mercredi 30 janvier 2019

Norvège / Phare stylisé "Cormoran"


Norvège.

Entier postal [Postbrev].
L'image d'un phare stylisé illustre le timbre-poste imprimé.





Autorité postale émettrice : Posten
Année d'émission : 1981
Dimensions du pli (fermé) : 116 mm x 149 mm
Valeur faciale : 1.50 couronnes norvégiennes (NOK)
Correspond au tarif du régime intérieur
Numéro du catalogue Michel : K52




Le phare stylisé illustrant le timbre-poste imprimé représente une structure semblable au phare de Fuglenes (ALL : L3884).

L'installation est constituée d'une structure métallique, en treillis, de base carrée (quatre pieds) soutenant une lanterne de section hexagonale (peinte en blanc). La rambarde métallique que l'entoure et la coupole que la coiffe (peinte en rouge), sont aussi de plan hexagonal.

 

Enveloppe souvenir

 




Pli oblitéré à Oslo, le 24.03.1981




 

Nouvelle émission
 


 

Autorité postale émettrice : Posten
Année d'émission : 1982
Dimensions du pli (fermé) : 116 mm x 149 mm
Valeur faciale : 2.00 couronnes norvégiennes (NOK)
Correspond au tarif du régime intérieur
Numéro du catalogue Michel : K54






Enveloppe souvenir


samedi 19 janvier 2019

Allemagne / Pelzerhaken


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le phare de Pelzerhaken (Leuchtturm Pelzerhaken).






Oblitération faite à Neustadt in Holstein (23730), le 18.09.2012


Cachet commémoratif des "Journées d'Action" (Aktionstagen) du "phare de Pelzerhaken" (Leuchtturm Pelzerhaken)

Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 17/337
Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres , bureau de poste mobile de la Deutsche Post)






Le phare de Pelzerhaken (54° 05' N & 10° 52' E) se trouve sur la façade nord de la baie de Lübeck, sur la côte balte du Land du Schleswig-Holstein, le territoire compris entre l'Elbe et la frontière danoise [1].
Pelzerhaken est le nom de la petite ville qui fait partie de l'agglomération de Neustadt en Holstein (Neustadt in Holstein).

Construit en 1843 par les Danois, le bâtiment actuel est le résultat des travaux de restauration et transformation (rehaussement) effectués en 1936.

La tour de section carrée, de 19.5 m (64 pieds) de hauteur, est construite accolée au mur latéral d'une maison de deux étages disposant d'une toiture en tuiles rouges, à double pente. Tour et maison sont bâties en brique apparente conservant la couleur rougeâtre naturelle. Au sommet de la tour, entourée d'une rambarde métallique, se positionne une lanterne circulaire peinte en blanc.

Sur un plan focal de 21 m (69 pieds), son optique émet deux longs éclats de lumière blanche, rouge et verte (selon les directions) toutes les 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 3s + obscurité 4s + éclat 3s + obscurité 10s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 14 milles marins, celle de la lumière rouge est de 11 milles marines et celle de la lumière verte est de 9 milles marins (1 mille = 1852 m).

Automatisé, il est opéré par l'autorité maritime de la ville de Lübeck (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA) depuis leur centre de Travemünde.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C1346.




[1] Le phare signale la baie de Neustädter (Lübecker Bucht), la partie nord-occidentale de la baie de Lübeck, qui à son tour fait partie de la baie de Mecklenburg, en mer Baltique.









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2017/05/allemagne-timmendorf.html
https://pharoteliste.blogspot.com/2017/11/allemagne-bulk.html



.

samedi 12 janvier 2019

Portugal / Cacilhas


Portugal.

Cachet commémoratif montrant l'ancien phare de Cacilhas.








Pli oblitéré à Almada (CTT), le 27.11.2004

Cachet célébrant la "44e Mostra de Filatelia e Coleccionismo, Juventude Almada 2004"
Organisée par le "Clube de Campismo do Concelho de Almada"








Le Tage, le plus long fleuve de la péninsule Ibérique, se jette dans l'océan Atlantique à Lisbonne. La capitale portugaise occupe la rive droite (nord) du fleuve. 
Dans sa rive gauche (sud), se trouve la ville d'Almada dont Cacilhas est l'une de ses localités (freguesia). L'ancien phare de Cacilhas (38° 41' N & 09° 08' W) est sur sa façade maritime [1].

Inauguré le 15 janvier 1886, le phare est resté opérationnel jusqu'au 18 mai 1978. La construction du nouveau terminal de passagers de Cacilhas le rendait obsolète comme aide à la navigation.
Vers la fin de l'année 1983, la Marine portugaise déménage la structure à l'île de Terceira (Açores) pour la positionner sur la Ponta da Serreta (nord de l'île). Le phare est resté sur place dès 1986 jusqu'en juin 2004.
En 2009, le phare revient à sa place d'origine pour devenir un symbole de Cacilhas et le juste aboutissement d'une demande faite par la population locale.
La tour, construite (préfabriquée) en fer de fonte, est de section circulaire avec six nervures verticales en saillie. Avec une hauteur de 15 m (49 pieds) et peinte entièrement en rouge, elle s'appuie sur un piédestal de section circulaire fait en béton.
La lanterne, gardant aujourd'hui un feu ornemental de faible intensité, est entourée d'un balcon circulaire.

[1] Lisbonne (au nord) et Almada (au sud) sont sur le détroit qui renferme la "mer de Paille" (mar da Palha), une baie de l'océan Atlantique considérée (à tort) comme l'estuaire du Tage.






Enveloppe souvenir de la 9e Exposition de philatélie et autres collections
(9a Mostra de Filatelia e Colecionismo) de l'ARPCA, Associaçao de Reformados, Pensionistas e Idosos do Concelho de Almada







L'ancien phare de Cacilhas illustre l'enveloppe, le timbre personnalisé (selo personalizado) et le cachet commémoratif








Pli oblitéré à Almada, le 17.10.2015







Carte postale : phare de Cacilhas
Édition : Cómer (Lisbonne)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 933










Muchas gracias à Carlos (Argentine) pour cette belle photo prise en mars 2016






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/08/portugal-bugio.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/05/portugal-santa-marta.html



.

 

jeudi 3 janvier 2019

France / Gravelines


France.

Flamme postale montrant l'ancien phare de Gravelines.







Pli oblitéré à Dunkerque CDIS (Nord), le 22.04.2004





L'ancien phare de Gravelines [Petit-Fort-Philippe] (51° 00' N & 02° 06' E) se trouve sur la rive droite du dernier tronçon du chenal canalisant l'Aa (petit fleuve côtier) avant de se jeter dans les eaux de la Manche (English Channel). [1]

Mis en fonction en août 1843, le phare est resté opérationnel jusqu'en 1989, quatre ans après le départ du dernier gardien et l'installation des balises sur les jetées du chenal.

La tour de section circulaire, de 27 m (89 pieds, 116 marches) de hauteur, est bâtie en briques et peinte (depuis 1932) en noir et blanc, en spirale, comme une vis sans fin.
La base de la tour est entourée d'un bâtiment de plan carré, d'un seul étage : l'ancienne maison des gardiens.
Au sommet, un balcon circulaire protégé par une rambarde métallique renfermant la lanterne (l'ensemble est peint en noir), complète la structure [2].

Devenu propriété de la ville de Gravelines en 2005, le site est classé Monument Historique (MH) depuis 2010.


[1] Gravelines est une commune du département du Nord faisant partie de la communauté urbaine de Dunkerque.

[2] Endommagé durant la Deuxième Guerre mondiale par les troupes allemandes, il est restauré (consolidé par du béton) en 1949.




Flamme postale (encre bleue, 2009)


Oblitération faite à Dunkerque CDIS (Nord), le 30.09.2009









Carte postale : phare de Gravelines
Édition : Éditions Couleur Locale (Ostende, Belgique)
Photographe : Christophe Potigny
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : GR 19







Vous pouvez aussi visiter :



.