lundi 24 août 2015

Islande / Vattarnes

 
Islande.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Vattarnes (Vattarnesviti).
Enveloppe illustrée avec les images des phares de Vattarnes et de Skarðsfjara.






Enveloppe oblitérée à Reykjavík, le 12.09.2013
Le cachet commémoratif illustre la position des phares de la série sur une carte de l'île

Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm [DIN C6]
Édition : Íslandspóstur hf (Iceland Post)




Thème du timbre : phare de Vattarnes dans la série "Phares III", deux timbres différents
Date d'émission : 12.09.2013
Autorité postale émettrice : Íslandspóstur hf (Iceland Post) 
Valeur faciale : 50g, lettre nationale non prioritaire [1]
Design : Örn Smári Gíslason et Friðrik Örn Hjaltested (photo)
Imprimeur : Cartor Security Printers (France)
Impression : offset (lithography)
Dimensions du timbre : 40 mm x 30 mm
Dentelé : 13 ¼, sur un coté
Taille de la feuille : 10 timbres (2H x 5V)
Papier : autocollant
Tirage : 380 000
Numéro des catalogues : Yv 1327 / M 1400 / S 1316
Numéro du catalogue AFA : 1380
Numéro WNS : IS024.13
Référence Íslandspóstur : 590A

[1] 130 couronnes islandaises (ISK), au moment de l'émission



 



Le phare de Vattarnes (64° 56' N & 13° 41' W) se trouve à l'embouchure du Reyðarfjörður, un fjord d'une trentaine de kilomètres, le plus long de la côte Est de l'Islande.
Le phare signale son extrême méridional, le départ de la voie maritime conduisant à la petite ville portuaire du même nom.

Oeuvre de l'ingénieur Axel Sveinsson [2] construit en 1957, le phare actuel remplace une structure bâtie en 1912, conçue par l’ingénieur Thorvald Krabbe.

La tour actuelle de 12.3 m (40 pieds) de hauteur, construite en béton et peinte en jaune safran, a la forme d'un tronc de cône élancé. Couronnée d'un cercle "percé" par des ouvertures de section carrée, cette espace héberge la lanterne appartenant à l'ancien phare (celui de 1912).

Relié au réseau public d'électricité en 1977, automatisé, il est répertorié sous le numéro 228 par l'Administration Maritime Islandaise (Siglingastofnun Íslands), responsable de sa gestion.

Sur un plan focal de 26 m (85 pieds), son optique émet deux éclats de lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.8s + obscurité 3.4s + éclat 0.8s + obscurité 10s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 15 milles marins, celle des lumières colorées est de 12 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L4734.


[2] Axel Sveinsson (1896 – 1957) est aussi le concepteur d'autres phares islandais : Knarraros (1939), Þrídrangar (1942), Gardskaga (1944) et Hólmsberg (1956).









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/07/islande-hafnarfjorur.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/03/islande-kogur.html

 
 
 
.

 

Aucun commentaire: