mardi 17 juin 2014

Union Soviétique / Russkiy (Russie)

 
Union Soviétique.

Enveloppe pre-timbrée illustrée montrant le phare Russkiy (маяк Русский).





Enveloppe de la série artistique (художественных маркированных конвертов, ХМК)
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Date d'émission : 24.11.1988
Valeur faciale : 5 kopecks (5/100 de rouble - RUR)
Prix de vente : 6 kopecks (6/100 de rouble - RUR)
Design : V. Khmeleva (В. Хмелева)
Édition : Ministère des Communications
Imprimeur : Goznak [Гознак] (Perm, Fédération de Russie)



Le phare Russkiy (69° 05' N & 36° 21' E) se trouve à l'extrémité nord-ouest de la petite île de Bolshoy Oleniy (Большой Олений) [1] située au large de la presqu'île de Kola, en mer de Barents (océan Arctique), à environ 120 km à l'est de Mourmansk.
Construit en 1953, cette structure remplace un phare bâti en 1925 [2].

La tour, de section circulaire, construite en béton armé, a une hauteur de 24 m (79 pieds). Peinte en jaune, elle portait lors de sa mise en fonction, une lanterne en acier, de couleur rouge (la couleur du feu).
En 1998, le phare a été automatisé utilisant comme source d'énergie un générateur thermoélectrique à radioisotope (GTR), un générateur électrique nucléaire de conception simplifié.
Durant l'été 2005, le phare a bénéficié d'une rénovation profonde incluant la restauration de la façade, le démantèlement de la lanterne, l'installation d'un système d'alimentation photovoltaïque (panneaux solaires) et la pose d'un nouvel équipement optique.

Sur un plan focal de 49 m (162 pieds), le phare émet aujourd'hui trois éclats de lumière blanche toutes les 14 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 0.5s + obscurité 0.5s + éclat 1s + obscurité 0.5s + éclat 0.5s + obscurité 11s.
La portée lumineuse est de 19 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L6472.



[1] Île des "grands cerfs". Répertoriée et cartographiée en 1779 par les officiers de la frégate "Eustace" (Евстафий), sous l'autorité du contre-amiral S. P. Hmetevskogo (С. П. Хметевского).

[2] Une structure en bois de forme pyramidale de base carrée peinte en bandes horizontales noires et blanches. Une intensité lumineuse trop faible et des conditions climatiques très défavorables, allouent au phare une importance très relative : celle de signaler un point d'encrage.
 
 

 Lettre ayant voyagé
 




1. Oblitération faite à Mourmansk (Му́рманск), le 15.09.1989
2. Oblitération faite à Vostok (Восток), le 18.01.1990 [3]
3. Oblitération "Expédition Antarctique" (Антарктическая Зкспедиция) numéro 34
4. Oblitération souvenir du brise-glace Krasin (Красин), à l'encre rouge


[3] Vostok est la plus isolée des stations scientifiques du continent Antarctique.
Construite en 1957, l'année géophysique internationale, cette base russe est située à proximité du pôle sud magnétique, un lieu parfait pour l'étude des variations du champ magnétique terrestre.
Cependant, ce positionnement impose à ses habitants un parcours de 1260 km pour arriver à la côte la plus proche et un séjour à une altitude de 3844 m au-dessus du niveau de la mer [avec des températures descendant jusqu'à – 89.2° C].
 





Lettre ayant voyagé

1. Oblitération faite à Mourmansk (Му́рманск 38), le 09.07.1989
2. Cachet commémoratif montrant un phare stylisé. Oblitération souvenir "Journée du Pêcheur" (День Рыбака) faite à Mourmansk (Му́рманск), le 09.07.1989



 

Un très grand merci à Andrei (Андрей) pour son aimable participation.

 

samedi 14 juin 2014

Canada / Cape Spear

 
Canada.
 
Entier postal [carte port payé] montrant l'ancien phare de Cape Spear.

 




Carte Postale de la série "Splendeurs naturelles du Canada"
(Régime international)
Année d'émission : 2002
Photo : Newfoundland Historic Parks
Design et impression : The Postcard Factory ® (Ontario)
Dimensions : 118 mm x 170 mm
Référence : POST57- NFLD069
Code-barres : 0 64392 60109 2




L'ancien phare de Cape Spear (47° 31' N & 52° 37' W) se trouve à l'extrémité nord-est de l'île de Terre-Neuve (Newfoundland), sur la façade atlantique du pays. Cape Spear est le point le plus oriental du Canada et de l'Amérique du Nord [1].

Le phare a été construit en 1836 et remplacé en 1955 par le bâtiment actuel [2].
En 1962, l'ancienne bâtisse a été déclarée "Lieu Historique" (National Historic Site of Canada) pour être le plus ancien phare de Terre-Neuve ayant survécu et son rôle majeur dans les manœuvres d'approche au port de St. John.

La tour de 11 m (35 pieds) de hauteur émerge de la toiture (en ardoise) , à quatre pentes, d'une maison de gardien de plan carré peinte entièrement en blanc.
La lanterne, entourée d'un balcon circulaire, est peinte en blanc avec une coupole qui alterne bandes verticales rouges et blanches.

La restauration du site a été réalisée en suivant l'état du bâtiment en 1839.

L'ancienne résidence du gardien et sa famille est aujourd'hui un lieu d'accueil pour les visiteurs incluant un magasin de souvenirs (gift shop).



[1] Nommé par les Portugais "Cabo da Esperança" et repris par les Français comme Cap d'Espoir, il devient finalement Cape Spear.
Curiosité canadienne : le cap est à quelque 4 000 km de Paris et à environ 5 000 km de Vancouver …

[2] Le nouveau phare de Cape Spear (ALL : H0454) est situé à une courte distance de cette ancienne structure.









Carte postale : ancien phare de Cape Spear
Édition : The Postcard Factory (Weverley, Nova Scotia)
Photographe : B. Hansen
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : PC46-ATC066v