samedi 30 mai 2015

France / Port Manec'h

 
France.  
 
Lettre ayant voyagé avec une flamme postale (oblitération mécanique) montrant le phare de Port Manec'h.


 
 
 
Lettre expédiée à Ergué-Gabéric (Finistère), le 07.02.2011, par l'Office de Tourisme de Névez



Le phare de Port Manec'h (pointe de Beg-ar-Vechen) (47° 48' N & 03° 44' W) se trouve dans cette station balnéaire située sur la rive droite du fleuve Aven [1] lorsque celui-ci se jette dans l'océan Atlantique (côte sud du département du Finistère, en Bretagne).
 
Mis en service en 1868, le phare est constitué d'une tour cylindrique de 10 m (33 pieds) de hauteur construite en maçonnerie lisse, peinte en blanc et portant l'inscription "Port Manech" en caractères rouges.
Cette même couleur est attribuée à la lanterne (coiffée d'une élégante coupole) et à la rambarde métallique qui l'entoure.
À quelques pas, se trouve la maison du gardien, une construction de style traditionnel : murs blancs et toiture noire, en ardoises.

Électrifié en 1936 ; sur un plan focal de 38 m (125 pieds), ce feu à occultations cache quatre fois sa lumière blanche, rouge et verte (selon les directions) toutes les 12 secondes avec la caractéristique suivante : éclat 5s + obscurité 1s + éclat 1s + obscurité 1s + éclat 1s + obscurité 1s + éclat 1s + obscurité 1s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 10 milles marins ; celle des lumières colorées est de 7 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D0946.


[1] Curieusement (ou pas), aven signifie "rivière" en langue bretonne.





Carte postale : feu de Port-Manec'h
Édition : Jack, Éditions d'Art (Louannec)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 4354
Code-barres : 3 660081 000015





dimanche 24 mai 2015

Canada / Belliveau Cove

 
Canada.

Cachet commémoratif montrant le phare de Belliveau Cove.
Lettre ayant voyagé.







Pli oblitéré à Belliveau Cove, le 29.11.2010

Avec l'inscription : "Belliveau Cove Lighthouse / Anse-des-Belliveau phare / 1990 – 2010"


 



Le phare de Belliveau Cove [Anse-des-Belliveau] (44° 23' N & 66° 04' W) se trouve à l'extrémité du quai nord du port du même nom.
Belliveau Cove est une petite ville [1] située dans la partie sud-ouest de l'île de la Nouvelle-Écosse (Nova Scotia), face à la baie Sainte-Marie (Saint Mary's Bay), sur la façade atlantique canadienne.

Phare d'architecture traditionnelle, il a été construit en 1899.
La tour en forme de pyramide tronquée, à base carrée, est construite en bois (lattes horizontales) et peinte en blanc. Au sommet, sur une terrasse carrée entourée d'une rambarde en bois, se trouve la lanterne (carrée) peinte en rouge.
Sa hauteur est de 6.5 m (21 pieds).

Sur un plan focal de 6 m (20 pieds), ce feu isophase émet un éclat de lumière blanche de 2.5 secondes suivi d'une occultation de la même durée (Iso 5s).

Répertorié par la Garde côtière canadienne (Canadian Coast Guard) sous le numéro 234, sa gestion et son entretien sont assurés par son propriétaire : la Commune de l'Anse-des-Belliveau [2].

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : H3859.


[1] Belliveau Cove est située à environ 250 kilomètres à l'ouest de Halifax. Elle fait partie de la municipalité de Clare, dans le Comté de Digby ; une région acadienne bien connue où deux tiers de la population a le français comme langue maternelle.

[2] Désactivé dans les années 1970, le phare a été rallumé et pris en charge par l'autorité locale. Sa portée lumineuse n'est pas "officiellement" établie.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/08/canada-hampton.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/02/canada-peggys-cove.html


.

lundi 18 mai 2015

Suède / Nidingen


Suède.

Enveloppe célébrant le 800e anniversaire du port de Hambourg.
Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Nidingen.
Enveloppe illustrée avec l'image du phare de Schleimünde (Allemagne).






Pli oblitéré à Hamburgsund, le 05.05.1989

Carte souvenir Nordposta International
Hamburgsund in Schweden grüßt Hamburg zur 800-Jahr-Feier des Hamburger Hafens
(Hamburgsund en Suède accueille Hambourg pour le 800e anniversaire du port de Hambourg)




Thème du timbre : phare de Nidingen dans la série "Phares" [Fyrar] de Suède, quatre timbres différents [1]
Date d'émission : 31.01.1989
Autorité postale émettrice : Posten AB
Valeur faciale : 1.90 couronnes suédoises (SEK)
Dessinateur : Bertil Kumlien (1919 - 2012)
Graveur : Martin Mörck
Imprimeur : PFA [Postens Frimärksavdelning] Svenska Frimärken (imprimerie de la poste)
Impression : Taille douce (multicolore)
Dimensions du timbre : 32 mm x 27 mm
Dentelé : 13 sur deux côtés (verticalement)
Numéros des catalogues : Yv 1508 / S 1719 / SG 1427 / M 1526
Numéros du catalogue Facit : 1537

[1] Les phares de Nidingen, Söderarm, Sydostbrotten et Sandhammaren






Le phare de Nidingen (57° 18' N & 11° 54' E) se trouve dans une petite île plate située à quelque 6 km des côtes suédoises, sur le Cattégat (Kattegat), le passage maritime entre la mer du Nord et la mer Baltique.

En 1624, un signalement sur la base d'un double feu a été installé sur l'île ; son objectif était de pouvoir différencier Nidingen de Anholt, une île située un peu plus au sud.
En 1846, deux phares identiques ont été construits (tours en pierre de section hexagonale). Ces phares ont été opérationnels jusqu'à 1946, année dans laquelle le troisième phare a été mis en activité.

Le "Nidingen III" se présente comme une tour en béton de 23.5 m (77 pieds) qui possède un double balcon caractéristique. Peint en blanc avec une bande noire (entre les balcons), le plan focal est à 25.4 m (83 pieds).

Automatisé en 1973, inhabité depuis 1979, son optique (Fresnel d'origine, "démangée" de l'une des tours de 1846), émet trois éclats de lumière blanche ou rouge toutes les 27 secondes.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 22 milles marins, celle de la lumière rouge est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m).

Il est référencé par son opérateur, l'Administration Maritime Suédoise (Sjöfartsverket), sous le numéro 744300.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C0670.








Un grand merci à Sture (Suède) pour cette photo prise en mai 2002.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/sude-franska-stenarna.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/allemagne-schleimnde.html

 
.

mardi 12 mai 2015

Islande / Kálfshamar


Islande.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Kálfshamar (Kálfshamarsviti).
Enveloppe illustrée avec les images des phares de Kálfshamar et d'Engey.







Enveloppe oblitérée à Reykjavík, le 13.09.2012
Le cachet commémoratif illustre la position des phares de la série sur une carte de l'île


Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm [DIN C6]
Édition : Íslandspóstur hf (Iceland Post)



Thème du timbre : phare de Kálfshamar dans la série "Phares II", deux timbres différents
Date d'émission : 13.09.2012
Autorité postale émettrice : Íslandspóstur hf (Iceland Post)
Valeur faciale : 50g, lettre 50g pour l'Europe [1]
Design : Örn Smári Gíslason et Friðrik Örn Hjaltested (photo)
Imprimeur : Joh Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Impression : offset (lithography)
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Dentelé : 13 ¼, sur un coté
Taille de la feuille : 10 timbres (2H x 5V)
Papier : 196 g/m², autocollant
Tirage : 250 000
Numéro des catalogues : Yv 1293 / M 1366 / SG 1364
Numéro WNS : IS027.12
Référence Íslandspóstur : 577B

[1] 175 couronnes islandaises (ISK), au moment de l'émission






Le phare de Kálfshamar (66° 01' N & 20° 26' W) se trouve sur la pointe du même nom située sur la côte ouest de la péninsule de Skagi.
Skagi (littéralement : "la péninsule") est le territoire qu'avance à l'est de la baie de Húnaflói, le vaste espace maritime bordant la côte nord-ouest de l'Islande.
 
Construit en 1940, le bâtiment actuel remplace un premier signalement installé en 1913 ; il s'agissait d'une structure métallique de fabrication norvégienne.

Projet de l'ingénieur Axel Sveinsson [2], concepteur également d'autres phares islandais ; le phare reste inactif jusqu'en 1942, en attendant l'arrivée de la lanterne de fabrication britannique (fonctionnant au gaz).

La tour, de section carrée, est construite en béton. De 16 m (52 pieds) de hauteur, les murs sont ornés de bandes verticales noires, avec une croix modelée dans la paroi au-dessus de l'entrée. La surface des murs est crépie de quartz clair, celle des bandes verticales est couverte d'obsidienne (roche volcanique vitreuse).

Électrifié en 1973, automatisé, il est répertorié sous le numéro 147 par l'Administration Maritime Islandaise (Siglingastofnun Íslands), responsable de sa gestion.

Sur un plan focal de 21 m (69 pieds), son optique émet deux longs éclats de lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) toutes les 20 secondes.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 15 milles marins ; celles des lumières colorées sont de 12 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L4635.



[2] L'ingénieur Axel Sveinsson (1896 - 1957) est influencé par les idées de l'architecte Guðjón Samúelsson (1887 - 1950) qui, dans un mélange du fonctionnalisme et d'art nouveau, est l'auteur de projets tels que l'église d'Hallgrimur (Hallgrímskirkja) et le Théâtre National de Reykjavik.


vendredi 8 mai 2015

Algérie / Île Srigina

 
Algérie.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant les phares d'Algérie.
Le timbre montre le phare de l'Île Srigina.
Le phare de Cap Ivi illustre l'enveloppe et le cachet commémoratif.







Enveloppe oblitérée à Alger, le 27.02.2013
Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm (DIN A6)
Édition : Algérie Poste [FDC PTT]



Thème du timbre : phare de l'Île Srigina, dans la série "phares d'Algérie", trois timbres différents
Date d'émission : 27.02.2013
Vente générale : 02.03.2013
Autorité postale émettrice : Algérie Poste
Valeur faciale : 15.00 dinars algériens [DZD]
Dessinateur : Kamardine Krim
Impression : offset (polychromie)
Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie
Dimensions : 43 mm x 29 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 25 timbres
Numéros des catalogues : Yv 1645 / M 1713
Numéro WNS : DZ002.13






L'Île Srigina est un affleurement rocheux situé à l'entrée ouest du golfe de Stora, au nord-est du pays. Ce golfe, le Sinus Numidicus de la période romaine, abrite la ville portuaire de Skikda, connue comme Philippeville durant la période coloniale française.
Le phare (36° 56' N & 06° 53' E) se trouve au sommet du rocheux principal.

Le phare, entré en service en 1906, dispose d'une tour de 14.3 m (47 pieds) de hauteur, de section carrée ; érigée au centre d'un bâtiment qui suit la pente d'un relief très escarpé.
La lanterne métallique, de couleur rouge, sort d'un ensemble peint entièrement en blanc.

Géré par l'Office National de Signalisation Maritime (ONSM), alimenté en électricité par des panneaux solaires, sur un plan focal de 54 m (177 pieds), son optique émet un éclat de lumière rouge toutes les 5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.6s + obscurité 4.4s.
Sa portée lumineuse est de 13 milles marins (1 mille = 1852 m).
 
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E6534.





Lettre ayant voyagé





Pli oblitéré à Annaba, le 17.03.2013

 








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/algrie-ras-tns-ras-caxine.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2014/04/algerie-cap-ivi.html




.