samedi 28 juillet 2018

Trinité-et-Tobago / Port of Spain


Trinité-et-Tobago (Trinidad & Tobago).

Enveloppe premier jour [FDC] montrant le phare de Port of Spain.







Pli oblitéré à Trinidad & Tobago, le 07.08.1995



Édition : Trinidad and Tobago Postal Corporation
Dimensions de l'enveloppe : 110 mm x 220 mm




Thème du timbre : le phare de Port of Spain dans un timbre de la série "Conservation", trois timbres différents [1]
Date d'émission : 07.08.1995
Autorité postale émettrice : Trinidad and Tobago Postal Corporation
Valeur faciale : 2.50 dollars de Trinité-et-Tobago (TTD)
Design : Derek Miller
Dimensions du timbre : 27.94 mm x 44.45 mm
Taille de la feuille : 50 (2 x 25)
Dentelé : 14 ½ x 14 ¼ (14.4)
Impression : offset (lithography)
Imprimeur : Walsall Security Printers Limited (Walsall, UK)
Papier : avec filigrane (multiple crown and CA, en horizontal)
Numéros des catalogues : Yv 710 / S 581 / M 671 / SG 860


[1] Le phare comme un symbole du jumelage de Port of Spain avec la ville canadienne de Saint Catharines (dont son phare est à Port Dalhousie). Information indiquée également sur la couverture du pli (FDC).

 
 




Port-of-Spain (Port d'Espagne) est la capitale de Trinité-et-Tobago. La ville est située dans le nord-ouest de l'île de Trinité, en face de la péninsule de Paria (Venezuela), une ville à la fois bâtie sur des terrains gagnés sur la mer et à flanc de coteau.

Lors de sa construction, vers 1880, le phare (10° 39' N & 61° 30' W) se trouvait face à la mer (jetée Saint Vincent), mais le développement portuaire le place aujourd'hui au centre d'un boulevard (highway) maritime. Il n'est plus en activité.

La tour de section hexagonale, de 19.5 m (64 pieds) de hauteur, est bâtie en quatre segments.
La base, le segment le plus large, est caractérisée par ses murs en pierre d'angle ; la partie centrale, couronnée par un balcon et le troisième segment ; encore plus étroit, finissant dans une simple lanterne. Celle-ci est une suite du bâtiment, un peu plus large que le segment précédent, elle dispose de six fenêtres rectangulaires et d'une vraie toiture à six pentes.
Traditionnellement peinte en blanc, la tour devenue un symbole d'identité, porte parfois les couleurs des équipes sportives.




Enveloppe premier jour [FDC] montrant les phares de Port of Spain et Chacachacare
Enveloppe illustrée avec les images des phares


 



Oblitération premier jour faite le 26.05.2003

Le phare de Port of Spain illustre le cachet commémoratif


Édition : Trinidad & Tobago Postal Corporation
Dimensions du pli : 108 mm x 227 mm







Thème des timbres : les phares de Port of Spain et Chacachacare, quatre timbres différents
Date d'émission : 26.05.2003
Autorité postale émettrice : Trinidad and Tobago Postal Corporation
Valeurs faciales :
1.00 dollar de Trinité-et-Tobago (TTD) Port of Spain (vintage)
3.75 dollars de Trinité-et-Tobago (TTD) Chacachacare (vintage)
4.50 dollars de Trinité-et-Tobago (TTD) Port of Spain
5.25 dollars de Trinité-et-Tobago (TTD) Chacachacare
Photographies : Roger Neckles et photos du livre "A Journey of Memories" (Joseph Abdo Sabga)
Design : Troy Rhodes (Design Wise)
Dimensions des timbres : 39.86 mm x 50.80 mm
Taille de la feuille : carnet 4 timbres
Dimensions de la feuille : 120 mm x 150 mm
Dentelé : 14 ½
Impression : offset (Lithography)
Imprimeur : De La Rue Global Services (Royaume-Uni)
Papier : 110 g/m² avec gomme APV
Numéros des catalogues (timbres) : Yv 810 – 813 / S 678 - 681 / M 780 - 783 / SG 975 - 978
Numéros des catalogues (bloc-feuillet) : S 681a / M Block 57 / SG MS979


 

 



Le phare de Chacachacare (10° 42' N & 61° 45' W) se trouve sur la côte nord de la petite île (3.6 km²) du même nom située à l'extrémité occidentale de Trinité (Trinidad), en face de la péninsule de Paria (Venezuela), en mer des Caraïbes.

Opérationnel depuis 1897, le phare est constitué d'une tour en béton, de section circulaire, de 15 m (49 pieds) de hauteur. Peinte en blanc, la couleur rouge est réservée à la coupole de sa lanterne [2].

Phare gardienné par une équipe de deux personnes (personnel du Parc National Chaguaramas) ; sur un plan focal de 251 m (825 pieds) [3], son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 9.6s.
La portée lumineuse est de 26 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J5846.

 

[2] L'optique Fresnel d'origine a été retirée en 2007.

[3] Considéré comme l'un des plus hauts phares du monde.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/11/venezuela-punta-faragoza-et-punta.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/06/bahamas-paradise-island.html


.



dimanche 22 juillet 2018

Grèce / Sapienza


Grèce.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Sapienza.


 



Pli oblitéré à Héraklion (ΗΡΑΚΛΕΙΟ), Crète, le 22.07.1996

 


Thème du timbre : le phare de Sapienza dans la série "phares" (φάροi), quatre timbres différents
Date d'émission : 18.12.1995
Autorité postale émettrice : Postes Helléniques (ELTA)
Valeur faciale : 120 drachmes (GRD) (1944 – 2002)
Œuvre originale : Gisis Papageorgiou [Γήσης Παπαγεωργίου]
Imprimeur : Alexandros Matsoukis (Athènes)
Impression : offset (polychromie)
Dimensions du timbre : 26 mm x 36.5 mm
Taille de la feuille : 50 timbres
Dentelé : 13 ¾ x 14 ¼
Tirage : 5 000 000
Date limite des ventes : 17.12.1996
Numéros des catalogues : Yv 1885 / S 1829 / SG 1992 / M 1893


 



Le phare de Sapienza [Σαπιέντζα] (36° 44' N & 21° 42' E) se trouve à l'extrémité sud de l'île du même nom, située à environ deux kilomètres au sud du port de Modon (Methóni), sur la côte sud-ouest du Péloponnèse (mer Ionienne, Ιόνιο Πέλαγος).

Construit en 1885, le phare occupe le secteur le plus élevé de l'île (9 km²).

La tour, de section octogonale, est construite en pierre qui garde sa couleur brunâtre naturelle. Construction élégante, on peut s'apercevoir les angles en pierre de taille et un balcon (octogonal) soutenu par de multiples consoles. Le phare dispose d'une rambarde en pierre qui entoure la lanterne, de section circulaire.
L'ensemble a une hauteur de 10 m (33 pieds) et s'intègre partiellement dans la façade d'une maison du même style.

Automatisé, alimenté en électricité par des panneaux solaires ; sur un plan focal de 116 m (381 pieds), l'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 3.1s + éclat 0.2s + obscurité 3.1s + éclat 0.2s + obscurité 13.2s.
La portée lumineuse est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 133°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E4016.




Enveloppe premier jour [FDC]
Les timbres montrent les phares de Psyttaleia, Sapienza, Kastri et Akra Zourva.
Le phare de l'île Parapóla [1] illustre l'enveloppe et le phare de Sapienza apparaît sur le dessin du cachet commémoratif






Enveloppe oblitérée à Athènes [Αθήνα], le 18.12.1995


Édition : Postes Helléniques (ELTA)
Illustration : Gisis Papageorgiou
Dimensions du pli : 97 mm x 180 mm
Prix de vente (lors de l'émission) : 961 drachmes (GRD) (1944 – 2002)






Cachet commémoratif avec l'image du phare de Sapienza


[1] Le phare de l'île Parapóla [Παραπόλα] [1884 / ALL E4090 / 36° 56' N & 23° 27' E]







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/05/grece-chania.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/08/grece-korakas.html



.

lundi 16 juillet 2018

France / Nividic


France.

Entier postal PAP [1].
Enveloppe pré-timbrée à validité permanente illustrée avec le phare de Nividic.
Lettre ayant voyagé.







Pli oblitéré à Ergué-Gabéric (05513A), le 24.09.2012



Enveloppe de la série "Phares du Finistère" (An tour tan e Penn-ar-Bed, en langue bretonne) [Série II]
Date de parution : 2 juillet 2007
Illustration : Jean-Benoît Héron (© 2007)
Autorité postale émettrice : La Poste
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Impression : offset à plat sur papier ordinaire
Enveloppe du type "précasée" autocollante avec logo "Lettre Prioritaire" et anti-contrefaçon
Timbre-poste imprimé : "France 20g, arbre à lettres"
Timbre à dentelure figurée avec deux bandes de phosphore de chaque côté du timbre
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Dimensions du pli : 220 mm x 110 mm [DL] (DIN "long")
Tirage : non déterminé
Références : agrément N° 809 / lot B2K/07U135
Code-barres : 012298 / 3 561920 078571
Vendu comme lot indivisible de 10 enveloppes [phares] différentes : 8.00 euro


[Pierres Noires, Kermorvan, Île de Sein, Pointe du Portzic, Île de Batz, Pointe du Millier, Pointe du Petit Minou, Iles aux Moutons, le Four, Nividic]


[1] PAP, Prêt-à-Poster (La Poste)



Le phare de Nividic (48° 27' N & 05° 09' W) se trouve sur un rocher appelé Leurvaz An Ividig situé à moins d'un kilomètre de l'extrémité ouest de l'île d'Ouessant [Enez Eussa, en langue bretonne].
Ouessant est à une vingtaine de kilomètres au large de la pointe ouest du Finistère (Bretagne) ; elle est la terre la plus occidentale de la France métropolitaine ; Nividic est à son tour, le plus occidental des phares métropolitains.

Construit durant les années 1912 – 1936, ce phare de 36 m (118 pieds) de hauteur, est constitué d'une tour de section octogonale appuyée sur un piédestal arrondi. Bâtie en béton, elle garde sa couleur grisâtre naturelle.

Renforcée dans sa base, la partie supérieure est "creuse" ; elle héberge trois locaux techniques superposés. L’accès au bâtiment se fait par une échelle solidaire avec la paroi extérieure. Cet accès difficile s'effectue jusqu'à la construction, en 1971, d'un petit héliport au sommet de la lanterne. Celle-ci, de section circulaire et peinte actuellement d'un rouge vif. 

Automatisé [2], alimenté en électricité pas des panneaux solaires depuis 1996 ; sur un plan focal de 28 m (92 pieds), un feu blanc (lampe halogène de 40 W) émet neuf scintillements rapides (quick flashing) par période de 10 secondes.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1846.


Il a été classé Monument Historique (MH) le 20 avril 2017 par arrêté du Ministère de la Culture et de la Communication.


[2] Phare télésurveillé par le personnel du Centre de permanence et de surveillance des établissements de signalisation maritime (SEM) ; depuis le phare de Créac'h [ALL : A1844].







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/09/france-creach.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/10/france-phare-du-four.html



.

mardi 10 juillet 2018

Italie / Capo dell'Arma


Italie.

Cachet commémoratif montrant le phare de Capo dell'Arma.






Pli oblitéré à Segrate (Milano, 20090), le 27.03.1993


Timbre à date célébrant l'édition 1993 de la "Portolano in bottiglia", exposition de miniatures en bouteilles et dioramas, sur le thème de la mer : phares, feux, balises et amers des ports italiens (fari, fanali, mede e dromi dei porti italiani).


Entier postal (cartolina postale) du régime intérieur célébrant le centenaire de l'instauration du Service postal à bord des bateaux de la Marine Militaire

Date d'émission : 26.09.1992
Autorité postale émettrice : Poste Italiane
Valeur faciale : 700 lire (ITL)
Design : Giorgio Toffoletti (IPZS)
Imprimeur : Istituto Poligrafico e Zecca dello Stato (IPZS)
Impression : offset (polychromie)
Papier : blanc, 250 g/m²
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Tirage : 700 000

 
 
 
 




Le phare de Capo dell'Arma [Capo Verde] (43° 49' N & 07° 50' E) se trouve sur une saillie de la côte ligure située à quelques kilomètres à l'est de la ville de Sanremo ; il est le premier phare italien établi après la frontière française.

Mis en service en 1948, ce phare remplace une première structure opérationnelle en 1912 mais complètement détruite lors du retrait des troupes allemandes durant la Seconde Guerre Mondiale.

La tour cylindrique de 15 m (49 pieds) de hauteur s'intègre au mur latéral d'un bâtiment de deux étages, de plan rectangulaire, toiture horizontale et peint en blanc avec une large bande noire (caractéristique) qui exclut la tour.

La lanterne, de section circulaire, est de couleur grise ; elle est rehaussée par un cylindre métallique émergeant de la partie centrale d'un balcon-support.

Phare gardienné par le personnel de la Marine italienne, il est relié au réseau public d'électricité depuis 1936. Sur un plan focal de 50 m (164 pieds), son optique [ottica rotante / OR] émet deux éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.3s + obscurité 3.4s + éclat 0.3s + obscurité 11s.
Sa portée lumineuse est de 24 milles marins (1 mille = 1852 m).

Il est répertorié par la Marina Militare sous le numéro 1474 EF.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E1152.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/search/label/Italie
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/01/saint-marin-torre-della-lanterna-italie.html


.

mercredi 4 juillet 2018

Union Soviétique / Novorossiisk (Russie)


Union Soviétique.

Enveloppe premier jour [FDC] montrant le phare de Novorossiisk.
Le phare de Vorontsov (Odessa, Ukraine) illustre la couverture du pli et le cachet commémoratif [1].






Pli oblitéré à Moscou, le 29.12.1982


[1] Cachet commémoratif avec l'inscription "Phares de la mer Noire et d'Azov" [Маяки Черного и Азовского морей]


Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Édition : Ministère des Postes et Télécommunications (URSS)
Dessinateur : Yu. Bronfenbrener [Ю. Бронфенбренер]
Imprimeur : Goznak [Гознак] (Perm, Fédération de Russie)
Référence : З 6279 (06.12.82)
Prix de vente : 1 kopeck (1/100 de rouble - RUR)




Thème du timbre : phare de Novorossiisk dans la série "Phares I", cinq timbres différents
Date d'émission : 29.12.1982
Valeur faciale : 6 kopecks (6/100 de rouble - RUB)
Dessinateur : Yu. Bronfenbrener
Dimensions : 28 mm x 40 mm
Dentelé : 12 x 12 ½
Papier : couché, sans filigrane
Imprimeur : Goznak [Гознак]
Taille de la feuille : 36 (6 x 6) timbres
Tirage : 6 100 000
Numéros des catalogues : Yv 4966 / M 5239 / S 5107 / SG 5295
Numéro du catalogue "Souzpechat" : 5358




Le phare de Novorossiisk (44° 43' N & 37° 48' E) se trouve à l'extrémité du brise-lames oriental du port du même nom, sur la côte sud-est de la mer Noire.
Novorossiisk [Новороссийск], à environ 340 km à l'est de Sébastopol, c'est le premier port de commerce de Russie et l'un des ports d'attache de la flotte russe de la mer Noire.

Le phare actuel est l'héritier d'une première structure établie en 1834 ; un phare érigé avant la fondation de la ville (1838) et de la construction du port (1888).

La tour, cylindrique, de 21 m (69 pieds) de hauteur, est construite en béton. Peinte en blanc, elle dispose d'une succession de bandes rouges horizontales reliées par une bande verticale (rouge) ; la lanterne est peinte en rouge.

Sur un plan focal de 24 m (79 pieds), deux feux isophases émettant des éclats de lumière verte d'une durée de 3 secondes suivi de 3 secondes d'obscurité (iso 6s), sont visibles lorsque l'alignement est effectué correctement.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).
La station dispose aussi d'un nautophone.
 
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : N5642.




Lettonie.

Timbre de l'URSS avec une surcharge cintrée : "êêê" et "Latvija".
En surcharge droite, la nouvelle valeur faciale : 300 roubles lettons [2]




Thème du timbre : phare de Novorossiisk [3]
Date d'émission : 26.02.1993
Autorité postale émettrice : Latvijas Pasts
Tirage : 100 000
Numéros des catalogues : Yv 314 / M 350 / S 342 / SG 370


[2] Monnaie provisoire (1992 – 1993).
Le 05.03.1993 (six jours après leur émission) faisant suite à un changement d'unité monétaire, 200 roubles lettons sont devenus 1 lats [LVL].

[3] Deux timbres (phares) surchargés émis à cette date : le feu de Zapadnyy [surcharge encre violette] : 100 roubles lettons et le phare de Novorossiisk [surcharge encre outremer] : 300 roubles lettons.





Ukraine.

Lettre "R" ayant voyagé (entier postal, Jonas Jablonskis).
Timbre surchargé "Sébastopol" avec une valeur faciale de 500 karbovantsiv [4].







Pli oblitéré à Sébastopol, le 12.02.1994


[4] Le karbovanets [карбованець] (mot au singulier), a été la devise monétaire provisoire de l'Ukraine depuis son indépendance (en 1992) jusqu'à l'apparition de la hryvnia [UAH], en 1996.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2016/01/union-sovietique-temriouk-russie.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2013/04/ukraine.html



.