dimanche 29 août 2010

Sri Lanka / Galle


Sri Lanka.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Galle.
Enveloppe illustrée avec l'image du phare.


Pli oblitéré à Colombo (Bureau Central), le 20.04.2009






Thème du timbre : phare de Galle dans une série de 4 timbres différents et un bloc feuillet commémorant le premier anniversaire du tsunami (26.12.2004)
Date d'émission : 26.12.2005
Autorité postale émettrice : Sri Lanka Post
Valeur faciale : 33 roupies srilankaises (LKR)
Dimensions : 41 mm x 30 mm
Dentelé : 13 ½ x 14
Design : Mewan Fonseka
Impression : offset (lithography) 4 couleurs
Imprimeur : Government Printing Press (Colombo, Sri Lanka)
Papier : sans filigrane, 102 g/m², "Security Stamp Paper", gomme APV
Taille de la feuille : 100 timbres
Tirage (timbre) : 1 000 000
Dimensions du bloc feuillet : 150 mm x 100 mm
Numéro d'émission (Sri Lanka Post) : 1274
Numéros de catalogues : Yv 1472 / M 1519 / S 1533 / SG 1761
Numéros de catalogues (feuillet) : Yv BF89 / M B97 / S 1533a




Le phare de Galle (06° 01' N & 80° 13' E), se trouve à l'extrémité d'une presqu'île abritant le port de Galle, au sud-ouest de l'île de Sri Lanka.
La vieille ville de Galle et ses fortifications sont inscrites à la liste du Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 1988.
Fondée au XVIe siècle par les Portugais, Galle a atteint son apogée au XVIIIe siècle, durant la période coloniale hollandaise et avant l'arrivée des Britanniques et le développement du port de Colombo.

Le phare actuel a été construit en 1938 ; il remplace une ancienne bâtisse construite en 1848. Ces deux phares (ancien et nouveau) datent de la période coloniale britannique.

La tour est bâtie en fer de fonte de section circulaire qui s'appuie sur une base de section octogonale faite en béton. L'ensemble est peint en blanc.
Sa hauteur est de 26.5 m (87 pieds), le plan focal se trouve à 28 m (93 pieds).

Phare gardienné, l'optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.3s + obscurité 2.7s + éclat 0.3s + obscurité 11.7s.
Sa portée lumineuse est de 25 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F0830.



Thème du timbre : phare de Galle dans la série "Phares", quatre timbres différents (incluant un bloc-feuillet avec ces mêmes timbres)
Date d'émission : 22.01.1996
Autorité postale émettrice : Sri Lanka Post
Valeur faciale : 20 roupies srilankaises (LKR)
Dimensions : 28 mm x 40 mm
Dentelé : 12 ¼ x 12
Impression : offset (polychromie)
Imprimeur : Goznak State Printing House (Moscou)
Taille de la feuille : 50 timbres
Tirage : 10 000 000
Tirage (bloc feuillet) : 25 000
Numéros de catalogues (timbre) : Yv 1090 / S 1150 / SG 1318 / M 1101
Numéro de catalogues (bloc feuillet) : Yv BF58 / S 1150a / M B61 / SG MS1319
Numéro d'émission (Sri Lanka Post) : 861





Lettre ayant voyagé

 




Pli oblitéré à Colombo, le 17.12.1998

 





Carte postale : phare de Galle
Édition : Photo Design Picture Post Cards (Pvt) Ltd.
Photographe : Juergen Schreiber
Dimensions : 124 mm x 174 mm
Impression : Ace Printing & Packaging (Pvt) Ltd.




Merci à Ravindra http://lighthousesonstamps.blogspot.com/ pour son aimable collaboration.







 



Vous pouvez aussi visiter :
 http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/12/sri-lanka-colombo-clock-tower.html


.

mardi 24 août 2010

Grèce / Korakas


Grèce.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare Korakas (Kόρακας φάρου).
Carte pre-payée (Grèce).




Oblitération faite à Paros, le 21.08.2009


Dimensions de la carte : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Édition : Postes Helléniques (ELTA)
Design : Gisis Papageorgiou
Impression : Giesecke & Devrient Matsoukis (Athènes)
Code-barres : 5 205344 121236
Tirage : 2 000




Thème du timbre : phare Korakas dans une série "phares" (φάροi), cinq timbres différents
Date d'émission : 21.08.2009
Autorité postale émettrice : Postes Helléniques (ELTA)
Valeur faciale : 1.00 euro
Œuvre originale : Gisis Papageorgiou [Γήσης Παπαγεωργίου]
Adaptation: Eleni Apostolou [Ελένη Αποστόλου]
Imprimeur : Giesecke & Devrient Matsoukis (Athènes)
Impression : offset (polychromie)
Dimensions du timbre : 30 mm x 38 mm
Taille de la feuille : 25 timbres
Dentelé : 13 x 13 ¼
Tirage : 1 500 000
Date limite des ventes : 20.08.2010
Numéros des catalogues : Yv 2491 / S 2402 / M 2526
Numéro WNS : GR031.09



Le phare Korakas (37° 09' N & 25° 13' E) se trouve à l'extrémité nord de l'île de Paros, sur un promontoire (cap Korakas) qui renferme par l'ouest, le port de Naoussa.
L'île de Paros, en mer Égée, est située à environ 160 km au sud-est d'Athènes.

Il a été construit en 1887 par la Compagnie française de phares et balises de l'Empire ottoman (Γαλλική εταιρεία των Οθωμανικών φάρων).

La tour est de section carrée et bâtie en maçonnerie lisse, avec chaînes d'angle en pierres apparentes ; elle a une hauteur de 10 m (33 pieds).
Peinte en blanc, elle intègre le bâtiment hébergeant les gardiens et les locaux techniques.
La lanterne (à la toiture verte) est entourée d'une rambarde métallique qui se prolonge (vers le bas) avec une corniche moulurée.

Géré par le Service hydrographique de la Marine (Υδρογραφικής Υπηρεσίας του Πολεμικού Ναυτικού) ; automatisé et électrifié en 1986, sur un plan focal de 60 m (197 pieds), son optique émet un long éclat de lumière blanche d'une durée de 2 secondes toutes les 10 secondes [feu blanc à éclat long toutes les 12 secondes].

Sa portée lumineuse est de 14 milles marins (1 mille = 1852 m) sur un secteur angulaire de 252°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E4290.





vendredi 20 août 2010

Japon / Suno Saki


Japon.

Entier postal montrant le phare de Suno Saki (洲埼灯台).
Carte de vœux portant un numéro de la loterie de Nouvel An (nengajo).
Carte préaffranchie du régime intérieur.
Exemplaire "mihon" [みほん] (spécimen).







Dimensions du pli : 100 mm x 148 mm
Éditeur : La Poste japonaise (日本郵政公社)
Date d'émission : 01.11.2000 (Heisei 12 / 平成12) [1]
Nom du "timbre" : grues (ツル)
Valeur faciale : 50 + 3 yens (bienfaisance / 寄附金) [2]
Prix de vente (prix forfaitaire) : 55 yens [JPY] (dont 2 yens pour les coûts d'impression et d'illustration)
Illustration : "Suno Saki au début du printemps" (早春の洲崎), de Naoki Fujimori (藤森 直樹)
Référence Sakura : NC 100


[1] Cartes traditionnellement publiées à la date du premier novembre pour être livrées le Jour de l'an (premier janvier).

[2] Frais de port (郵便料額) : 50 yens






À noter que le nom du phare (Suno Saki / 洲埼) écrit en kanjis (caractères chinois utilisés en langue japonaise) l'est également écrit avec hiraganas (écriture simplifié du japonais) qui permettent de transcrire la langue japonaise sans ambigüité.
Cette modalité qui apparaît dans les publications officielles s'appelle "furigana" ; celui-ci permet de lire phonétiquement le mot.




Le phare de Suno Saki (Sunosaki) (34° 58' N & 139° 46' E) se trouve à l'extrémité sud-est de la péninsule de Bōsō (Bōsō – Hanto), le bras de terre qui renferme par l'est la baie de Tōkyō, sur la façade pacifique du pays. [3]
Situé sur un promontoire, le phare est souvent photographié avec en arrière-plan, la silhouette du Mont Fuji. Point culminant du Japon et objet d'un attachement tout particulier des peintres japonais, il se trouve à une centaine de kilomètres en direction nord-ouest.

Le phare a été mis en fonctionnement le 15 décembre 1919.

La tour est bâtie en béton ; de section circulaire, elle dispose d'un balcon entouré d'une rambarde métallique. Avec une hauteur de 15 m (49 pieds), son plan focal se trouve à 44 m (146 pieds).
Un bâtiment technique de plan rectangulaire lui est attaché ; l'ensemble est peint en blanc.

Feu alternatif, dans un cycle de 30 secondes, il émet un éclat de lumière blanche (15 s) suivi d'un éclat de lumière rouge (15 s).
Sa portée lumineuse est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 250°.

Géré par la Troisième circonscription de l'Agence de sécurité maritime des Gardes Côtes Japonais (JCG) (depuis la ville de Yokohama), il est répertorié sous le numéro 2003.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : M6452.


[3] Les bateaux empruntant le canal d'Uraga et la baie de Tōkyō auront le phare de Suno Saki à droite et le phare de Tsurugi Saki (ALL : M6354) dans la péninsule de Miura, à gauche.




Un grand merci à Éric ( http://timbredujura.blogspot.com/ ) pour son aimable collaboration.






Le phare de Sunosaki dans le timbre "Coquelicots" de la série "Préfectures de la région du Kantō", cinq timbres différents (se-tenant), pour cinq fleurs représentant chacune des Préfectures constituant la région.

La préfecture de Chiba est l'une des circonscriptions administratives de la région du Kantō, cette division géographique est située dans le centre-est de Honshū, l'île principale du Japon.









Date d'émission : 01.05.2007
Autorité postale émettrice : Japan Post
Valeur faciale : 50 yens [JPY]
Illustration : Sonoko Arai
Imprimeur : National Printing Bureau (国立印刷局)
Impression : offset (pentachromie)
Taille de la feuille : 10 timbres (2H x 5V)
Dimensions du timbre : 22.5 mm x 27.0 mm
Dentelé : 13 ½
Numéros des catalogues : Yv 4062 / M 4220 / SG KANT 16a / S Z785
Numéro du catalogue Sakura [桜] (Japon) : R694
Numéro WNS : JP066.07








Enveloppe Premier Jour (FDC)





Pli oblitéré à Chiba Central (千葉中央), le 01.05.2007 [4] [5]

Dimensions du pli : 120 mm x 200 mm
Enveloppe officielle



[4] 2007 correspond à l'année impériale Heisei 19. Heisei (平成) est le nom japonais de l'empereur Akihito.

[5] Cachet commémoratif de la Préfecture de Chiba parmi les autres représentant les préfectures de la région (Ibaraki, Tochigi, Gunma et Saitama).
Le cachet commémoratif de Chiba montre le "monorail de Chiba" (train suspendu) et la tour du port de Chiba.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/07/japon-sada-misaki.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/06/japon-muroto-saki_24.html
 

.

lundi 16 août 2010

Roumanie / Sulina


Roumanie.

Carte maximum [maxicard] célébrant le nouveau phare de Sulina (Farul Nou din Sulina).
 





Oblitération faite à Bucarest, le 28.12.1998
Dimensions de la carte : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Édition : Edipost (Poşta Română)
Imprimerie : Fabrica de Timbre (Bucarest)



Thème du timbre : phare de Sulina, dans la série "Faruri" (phares), quatre timbres différents
Date d'émission : 28.12.1998
Autorité postale émettrice : Poşta Română
Valeur faciale : 2600 lei (ancien leu – ROL) (1952 - 2005)
Imprimeur : Fabrica de Timbre (Bucarest)
Impression : héliogravure
Dimensions du timbre : 27 mm x 42 mm
Taille de la feuille : 50 timbres
Dentelé : 13 ¼
Tirage : 575 000
Numéros des catalogues : Yv 4506 / SG 6001 / S 4254 / M 5376

 

 


Le phare de Sulina (45° 09' N & 29° 46' E) se trouve sur une petite île artificielle sur la rive droite du Danube lors que celui-ci se jette dans les eaux de la mer Noire.

Construit en 1983, cette nouvelle structure remplace le vieux phare bâti en 1856.
Tour de section circulaire, en béton armé, haute de 48 m (157 pieds), elle possède un double balcon semi-circulaire destiné à l'observation et au contrôle des bateaux remontant le Danube.

La lanterne, au sommet de la tour, est constituée d'une pyramide de base hexagonale, vitrée, tronquée avec une dalle circulaire faisant office de toiture.
L'ensemble garde la couleur grisâtre naturelle du béton.

Sur un plan focal de 49 m (161 pieds), son optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 16.2 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 1.5s + éclat 0.4s + obscurité 1.5s + éclat 0.4s + obscurité 12s.
Sa portée lumineuse est de 19 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E5034.

 


Enveloppe pre-timbrée illustrée montrant le phare de Sulina



 



Année d'émission : 1982
Autorité postale émettrice : Poşta Română
Valeur faciale : 2 lei (ancien leu – ROL) (1952 - 2005)
Prix de vente : 2.45 lei (ancien leu – ROL) (1952 - 2005)
Illustration : à partir de l'œuvre (peinture à l'huile) de Valentin Donici (1931 - 2005)
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Édition : IPT
Code : 0187/82
 
 




Cachet commémoratif de l'exposition filatelique sur la marine roumaine "Marina '82"
[Expozitia Filatelica "Marina '82", ziua navigatiei maritime]
Constanza, le 04.08.1982







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/09/roumanie-tuzla.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/07/roumanie-constanza-farul-de-aterizare.html




.

jeudi 12 août 2010

Union Soviétique / Marekan (Russie)


Union Soviétique.

Enveloppe premier jour [FDC] montrant le phare de Marekan (маяк Марекан).
Une lanterne stylisée illustre le pli et le cachet commémoratif.




Oblitération faite à Moscou, le 14.06.1984
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Édition : Ministère des Communications
Dessinateur : Yu. Bronfenbrener [Ю. Бронфенбренер]
Imprimeur : Goznak [Гознак] (Perm, Fédération de Russie)
Référence : 814 [11.10.83]
Prix de vente (enveloppe) : 1 kopeck (1/100 de rouble - RUR)





Thème du timbre : phare de Marekan dans la série III des "phares côtiers" (selon Yvert & Tellier), cinq timbres différents
Date d'émission : 14.06.1984
Valeur faciale : 10 kopecks (10/100 de rouble - RUR)
Dessinateur : Yu. Bronfenbrener [Ю. Бронфенбренер]
Dimensions : 28 mm x 40 mm
Dentelé : 12 x 12 ½
Papier : couché, sans filigrane
Imprimeur : Goznak [Гознак]
Taille de la feuille : 36 (6 x 6) timbres
Tirage : 3 600 000
Numéros des catalogues : Yv 5114 / M 5400 / S 5269 /SG 5453
Numéro du catalogue "Souzpechat" - СФА (Agence Philatélique Centrale) : 5521



Le phare de Marekan [Mys Marekan / Cap Marekan] (59° 19' N & 143° 29' E) se trouve face à la mer d'Okhotsk [Охотское море], le secteur de l'océan Pacifique nord renfermé à l'est par la péninsule du Kamtchatka, dans l'extrême orient de la Russie.

Le phare est situé à une vingtaine de kilomètres à l'Est de la petite ville d'Okhotsk [1], port d'importance historique car il s'agit du premier établissement implanté par les Russes sur les rives de l'océan Pacifique, au milieu du XVII siècle.

Construit en 1954, le phare dispose d'une tour en béton, de section circulaire, qui s'appuie sur une base trapézoïdale de section carrée hébergeant le local technique.
Haute de 34 m (112 pieds), elle est peinte en blanc avec trois bandes horizontales noires. La lanterne est peinte en rouge.

Sur un plan focal de 53 m (174 pieds), son optique émet un long éclat de lumière blanche d'une durée de 4.5 secondes toutes les 12 secondes (lumière 4.5s + obscurité 7.5s).
La portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F8007.


[1] à plus de 5 000 km de Moscou, Okhotsk a aussi été le port d'embarquement de l'explorateur Vitus Béring lors des découvertes du détroit de Béring et l'Alaska.






Carte maximum [maxicard]
 
 



Oblitération faite à Moscou, le 14.06.1984
Dimensions du pli : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Édition : Ministère des Communications
Référence : з.8306 [23.12.83]
Prix de vente : 3 kopecks (3/100 de rouble - RUR)
Dessinateur : Yu. Bronfenbrener [Ю. Бронфенбренер]
Imprimeur : Goznak [Гознак] (Perm, Fédération de Russie)










Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/09/union-sovietique-basargin.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/11/russie-magadan-feu-anterieur.html




.

dimanche 8 août 2010

Croatie / Stražica


Croatie.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Stražica.



Enveloppe oblitérée à Zagreb, le 01.12.2009


Thème du timbre : phare de Stražica dans la série "phares III" [Svjetionici III], 3 timbres différents
Date d'émission : 11.09.2009
Autorité postale émettrice : Hrvatska pošta d.d. [poste croate]
Valeur faciale : 3.50 kuna [HRK]
Envoi normalisé / jusqu'à 20 g, en Croatie
Design : Orsat Franković et Ivana Vučić (Zagreb, Croatie)
Dimensions du timbre : 29.82 mm x 48.28 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 20 timbres
Imprimeur : Zrinski d.d. (Čakovec, Croatie)
Impression : offset (polychromie)
Papier : 102 g/m²
Tirage : 100 000 timbres
Numéro du catalogue Michel : 916
Référence Hrvatska pošta : 738





Le phare de Stražica [Rt Stražica / Pointe Stražica] (44° 56' N & 14° 46' E) se trouve à l'extrémité nord-ouest de la petite île [otok] de Prvić (2.5 km²), située à l'Est de la péninsule d'Istrie, en mer Adriatique.
Ce phare marque l'étroit passage entre Prvić et l'île de Krk, au nord.

La construction du phare, en 1875, a été réalisée sous l'autorité du Royaume de Croatie-Slavonie, monarchie autonome de l'Empire d'Autriche-Hongrie (1867 - 1918).

La tour portant la lanterne, aujourd'hui inactive, est de section carrée et s'intègre à la façade d'une maison traditionnelle, construite en pierre qui garde sa couleur naturelle. Entourée d'un petit mur d'enceinte (cour pavée et clôturée), l'installation se complète avec un générateur électrique et un réservoir d'eau.

L'unité opérationnelle est constituée d'un feu soutenu par une simple colonne blanche de 5 m (16 pieds) de hauteur, qui se trouve dans la cour de la maison.

Sur un plan focal de 21 m (69 pieds), le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 6 secondes avec la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 5s.
Sa portée lumineuse est de 9 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E2887.





Lettre ayant voyagé (II)
Le pli montre les phares de Stražica et Gruica








Enveloppe oblitérée à Split, le 16.11.2009







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/12/croatie-phares-de-croatie.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/09/croatie-pointe-pinida.html




.

mercredi 4 août 2010

Venezuela / Punta Tigre

Venezuela.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le 160e anniversaire de la signalisation maritime au Venezuela.
Un timbre montre le phare de Punta Tigre.
Un autre timbre montre une bouée latérale (rouge) de la Base Navale “Mariscal Juan Crisóstomo Falcón” (BNFA).
Phare et lanterne stylisés illustrent le pli et le cachet commémoratif.



Enveloppe oblitérée à Caracas (Auditorium Planétarium Humboldt, Parque del Este) [1]
Date d'oblitération : 10.05.2002
Édition : Ipostel (Instituto Postal Telegráfico de Venezuela)
Dimensions du pli : 165 mm x 95 mm
Tirage : 5000 exemplaires


[1] Le Planétarium Humboldt est une dépendance du "Servicio de Hidrografía y Navegación" de la Marine vénézuélienne.


Thème des timbres : le phare de Punta Tigre et la bouée latérale de la Base Navale “Mariscal Falcón” (BNFA) dans la série "signalisation maritime", dix timbres différents [2]
Date d'émission : 10.05.2002
Autorité postale émettrice : Ipostel (Instituto Postal Telegráfico de Venezuela)
Valeurs faciales : 300 bolívares [VEB] (bouée) et 500 bolívares [VEB] (phare) [3]
Dessinateur : José Luis de Faria Rodrigues
Dimensions des timbres : 35 mm x 40 mm
Dimensions de la feuille : 210 mm x 120 mm
Taille de la feuille : 10 timbres (différents)
Prix de la feuille : 4 000 bolívares [VEB]
Imprimeur : Gráficas Armitano (Caracas)
Impression : offset (polychromie)
Dentelé : 12 ¼
Tirage : 50 000
Numéros des catalogues : Yv 2216 et 2223 / M 3483 et 3490 / SG 3691b et 3691i / S 1626b et 1626i


[2] Cette série est la première émission de l'année 2002.
Une seconde émission (du 29.10.2002), comportant aussi 10 timbres différents renferme le calendrier d'émissions vénézuéliennes de l'année 2002.
Entre le 29.10.2002 et le 19.09.2003 aucun timbre n'a été émis.

[3] Le bolívar, unité monétaire du pays entre 1879 et 2008




A. Le phare de Punta Tigre (11° 05' N & 64° 13' W) se trouve sur la côte nord-occidentale de l'île Margarita, à environ 300 km au nord-est de Caracas, en mer des Caraïbes.
La Isla Margarita, de 1 071 km², est le seul état insulaire vénézuélien (Nueva Esparta).

Opérationnel depuis le 08.09.1999, sans lanterne, le feu est soutenu par une tour cylindrique construite en fibre de verre et peinte en bandes blanches (4) et oranges (4).

Alimenté par des panneaux solaires (batterie), sur un plan focal de 12 m (39 pieds), le feu émet un éclat de lumière blanche toutes les 12 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1.2s + obscurité 10.8s.
La portée lumineuse est de 11 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J6499.



B. La bouée latérale (rouge) présentée sur le timbre se trouve au large de la Base Navale “Mariscal Juan Crisóstomo Falcón” [4] (BNFA) (11° 42' N & 70° 13' W).
Celle-ci est située au nord de la ville de Punto Fijo, dans la partie sud-ouest de la péninsule de Paraguaná, dans les eaux du golfe de Venezuela, en mer des Caraïbes.

Cette "boya lateral" (bouée latérale) indique tribord ; son voyant est conique (castillete) et sa couleur est rouge car le Venezuela appartient à la "zone B" (Amériques, Pacifique, Japon, …).

Installée le 18.10.2002 par le Bureau de coordination d'hydrographie et navigation (Oficina coordinadora de Hidrografía y Navegación / OCHINA / V-2002-1), cette marque latérale a une hauteur de 3 m et émet un éclat de lumière rouge toutes les 4 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.5s + obscurité 3.5s.
La portée lumineuse est de 3 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J6301.2.


[4] Juan Crisóstomo Falcón, président du Venezuela de 1863 à 1868.



Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/12/venezuela-punta-brava-et-punta-macolla.html


.