jeudi 24 janvier 2013

Ukraine / Yalta


Ukraine. 

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le feu du brise-lames de Yalta (Маяк Ялтинський). 



 

Enveloppe oblitérée à Kiev (Київ), le 24.03.2010 



Thème du timbre : feu du brise-lames de Yalta dans la série "Phares d'Ukraine" (Маяки України), six timbres différents 
Date d'émission : 30.10.2009 
Autorité postale émettrice : Ukrposhta [Укрпошта] 
Valeur faciale : 1.50 hryvnias (UAH) 
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur 
Design : Natalija Fandikova 
Impression : offset (polychromie) avec encre phosphorescent sur les bandes représentant les lumières et micro-impression avec le nom de l'artiste "Н. Фандікова" (N. Fandikova) 
Imprimeur : "Ukraina" (imprimerie d'état, à Kiev) 
Dimensions du timbre : 24.36 mm х 52.20 mm 
Taille de la feuille : 6 timbres 
Dimensions de la feuille : 170 mm x 123 mm 
Dentelé : 11 ½ 
Papier : couché 
Tirage : 80 000 
Numéros des catalogues : Yv 951 / M 1048 / S 773c 
Référence Ukrposhta : 1006 







Le feu de Yalta [Yaltynskyi] (44° 29' N & 34° 10' E) se trouve à l'extrémité du brise-lames du port de la ville. Yalta est située au sud de la presqu'île de Crimée, en mer Noire. 
Lieu d'échanges maritimes depuis l'Antiquité, le port de Yalta est un comptoir dont la première construction est attribuée aux Grecs [1]. 

Le phare actuel date de 1957. Une première structure bâtie entre 1889 et 1892 durant les travaux de construction du brise-lames de Yalta [2], a été détruite durant la Deuxième Guerre Mondiale. 

La tour de section octogonale a une hauteur de 12 m (39 pieds) ; elle est bâtie en maçonnerie de pierre et peinte en blanc. 

Sur un plan focal de 15 m (48 pieds), son optique émet un long éclat de lumière rouge toutes les 7.5 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 3s + obscurité 4.5s [3]. 
Sa portée lumineuse est de 13 milles marins (1 mille = 1852 m). 

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E5320. 


L'accord sur le partage de la Flotte de la mer Noire, le 28 mai 1997, fait du phare un objet partagé et lui donne un statut de camp militaire. 
La signature de ce document met fin aux désaccords entre la Russie et l'Ukraine sur la propriété du phare, qui ont conduit en 1994, à son extinction. 
Actuellement, seul le drapeau ukrainien est hissé sur le bâtiment. 


[1] Yalta à été également le siège de la Conférence réunissant, en février 1945, les chefs de gouvernement de l'Union Soviétique (Staline), du Royaume-Uni (Churchill) et des États-Unis (Roosevelt) pour assurer la stabilité du monde après la victoire des alliés lors de la Deuxième Guerre Mondiale. 

[2] Le port de Yalta et sa jetée est l'œuvre de l'ingénieur militaire, le lieutenant-général Alexander Lvovich Berthier-Delagarde (1842 – 1920). 
Né à Sébastopol, sa notoriété est acquise en qualité d'archéologue, avec des fouilles financées par ses propres moyens, effectuées dans la région de Crimée. 

[3] Depuis 2010, dans le cadre du programme national de conservation de l'énergie, le phare dispose d'un équipement dont la puissance originale de 1000 W a été diminuée à 10 W. 












Vous pouvez aussi visiter : 





.

Aucun commentaire: