jeudi 29 décembre 2011

Allemagne / Mukran


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le feu de Mukran (Leuchtfeuer Mukran ; Fährhafen Sassnitz, Nordmole).
Entier postal illustré avec l'image du feu.



Oblitération faite à Sassnitz (18546), le 07.01.1998

Carte souvenir et oblitération commémorative célébrant l'ouverture de la liaison maritime avec la Scandinavie, à partir du nouveau terminal de ferries de Sassnitz (Eröffnung des Skandinavienverkehers von neuen Fährhafen Sassnitz)

Édition : Wulf Krentzien (1997)
Dimension du pli : 105 mm x 148 mm (DIN A6)

 





Le feu de Mukran (54° 29' N & 13° 36' E) se trouve à l'extrémité de la digue nord du nouveau terminal de ferries de Sassnitz [1]. Celui-ci est situé au sud de la ville dans une localité appelée Neu Mukran.
Sassnitz est une ville du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale qui est située sur la côte orientale de l'île de Rügen, la plus grande des îles allemandes, en mer Baltique.

Opérationnel depuis 1996, ce feu est au sommet d'une tour construite en béton, de section décagonale et haute de 14 m (46 pieds). Le tiers supérieur est renforcé avec des nervures verticales en saillie qui suivent les arrêts de la tour.
Peinte en bandes horizontales vert-blanc-vert, la lanterne porte un dôme métallique de couleur cuivrée.
Opéré par l'autorité portuaire de Sassnitz (Fährhafen Sassnitz) ; sur un plan focal de 16 m (52 pieds), ce feu isophase émet un éclat de lumière verte durant 2 secondes suivi d'une occultation de la même durée (Iso 4 secondes).
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C2614.

 

[1] Le port de Sassnitz déssert par voie maritime (ferry), les ports de Rønne (Danemark), Trelleborg (Suède), Klaipėda (Lituanie) et Saint-Pétersbourg (Russie).






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2011/08/allemagne-ueckermunde.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/03/allemagne-dornbusch.html



 

.


mercredi 21 décembre 2011

Portugal / Montedor

Portugal.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant le phare de Montedor (farol de Montedor).






Oblitération faite à Viana do Castelo (4900), le 19.06.2008
[Le bureau de poste de Viana do Castelo est le plus proche du phare]



Thème du timbre : phare de Montedor dans la série "Phares de Portugal" (Faróis de Portugal), de 12 timbres différents
Date d'émission : 19.06.2008
Autorité postale émettrice : Correios de Portugal [CTT]
Valeur faciale : 0.30 euro
Correspond à un affranchissement pour une lettre ordinaire jusqu'à 20 g dans le régime intérieur["carta de correio normal até 20 gramas"]
Dessinateur : Hélder Soares (Atelier Acácio Santos)
Impression : offset
Imprimeur : Cartor Security Printers (France)
Papier : 110 g/m²
Dimensions du timbre : 40 mm x 30.6 mm
Dentelé : 13 avec "dentelure de sécurité" Cruz de Cristo (Croix du Christ)
Taille de la feuille : 10 (5 x 2)
Tirage : 300 000
Numéros des catalogues : Yv 3284 / M 3298
Numéro du catalogue Afinsa : 3715


 



Le phare de Montedor [Cabo Montedor] (41° 45' N & 08° 52' W), le plus septentrional du pays, se trouve dans la localité du même nom, sur une colline, à environ 500 m de l'océan Atlantique.

Montedor est située à mi-chemin entre l'embouchure du fleuve Minho (Miño) [frontière hispano-portugaise] et la ville de Viana de Castelo, au nord du Portugal.

Tour de section carrée dont sa construction commence en 1908, la structure se trouve dans l'arrière-cour d'un bâtiment en forme de U ; l'ensemble est construit en pierre (granite), qui garde sa couleur brunâtre naturelle.
La tour a une hauteur de 28 m (92 pieds). Sur chaque paroi, se trouvent quatre élégantes fenêtres qui en se décalant en hauteur, accompagnent sur chaque côté la montée de l'escalier (intérieur). La lanterne, de section circulaire, est peinte en rouge.

Opérationnel depuis le 20 mars 1910, il est relié au réseau public d'électricité en 1947 et automatisé en 1987.
Sur un plan focal de 103 m (338 pieds) ; son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 9.5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 1.7s + éclat 0.2s + obscurité 7.4s.
Sa portée lumineuse est de 22 milles marins (1 mille = 1852 m).

Il est géré par la Direcção de Faróis de la Marine portugaise (à Paço de Arcos).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2008.



Lettre "R" ayant voyagé avec quelques timbres de la série "Phares de Portugal"
[Montedor, Esposende, Ponta do Pargo, Arnel et Cabo de São Vicente]


 




Pli oblitéré à Portela, le 19.06.2008

 


En souvenir de Luís, ami philatéliste, toujours complice avec ma pharotélie.







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/08/portugal-bugio.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2016/06/portugal-esposende.html


.

jeudi 15 décembre 2011

Finlande / Bengtskär


Finlande.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Bengtskär (Bengtskärin majakka).
L'image du phare apparaît sur le dessin du cachet d'oblitération.






Pli oblitéré à Bengtskär, le 08.10.2003


Thème du timbre : phare de Bengtskär dans le bloc feuillet "phares du golfe de Finlande", cinq timbres différents
Date d'émission : 10.09.2003
Autorité postale émettrice : Posti [la poste finlandaise]
Valeur faciale : premier classe / 0.65 euro pour chaque timbre
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur
Dessinateurs : Susanna Rumpu et Ari Lakaniemi
Dimensions du timbre : 28.50 mm x 44.95 mm
Dimensions du bloc feuillet : 120 mm x 80 mm
Dentelé : 13 ¼ x 13 ¾
Impression : sérigraphie (encre phosphorescente sur les lumières / "glow in the dark")
Imprimeur : Joh. Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Papier : sans filigrane, 102 g/m², gomme APV
Tirage : 800 000
Numéro des catalogues : Yv BF31 / M 1669 / SG MS1715 / S 1197a
Numéro du catalogue Norma (Finlande) : 1685
Numéro du catalogue LaPe (Finlande) : 1664







Le phare de Bengtskär (59° 43' N & 22° 30' E) se trouve sur la petite île du même nom située à l'entrée nord du golfe de Finlande (mer Baltique), à environ 25 kilomètres au sud-ouest d'Hanko, la ville la plus méridionale du pays.

Œuvre de l'architecte Florentin Granholm [1], il a été construit en 1906.
La tour de section circulaire, de 46 m (151 pieds, 252 marches) de hauteur [2], est bâtie en pierre (granite prélevé sur place) et brique (revêtement intérieur). Attachée à une élégante maison de trois étages, l'ensemble garde sa couleur grisâtre naturelle.

La lanterne, de couleur verdâtre (bronze rouillé) héberge une optique Fresnel d'origine.
Automatisé en 1968, sur un plan focal de 51 m (167 pieds), son optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 20 secondes.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C4906.


Le phare dont l'histoire de la Finlande retient sa participation héroïque lors de deux guerres mondiales, est la propriété de la Fondation Université de Turku (Turun Yliopistosäätiön) depuis l'année 2000. Il accueille 10 000 touristes par an … (musée du phare, café-restaurant , hôtel durant la saison estivale, bureau de poste, …).

 
[1] Gustaf Florentin Granholm (1836 - 1922), architecte finlandais diplômé à l'École des Beaux-Arts de Paris (1863).

[2] Le plus haut phare de Scandinavie.







Lettre ayant voyagé [bloc]
Pli oblitéré à Bengtskär, le 08.10.2003






Cachet commémoratif avec l'image du phare
Carte postale expédiée le 09.04.2003



Carte maximum [maxicard] de l'émission






Oblitération faite à Helsinki, le 10.09.2003
Édition : Posti [la poste finlandaise]
Photographe : Jukka Grönlund
Dimensions de la carte : 105 mm x 148 mm [DIN A6]







Carte postale : phare de Bengtskär
Édition du musée du phare [réimpression d'une carte ancienne]
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)






Carte postale : phare de Bengtskär
Édition du musée du phare
Photographe : Jukka Grönlund
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/11/finlande-rnnskr.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/01/finlande-sderskr.html




.

dimanche 11 décembre 2011

Chine / Pagodes de Jiangxin


République Populaire de Chine.

Carte maximum [maxicard] montrant les pagodes de Jiangxin [江心屿双塔].




 

Carte oblitérée à Jiangxin (江心屿), Wenzhou (温州), bureau postal de Zhejiang (浙江), le 18.05.2002
Édition : China National Philatelic Corporation
Dimensions de la carte : 100 mm x 148 mm
Identification de la carte : MC-51 (5-2)

 

Thème du timbre : Les pagodes de Jiangxin dans la série "phares du patrimoine historique", cinq timbres différents
Date d'émission : 18.05.2002
Autorité postale émettrice : China Post (中国 邮政)
Valeur faciale : 80 fen (分) (80/100 de Renminbi Yuan - CNY)
Design : Fan Jingnan [樊景南]
Impression : héliogravure + taille-douce
Imprimeur : Beijing Postage Stamp Printing House
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Dentelé : 11
Taille de la feuille : 20 timbres (4H x 5V)
Tirage : 13 500 000
Date limite des ventes : 6 mois après la date d'émission
Référence China Post : 2002-10 (5 timbres)
Numéros de catalogues : Yv 4001 / M 3354 / S 3200 / SG 4718







Les pagodes de Jiangxin (28° 02' N & 120° 38' E) se trouvent sur deux collines de l'île du même nom située dans le fleuve Oujiang, lors de sa traversée par la ville de Wenzhou.

Wenzhou, en mer de Chine orientale, est une ville portuaire [1] située à 400 km au sud de Shanghai.

La pagode la plus ancienne, située à l'Est, a été construite en 869 durant la Dynastie Tang (618 – 907).

Il s'agit du bâtiment le plus endommagé par le passage du temps : une tour en pierre de section hexagonale de 30 m (98 pieds) de hauteur. À chaque étage [2], sur chaque façade, apparaît une fenêtre se terminant en arc légèrement polylobé.

La pagode la plus récente, située à l'ouest de la précédente, a été construite un siècle plus tard (en 969) durant la Dynastie Song (960 – 1279).

La tour en pierre de section hexagonale de 32 m (105 pieds) de hauteur, se montre aujourd'hui comme un bâtiment semblable au précédent. Mieux préservé (restauré en 1982), les avant-toits de chaque étage et la toiture supérieure, de forme pyramidale, intègrent toujours l'édifice.

Depuis 1997, les pagodes figurent sur la liste patrimoniale de la International Association of Marine Aids to Navigation and Lighthouse Authorities (IALA).



[1] Wenzhou a connu un important développement commercial et de l'industrie navale durant la dynastie Tang. 

[2] Chaque étage correspond à un petit sanctuaire.








Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec des timbres montrant la pagode Mahota, les pagodes Jiangxin et le phare Huaniaoshan





Oblitération commémorative montrant la seconde pagode Jiangxin avec l'inscription "Phares du Patrimoine Historique" (历史文物灯)
Oblitération premier jour : 18.05.2002








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/11/chine-qingdao-centre-olympique.html












.

lundi 5 décembre 2011

France / Pointe du Millier


France.

Entier postal.
Enveloppe pré-timbrée illustrée à validité permanente [PAP] montrant le phare de la Pointe du Millier.






Pli oblitéré à Brest-Kerinou, le 16.01.2009

Autorité postale émettrice : La Poste
Timbre-poste imprimé : "Prêt à poster / France 20 g" (arbre à lettres, lettre prioritaire avec anti-contrefaçon)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur
Enveloppe de la série II des "Phares du Finistère" (An tour tan e Penn-ar-Bed, en langue bretonne)
Date de parution : 2 juillet 2007
Illustrations : Jean-Benoît Héron (2007)
Dimensions du pli : 110 mm x 220 mm [DL] (DIN "long")
Références : agrément N° 809 / lot B2K/07U135
Code-barres : 012298 / 3 561920 078571
Vendu comme lot indivisible de 10 enveloppes différentes [prix : 8 euro]

[Pointe du Millier, Les Pierres Noires, Kermorvan, Ile de Batz, Pointe du Petit Minou, Iles aux Moutons, Le Four, Ile de Sein, Pointe du Portzic, Nividic]



Le phare de la Pointe du Millier (48° 06' N & 04° 28' W) se trouve sur un promontoire situé dans la commune de Beuzec-Cap-Sizun, sur la côte nord de la baie de Douarnenez, à l'extrémité occidentale de la Bretagne (et du département du Finistère).
 Mis en service le 15 mars 1881 ; le phare occupe le haut d'une tour de section semi-circulaire appuyée sur la façade de la maison du gardien. Celle-ci, de style traditionnel breton, est une construction en pierre (granite), peint en blanc et avec une toiture en ardoises à deux pentes.
La lanterne qui se trouve à 8 m (26 pieds) du sol, suit la forme de l'avant-corps. Elle est entourée d'une rambarde en fer forgé et dispose d'une toiture en zinc.
Électrifié en 1932, automatisé ; sur un plan focal de 34 m (112 pieds), ce feu à occultations dispose d'une optique qui cache la lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) deux fois toutes les 6 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 3s + obscurité 1s + éclat 1s + obscurité 1s.
La portée lumineuse est de 16 milles marins pour la lumière blanche, de 12 milles marins pour la lumière rouge et de 11 milles marins pour la lumière verte (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D0836.

 Propriété de l'État, le phare est inscrit à l'Inventaire général du patrimoine culturel (Ministère de la Culture).

 




Carte postale : phare de la Pointe du Millier
Édition : Éditions Jos Le Doaré (Châteaulin)
Photographe : Claude Rannou
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 9912402114 (avec code-barres)
Code-barres : 3 389570 000007






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/11/france-phare-du-stiff.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/01/france-scarweather.html









.