lundi 29 novembre 2010

Chine / Qingdao (Centre Olympique)


République Populaire de Chine.

Entier postal [tenant un numéro de la loterie du Nouvel An - 贺年有奖] montrant le phare du Centre International Olympique de Voile de Qingdao.




Pli ayant voyagé avec une oblitération faite à Qingdao [青岛], Shandong [山東], le 01.01.2008

Carte postale publicitaire port payé (China Pre-stamped Postcard)
Entier postal du régime intérieur

Issue du Bureau Postal de la province de Shandong [山东省邮政函件局发有] à partir de la carte "Happy New Year" (Année du Rat / 鼠年) émisse le 09.10.2007 par China Post / State Post Bureau [中国邮政]

Valeur faciale : 80 fen (80/100 de Renminbi Yuan - CNY)
Dimensions : 100 mm x 184 mm (incluant le bordereau de la loterie)
Référence : 2008-1502(BK)-0128

Publicité (windsurf) du Bureau Local des Taxes de Qingdao [青岛地税]
[En Chine, bureau de compétences élargies en matière fiscale]
Cette version publicitaire de la carte de vœux n'affiche pas le code-barres de la version postal standard




Le phare du Centre International Olympique de Voile de Qingdao (36° 03' N & 120° 23' E) se trouve à l'extrémité du brise-lames extérieur de la Marina de ce centre sportif, située au sud de Qingdao, ville du nord-est de la Chine.

Face à la mer Jaune, sur la côte méridionale de la péninsule de Shandong ; ces installations, construites en 2005 sur l'ancien emplacement des chantiers navals de Beihai, ont accueilli les épreuves nautiques des JO de Pékin, en 2008.

Septième phare de la région de Qingdao, ce bâtiment d'architecture traditionnelle, a été mis en fonction le 2 avril 2006, mais il n'est pas reconnu comme une aide à la navigation.
La tour, de section circulaire, a une hauteur de 20.08 m (2008 mm !).
Son diamètre inférieur est de 6 m et le supérieur (base de la lanterne), de 4 m.

Un escalier en colimaçon conduit directement à la lanterne dont seulement trois ampoules, de 30 watts, produisent un faisceau de lumière blanche (décorative) d'une portée de 5 milles marins (1 mille = 1852 m) ; la distance nécessaire pour accompagner les bateaux navigant dans les eaux de la baie de Fushan.






Un grand merci à Tommy http://tommy-post.blogspot.com/ pour son aimable collaboration.




Vous pouvez visiter aussi :
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/03/chine-dagu.html


.

jeudi 25 novembre 2010

Japon / Irago Misaki


Japon.

Cachet commémoratif montrant le phare d'Irago Misaki (伊良湖岬灯台).






Oblitération faite à Irago Misaki (伊良湖岬), Aichi (愛知), le 23.07.1997 [1]


Édition : La Poste japonaise (日本郵政公社)
Dimensions du pli : 100 mm x 148 mm
Illustration du pli : "Les pensées de l'été" (夏の想い) de Wataru Narita (成田わたる)

[1] 1997 correspond à l'année impériale Heisei 9. Heisei (平成) est le nom japonais de l'empereur Akihito









Le phare d'Irago Misaki (34° 35' N & 137° 01' E) se trouve à l'extrémité [pieds dans l'eau] de la péninsule d'Atsumi, l'entrée orientale de la baie d'Ise, dans la préfecture d'Aichi.
Au centre de l'île de Honshū, à environ 300 km au sud-ouest de Tokyo, la baie d'Ise (océan Pacifique) renferme la ville de Nagoya, la quatrième plus grande agglomération du pays avec plus de 8 millions d'habitants.

Le phare est en fonction depuis le 20 novembre 1929.
Sa tour, de section circulaire, est bâtie en béton et peinte entièrement en blanc (comme sa lanterne et la solide rambarde qui l'entoure).
Haute de 14.8 m (49 pieds), le plan focal se trouve à 15.5 m (51 pieds).

Électrifié en 1960, ce feu isophase [Iso W 6s] d'une intensité lumineuse de 17 000 candela, émet un éclat de lumière blanche durant 3 secondes (suite à 3 secondes d'obscurité) visible sur un angle de 138°.
Sa portée lumineuse est de 12 milles marins (1 mille = 1852 m).

Géré par la quatrième circonscription de la Garde côtière japonaise [海上保安庁] (depuis la ville d'Irifune) ; il est répertorié sous le numéro 2507.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : M6052.





Carte postale standard (通常はがき) avec l'image de Hiten (飛天), représentation d'un ange volant jouant de la flute (Bouddhisme)
Date d'émission : 01.06.1968
Valeur faciale : 7 yens [JPY]






Oblitération faite à Irago Misaki (伊良湖岬), Aichi (愛知), le 15.06.1968
L'année 1968 correspond à l'année impériale Showa 43








Entier postal [carte pré-affranchie du régime intérieur]
Carte "Echo" contenant une publicité
La baie de Mikawa (三河湾), itinéraire touristique de Nagoya (名古屋) à Toyohashi (豊橋)





Oblitération faite à Nagoya Central (名古屋中央), le 01.09.1984
L'année impériale Showa 59 correspond à l'année 1984. Showa (昭和) est le nom japonais de l'empereur Hirohito.



Édition : La Poste japonaise (日本郵政公社)
Date d'émission : 07.07.1981
Dimensions du pli : 100 mm x 148 mm
Valeur faciale : 40 yens [JPY]
Prix de vente (à l'unité) : 35 yens [JPY]






Vous pouvez aussi visiter :

.

dimanche 21 novembre 2010

Åland / Märket


Åland.

Cachet commémoratif montrant le phare de Märket.
Carte postale ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Bogskär.


Pli oblitéré à Märket (Hammarland), le 12.08.2009






Le phare de Märket (60° 18' N & 19° 02' E) se trouve sur la petite île du même nom située en mer Baltique, proche de l'entrée du golfe de Botnie.

L'île de Märket (le point le plus occidental de la Finlande / Åland), localisée à une trentaine de kilomètres des côtes suédoises, porte le titre de la plus petite île (3.3 hectares) partagée par une frontière terrestre internationale (Suède – Finlande).

Œuvre de l'architecte Georg Schreck, le phare a été mis en fonction le 10 novembre 1885.
La tour, de section octogonale, est construite en pierre et entourée d'un bâtiment de deux étages apparents appuyés sur une base où les murs extérieurs sont en pierre brute.
La lanterne, haussée par une structure cylindrique (métallique), est entourée par une rambarde circulaire.
Sa hauteur est de 14.2 m (46 pieds), le plan focal étant à 16.4 m (53 pieds).

Automatisé en 1977, alimenté en électricité par des panneaux solaires, son optique (fresnel) émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes.
Sa portée lumineuse est de 7 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C4472.




Thème du timbre : phare de Märket dans la série "phares" (Åländska fyrar / Fyrar på Åland), quatre timbres différents
Date d'émission : 08.05.1992
Autorité postale émettrice : Posten Åland
Valeur faciale : 2.10 marks finlandais (FIM)
Design: Allan Palmer
Dimensions du timbre : 29.07 mm x 35.65 mm
Taille de la feuille : carnet 4 timbres
Dentelé : 13 x 12
Impression : offset (quadrichromie)
Imprimeur : Setec Oy (Finlande) [1]
Papier : 105 g/m² (90 + 15)
Tirage: 400 000
Numéros des catalogues : Yv 60 / S 67 / SG 59 / M 60
Numéro de référence Posten Åland : 60

[1] Ex-Setelipaino Sedeltryckeriet (Bank of Finland Security Printing House)





   



Enveloppe souvenir
Édition : Posten Åland

Pli oblitéré à Eckerö, le 04.01.1993









Cachet commémoratif montrant un phare stylisé inspiré par celui de Märket
Pli oblitéré à Eckerö, le 13.06.1998 (la commune la plus occidentale du pays)
Célébration du 25e anniversaire de la "Postrodden"






"Postrodden" est une course de bateaux postaux anciens qui se déroule annuellement vers la mi-juin entre les villes d'Eckerö (Åland) et Grisslehamn (Suède).
Route postale historique entre la Suède et la Finlande, c'est une distance d'environ 40 km qui sépare ces deux rives de la mer d'Åland (Ålands hav, en suédois).
"Postrodden" commémore le travail des agriculteurs-marins que durant des siècles ont transporté sur cette route maritime du courrier, des marchandises et des personnes sur des petits bateaux appelés "postkagge".











Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/07/aland-bogskar.html




.

mardi 16 novembre 2010

France / Stiff


France.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le phare du Stiff.

Enveloppe oblitérée à l'Île d'Ouessant, le 17.09.2005
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)
Édition : First Day Cover (E.P.P., Cérès Éditions)
Photographe : F. Rozet (Agence Images)
Référence : 2005/64





Thème du timbre : phare du Stiff dans une série de 10 timbres différents (Portrait de Régions, La France à voir N° 6)
Date d'émission : 19.09.2005
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : 0.53 euro
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur
Bloc-feuillet en vente indivisible (5.30 euro) / Yvert bloc 89
Design : Bruno Ghiringhelli
Photographe : F. Rozet (Agence Images)
Imprimeur : ITVF (Phil@poste, Boulazac)
Impression : héliogravure (polychromie)
Dimensions de l'image : 21 mm x 36 mm
Dimensions du timbre : 26 mm x 40 mm
Taille de la feuille : 10 timbres [bloc-feuillet]
Dimensions de la feuille : 286 mm x 110 mm
Dentelé : 13 x 13 ½
Retrait des ventes : 14.12.2007
Numéros des catalogues : Yv 3822 / SG MS 4121i / M 3980 / S 3139i



Enveloppe pré-timbrée à validité permanente [PAP] [1] célébrant le phare de Stiff




Autorité postale émettrice : La Poste
Date d'émission : 20.03.2006
Timbre-poste imprimé : phare de Stiff (à partir du timbre-poste du 17.09.2005)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Timbre à dentelure figurée avec deux bandes de phosphore à gauche du timbre
Imprimeur : Imprimerie PRIM (Brélès)
Impression : offset à plat sur papier ordinaire
Dimensions du pli : 220 mm x 110 mm [DL]
Enveloppe du type "précasée" autocollante
Références : agrément N° 809 / lot G4S/0600406
Code-barres : 012707 / 3 561920 211527
Prix de vente (à l'unité) : 0.83 euro
Numéro Yvert et Tellier : 3822-E

[1] PAP : Prêt-à-Poster (La Poste)



Le phare du Stiff (48° 28' N & 05° 03' W) se trouve au sommet de la falaise du Stiff, point culminant de l'île d'Ouessant située dans son extrémité nord-est.
Ouessant est à une vingtaine de kilomètres au large de la côte ouest du Finistère (Bretagne) ; elle est la terre la plus occidentale de la France métropolitaine et l’entrée sud de la Manche (English Channel).

Le phare est constitué de deux tours tronconiques accolées, de diamètre différent, l'une contenant l'escalier circulaire ; l'autre les locaux techniques, les logements des gardiens et la lanterne.
Construites en 1699 par l'architecte Molard ; ces tours en pierres de taille (granite) avec corbeaux, sont le seul élément du projet de fortification de l'île élaboré par Vauban (1685) effectivement érigé sur le terrain.
Peintes en blanc, seules les corniches et la base (surélevée) de la lanterne gardent la couleur grisâtre du matériel de construction.

Le phare a une hauteur de 32 m (105 pieds) étant son plan focal à 85 m (279 pieds).

Automatisé, électrifié, contrôlé depuis le phare du Créac'h (1993), ce phare (avec une optique fresnel, de 4 panneaux au ¼) émet deux éclats de lumière rouge toutes le 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.1s + obscurité 4.9s + éclat 0.1s + obscurité 14.9s.
La portée lumineuse est de 24 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1842.




Enveloppe pré-timbrée à validité permanente [PAP] célébrant le phare de Stiff
Enveloppe non illustrée


 



 Date de parution : début 2006
Timbre-poste imprimé : phare de Stiff (à partir du timbre-poste du 17.09.2005)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Timbre à dentelure figurée avec deux bandes de phosphore à gauche du timbre
Imprimeur : ITVF, Imprimerie des Timbres-poste et des Valeurs Fiduciaires (Périgueux)
Dimensions du pli : 220 mm x 110 mm [DL]
Enveloppe du type "précasée" autocollante
Références : agrément N° 809 / lot G4S/0600406
Code-barres : 012707 / 3 561920 211527



Enveloppes de la série "Phares du Finistère" (An tour tan e Penn-ar-Bed, en langue bretonne)
Date de parution : juin 2006
Illustrations : Jean-Benoît Héron (2006)
Photographe (timbre) : F. Rozet (Agence Images)
Vendu comme lot indivisible de 10 [phares] enveloppes différentes
[Ar-Men, Créac'h, Eckmühl, Île Vierge, Kéréon, La Jument, La Vieille, Le Stiff, Penfret, Pointe de Saint Mathieu]



Entier illustré avec le phare de Créac'h (lettre ayant voyagé)
Enveloppe oblitérée à Ergué-Gabéric (Finistère, 05513A), le 02.06.2008
Références : agrément N° 809 / lot G4S/0600406


Entier illustré avec le phare d'Ar-Men (lettre ayant voyagé)
Enveloppe oblitérée à Carhaix-Plouguer (Finistère, 29270), le 29.03.2007
Références : agrément N° 809 / lot G4S/06F252




Entier illustré avec le phare d'Eckmühl (lettre ayant voyagé)
Enveloppe oblitérée à Ergué-Gabéric (Finistère, 05513A), le 25.03.2008
Références : agrément N° 809 / lot G4S/06F252




Entier illustré avec le phare de Penfret (lettre ayant voyagé)
Enveloppe oblitérée à Ergué-Gabéric (Finistère, 05513A), le 08.08.2008
Références : agrément N° 809 / lot G4S/06F252


Enveloppes de la série "Phares du Finistère" avec le timbre figuré "France 20g"



Entier illustré avec le phare du Stiff (lettre ayant voyagé)
Enveloppe oblitérée au Relecq Kerhuon (Finistère, 29), le 19.01.2008
Références : agrément N° 809 / I / 014
Code-barres : 012298 / 3 561920 078571 [0601300]




Cachet commémoratif montrant le phare du Stiff (lettre ayant voyagé / PAP)
"Huitième salon international du livre insulaire"
Oblitération faite à Ouessant (29), le 23.08.2006



Carte postale : phare du Stiff
Édition : Jack, Éditions d'Art (Louannec)
Photographe : P. Stool
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 3548
Code-barres : 3 660081 000015







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/10/france-cap-ferret.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/06/france-calais-jetee-ouest_18.html





.

vendredi 12 novembre 2010

Australie / Cap Don

Australie.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare du Cap Don (Cape Don Lighthouse).






Oblitération faite à Beacon (6472), West Australia, le 02.05.2006
Le cachet d'oblitération montre un phare stylisé

Dimensions de la carte : 104 mm x 146 mm
Édition : Australia Post
Photographe : John Ibbotson
[Cette carte maximum utilise comme support un entier postal "Postage pre-paid Australia"]


Thème du timbre : phare du Cap Don, dans une série de 5 timbres différents : "Phares du XXe siècle"
Date d'émission : 02.05.2006
Autorité postale émettrice : Australia Post
Valeur faciale : 50 cents (50/100 de dollar australien – AUD)
Design : Belinda Witkowski (Australia Post Design Studio)
Imprimeur : SEP Sprint Australia Pty (Victoria)
Impression : offset (lithography)
Dimensions du timbre : 26 mm x 37.5 mm
Papier (timbre gommé) : Tullis Russell / B100
Dentelé (timbre gommé) : 14.60 x 13.86
Taille de la feuille (timbre gommé) : 50 timbres (5 x 10)
Numéros des catalogues (timbre gommé) : Yv 2536 / M 2648 / S 2509 / SG 2629


Le phare du cap Don (11° 18' S & 131° 46' E) se trouve à l'entrée nord-est du détroit de Dundas, un bras de mer situé entre l'Australie continentale et l'île Melville ; il renferme (par le nord) le golfe Van-Diémen, en mer de Timor.
Situé à environ 160 km au nord-est de Darwin (ville du Territoire du Nord), le phare est visible par les bateaux entrant dans le golfe en provenance de Port Moresby (Papouasie-Nouvelle-Guinée).

Mis en service le 15 septembre 1917, il est l'œuvre du "Commonwealth Lighthouse Service".
Sa tour de section circulaire, appuyée sur une base octogonale, est un exemple précoce de construction en béton armé.
Elle garde sa couleur grisâtre naturelle ; la lanterne est peinte en blanc.
Sa hauteur est de 36 m (118 pieds) ; son plan focal se trouve à 50 m (163 pieds).

Automatisé en juillet 1983, il est géré par l'Australian Maritime Safety Authority (AMSA).
Son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 10 secondes.
Sa portée lumineuse est de 22 milles marins (1 mille = 1852 m), intensifiée sur un angle de 260°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : Q3314.





Timbre gommé
Issu d'une bande (horizontale) de 5 timbres différents (SG 2628 – 2632)







Timbre autocollant
Issu d'une bande (verticale) de 5 timbres différents (SG 2633 – 2637)



Nota bene. Il existe aussi une présentation en bande "en gouttière" (gutter strip), avec 10 (2 x 5) timbres et 5 vignettes montrant les images des phares.







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/01/australie-cape-byron.html


.

mardi 9 novembre 2010

Espagne / Ancien feu d'Alicante

Espagne.

Cachet commémoratif de la III Exposition Philatélique "Alicante y el Mar" [1].
Timbre à date montrant le feu du brise-lames Est (dique de abrigo de Levante) du port d'Alicante.



Le feu du "dique de abrigo de Levante" du port d'Alicante (38° 20' N & 00° 29' W) se trouve à l'extrémité du brise-lames Est de la ville portuaire espagnole.
Face à la mer Méditerranée, le "faro" est devenu un symbole d'Alicante et la devise de sa vocation maritime.

Installé le 14 novembre 2006, il est le quatrième phare d'une série commencée en 1842 avec un feu provisoire construit par l'ingénieur Elías Aquino.

Ce dernier est une réplique du troisième feu, construit en 1912 et installé en 1934, lors de la finalisation des travaux d'allongement de la digue.
C'est d'ailleurs ce troisième feu qui est actuellement reconverti en élément de décoration urbaine ; il se trouve dans un carrefour giratoire de l'avenue Oscar Esplá, dans la zone portuaire d'Alicante.




Le feu est constitué d'une tour en treillis montée sur une base triangulaire.
À partir de ses trois supports se développe alors un système de croisillons qui donnent à la tour son allure pyramidale.
Peinte en vert, la pyramide est tronquée par une base circulaire qui soutient la lanterne.
L'ensemble a une hauteur de 9 m (30 pieds), le plan focal étant à 14 m (46 pieds).

Son optique émet un éclat de lumière verte d'une durée de 3.5 secondes toutes les 6 secondes (éclat 3.5s + obscurité 2.5s).
La portée lumineuse est de 11 milles marins (1 mille = 1852 m).

Le feu opère sous la responsabilité de l'Autorité Portuaire d'Alicante et il est référencié par l'IHM (Instituto Hidrográfico de la Marina) sous le numéro 24520.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E0158.

 




Lettre ayant voyagé
Enveloppe illustrée avec l'image d'une ancienne carte maritime (en français)
Pli oblitéré à Alicante, le 17.11.2010
Les timbres montrent les phares d'Avilés et Ciutadella de Menorca




Photographie prise par José Miguel, philatéliste de la thématique "phares" et voisin de la ville d'Alicante [Gracias !]



[1] Au Centro Municipal de las Artes, Alicante, du 6 au 21 octobre 2008, sous les auspices de la "Sociedad Filatélica y Numismática Alicantina".
Invitation.
 



Timbre personnalisé (Tu sello)
Imprimé par la Fábrica Nacional de Moneda y Timbre (FNMT)


 
 
 




.

vendredi 5 novembre 2010

Saint Pierre et Miquelon / Ancien phare du Feu Rouge

Saint Pierre et Miquelon.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant les phares de l'archipel.
Les timbres montrent l'ancien phare du Feu Rouge et le phare de l'Île aux Marins.
L'ancien phare du Feu Rouge apparaît dans l'illustration du pli.
Le cachet commémoratif montre le phare de la Pointe Plate.


 


Enveloppe oblitérée à Saint Pierre, le 08.07.1992
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm [US No. 6 ¾]
Édition officielle de La Poste Saint-Pierre et Miquelon



Thème du timbre : ancien phare du Feu Rouge dans la série "phares", quatre timbres différents
Date d'émission : 08.07.1992
Autorité postale émettrice : La Poste Saint-Pierre et Miquelon
Valeur faciale : 2.50 francs français (FRF) (1960 – 2002)
Artiste : Jean-Claude Girardin
Impression : taille-douce (polychromie)
Imprimeur : ITVF (Phil@poste Boulazac)
Dimensions du timbre : 40 mm x 26 mm
Dentelé : 13
Taille de la feuille : 40 (4H x 10V) timbres [10 x 4 timbres différents]
Numéros des catalogues : Yv 563 / M 641 / S 580c / SG 684



L'ancien phare du Feu Rouge [Feu de la Plaine] (46° 47' N & 56° 10' W) occupait l'emplacement de l'actuel "Groupe Scolaire du Feu Rouge" : une école primaire située au numéro 28 de la rue Louis Pasteur, à Saint-Pierre.
La ville de Saint-Pierre se trouve sur la côte orientale de l'île du même nom, au large de Terre-Neuve, sur la façade atlantique canadienne.

En 1957, la Commission locale du Balisage a considéré que le Feu Rouge devait être abandonné pour des raisons fonctionnelles.
Le 7 décembre 1961, la Commission des Phares a approuvé le déclassement du Feu, et en 1971 ; à la demande du Service des Travaux Publics de Saint-Pierre, le phare a été démoli pour laisser la place aux travaux de construction de l'école.

Allumé pour la première fois le 1er octobre 1862, ce phare a été bâti sous les ordres du comte Émile Clément de La Roncière (1803 – 1874) [1], administrateur colonial et commandant des îles Saint-Pierre-et-Miquelon, durant les années 1859 - 1863.

La tour tronc-pyramidale, construite en béton armé, était surmontée d'une lanterne et peinte en rouge (avec une bande blanche centrale dès 1887). L'ensemble avait une hauteur de 11 m (36 pieds), le plan focal se trouvait à 19 m (62 pieds).

Feu scintillant, alimenté à gaz propane, son éclat rouge était perceptible 40 fois par minute sur une distance de 4 milles marins (1 mille = 1852 m).

Le Feu Rouge a été durant des décennies le feu antérieur ("amont") d'un alignement dont le feu postérieur est le phare de la Pointe aux Canons (port de Saint-Pierre), construit et allumé à la même date.


[1] Le port de Saint-Pierre garde souvenir de son passage avec son actuel "quai La Roncière".




Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant l'ancien phare du Feu Rouge (et les autres timbres de la série)




Enveloppe oblitérée à Saint Pierre, le 12.10.1992





Carte maximum [maxicard] montrant l'ancien phare du Feu Rouge et le phare de l'Île aux Marins







Carte postale philatélique
Édition : Club Philatélique de Saint-Pierre et Miquelon
Artiste peintre : J. Claireaux
Dimensions : 107 mm x 152 mm
Tirage : 600 exemplaires


Oblitération faite à Saint-Pierre, le 08.07.1992
Cachet commémoratif montrant le phare de la Pointe Plate





Enveloppe premier jour [FDC]








Pli oblitéré à Saint-Pierre, le 08.07.1992