mardi 22 mars 2011

Japon / Irozaki


Japon.

Cachet commémoratif montrant le phare d'Irozaki (石廊崎灯台)






Oblitération faite à Minamisaki (南崎), Shizuoka (静岡), le 23.07.1997 [1]


Entier postal
Date d'émission : 02.06.1997
Édition : La Poste japonaise (日本郵政公社)
Illustration du pli : "Les pensées de l'été" (夏の想い) de Wataru Narita (成田わたる)
Dimensions du pli : 100 mm x 148 mm
Référence Sakura : SG109 (Season Greeting Postal Card)

[1] Minamisaki [南 = sud] [崎 = cap, pointe]
1997 correspond à l'année impériale Heisei 9. Heisei (平成) est le nom japonais de l'empereur Akihito






Le phare d'Irozaki [Iro Saki] (34° 36' N & 138° 51' E) se trouve sur le promontoire qui forme l'extrémité sud de la péninsule d'Izu, sur la côte japonaise de l'océan Pacifique.
Située au centre de l'île de Honshū, à environ 100 km au sud-ouest de Tokyo, cette péninsule abrite sur sa façade orientale, la ville de Shimoda.
Shimoda, à une dizaine de kilomètres du phare, a été l'une des deux escales marchandes concédées aux États-Unis en 1854 par la Convention de Kanagawa [2].

Le phare est en fonction depuis le 31 mars 1933 ; il remplace une ancienne structure construite en bois (1871) et détruite par un typhon, l'automne précédent (14.11.1932).

Sa tour, de section circulaire, est attachée à un petit local technique de plan rectangulaire. L'ensemble, bâti en béton, est peint entièrement en blanc (incluant sa lanterne et la rambarde métallique qui l'entoure).
Haute de 11 m (36 pieds), le plan focal se trouve à 60 m (197 pieds).

L'optique actuelle (LB-H40), émet de manière alternée un éclat de lumière blanche et rouge toutes les 16 secondes [Al Fl WR 16s].
Visible sur un angle de 143°, avec une intensité de 60 000 candela pour la lumière blanche et de 67 000 candela pour la lumière rouge, le phare a une portée lumineuse de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Géré par la Troisième circonscription de l'Agence de sécurité maritime des Gardes Côtes Japonais (JCG) (depuis la ville de Yokohama), il est répertorié sous le numéro 2448.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : M6270.




[2] Traité obtenu dans la crainte de représailles américaines, cette convention signée entre les représentants du Shogunat et le représentant (commodore Matthew Perry) du président américain Millard Fillmore, définit les termes de l'ouverture du Japon au commerce avec les puissances occidentales (Royaume-Uni, Pays-Bas, Russie, France et États-Unis)








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/07/japon-sada-misaki.html
 


.

Aucun commentaire: