mardi 31 décembre 2013

Allemagne / Feu postérieur de Düne

 
Allemagne.
 
Cachet commémoratif montrant le feu postérieur de Düne (Düne Oberfeuer).
Timbre à date célébrant son 75ème anniversaire (75 Jahre Leuchtfeuer Helgoland Düne).

  

 



Pli oblitéré à Helgoland (27498), le 29.05.2011

Fabricant du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 09/140

"Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) sont des bureaux de poste mobiles où le personnel de Deutsche Post s'associe à un événement rassemblant du grand public.


 



Le feu postérieur de Düne (54° 11' N & 07° 55' E) se trouve au sud de la petite île (40 ha) du même nom, située à environ un kilomètre d'Heligoland (Helgoland). Ces deux îles sont à une soixantaine de kilomètres au large de l'archipel des îles Frisonnes Orientales et Septentrionales, en mer du Nord.
Le feu est installé sur la plage, à une centaine de mètres du feu antérieur.
Construit en 1936 [1], le phare est composé d'une tour cylindrique en acier appuyée sur une base tronconique (élargie) construite en béton.
Elle est peinte en bandes blanches (2) et rouges (2). Facilement reconnaissable, la tour est parachevée de trois balcons superposés, entourés de rambardes métalliques, coïncidant avec la couleur rouge du bâtiment.
Ces trois étages sont accessibles grâce à des escaliers extérieurs ; le balcon central correspond à celui de la lanterne.
L'ensemble a une hauteur de 15 m (49 pieds), le plan focal se trouve à 17 m (56 pieds).

Électrifié et automatisé, il est télécommandé par l'autorité maritime de la ville de Tönning (Wasser- und Schifffahrtsamt / WSA) depuis sa base technique de l'île d'Heligoland.
Feu isophase [Iso WRG 4s], il émet un éclat de lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) durant 2 secondes (suite à 2 secondes d'obscurité).
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 10.8 milles marins, celle de la lumière rouge est de 11.3 milles marines et celle de la lumière verte est de 10.2 milles marins (1 mille = 1852 m).
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B1326.1.

  

[1] Il est le dernier phare d'une série préfabriquée en acier par la maison Isselburger Hütte (Isselburg, 1794 – 1998), la même usine qui a fabriqué les phares de Westerheversand (1906) et de Hörnum (1907) et des élégantes boîtes aux lettres dont certaines, sont aujourd'hui des véritables chefs d'œuvre du genre.







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/04/allemagne-hornum.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/12/allemagne-westerheversand.html





.

 

vendredi 27 décembre 2013

Australie / Point Cartwright


Australie.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Point Cartwright (Point Cartwright Lighthouse).





Oblitération faite à Beacon (6472), West Australia, le 02.05.2006
Le cachet commémoratif montre un phare stylisé


Édition : Australia Post
Photographe : John Ibbotson
Dimensions de la carte : 104 mm x 146 mm
[Cette carte maximum utilise comme support un entier postal "Postage pre-paid Australia"]


Thème du timbre : phare de Point Cartwright, dans la série "Phares du XXe siècle", cinq timbres différents
Date d'émission : 02.05.2006
Autorité postale émettrice : Australia Post
Valeur faciale : 50 cents (50/100 de dollar australien – AUD)
Design : Belinda Witkowski (Australia Post Design Studio)
Imprimeur : SEP Sprint Australia Pty (Victoria)
Impression : offset (lithography)
Dimensions du timbre : 26 mm x 37.5 mm
Papier (timbre gommé) : Tullis Russell / B100
Dentelé (timbre gommé) : 14.60 x 13.86
Taille de la feuille (timbre gommé) : 50 timbres (5 x 10)
Numéros des catalogues (timbre gommé) : Yv 2539 / M 2651 / S 2512 / SG 2632
Numéro WNS (timbre gommé) : AU143.06


 



Le phare de Point Cartwright (26° 41' S & 153° 08' E) se trouve à Mooloolaba, une localité de la Sunshine Coast australienne.
À l'embouchure (rive droite) du fleuve Mooloolah, le phare est un repère pour les bateaux qui approchent par le nord-est la baie de Moreton (Moreton Bay), celle qui abrite le port de Brisbane, la capitale de l'état du Queensland.
Face à l'océan Pacifique, les deux localités sont distancées d'une centaine de kilomètres.

Construit en 1978 par l'Australian Maritime Safety Authority (AMSA), il remplace une ancienne structure : la Old Caloundra Light (1896 – 1968).

Sa tour de section pentagonale est construite en béton armé qui garde sa couleur blanchâtre d'origine. La lanterne, contenue dans un élargissement de la tour, est "coiffée" d'une toiture pentagonale d'aspect robuste appuyée sur un mur incliné, qui est le prolongement de la tour.
La hauteur est de 32 m (105 pieds).
Automatisé depuis sa construction, sur un plan focal de 53 m (174 pieds), son optique émet deux éclats de lumière blanche et rouge (selon la direction) toutes les 15 secondes.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 20 milles marins, celle de la lumière rouge (plexiglas ®) est de 9 milles marins (1 mille = 1852 m).

Sur un plan focal de 49 m (161 pieds) est installé un feu fixe, rouge. Sa portée lumineuse est de 7 milles marins (1 mille = 1852 m), visible sur un angle de 48°. Il permet l'accès au port de Mooloolaba.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : K2907.8.





Timbre autocollant [timbres de roulette] (100 x 50 cents), montrant successivement les différents phares de la série
Papier : Tullis Russell B90
Numéros des catalogues (Point Cartwright) : Yv 2544 / M 2656 / SG 2637 / S 2517

Nota bene.
Il existe aussi une présentation en bande "en gouttière" (gutter strip), avec 10 (2 x 5) timbres et 5 vignettes montrant les images des phares.


 
 
 

lundi 23 décembre 2013

Japon / Toi Misaki


Japon.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Toi Misaki (都井岬灯台).






Pli oblitéré à Ibaraki, Osaka, le 13.10.1994


Thème du timbre : phare de Toi Misaki (Cap Toi et chevaux sauvages)
Autorité postale émettrice : La Poste japonaise (日本郵政公社) [1]
Date d'émission : 01.07.1991
Valeur faciale : 62 yens [JPY]
Artiste : Isao Sakaguchi (坂口 伊佐男) (peinture à l'huile)
Dimensions du timbre : 25 mm x 37 mm
Impression : héliogravure
Imprimeur : Okurasho Insatsukyoku [Imprimerie du Ministère des Finances]
Dentelé : 13 x 13 ¼ (sur quatre, trois et deux côtés - carnet)
Taille de la feuille : 20 timbres (4H x 5V)
Tirage : 8 000 000
Numéros des catalogues : Yv 1937 / S Z106 / M 2053 / SG Miyazaki 2
Numéro du catalogue Sakura [桜] (Japon) : R106


[1] Timbre (furusato) de la préfecture de Miyazaki (宮崎県)








Le phare de Toi Misaki (31° 22' N & 131° 21' E) se trouve dans le cap du même nom (misaki = cap) situé à l'extrémité sud de la préfecture de Miyazaki.
Cette préfecture est l'une des huit divisions administratives de Kyūshū ; la plus méridionale des îles majeures de l'archipel nippon, face à l'océan Pacifique (mer de Hyūga-nada, mer orientale du sud du Japon).

Mis en fonction le 22 décembre 1929, son aspect actuel est le résultat des restaurations faites en 1950 après le passage d'un typhon. Les réparations provisoires faites pour palier les dommages provoqués par des raids aériens (en 1945) n'ont pas pu résister à la force du vent …

La tour, de 15 m (49 pieds) de hauteur, est de section octogonale et bâtie en béton. Elle s'intègre à la façade d'une maison de plan rectangulaire, à la toiture plate (horizontale).
La lanterne, de section circulaire et entourée d'un balcon octogonal, est coiffée d'une élégante coupole hémisphérique.
L'ensemble est entièrement peint en blanc.
Sur un plan focal de 255 m (837 pieds), son optique Fresnel constitué de trois lentilles Fresnel émet un éclat de lumière blanche toutes les 15 secondes.
Sa portée lumineuse est de 37 milles marins (1 mille = 1852 m), visible sur un angle de 101°.

Géré par la Dixième circonscription de la Garde côtière japonaise (depuis la ville de Kagoshima), il est répertorié sous le numéro 6710.
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : M4860.





Carnet 10 timbres

 




Prix de vente (売価) : 620 yens
Numéros des catalogues : Yv CA1937 / S Z106a BK / M 2053 MH
Numéro du catalogue Sakura [桜] : R106YP


Le cheval de Misaki (御崎馬) est une race de poney originaire de la préfecture de Miyazaki. Ces animaux, environ une centaine, habitent à l'état sauvage dans le périmètre de la réserve naturelle du cap Misaki.





Bloc-feuillet [année 1992]
Prix de loterie du Nouvel An


 
 

Numéros des catalogues : Yv BF141 / S Z106b / M Bl160
Numéro du catalogue Sakura : R106A

  
 

lundi 16 décembre 2013

France / Goury


France.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Goury.







Pli oblitéré à Beaumont-Hague, le 16.11.2012
[Ce bureau de poste est le plus proche du phare]







Thème du timbre : le phare de Goury sur un timbre de la série "Collector" dédiée à la région Basse Normandie, dix timbres différents
Date d'émission : 07.06.2010
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : "lettre prioritaire 20 g" (0.58 euro)
Correspond à un affranchissement à validité permanente pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur [1]
Création : Agence Atlante (Paris)
Impression : offset (quadrichromie)
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Papier : autocollant, avec deux bandes de phosphore de chaque côté du timbre
Dimensions de l'image : 45 mm x 36 mm
Dentelé : simulé
Dimensions de la feuille "Collector" (ouverte) : 281 mm x 210 mm
Tirage : 30 000 feuilles
Code Produit La Poste : 2110904
Prix d'achat : 8.90 euro (7.89 euro, à partir du second achat)



[1] Au départ de la France métropolitaine vers la France, Andorre et Monaco
Au départ de la France métropolitaine vers les DOM et inversement
À l'intérieur des DOM (Département d'outre-mer)








Le phare de Goury [Cap de la Hague] (49° 43' N & 01° 57' W) se trouve sur le rocher appelé "le Gros du Raz" situé à environ 800 m du cap de la Hague, au large de Goury, un village de la commune d'Auderville.
Le cap de la Hague est le point le plus occidental du département de la Manche.

Œuvre de l'ingénieur Charles-Félix Morice de La Rüe (1800 – 1880), allumée en 1837, cette structure est le premier phare français construit sur un rocher balayé par les courants. Il signale le raz Blanchard [2].
Tour cylindrique en pierre (granite) [3] de 52 m (170 pieds) de hauteur et d'architecture néo-classique ; elle repose sur une large plate-forme dotée d'un accès par un double escalier.

Électrifié en 1971 et automatisé en 1989 ; sur un plan focal de 48 m (157 pieds), son optique Fresnel (de 4 panneaux au ¼) construit par la maison Barbier, Bénard et Turenne (BBT), émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.1s + obscurité 4.9s.
Sa portée lumineuse est de 23 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1512.

Il est inscrit depuis le 11 mai 2009 sur la liste des Monuments Historiques.

 

[2] Le raz Blanchard est l'un des courants les plus forts d'Europe ; il traverse un détroit d'une quinzaine de kilomètres situé entre la pointe ouest du Cap de la Hague et l'île d'Aurigny (Alderney).
 

[3] Pierres issues de l'ancien gisement de granit de la Manche (Flamanville) dont l’exploitation n’a cessé de croitre à partir du XVe siècle et ce jusqu'à la moitié du XIXe.Depuis le port de Diélette, des blocs sont acheminés pour la construction de la rade de Cherbourg et du port militaire ou les pavés de la place de la Concorde, à Paris …

 


Cachet commémoratif sur carte postale








Oblitération faite à Beaumont Hague (50), le 01.11.1987
Cachet célébrant le 150e anniversaire du phare (1837 – 1987)
Carte postale : phare de Goury
Édition : Imprimerie Artistique Lecaux (Tourlaville)
Artiste : Roger Le Huel
Dimensions : 100 mm x 150 mm
Année d'émission : 1987

 


[sur le verso de la carte]







Carte postale : phare de Goury
Édition : Éditions Normandes Le Goubey (Bretteville sur Odon)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : A10355
Code-barres : 3 586130 101000





 


Un grand merci à Patrick, philatéliste et à l'occasion, photographe de phares.
Photo prise en mars 2013