dimanche 25 février 2018

Canada / Cap-des-Rosiers


Canada. 

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Cap-des-Rosiers.






Pli oblitéré à Saint-Valentin (Québec), le 23.10.2008

Cachet commémoratif 400e anniversaire de la ville de Québec
(Samuel de Champlain fonde la ville de Québec en 1608)

 


Thème du timbre : le phare de Cap-des-Rosiers dans série "drapeaux" (phares), cinq timbres différents [1]
Date d'émission : 27.12.2007
Autorité postale émettrice : Canada Post / Postes Canada
Valeur faciale : sans valeur faciale, timbre à validité permanente [PERMANENTMC]
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 30 g dans le régime intérieur
Prix d'achat (carnet 10 timbres) : 5.20 dollars canadiens (CAD)
Design : Michael Kirlew / Gottschalk + Ash International (Toronto)
Photographe : Mike Grandmaison (All Canada Photos)
Impression : offset (lithographie), cinq couleurs
Imprimeur : Canadian Bank Note (Compagnie canadienne des billets de banque)
Dimensions : 20.35 mm x 23.25 mm
Taille de la feuille : format carnet 10 timbres (2 x 5 timbres différents)
Dentelé : dentelure simulée
Papier : couché (Tullis Russell Coatings), autoadhésif, gomme PSA (pressure sensitive adhesive). Marquage général (tag) sur les quatre côtés du timbre (MG4)
Tirage : impression continue
Date limite des ventes : 26.12.2008
Numéros des catalogues : Yv 2335 / S 2251 / M 2443
Numéro WNS : CA057.07
Numéros des catalogues (carnet) : Yv CA 2333 / S BK 364 (2253a)
Numéro de produit Canada Post (carnet) : 111182



[1] Montrant les phares de Point Clark (Ontario), Pachena Point (British Columbia), Warren Landing (Manitoba), Cap-des-Rosiers (Québec) et Sambro Island (Nova Scotia)






 

Le phare de Cap-des-Rosiers (48° 51' N & 64° 12' W) se trouve en bordure d'une falaise sur la côte nord-est de la Gaspésie, la péninsule située au centre-est du Québec constituant le prolongement de la rive droite du fleuve Saint-Laurent dans les eaux du golfe du Saint-Laurent [2].

Construit durant les années 1854 - 1858, le phare dispose d'une tour tronconique de 34 m (112 pieds, 122 marches) de hauteur construite en pierre calcaire [3]. La lanterne (à facettes multiples, avec l'équipement d'origine) est coiffée d'une coupole rouge.

Électrifié en 1950, gardienné jusqu'en 1981 ; sur un plan focal de 42 m (138 pieds), ce feu blanc à occultations produit une éclipse toutes les 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 15s + obscurité 5s.
Sa portée lumineuse est de 24 milles marins (1 mille = 1852 m).

Propriété de la Garde côtière canadienne, il est répertorié sous le numéro 1621.
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : H1768.

Déclaré lieu historique national en 1973, la tour du phare a été classée édifice fédéral du patrimoine en 1994.


[2] Son adresse : route 132, Gaspé, Québec, Canada. Samuel de Champlain donne le nom au cap par l'abondance de rosiers sauvages dans la région.

[3] Le plus haut phare du Canada. Le mur extérieur (blanc) est le résultat d'un revêtement (bardage) successif en briques blanches (1954) et en marbre blanc (1984).






Lettre ayant voyagé
Les timbres montrent les phares de Cap-des-Rosiers, Sambro Island et Warren Landing







Pli oblitéré à Saint Laurent, le 29.01.2011









Carte postale : phare de Cap-des-Rosiers
Édition : Manitou
Photographe : S. Majeau
Dimensions : 117 mm x 167 mm
Référence : R.200

 

dimanche 18 février 2018

France / Sénéquet


France.
 
Entier postal. Enveloppe pré-timbrée illustrée avec le phare du Sénéquet.







Pli oblitéré à Caen Mondeville CTC (21618A), le 10.12.2012

 

Enveloppe pré-timbrée à validité permanente PAP [1] commémorant la ville de Gouville sur mer (Manche)
Enveloppe préaffranchie ("précasée", autocollante)
Autorité postale émettrice : La Poste
Date d'émission : 2012
Dimensions du pli : 220 mm x 110 mm [DL]
Références : agrément provisoire N° 809 / lot G4S/11U277
Code-barres : sans code-barres
Timbre-poste imprimé : Marianne 20 g (France Lettre Prioritaire / création et gravure d'Yves Beaujard)
Timbre à dentelure figurée avec deux bandes de phosphore à droite et à gauche du timbre
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Valeur faciale : aucune
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Illustration : Michel Guillard [2]
Tirage : 2 000 exemplaires


[1] PAP : Prêt-à-Poster (La Poste)
[2] Artiste peintre à Gouville sur mer PAP




Le phare du Sénéquet (49° 05' N & 01° 40' W) se trouve sur un rocher situé à environ 4 km au large de la côte ouest de la péninsule du Cotentin [3], à proximité de la commune de Gouville-sur-Mer, dans département de la Manche, en région Normandie.

Mis en service en 1861, il a subi des dommages durant la Seconde Guerre mondiale (1942), son optique a été détruite ainsi que toutes les boiseries et les décorations intérieures.

Rallumé en 1948, le phare est constitué d'une tour tronconique en maçonnerie de pierres apparentes (granite) érigée sur un soubassement que s'intègre à la roche sous-jacente. Haute de 18 m (59 pieds), elle positionne le plan focal à cette même altitude. Elle est peinte en blanc dans la partie supérieure et en noir dans sa portion inférieure.

Électrifié et automatisé en 1981 lors du remplacement de sa lanterne par un fanal à entretien extérieur, il est actuellement alimenté en électricité par un aérogénérateur. 

Son optique (fanal universel Ebar 6000E avec une lampe halogène de 180 W) émet trois éclats de lumière blanche ou rouge (selon la direction) toutes les 12 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 1.5s + éclat 1s + obscurité 1.5s + éclat 1s + obscurité 6s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 9 milles marins et celle de la lumière rouge est de 6 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1648.


[3] À environ 30 km au sud-est de l'île de Jersey.









Carte postale : phare du Sénéquet
Édition : Artaud Frères (Carquefou)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 11150215-202
Code-barres : 3 394101 100002







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/06/france-feu-de-la-jetee-ouest-du-treport.html
https://pharoteliste.blogspot.fr/2013/12/france-goury.html?m=1



.

vendredi 9 février 2018

Allemagne / Feu postérieur de Grünendeich


Allemagne.

Entier postal [Pluskarte] illustré avec le feu postérieur de Grünendeich (Leuchtturm Oberfeuer Grünendeich).


 

Carte postale du type "Pluskarte"

La figure du phare est une impression personnalisée, réalisée à partir de la carte émise par Deutsche Post ; par l'Association philatélique et numismatique du Geest (Briefmarken- und Münzenfreunde der Geest e.V.), à Harsefeld


Année d'émission : 2001
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Référence Michel (de la carte d'origine) : PSo 77 I 



Le feu postérieur de Grünendeich (53° 35' N & 09° 37' E) se trouve dans la commune du même nom située sur la rive gauche de l'Elbe, à une trentaine de kilomètres en aval de Hambourg.

Mis en fonction en 1900, le feu est soutenu par une tour métallique (acier) en treillis, de section hexagonale appuyée sur une base rigide (pierre et brique). Un cylindre central, avec un escalier en colimaçon, permet l'accès à une lanterne de diamètre élargi, peinte en blanc avec une toiture noire et entourée d'une rambarde métallique, peinte en noir.
Avec une hauteur de 39 m (129 pieds), la tour est peinte en bandes rouges (5) et blanches (5) suivant les segments structuraux (incluant deux secteurs fermés à la base de la lanterne).

Automatisé en 1972, opéré par l'Office de voies navigables du district de Hambourg (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA), ce feu isophase émet, sur un plan focal de 35.5 m (117 pieds), des éclats de lumière blanche d'une durée de 2 secondes suivies de 2 secondes d'obscurité [Iso W 4s].

Synchronisé avec le feu antérieur (Lühe Unterfeuer / B 1540), situé à une distance de 1546 m ; sa portée lumineuse est de 13 milles marins (1 mille = 1852 m).
List of Lights and Fog Signals / ALL : B1540.1.



Carte postale ayant voyagé
Cachet commémoratif montrant le feu postérieur de Grünendeich et l'ancien feu de Pagensand Nord [1]







Cachet commémoratif des "Journées d'Action" (Aktionstagen) "liaisons fluviales sur l'Elbe" (Die Elbe verbindet) avec l'image du navire à passagers "Dat Ole Land" [2] et les deux feux






Pli oblitéré à Grünendeich (21720), le 22.03.2008

Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres , bureau de poste mobile de la Deutsche Post)
Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 03/036




[1] Construit en 1933, il a occupé la position (53° 43' N & 09° 28' E), jusqu'en 1992. Il est désormais exposé dans le jardin de la WSA Hamburg.

[2] Construit à Hambourg-Bergedorf en 1989 par le chantier naval Ernst Menzer, il assurait jusqu'en 2011 la liaison (et traversée du fleuve) entre Lühe-Angeler et Schulau Willkomm-Höft. Le "Dat Ole Land II" a pris le relais.




Lettre ayant voyagé
Cachet commémoratif montrant le feu postérieur de Grünendeich avec le portrait de Wilhelm Weule (1856 – 1925), concepteur de son système optique

Cachet commémoratif de la "30e Bourse des collectionneurs de Harsefeld" (Harsefelder Sammlerbörse) organisée par l'Association philatélique et numismatique du Geest (Briefmarken- und Münzenfreunde der Geest e.V.)






Pli oblitéré à Ahlerstedt (21702), le 21.03.2010


Oblitération "Erlebnis : Briefmarken"
Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 03/037