jeudi 9 juin 2016

Croatie [Yougoslavie] / Tamiš (Serbie)



Croatie.

Lettre ayant voyagé avec un timbre de l'ex Yougoslavie montrant l'ancien phare de Tamiš [Serbie] [1].







Pli oblitéré à Zagreb, 14.10.1991



Enveloppe souvenir du premier tournoi de tennis d'Umag (1990) [2]
Un phare stylisé illustre les anciennes armoiries de la ville d'Umag (avec l'étoile de Yougoslavie en haut, à gauche)


[1] L'autre timbre, émis le 09.09.1991, est la première émission de la nouvelle poste croate.

[2] Tournoi du circuit ATP, sur terre battue.




Thème du timbre : l'ancien phare de Tamiš dans la série de 12 timbres "phares de l'Adriatique et du Danube" (carnet)
Date d'émission : 25.07.1991
Autorité postale émettrice : PTT Yugoslavia
Valeurs faciales : 10 dinars yougoslaves (YUM)
Dessinateur : Radomir Bojanič
Imprimeur : Unicover Corporation (Cheyenne, États-Unis)
Impression : offset (polychromie)
Dimension du timbre : 40 mm x 31 mm
Dentelé : 13
Taille du bloc feuillet (carnet) : 12 timbres
Tirage : 200 000
Date de retrait : 01.01.2002
Numéros des catalogues : Yv 2365 / SG 2731 / S 2110l / M 2501



 




Le Timiș (Tamiš, en serbe) est une affluente de la rive gauche du Danube.
La rivière a sa source en Roumanie, dans les Carpates méridionales et rejoint le Danube à Pančevo [Панчево], ville de Serbie située dans la province autonome de Voïvodine.
La confluence entre les deux cours d'eau est marquée par deux phares identiques (44° 51' N & 20° 38' E) construits en 1909 sous l'autorité de l'Empire austro-hongrois. Ils signalent le passage du Danube vers le port de Pančevo [3].

Au fil des ans, les tours sont devenues le symbole de la ville ; elles sont considérées comme un signalement unique en Europe.

Chaque structure, d'une dizaine de mètres de hauteur, est constituée d'une plate-forme pyramidale de section circulaire construite en pierre (dalles de granite) sur laquelle est posée une tour bâtie en brique claire [4]. Chaque tour est constituée d'une base cylindrique prolongée vers le haut dans une forme tronc pyramidale.

Au sommet, le feu qui est protégé par une coupole métallique de grand taille.

Les phares, devenus obsolètes, ont été longtemps laissés à l'abandon.
Des travaux de restauration, en 2015 pour le second et quelques années auparavant pour le premier ; ont rendu à ces tours l'aspect d'origine.

Les phares sont inscrits sur la liste de la "Propriété culturelle de grande importance" (liste du patrimoine historique serbe) depuis 1997.


[3] Autrefois un important port fluvial de l'industrie brassicole.

[4] Des moules ont du être fabriqués pour obtenir une brique de forme spéciale utilisée dans sa construction.



Yougoslavie.

Enveloppe premier jour [FDC] avec des timbres montrant les phares de Ražanj, Derdap et Tamiš.

 


 

Oblitération premier faite à Belgrade, le 25.07.1991

Cachet commémoratif montrant le phare de Porer
Enveloppe illustrée avec l'image du phare de Glavat
Édition : PTT (Yougoslavie)
Dimensions du pli : 115 mm x 163 mm
Référence : 14D/91

 
 

Aucun commentaire: