessinateur : Zenjirō Chikaoka (1914)
Imprimeur : La Poste japonaise
Impression : héliogravure (pentachromie) et taille-douce
Papier : sans filigrane
Dimensions de l'image : 25 mm x 35.5 mm
Dentelé : 13
Taille de la feuille : 20 timbres (4h x 5v)
Tirage : 28 000 000
Numéros des catalogues : Yv 1414 / SG 1669 / S 1472 / M 1513
Numéro du catalogue Sakura (Japon) : C908





Notice philatélique avec un timbre "mihon" (spécimen)
Date de la notice : 08.05.1982 [57]
Dimensions de la feuille : 150 mm x 210 mm
Éditeur : La Poste japonaise





Le Jinja d'Oyama est situé dans la ville japonaise de Kanazawa, à environ 300 km au nord-ouest de Tokyo, face à la mer du Japon.

Ce sanctuaire (jinja) du shintoïsme a été construit en 1599 et déménagé à sa position actuelle, en 1873.
En 1875, à partir d'un projet de l'architecte hollandais Holtman et du travail du constructeur japonais Yoshinosuke Tsuda, le jinja a été enrichi avec la "Porte Divine", une synthèse architecturale des traditions japonaise, chinoise et européenne.

Le troisième étage, à 25 m du sol, est caractérisé par son influence hollandaise.
En effet, la salle possède une fenêtre inhabituelle avec un vitrail multicolore qui permettait à la "porte", d'être utilisée comme un phare qui signalait l'approche au port de Kanazawa.








Vous pouvez aussi visiter:
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/07/japon-kakezuka.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/07/japon-sada-misaki.html


.

Aucun commentaire: