vendredi 27 février 2015

Canada / West Point


Canada.

Enveloppe premier jour [FDC] avec un timbre montrant le phare de West Point (Prince Edward Island).






Oblitération faite à Whitney (Ontario), le 30.06.1993

Édition : Postes Canada
Illustration : Jan Weddell
Design : Bernie Reilander
Dimensions du pli : 112 mm x 190 mm

 



Thème du timbre : phare de West Point dans un timbre du bloc-feuillet "Fête du Canada" (Canada Day) [1]. Célébration du centenaire des Parcs canadiens (Provincial and Territorial Parks), 12 valeurs différentes
Date d'émission : 30.06.1993
Autorité postale émettrice : Postes Canada
Valeur faciale : 43 cents (43/100 de dollar canadien - CAD)
Lettre prioritaire nationale jusqu'à 30 g (Forward First Class Letter, 0-1 oz.
Dimensions du timbre : 40 mm x 27 mm
Dentelé : 13
Taille de la feuille : 12 timbres (différents)
Dimensions de la feuille : 172 mm x 150 mm
Imprimeur : Canadian Bank Note Company (Ottawa)
Impression : offset, six couleurs
Illustration : Jan Weddell
Design : Eskind Waddell
Papier : sans filigrane, fluorescent
Tirage : 15 000 000
Numéros des catalogues : Yv 1318 / S 1474 / M 1363 / SG 1547


[1] Timbre du Parc Cedar Dunes, sur l'Ile-du-Prince-Édouard (Prince Edward Island)

 



Le phare de West Point (46° 37' N & 64° 23' W) se trouve à l'extrémité nord-ouest de l'île du Prince-Édouard, le territoire de la plus petite des provinces du Canada, dans la partie sud du golfe du Saint-Laurent (océan Atlantique) [2].

Le phare signale l'entrée nord-est du détroit de Northumberland, le bras de mer qui sépare l'île du continent et les provinces du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.

Opérationnel depuis 1876 ; le phare est composé d'une tour pyramidale de section carrée de 21 m (69 pieds) de hauteur, construite en bois (lattes horizontales).

Peinte en bandes horizontales noires (4) et blanches (4), elle culmine avec un élégant balcon entouré d'une rambarde soutenue par des consoles. Au centre, la lanterne ; de section circulaire, est peinte d'une couleur rouge vive.

Propriété de la West Point Development Corporation (une association locale de bénévoles), le phare est électrifié et automatisé depuis 1963.

Feu isophase, il émet un éclat de lumière blanche durant 6 secondes (suite à 6 secondes d'obscurité) [Iso W 12s], sur un plan focal de 20 m (66 pieds).
La portée lumineuse est de 12 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : H1062.


Un musée et des chambres d'hôtes ont été aménagées dans des habitations restituant à l'identique les anciens locaux techniques.
En 2010, la capacité d'hébergement du phare est élargie avec la construction d'un hôtel de 11 chambres …


[2] Bien évidemment, à l'intérieur du périmètre du Cedar Dunes Provincial Park.









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/canada-cape-alright.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/04/canada-point-amour.html







 .

samedi 21 février 2015

Argentine / Ancien phare de l'île Martín García


Argentine.

Cachet commémoratif du bureau postal de l'île Martín García montrant l'ancien phare de l'île.
Lettre ayant voyagé.





Pli oblitéré à Isla Martín García (B1601XAA), le 06.03.2014
La "Estafeta NIS B4004" est le bureau postal le plus proche du phare

 




Martín García est une île argentine (170 ha) au large de la côte uruguayenne du Río de la Plata. Elle est enclavée d'environ deux kilomètres dans les eaux territoriales uruguayennes.
L'ancien phare de Martín García (34° 11' S & 58° 15' W) se trouve dans la partie sud de l'île.

Construit en 1897, il a été opérationnel jusqu'en 1938, date d'installation d'un sémaphore, toujours actif.

Le bâtiment du phare est constitué d'une tour en pierre et brique, de section circulaire, attachée à une maison d'habitation.
La tour, de 9.65 m (32 pieds) de hauteur [1], culmine avec un mur à mi-hauteur décoré avec des merlons.

L'ensemble était peint en blanc, réservant la couleur noire à la lanterne, fabriquée en fer. De section octogonale, celle-ci est coiffée d'une coupole circulaire culminant dans une sphère portant un paratonnerre.

Le phare a été déclaré Monument historique national en 2011.

[1] 27.5 m (90 pieds) sur le niveau de la mer.










Un grand merci à Carlos (pharotéliste argentin) pour sa précieuse collaboration.
http://newlhstamps.blogspot.fr/



  
 

samedi 14 février 2015

Islande / Engey

 
Islande.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare d'Engey (Enjeyjarviti).
Enveloppe illustrée avec les images des phares d'Engey et de Kálfshamar.






Enveloppe oblitérée à Reykjavík, le 13.09.2012
Le cachet commémoratif illustre la position des phares de la série sur une carte de l'île

Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm [DIN C6]
Édition : Íslandspóstur hf (Iceland Post)




Thème du timbre : phare d'Engey dans la série "Phares II", deux timbres différents
Date d'émission : 13.09.2012
Autorité postale émettrice : Íslandspóstur hf (Iceland Post)
Valeur faciale : B50, lettre nationale non prioritaire [1]
Design : Örn Smári Gíslason et Friðrik Örn Hjaltested (photo)
Imprimeur : Joh Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Impression : offset (lithography)
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Dentelé : 13 ¼, sur un coté
Taille de la feuille : 10 timbres (2H x 5V)
Papier : 196 g/m², autocollant
Tirage : 350 000
Numéro des catalogues : Yv 1292 / M 1365 / SG 1363
Numéro WNS : IS026.12
Référence Íslandspóstur : 577A

[1] 103 couronnes islandaises (ISK), au moment de l'émission

 



Le phare d'Engey (64° 10' N & 21° 55' W) se trouve à l'extrémité nord-ouest de la petite île (0.4 km²) du même nom située dans le fjord Kollafjörður, au large de la côte nord de Reykjavik, capitale du pays.

Construit en 1937, le phare actuel remplace un feu (fanal) installé en 1870, que l'autorité portuaire de Reykjavik allumait à l'approche des dates d'arrivée des navires postaux.

La tour, de section carrée et peinte en jaune, a une hauteur de 8 m (26 pieds).
Construite en béton, elle est couronnée d'une lanterne de fabrication suédoise de 3.5 m de hauteur.

Électrifié en 1963, automatisé ; il est répertorié sous le numéro 31 par l'Administration Maritime Islandaise (Siglingastofnun Íslands), le responsable de sa gestion.

Sur un plan focal de 11 m (36 pieds), son optique émet un éclat de lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) toutes les 5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 4s.
Sa portée lumineuse est de 12 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L4505.


 
 

mardi 10 février 2015

Allemagne / Arngast

 
Allemagne.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission (FDC) avec un timbre célébrant le phare d'Arngast (Leuchtturm Arngast).
Le phare illustre aussi le cachet commémoratif.








Oblitération faite à Wilhelmshaven (26382), le 07.07.2011

Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 12/226
 "Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) sont des bureaux de poste mobiles où le personnel de Deutsche Post s'associe à un événement rassemblant du grand public.








Thème du timbre : phare d'Arngast dans la série "phares 2011", deux timbres différents [1]
Date d'émission : 07.07.2011
Autorité postale émettrice : Deutsche Post
Valeur faciale : 0.55 euro
Design : Prof. Johannes Graf (Dortmund)
Photographe : Reinhard Scheiblich (Norderstedt)
Imprimeur : Mehrfarben-Offsetdruck der Bagel Security-Print GmbH & Co. (Mönchengladbach)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 35.00 mm x 35.00 mm
Papier ; couché, fluorescent (Type "Postwertzeichenpapier DP 2")
Dentelé : 13
Taille de la feuille : 10 timbres (5H x 2V)
Numéros des catalogues : Yv 2703 / SG 3726 / M 2878


[1] Arngast et Dahmeshöved







Le phare d'Arngast (53° 29' N & 08° 11' E) se trouve sur un banc de sable de la baie de Jade (Jadebusen) [2], à environ 5 kilomètres au sud-est de Wilhelmshaven, ville de la mer du Nord dans le Land de Basse-Saxe.
Le phare éclairant des multiples secteurs angulaires facilite une circulation difficile (canaux étroits, bancs de sable) dans les eaux de la baie.

Établi en 1910, les travaux commencent en 1909 avec l'installation de 112 pieux en bois (d'environ 8 m de long et 30 cm de diamètre) [3], destinés à soutenir une structure en acier de 36 m (118 pieds) de hauteur et 8.5 m de diamètre (à la base).
Peinte en rouge avec une bande centrale blanche, cette tour tronque-pyramidale dispose d'un double balcon dont l'inférieur est utilisé comme quai et le supérieur, entoure deux lanternes : principale (Hauptfeuer) et accessoire (Nebenfeuer).
Une succession harmonieuse de hublots (disposés horizontalement sur six étages) ajoute à la bâtisse une spécificité complémentaire.

Automatisé depuis 1968, alimenté en électricité par un câble sous-marin ; il est opéré par la Wasser- und Schifffahrtsamt (WSA) depuis le port de Wilhelmshaven.
Sur un plan focal de 30 m (99 pieds), le feu émet selon les directions :

1. une lumière fixe blanche, rouge ou verte [4],
2. un éclat de lumière blanche ou verte toutes les 3 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.7s + obscurité 2.3s,
3. un double éclat de lumière blanche toutes les 9 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.7s + obscurité 2.3s + éclat 0.7s + obscurité 5.3s,
4. une occultation de lumière blanche toutes les 6 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 5s + obscurité 1s [5].

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B1152.

Le phare est depuis 2003 inscrit sur la liste du Patrimoine historique allemand.


[2] La baie de Jade, d'environ 190 km2, est un espace maritime développé en grande partie durant le Moyen-âge par l'envahissement de la mer. La région fait partie de l'espace protégé de la mer des Wadden (Wattenmeer). Le site est déclaré Réserve de la biosphère par l'UNESCO en 1993 et inscrit en 2009, sur sa liste du Patrimoine Mondial.

[3] Renforcées en 1975 et en 1986 par une enveloppe circulaire en béton.

[4] Les portées lumineuses sont de 21 milles marins pour la lumière blanche, 16 milles marins pour la lumière rouge et 17 milles marins pour la lumière verte (1 mille = 1852 m).

[5] Avec une portée lumineuse de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

 


Cachet commémoratif montrant le phare d'Arngast
Lettre ayant voyagé






Oblitération faite à Wilhemshaven (26382), le 15.10.2010






Oblitération commémorative du centenaire de la mise en service du phare d'Arngast
"Exposition Passage vers la mer du Nord", à Wilhelmshaven (11.10 – 15.10.2010)
100. Jahrestag der Indienststellung. Ausstellung Nordsee Passage (11 - 15.10.2010)

Fabricant du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 18/481




Cachet commémoratif sur entier postal [Pluskarte] montrant le phare de Norderney
Pli ayant voyagé






Pluskarte
Autorité postale émettrice : Deutsche Post
Date d'émission : septembre 2009
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Référence Michel : PSo 108





Cachet commémoratif montrant le phare d'Arngast
Lettre ayant voyagé







Pli oblitéré à Bonn (53113), le 02.05.2012

Cachet commémoratif "premier jour" célébrant la mise en vente de la "Marken-Box Leuchtturm Arngast" : un dévidoir cartonné contenant 100 timbres autocollants en format roulette [6]
Date de mise en vente : 05.02.2012
Prix de vente (100 timbres) : 55 euro

Fabricant du cachet : PICOS-Grafik (Unkel)

[6] Il existe un format "collector" contenant 5 timbres (2.75 euro) et un "Maxirolle 2000" (dévidoir de 2 000 timbres / 1 100 euro)









Thème du timbre : phare de Arngast, timbre autocollant (Selbstklebend) format roulette [7]
Date d'émission : 02.05.2012
Autorité postale émettrice : Deutsche Post
Valeur faciale : 0.55 euro
Dessin : Prof. Johannes Graf (Dortmund)
Photo : Reinhard Scheiblich (Norderstedt)
Imprimeur : Mehrfarben-Offsetdruck der Bagel Security-Print GmbH & Co. (Mönchengladbach)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 35.00 mm x 35.00 mm
Dentelé : 11 simulé
Papier : couché, fluorescent (Type "Postwertzeichenpapier DP 2")
Numéros des catalogues (timbre autocollant) : Yv 2760 / M 2935



[7] Dévidoir contenant 100 timbres, format "collector" contenant 5 timbres et le "Maxirolle 2000" (dévidoir de 2000 timbres)



 

L'image du phare sur le cachet commémoratif de la Journée du Timbre (Tag der Briefmarke) 1990







Carte postale oblitéré à Wilhelmshaven (2940), le 28.10.1990

Célébration du cinquième centenaire de la poste (500 Jahre Post)
Souvenir du "Tauchboot Post 1916" (transport de courrier par sous-marin de commerce)
Association Nationale (Landesverband) Elbe-Weser-Ems


 
 
 







Vous pouvez aussi visiter :

 


 .

 

samedi 7 février 2015

Russie / Fort Kronshlot

 
Russie.

Enveloppe pre-timbrée illustrée montrant le phare du Fort Kronshlot (Кронштадский передний створный маяк).
Entier postal célébrant le 200e anniversaire de l'Office de signalisation maritime (200 лет маячной службе России).





Édition : Ministère des Communications [Почта России, Pochta Rossii]
Date d'émission : 07.05.2007
Valeur faciale : "A" (lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur)
Photographe : М. Dandre (М. Дандре)
Design et impression : Goznak (Ryazhsk) [Ряжская печатная фабрика Гознака – РПФГ]
Impression : offset
Papier : Type ВБМ (VBM), avec filigrane
Dimensions du pli : 110 mm x 220 mm (DL / DIN Long)
Tirage : 3 500 000 exemplaires
Référence : З 2007--030 (12.02.2007)
Référence catalogue "Marka" : 56К – 2007




Le phare du Fort Kronshlot [feu antérieur] (59° 58' N & 29° 46' E) se trouve en bordure de cette forteresse [1] située à moins d'un kilomètre au large de la côte sud de l'île de Kotline [Котлин], dans la baie de la Neva [2], en mer Baltique.
À une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Saint-Pétersbourg, cet emplacement servait à protéger militairement l'entrée maritime de la ville.

Le phare, héritier d'une première structure bâtie en 1857, il a été reconstruit (format actuel) en 1891 et fonctionné jusqu'en 2008, date de l'ouverture du Passage S-1 du port de Saint-Pétersbourg [3].
La tour de section circulaire à base élargie est construite en fer de fonte et peinte entièrement en rouge.
Sa hauteur est de 25 m (82 pieds), la même que celle du plan focal.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : "ex C4012".



[1] Première fortification maritime de la ville, elle a été bâtie par le tsar Pierre le Grand (1672 – 1725) en 1704. Elle est inscrite depuis 1990, sur la liste du Patrimoine de l'Humanité (UNESCO).

[2] La ville de Saint-Pétersbourg a été construite sur le delta du fleuve Neva (Нева). Celui-ci se jette en mer Baltique (golfe de Finlande) dans un réseau largement modifié par l'urbanisation (la ville comprend aujourd'hui 42 îles).

[3] Le Passage S-1 (Судопропускное сооружение С-1) est un barrage anti-tempête construit au sud de l'île de Kotline, à l'extrémité orientale de la baie de la Néva.
Le fonctionnement du S-1 est similaire au "Maeslantkering" des Pays-Bas : deux caissons submersibles (125 m x 22 m) sont utilisés pour fermer le canal navigable et pouvoir ainsi arrêter les marées de tempête …
Sa première utilisation a été effectué le 27 novembre 2011.