dimanche 26 mai 2019

Royaume-Uni / Ancien phare de St. Mary's


Royaume-Uni.

Flamme postale (oblitération mécanique) avec l'image de l'ancien phare de St. Mary's.









Pli oblitéré à Whitley Bay (Northumberland), le 18.02.1964

Flamme promouvant "des kilomètres de sable doré" (Miles of Curving Golden Sand)






 

L'ancien phare de St. Mary's (55° 04' N & 01° 27' W) se trouve sur une pointe rocheuse située au nord de Whitley Bay, petite ville côtière de la mer du Nord, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Newcastle upon Tyne [1].

Mis en fonction en 1898 pour remplacer une ancienne structure du XVII siècle, le phare est resté opérationnel jusqu'en 1984. Ses installations sont aujourd'hui ouvertes aux touristes visitant le lieu.

Le phare, conçu et construit par la Trinity House, dispose d'une tour de 46 m (150 pieds) de hauteur bâtie en pierre et brique et peinte en blanc.

Électrifié tardivement en 1977, il a fonctionné jusqu'à cette date à l'huile de paraffine [2].

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : ex-A2748.

 

[1] Nord-est de l'Angleterre, chef-lieu du comté administratif de Tyne and Wear.

[2] Tardivement, car il a été le dernier phare de la Trinity House à être allumé de cette façon ; celle conçue lors de sa construction.

 






Carte postale : phare de St Mary’s Island
Édition : Liz King Photography
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : aucune







Vous pouvez aussi visiter:
http://pharoteliste.blogspot.com/2011/09/royaume-uni-longstone.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/04/royaume-uni-beachy-head.html


.

samedi 18 mai 2019

Croatie / Savudrija.


Croatie.

Enveloppe premier jour (FDC) montrant le phare de Savudrija.









Pli oblitéré à Zagreb (10101), le 14.09.2007

Cachet commémoratif avec une image stylisée de la lanterne du phare de Porer




Thème du timbre : phare de Savudrija dans la série "Phares de Croatie", trois timbres différents
Date d'émission : 14.09.2007
Autorité postale émettrice : Hrvatska Pošta d.d.
Valeur faciale : 5 kuna [HRK]
Dessinateurs : Ž. Boras, O. Franković et I. Vučić
Dimensions des timbres : 48.28 mm x 29.82 mm
Imprimeur : Zrinski d.d. (Čakovec)
Impression : offset
Papier : blanc (102 g/m²)
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 10 timbres
Tirage : 100 000
Numéros des catalogues : Yv 769 / S 659 / M 818
Numéro WNS : HR026.07








Le phare de Savudrija (45° 29' N & 13° 29' E) se trouve dans l'extrémité nord-ouest de la péninsule d'Istrie (et de la Croatie), en mer Adriatique, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de la ville de Trieste (Italie).
Construit en 1818 sous l'autorité de l'Empire d'Autriche (1804 - 1867), à partir d'un projet de l'architecte Pietro Nobile, il est le plus ancien phare de Croatie.

La tour, de section circulaire et bâtie en pierre, garde sa couleur naturelle. La lanterne, blanche, à la toiture gris métal, dispose d'un double balcon dont le supérieur sert aux travaux d'entretien.
Sa hauteur est de 29 m (95 pieds) ; le plan focal se trouve à 36 m (118 pieds).

Phare gardienné, son optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.5s + obscurité 3.2s + éclat 0.5s + obscurité 3.3s + éclat 0.5s + obscurité 7s.
Sa portée lumineuse est de 30 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E2642.

Des anciennes installations annexes ont été reconverties à l'accueil de touristes. Des chambres sont ainsi disponibles pour une location à la semaine.




Yougoslavie.

Le phare de Savudrija dans la série de 12 timbres "phares de l'Adriatique et du Danube" (carnet)





 

Date d'émission : 25.07.1991
Autorité postale émettrice : PTT Yugoslavia
Valeur faciale : 10 dinars yougoslaves (YUM) (1920 – 2003)
Dessinateur : Radomir Bojanič
Imprimeur : Unicover Corporation (Cheyenne, États-Unis)
Impression : offset (polychromie)
Dimensions des timbres : 31 mm x 40 mm
Dentelé : 13
Taille du bloc feuillet (carnet) : 12 timbres
Tirage : 200 000
Date de retrait : 01.01.2002
Numéros des catalogues : Yv 2345 / SG 2720 / S 2110a / M 2490



vendredi 10 mai 2019

Turquie / Ahirkapi


Turquie.

Entier postal affranchi avec des timbres montrant le phare de Ahirkapi (Ahırkapı Feneri).









Pli oblitéré à Pera (Beyoğlu), le 22.06.1919 (22 Haziran 1919)

 


Thème du timbre : phare de Ahirkapi [1]
Date d'émission : 02.04.1918
Autorité postale émettrice : Postes Ottomanes
Valeur faciale : 10 paras [2]
Impression : typographie
Dentelé : 11 ½ / 12 ½
Papier : sans filigrane
Tirage : indéterminé
Numéros des catalogues : Yv 574 / S 424 / SG 918 / M 631
Numéro du catalogue Pulko : 721
Numéro du catalogue İsfila : 882
Numéro du catalogue Türk Pulları Borsası (1957) : 811



[1] Timbre de la première série "Vienne" (Birinci Viyana Baskısı Posta Serisi), huit timbres différents imprimés par la Osterreichische Staatsdruckerei et émis à des dates successives entre le 06.03.1917 et le 21.10.1918.

[2] Ancienne monnaie de l'Empire ottoman. Le kuruş (piastre), sous-unité monétaire (1/100) de la livre turque, valait 40 paras.






Le phare de Ahirkapi [Ahirkapi Burnu] (41° 00' N & 28° 59' E) se trouve sur l'avenue Kennedy (Kennedy Caddesi), le boulevard maritime de la ville d'Istanbul, sur la côte européenne (ouest) de la mer de Marmara.

Construit en 1857, sous le sultanat d'Abdülmecit Ier (1839 – 1861), ce phare a été l'un des nombreux projets réalisés par la Compagnie des Phares de l'Empire Ottoman [3].

La tour de section circulaire, haute de 26 m (85 pieds), est bâtie en maçonnerie de pierre et peinte en blanc avec une étroite bande horizontale noire.

Géré par le Directorate General of Coastal Safety (Kıyı Emniyeti Genel Müdürlüğü), électrifié ; l'optique est constituée d'un objectif catadioptrique de 500 mm portant une lampe de 1000 W.
Sur un plan focal de 36 m (118 pieds), le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 6 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 0.5s + obscurité 5.5s.
Sa portée lumineuse est de 16 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E4309.

La côte anatolienne de l'entrée sud du Bosphore dispose également d'un phare ; c'est celui du brise-lames de Kadıköy (Kadıköy İnciburnu Feneri / ALL : E4904.6).
Ces deux phares distancés de moins de 3 kilomètres, signalent la limite sud du port d'Istanbul.



[3] Celle-ci est le résultat de l'alliance stratégique créée comme conséquence de la participation française dans la guerre de Crimée (1853 – 1856).
Marius Michel, dit Michel Pacha (1819 – 1907), homme d'affaires français est nommé (sous Napoléon III, en 1855), Directeur des Phares de l'Empire Ottoman.
Entre 1855 et 1864, cent-onze feux seront construits par cette entreprise pour le compte de l'Empire Ottoman ; sur les côtes de la Mer Noire, la mer de Marmara, la mer Égée et la Méditerranée orientale.
La guerre de Crimée (1853 - 1856) affronte la Russie à une coalition comprenant l’empire Ottoman, le Royaume-Uni, la France et le royaume de Sardaigne (Piémont - Sardaigne, 1720 – 1861).




Timbre surchargé commémorant l'accession au trône de Mehmet VI (Mehmed Vahideddin, 1861 – 1926), le 36e et dernier sultan ottoman (1918 – 1922)






Date d'émission : 03.07.1919
Valeur faciale : 10 paras
Numéros des catalogues : Yv 603 / S 569 / SG 947 / M 660
Numéro du catalogue Pulko : 749
Numéro du catalogue İsfila : 909
Numéro du catalogue Türk Pulları Borsası (1957) : 837




Timbre surchargé commémorant la réoccupation du District d'Adana [4]
Avec l'inscription : "Adana, 1er décembre 1337" (1921)





Date d'émission : 01.12.1921
Valeur faciale : 10 paras
Numéros des catalogues : Yv 632 / S 64 / SG A98 / M 756
Numéro du catalogue Pulko : 888
Numéro du catalogue İsfila : 1053
Numéro du catalogue Türk Pulları Borsası (1957) : 961



[4] À la fin de la Première Guerre mondiale (1914 - 1918), les Français l'occupent la région d'Adana (1919 - 1922). Avec la reconnaissance du nouvel État turc, les parties signent un accord à Ankara permettant le transfert de l'autorité à l'Administration turque, suivi d'un retrait des forces militaires.





Timbre surchargé "Cilicie" [5]
Surcharge manuelle de 18 mm x 4.5 mm






Date d'émission : 04.03.1919
Valeur faciale : 10 paras
Dentelé : 12 ½
Numéros des catalogues : Yv 22 / S 13 / SG 18 / M 12


[5] L'armée française occupe la Cilicie de novembre 1918 à novembre 1921.
Les surcharges sont attribuées aux militaires français ayant autorité sur l'activité postale de la zone occupée.




Premier timbre surchargé "T.E.O. Cilicie"
[T.E.O. : "Territoires Ennemis Occupés"]






Date d'émission : 01.05.1919
Valeur faciale : 10 paras
Numéros des catalogues : Yv 57 / S 71 / SG 68 / M 49





Second timbre surchargé "T.E.O. Cilicie"







Date d'émission : 23.05.1919
Valeur faciale : 10 paras
Numéros des catalogues : Yv 62 / S 80 / SG 80 / M 58







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/12/iraq-fenerbahe-turquie.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/03/turquie.html


.











vendredi 3 mai 2019

Allemagne / Feux de Langeness et d'Oland


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant les feux de Langeness (Langenesser Leuchtturm) et d'Oland (Leuchtturm Oland).
Lettre ayant voyagé.
 
 
 




Oblitération faite à Langeness (25863), le 20.05.2012

Oblitération commémorative de la "Leuchtturmtag" (Journée du Phare)
"Leuchtfeuer auf den Halligen" (Feux des Halligen) [1]

Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" : bureau de poste mobile de la Deutsche Post
Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 08/127


[1] Les Halligen sont dix petites îles de la mer des Wadden (nord-ouest de l'Allemagne), qui n'ont pas de digues protectrices.



 


A. Le phare de Langeness [Nordmarsch] [2] (54° 38' N & 08° 32' E) se trouve à l'extrémité occidentale de cette île [Langeneß] appartenant au groupe des îles Halligen.
Langeness s'intègre ainsi dans l'archipel des îles Frisonnes Septentrionales, au large de la côte occidentale du Schleswig-Holstein, le Land le plus septentrional du pays, limitrophe avec la frontière danoise.

Le phare, construit en 1902 mais fortement endommagé durant la Première Guerre mondiale, doit son aspect actuel aux travaux de restauration effectués en 1953.

La tour de section circulaire, dont la moitié inférieure est légèrement plus large, est construite en brique apparente gardant la couleur rouge-brunâtre d'origine.
Avec une hauteur de 11 m (36 pieds), elle culmine avec une rambarde qui entoure une lanterne circulaire, peinte en noir, dont sa coupole conique rehausse l'édifice.

Opéré par l'autorité maritime de la ville de Tönning (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA), sur un plan focal de 13 m (43 pieds), son optique (Fresnel avec une lampe halogène de 24V) émet trois longs éclats de lumière blanche ou rouge (selon la direction) toutes les 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 2s + obscurité 3s + éclat 2s + obscurité 3s + éclat 2s + obscurité 8s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 14 milles marins et celle de la lumière rouge est de 11 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B1700.

Le phare et son "Warft" (colline artificielle) sont classés monuments historiques (Denkmalschutz).


[2] Jusqu'au XIXe siècle, Langeneß était encore constituée de trois îles différentes ; celle de Nordmarsch était la plus occidentale.




B. Oland est une petite île (2 km²) située à environ 2 km au nord-est de l'île de Langeness [3]. Le phare d'Oland (54° 40' N & 08° 41' E) se trouve sur l'une des collines artificielles (Warften) de la partie sud-ouest de l'île.

Construit en 1929, le phare est composé d'une tour de 7 m (23 pieds) de hauteur, de section carrée, construite en brique apparente gardant la couleur rougeâtre d'origine. La toiture en chaume, fait du phare "un exemplaire unique en Allemagne". La lanterne (semi-circulaire) est disposée sur un balcon (barbette) positionné en hauteur, sur un mur latéral.

Opéré par l'autorité maritime de la ville de Tönning (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA), sur un plan focal de 7 m (22 pieds), un feu fixe défini trois secteurs : blanc, rouge et vert.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 14 milles marins, celle de la lumière rouge est de 10 milles marins et celle de la lumière verte est de 9 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B1714.


[3] Oland est à environ 2 km du continent. Avant la grande tempête de 1634, les îles Oland et Langeneß n'en formaient qu'une seule. Depuis 1927, elles sont reliées entre elles et avec Dagebüll (ville sur le continent), par un (mini) train à voie étroite (900 mm).







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2013/02/allemagne-norddorf.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2018/06/allemagne-busum.html



.