samedi 29 septembre 2012

Venezuela / Los Roques et Isla Redonda

 
Venezuela.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le 160ème anniversaire de la signalisation maritime au Venezuela.
Deux timbres montrent l'ancien phare de Los Roques et l'ancien feu d'Isla Redonda.
Phare et lanterne stylisés illustrent le pli et le cachet commémoratif de l'émission.
 
 
 

Enveloppe oblitérée à Caracas (Auditorium Planétarium Humboldt, Parque del Este) [1]
Date d'oblitération : 10.05.2002
Édition : Ipostel (Instituto Postal Telegráfico de Venezuela)
Dimensions du pli : 165 mm x 95 mm
Tirage : 5000 exemplaires

[1] Le Planétarium Humboldt est une dépendance du "Servicio de Hidrografía y Navegación" de la Marine vénézuélienne.




Thème des timbres : l'ancien phare de Los Roques et le feu d'Isla Redonda dans la série "signalisation maritime", dix timbres différents [2]
Date d'émission : 10.05.2002
Autorité postale émettrice : Ipostel (Instituto Postal Telegráfico de Venezuela)
Valeurs faciales : 2 x 450 bolívares [VEB] [3]
Dessinateur : José Luis de Faria Rodrigues
Dimensions du timbre : 35 mm x 40 mm
Dimensions de la feuille : 210 mm x 120 mm
Taille de la feuille : 10 timbres différents
Prix de la feuille : 4 000 bolívares [VEB]
Imprimeur : Gráficas Armitano (Caracas)
Impression : offset (polychromie)
Dentelé : 12 ¼
Tirage : 50 000
Numéros des catalogues : Yv 2219 - 20 / M 3486 - 87 / SG 3691e – 91f / S 1626e – 26f


[2] Cette série est la première émission de l'année 2002.
Une seconde émission (du 29.10.2002), comportant aussi 10 timbres différents renferme le calendrier d'émissions vénézuéliennes de l'année 2002.
Entre le 29.10.2002 et le 19.09.2003 aucun timbre n'a été émis.

[3] Le bolívar, unité monetaire du pays entre 1879 et 2008.

 
 
 
 



A. L'ancien phare de Los Roques (11° 58' N & 66° 41' W) se trouve sur Gran Roque, l'île principale de l'archipel de Los Roques, en mer des Caraïbes.
Cet archipel, situé à environ 170 km au nord de Caracas, est constitué d'une cinquantaine de petites îles et quelque 300 "cayes" (cayos).
Depuis 1972, il intègre le Parc national "Archipiélago de Los Roques", un site protégé qui possède les plus diversifiés et les mieux conservés récifs coralliens de la mer des Antilles.

Construit en 1875 par des Hollandais possédant une concession du gouvernement vénézuélien pour l'exploitation du guano des îles, ce phare a été abandonné dans les années 1940.
La tour, pyramidale de section carrée, d'une hauteur de 18 m (60 pieds) est bâtie en pierre. Actuellement, dans un état de dégradation assez avancé ; elle reste cependant, un lieu de visite "immanquable" pour les touristes séjournant dans l'île.



B. Le feu d'Isla Redonda n'est plus opérationnel.
Il se trouve sur la petite île du même nom (10° 15' N & 64° 36' W) située à l'entrée de la baie (du port) de Guanta, dans la région centrale du Venezuela (état d'Anzoátegui), sur la côte de la mer des Caraïbes.
Le port de Guanta est un terminal charbonnier, il bénéficie de conditions naturelles très favorables à l'ancrage de gros navires.
L'accès se fait par l'étroit chenal situé entre l'île Pitahaya et l'île Redonda, l'assistance d'un pilote du port est obligatoire.

Le feu (sans lanterne) était au sommet d'une tour tronconique de 3 m (10 pieds) de hauteur, construite en béton et peinte en blanc avec quatre bandes horizontales vertes. Celles-ci étant coïncidentes avec une surface en saillie, à la manière d'un cerclage.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/04/venezuela-ancien-feu-recalada-de-guiria.html






.

Aucun commentaire: