dimanche 25 octobre 2015

Portugal / Penedo da Saudade


Portugal.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant le phare de Penedo da Saudade (farol do Penedo da Saudade).







Pli oblitéré à São Pedro de Moel (2430), le 19.06.2008
[Ce bureau de poste est le plus proche du phare]

 

Thème du timbre : le phare de Penedo da Saudade dans la série "Phares de Portugal" (Faróis de Portugal), 12 timbres différents
Date d'émission : 19.06.2008
Autorité postale émettrice : Correios de Portugal [CTT]
Valeur faciale : 0.30 euro
Dessinateur : Hélder Soares (Atelier Acácio Santos)
Impression : offset
Imprimeur : Cartor Security Printers (France)
Dimensions du timbre : 30.6 mm x 40 mm
Dentelé : 13 avec "dentelure de sécurité" Cruz de Cristo (Croix du Christ)
Taille de la feuille : 10 (5 x 2)
Tirage : 300 000
Numéros des catalogues : Yv 3286 / M 3300 / S 3013
Numéro WNS : PT049.08






Le phare de Penedo da Saudade (39° 46' N & 09° 02' W) se trouve sur le boulevard maritime de la petite ville de São Pedro de Moel, localité à vocation balnéaire située à quelque 150 km au nord de Lisbonne.

Inauguré en 1912, le phare est constitué d'une tour de section carrée de 32 m (105 pieds) de hauteur érigée entre deux maisons. Ces constructions de deux étages réservées aux habitations des gardiens et aux locaux techniques, ont les murs extérieurs revêtus d'azulejos de couleur rougeâtre. Les toitures, en tuiles rouges à quatre pentes, apportent à l'édifice une élégance complémentaire.

La tour, bâtie en maçonnerie lisse, présente les arêtes décorés avec chaînes d'angle. Elle garde la couleur beige-brune (sable) des matériaux de construction.

La lanterne, de section circulaire et coiffée d'une coupole, est peinte en rouge vif ; elle contient l'optique Fresnel d'origine.
Électrifié en 1947, automatisé et relié au réseau électrique urbain en 1980 ; sur un plan focal de 55 m (180 pieds), son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 3.5s + éclat 0.2s + obscurité 11.1s.
Sa portée lumineuse est de 30 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2072.




Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC]
Les timbres montrant les phares de Penedo da Saudade, Esposende, Cabo Espichel et Montedor








Pli oblitéré à Lisboa, le 19.06.2008
Cachet commémoratif "Faróis de Portugal" avec l'image d'un phare stylisé






En souvenir de Luís.





Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/04/portugal-cabo-sardao.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/portugal-cabo-mondego.html



.

mercredi 21 octobre 2015

Islande / Skarðsfjara


Islande.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Skarðsfjara (Skarðsfjöruviti).
Enveloppe illustrée avec les images des phares de Vattarnes et de Skarðsfjara.





Enveloppe oblitérée à Reykjavík, le 12.09.2013
Le cachet commémoratif illustre la position des phares de la série sur une carte de l'île


Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm [DIN C6]
Édition : Íslandspóstur hf (Iceland Post)



Thème du timbre : phare de Skarðsfjara dans la série "Phares III", deux timbres différents
Date d'émission : 12.09.2013
Autorité postale émettrice : Íslandspóstur hf (Iceland Post)
Valeur faciale : 100g. Lettre avec destination "Europe" [1]
Design : Örn Smári Gíslason et Friðrik Örn Hjaltested (photo)
Imprimeur : Cartor Security Printers (France)
Impression : offset (lithography)
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Dentelé : 13 ¼, sur un coté
Taille de la feuille : 10 timbres (2H x 5V)
Papier : autocollant
Tirage : 120 000
Numéro des catalogues : Yv 1328 / M 1401 / S 1317
Numéro WNS : IS025.13
Référence Íslandspóstur : 590B
 
[1] 300 couronnes islandaises (ISK), au moment de l'émission



 




Le phare de Skarðsfjara (63° 31' N & 17° 59' W) se trouve sur la côte méridionale de l'île, un lieu isolé situé à environ 250 km au sud-est de Reykjavik, capitale du pays.

Œuvre de l'ingénieur Steingrímur Arason (1927 – 2004) construite en 1959, le phare est constitué d'une tour métallique (acier) en treillis de base carrée, de 18 m (59 pieds) de hauteur.

Peinte entièrement en rouge, la structure est couronnée d'une plate-forme élargie tenant une lanterne de section carrée coiffée d'une coupole pyramidale.

Électrifié en 1968, relié au réseau public d'électricité en 1997, automatisé ; il est répertorié sous le numéro 265 par l'Administration Maritime Islandaise (Siglingastofnun Íslands), responsable de sa gestion.

Sur un plan focal de 25 m (82 pieds), son optique émet un code Morse "C" (quatre éclats : long-court-long-court) de lumière blanche toutes les 30 secondes.
Sa portée lumineuse est de 15 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L4775.

Radiophare et station météorologique automatique (1993), il est aussi un centre de relèvement terrestre pour le GPS Différentiel (Differential Global Positioning System / DGPS).










Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/12/islande-grotta.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/03/islande-kogur.html

.

samedi 17 octobre 2015

France / Phare du Four

France.

Entier postal. Enveloppe pré-timbrée illustrée avec le phare du Four.






Pli oblitéré à Brest CTC [Guipavas] (05505A), le 21.01.2011



Enveloppe pré-timbrée à validité permanente PAP [1] commémorant la ville de Porspoder
Enveloppe préaffranchie ("précasée", autocollante)
Autorité postale émettrice : La Poste
Date d'émission : été 2008
Dimensions du pli : 220 mm x 110 mm [DL]
Références : agrément provisoire N° 809 / lot G4S/09R485
Code-barres : sans code-barres
Timbre-poste imprimé : Marianne (France Lettre Prioritaire / création et gravure d'Yves Beaujard)
Timbre à dentelure figurée avec deux bandes de phosphore à droite et à gauche du timbre
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Valeur faciale : aucune
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Illustration (aquarelle) : Delphine Istria
Tirage : 5 000 exemplaires

[1] PAP : Prêt-à-Poster (La Poste)




Le phare du Four [phare du Chenal du Four] (48° 31' N & 04° 48' W) se trouve sur un rocher de granite situé à l'extrémité nord-ouest du département du Finistère (Bretagne), à environ 3 km au large de la ville de Porspoder.

Le phare (de la catégorie "enfer") signale l'entrée nord du Chenal du Four, la voie maritime qui relie la Manche à la mer d'Iroise ; celle qui sépare le continent de l'Île d'Ouessant.

Mis en service le 14 mars 1874, sa construction s'étale durant les années 1869 – 1873. Chantier très difficile, l'exécution du projet revient à l'État faisant suite au refus des successifs entrepreneurs privés.

La tour tronconique en maçonnerie de pierres (granite) apparentes s'appuie sur un soubassement qui s'intègre à la roche et termine par une console supportant une balustrade.
La lanterne installée au centre de cette structure, est peinte en blanc.
L'ensemble, de 28 m (92 pieds) de hauteur, positionne le plan focal à cette même altitude.

Électrifié en 1990, automatisé en 1993, son optique (lentille à 5 panneaux au 1/7 avec une lampe halogène de 250 W) émet cinq éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 1.7s + éclat 0.4s + obscurité 1.7s + éclat 0.4s + obscurité 1.7s + éclat 0.4s + obscurité 1.7s + éclat 0.4s + obscurité 6.2s.
Sa portée lumineuse est de 24.5 milles marins (1 mille = 1852 m).

L'installation dispose également d'un vibrateur électroacoustique (corne de brume) du type ELAC-ELAU 2200.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1854.




Enveloppe pré-timbrée à validité permanente [PAP]







Pli oblitéré à Brest CTC [Guipavas] (05505A), le 17.03.2011



Enveloppe de la série "Phares du Finistère" (An Tour Tan E Penn-Ar-Bed, en langue bretonne)
Illustration de Jean-Benoît Héron (© 2007)
Enveloppe préaffranchie ("précasée", autocollante), "Lettre Prioritaire"
Autorité postale émettrice : La Poste
Date d'émission : juin 2007
Dimensions du pli : 220 mm x 110 mm [DL]
Références : agrément provisoire N° 809 / lot B2K/07U135
Code-barres : 012298 / 3 561920 078571
Timbre-poste imprimé : "Prêt à poster / France 20 g" (arbre à lettres)
Timbre à dentelure figurée avec deux bandes de phosphore à droite et à gauche du timbre
Valeur faciale : aucune (correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur)
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Vente indivisible par lot de 10 enveloppes différentes (8 euro)








Carte postale : phare du Four
Édition : Éditions d'Art Jack (Louannec)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 2552
Code-barres : 3 660081 000015









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/11/france-phare-du-stiff.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/06/france-ile-aux-moutons.html


.

mardi 13 octobre 2015

Israël / Ancien phare de Tel Aviv

 
Israël.

Carte maximum [maxicard] montrant l'ancien phare de Tel Aviv (Reading Light).

 



Pli oblitéré à Tel Aviv-Yafo, le 26.11.2009


Édition : Israel Postal Authority
Dimensions de la carte : 105 mm x 145 mm
Photographie et traitement de l'image : Osnat Eshel (אסנת אשל)

 

Thème du timbre : ancien phare de Tel Aviv dans la série "phares", trois timbres différents [Philately Day]
Date d'émission : 26.11.2009
Autorité postale émettrice : Israel Postal Authority
Valeur faciale : 6.70 shekalim (nouveau shekel - ILS)
Dimensions du timbre : 40.0 mm x 30.8 mm
Design : Osnat Eshel (אסנת אשל)
Dentelé : 13 ¾
Taille de la feuille : 15 timbres (et 5 vignettes)
Imprimeur : E. Lewin-Epstein Ltd (Bat Yam)
Impression : offset (polychromie)
Papier : sans filigrane, avec deux barres phosphorescentes
Numéros des catalogues : Yv 2003 / M 2094 / S 1799
Numéro WNS : IL048.09
Numéro de référence Israel Postal Authority : 2039





L'ancien phare de Tel-Aviv (32° 06' N & 34° 47' E) se trouve à quelques mètres de la plage, sur la rive nord (droite) du fleuve Yarkon lors de son embouchure en mer Méditerranée.
Le feu est sur la chaussée qui conduit au brise-lames sud du port, à proximité de la centrale électrique (Reading Power Station).

Construit en 1935 sous l'autorité du Mandat Britannique en Palestine (Mandatory Palestine, 1923 – 1948), le phare a fonctionné jusqu'en 1965, date de la fermeture officielle du port faisant suite à l'ouverture du port d'Ashdod, plus au sud.

La structure a une forme particulière : un simple feu est au sommet d'une tour de section carrée qui se dresse de la partie centrale d'une large fondation de section circulaire entourée d'une rambarde métallique. Cette base bétonnée abrite un "tel", un lieu archéologique qui désigne un site en forme de monticule [1].

L'ensemble, d'environ 17 m (56 pieds) de hauteur, s'intègre récemment (2013) dans un plan d'aménagement de l'espace urbain et de nettoyage du fleuve. La tour, retrouve ainsi trois bandes noires qui rappellent le quadrillé (échiquier) noir et blanc d'origine.

[1] Connu comme Tel Kudadi.

 





Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/01/israel-ashdod.html

jeudi 8 octobre 2015

Algérie / Cap Bougaroun

 
Algérie.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant les phares d'Algérie.
Le timbre montre le phare de Cap Bougaroun.
Le phare de Cap Ivi illustre l'enveloppe et le cachet commémoratif.






Enveloppe oblitérée à Alger, le 27.02.2013

Édition : Algérie Poste [FDC PTT]
Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm (DIN C6)



Thème du timbre : phare de Cap Bougaroun, dans la série "phares d'Algérie", trois timbres différents
Date d'émission : 27.02.2013
Vente générale : 02.03.2013
Autorité postale émettrice : Algérie Poste
Valeur faciale : 20 dinars algériens [DZD]
Dessinateur : Kamardine Krim
Impression : offset (polychromie)
Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie
Dimensions : 43 mm x 29 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 25 timbres
Numéros des catalogues : Yv 1646 / M 1714
Numéro WNS : DZ003.13





Le phare de Cap Bougaroun (37° 05' N & 06° 28' E) se trouve sur un promontoire surplombant la Méditerranée situé à mi-chemin (environ 500 km) entre Alger et Tunis (Tunisie).
Le Cap Bougaroun constitue l'extrémité occidentale du golfe de Skikda (golfe de Stora), le Sinus Numidicus de la période romaine qui abrite la ville portuaire de Skikda, connue comme Philippeville durant la période coloniale française [1].

Opérationnel depuis 1911, le phare actuel remplace une bâtisse construite en 1869.

La tour, de section octogonale, est intégrée dans un ensemble de bâtiments annexes construits à flanc de colline, face à la mer.
Cette tour, haute de 10 m (33 pieds), positionne le plan focal à 91 m (298 pieds).

Géré par l'Office National de Signalisation Maritime (ONSM), alimenté en électricité par le réseau public d'électricité ; son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 2.1s + éclat 0.4s + obscurité 7.1s, visibles sur un angle de 167°.
Sa portée lumineuse est de 29 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E6542.


[1] Le golfe de Skikda s'étend entre le cap Bougaroun à l'ouest et le cap de Fer à l'est. Le cap Srigina (cap des Singes) le divise en deux pour former la baie de Stora (à l'est) et celle de Collo (à l'ouest). Les trois caps disposent d'un phare.





Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC]






Enveloppe oblitérée à El Harrach, le 02.03.2013 (jour de vente générale)









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2014/04/algerie-cap-ivi.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/algrie-ras-tns-ras-caxine.html

 

.

dimanche 4 octobre 2015

Allemagne / Ancien phare de Wangerooge

 
Allemagne.
 
Cachet commémoratif montrant l'ancien phare de Wangerooge (Alter Leuchtturm Wangerooge).
Lettre ayant voyagé.




Pli oblitéré à Wangerooge (Nordseebad, 26486), le 19.03.2011

Oblitération célébrant la Journée du phare (Leuchtturmtag)
Timbre à date "Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres, bureau de poste mobile de la Deutsche Post)
Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 04/043






L'ancien phare de Wangerooge (53° 47' N & 07° 54' E) se trouve dans la partie centrale de l'île du même nom, en mer du Nord.
Wangerooge (8 km²) est la plus orientale des Îles Frisonnes Orientales (Ostfriesische Inseln), un archipel situé au large de la côte de la Basse-Saxe, la région voisine de la frontière hollandaise.

Il a cessé son activité en décembre 1969 lors de la mise en fonction du nouveau phare (Neue Leuchtturm, ALL : B1112) de l'île [1].

Construit en 1856, cet ancien phare avait remplacé une première structure bâtie en 1830.
La tour, de section circulaire, est construite en pierre et prolongée (de 7.50 m) en 1927 avec un cylindre métallique (élargi) que plaçait la lanterne sur un niveau supérieur à celui des nouveaux édifices construits sur l'île.

Avec une hauteur totale de 39 m (128 pieds, 161 marches), la tour est au centre d'un bâtiment de deux étages de plan circulaire couvert avec une toiture de forme tronconique.

Peinte en suivant les segments structuraux, elle est rouge brique dans la partie la plus ancienne (pierre), blanche dans son extension métallique et noire dans sa lanterne (excluant le vert de sa coupole conique en cuivre).

Propriété de la commune de Wangerooge depuis 1972, "Musée d'histoire locale" et bureau d'état civil depuis 1980, c'est un lieu de préférence pour les cérémonies de mariage [2].



[1] Année (aussi) du départ à la retraite du dernier gardien du phare.

[2] Inselmuseum Wangerooge "Alter Leuchtturm"
Zedeliusstrasse 3, 26486 Wangerooge









Carte postale : ancien phare de Wangerooge
Édition : Rubin-Verlag Otto Schulze (Cuxhaven & Lübeck)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 38/87











Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/allemagne-amrum.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/07/allemagne-norderney.html



.