lundi 22 décembre 2014

Pologne / Ustka


Pologne.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare d'Ustka (Latarnia Morska Ustka).






Oblitération faite à Ustka 1, le 14.06.2013
Cachet commémoratif "Latarnie Morskie" (Phares) avec l'image de la lanterne du phare

Édition : Union des Philatélistes du District de Tarnów (PZF Okręg Tarnów)
Dimensions de la carte : 103 mm x 140 mm






Thème du timbre : phare d'Ustka dans la série "Phares III", quatre timbres différents [1]
Date d’émission : 14.06.2013
Autorité postale émettrice : Poczta Polska
Valeur faciale : 3.75 Złoty [PLN]
Dessinateur : Jerzy Pietras
Impression : héliogravure
Imprimeur : PWPW SA (Panstwowa Wytwórnia Papierów Wartósciowych)
Dimensions : 31.25 mm x 43 mm
Dentelé : 11 ½ x 11
Papier : fluorescent
Taille de la feuille : 4 timbres
Dimensions de la feuille : 90 mm x 125 mm
Tirage : 300 000 feuillets
Numéros des catalogues : M 4611 (Bl 215) / S 4080c


 



Le phare d'Ustka (54° 36' N & 16° 51' E) se trouve dans la ville du même nom, sur la rive droite du fleuve Slupia (Słupia) lorsque celui-ci se jette dans les eaux de la mer Baltique.
Port de pêche et destination touristique, la ville d'Ustka est à environ 150 km à l'ouest de Gdańsk.

La structure actuelle, construite en 1892, est constituée d'une tour de section octogonale de 19.50 m (64 pieds) de hauteur, attachée à une élégante maison de deux étages décorée avec deux pignons à échelons. Celle-ci héberge la station de pilotage du port.
L'ensemble est construit en brique apparente, il reprend le style néogothique des bâtiments publics datant de la fin du XIXe siècle.

La lanterne, de section circulaire et la rambarde métallique (octogonale) qui l'entoure, sont peintes en blanc.
Les installations arrivent à nos jours sans changements majeurs. 

Géré par le Bureau Maritime de Słupsk (Urząd Morski w Słupsku), sur un plan focal de 22.2 m (73 pieds), ce feu à occultations dispose d'une optique (Fresnel) qui cache un faisceau de lumière blanche une fois toutes les 6 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 4s + obscurité 2s.
Sa portée lumineuse est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m).
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C2930.


[1] Les phares de Darłowo (1.60 zł), Jarosławiec (2.35 zł), Ustka (3.75 zł) et Czołpino (3.80 zł). Bloc feuillet (Yvert et Tellier BF 206).









Enveloppe premier jour [FDC]
Lettre ayant voyagé
 




 

Pli oblitéré à Suwałki, le 14.06.2013




Enveloppe premier jour [FDC] montrant les phares d'Ustka et de Czołpino





Pli oblitéré à Utska 1, le 14.06.2013

Édition : Poczta Polska
Dimensions : 114 mm x 162 mm [DIN C6]




 


Carte postale : phare d'Ustka
Édition : Leander (Gravesend, UK)
Photographe : Gregor Podbial
Dimensions : 100 mm x 150 mm
Année d'émission : 1999
Référence : L1017









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/02/pologne-swinoujscie.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/09/pologne-stilo.html





.

mardi 16 décembre 2014

Chine / Laotieshan

République Populaire de Chine.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Laotieshan (老铁山灯塔).







Carte oblitérée à Dalian (辽宁大连) [116 045], Lüshunkou (旅顺铁山), le 18.05.2002

Édition : China National Philatelic Corporation
Dimensions de la carte : 100 mm x 148 mm
Identification de la carte : MC-51 (5-4)







Thème du timbre : phare de Laotieshan dans la série "phares du patrimoine historique", cinq timbres différents
Date d'émission : 18.05.2002
Autorité postale émettrice : China Post (中国 邮政)
Valeur faciale : 80 fen (分) (80/100 de Renminbi Yuan - CNY)
Design : Fan Jingnan (樊景南)
Impression : héliogravure + taille-douce
Imprimeur : Beijing Postage Stamp Printing House
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Dentelé : 11
Taille de la feuille : 20 timbres (4H x 5V)
Tirage : 13 700 000
Date limite des ventes : 6 mois après la date d'émission
Référence China Post : 2002-10 (5 timbres)
Numéros de catalogues : Yv 4003 / M 3356 / S 3202 / SG 4720




Le phare de Laotieshan (38° 44' N & 121° 08' E) se trouve à l'extrémité sud-ouest de la péninsule de Liaodong, les terres qui séparent la mer de Bohai et le golfe de Corée, au nord de la mer Jaune [1].
Le phare est à une quinzaine de kilomètres de la ville de Lüshunkou, l'ancien Port Arthur [2].

Commandée par l'Administration impériale chinoise (dynastie Qing, 1644 - 1911), préfabriqué en France ; il a été érigé par les Britanniques, en 1893.

Le phare est constitué d'une tour métallique (en fer de fonte) de section circulaire légèrement élargie dans sa base (6 m de diamètre) qui porte la lanterne entourée d'un balcon soutenu par de multiples consoles.
L'ensemble, de 14.2 m (46 pieds) de hauteur, est peint en blanc.

Relié au réseau public d'électricité en 1959, automatisé et opéré par l'Agence de sécurité maritime de Tianjin (Tianjin MSA) ; sur un plan focal de 100 m (328 pieds), son optique (Fresnel, d'origine) émet deux éclats de lumière blanche toutes les 30 secondes.
La portée lumineuse est de 25 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 104°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : P3986.

Depuis mars 2013, le phare est inscrit sur la Liste du patrimoine culturel chinois ("Trésor National").

Le phare a suivi l'histoire mouvementée de la région ; sa gestion a été la responsabilité des Russes (1898 - 1904), des Japonais (1904 - 1945) des Soviétiques (1945 - 1955) pour revenir finalement sous l'autorité chinoise.


[1] La péninsule de Liaodong est au centre de l'espace maritime constitué par le golfe de Corée (façade occidentale de la Corée du Nord) et la mer de Bohai (à l'Est), mer épicontinentale entourée par le territoire chinois.

[2] Territoire chinois conquis durant la guerre sino-japonaise (1894), devenu base navale russe en 1896, capturée par le Japon en août 1904, … il réintègre la République Populaire en 1955.


 

Cachet commémoratif de l'émission (sur carte postale)
Phare de Laotieshan (老铁山灯塔)












Oblitération faite à Lüshunkou (旅顺), Dalian (大连), le 18.05.2002
Bureau temporaire (临时) pour la seule date de l'émission



Grenade.

Le phare de Laotieshan dans le bloc-feuillet "Phares du Monde", deuxième édition, six timbres différents





Date d'émission : 27.08.2001
Valeur faciale : 1.50 dollar des Caraïbes orientales [XCD]
Design : T. Wood
Impression : offset
Imprimeur : Walsall Security Printers Limited (Royaume-Uni)
Dimensions du timbre : 28.5 mm x 42.5 mm
Dentelé : 14
Dimensions du bloc feuillet : 116 mm x 133 mm (4 ½" x 5 ¼")
Numéros des catalogues : SG 4514 / S 3175d / M 4752








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/03/chine-lingao.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/12/chine-huaniaoshan.html




.

vendredi 12 décembre 2014

Allemagne / Kap Arkona

 
Allemagne.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant les phares de Kap Arkona (Leuchttürme Kap Arkona).







Enveloppe oblitérée à Putgarten (18556), le 12.07.2012
Oblitération commémorative de la "Leuchtturmtag" (Journée du phare)
"Alter und Neuer Leuchtturm" (ancien et nouveau phare)
Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" (bureau de poste mobile de la Deutsche Post)
Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 12/233 [12.07.2012]


 




Thème du timbre : phares de Kap Arkona dans la série "phares 2012" [Leuchttürme], deux timbres différents
Date d'émission : 12.07.2012
Autorité postale émettrice : Deutsche Post
Valeur faciale : 0.55 euro
Dessinateur : Professeur Johannes Graf (Dortmund)
Photographe : Reinhard Scheiblich (Norderstedt)
Imprimeur : Bagel Security-Print GmbH & Co. (Mönchengladbach)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 35 mm x 35 mm
Dentelé : 13
Taille de la feuille : 10 timbres (5 x 2)
Dimensions de la feuille : 210 mm x 105 mm
Papier : blanc, fluorescent, du type DP 2
Numéros des catalogues : Yv 2767 / M 2943 / SG 3789

 
 

Le Kap Arkona est un cap de l'île de Rügen, la plus grande île allemande (935 km²) située au large de la côte du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale, dans la mer Baltique.
Sur le cap, au nord de l'île, il y a deux phares (54° 41' N & 13° 26' E) : l'ancien construit en 1826 - 1827 [1] et à quelques pas de celui-ci ; le nouveau, bâti en 1902.

L'ancien phare est constitué d'une tour de section carrée de trois étages construite en brique apparente (rougeâtre) à partir d'un soubassement en pierre.
La lanterne, de section circulaire, est au centre de la tour. L'ensemble, d'une hauteur de 19 m (62 pieds) positionnait le plan focal à 66 m (216 pieds).
L'optique originale, dont la portée lumineuse était de 8 milles marins, est une œuvre du maître orfèvre Hossauaer (Berlin). Elle disposait de 17 miroirs paraboliques fabriqués en cuivre argenté …
Il a cessé de fonctionner le 1er avril 1905 lors de la mis en fonction du nouveau phare, mais les habitations (aujourd'hui transformées en musée), ont continué à être utilisées comme bureaux et locaux techniques.

Le nouveau phare, toujours opérationnel, est constitué d'une tour construite en brique apparente de couleur claire. De section circulaire, elle est posée sur une base de section octogonale, d'une couleur plus foncée.
La lanterne et ses deux rambardes circulaires sont peintes en rouge vif.
D'une hauteur de 35 m (115 pieds), le plan focal se trouve à 75 m (246 pieds).

Le phare est opéré par l'autorité maritime de la ville de Stralsund (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA), l'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 17 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 4.1s + éclat 0.2s + obscurité 4.1s + éclat 0.2s + obscurité 8.2s.
Sa portée lumineuse est de 22 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C2592.


[1] Le dessin de l'œuvre est attribué au célèbre architecte Karl Friedrich Schinkel (1781 – 1841), auteur d'un style marqué par le retour à l'architecture grecque classique, comme celle du Konzerthaus de Berlin (1821), par exemple.




Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant les phares de Kap Arkona (Leuchttürme Kap Arkona) et du Petit phare de Borkum (Kleiner Leuchtturm Borkum).






Enveloppe oblitérée au Briefzentrum 68 (Mannheim), le 12.07.2012
 



Enveloppe illustrée souvenir de la "Nordia 2012"
Exposition philatélique internationale. Roskilde (Danemark) du 2 au 4 novembre 2012







Pli oblitéré à Bonn, le 02.11.2012
Cachet commémoratif de la participation de la Deutsche Post à cet évènement
 


Les phares de Kap Arkona dans la série "Images d'Allemagne" (Bilder aus Deutschland), trois timbres différents (à cette date d'émission)

 


Timbre "zentrisch gestempelt"
(selon la tradition d'outre-Rhin)

Date d'émission : 15.07.1993
Autorité postale émettrice : Deutsche Bundespost
Valeur faciale : 100 Pfennig (1 mark allemand - DEM)
Artiste : Heinz Schillinger (1929 - 2008)
Impression : offset
Imprimeur : Bundesdruckerei GmbH, Berlin
Dimensions du timbre : 55.00 mm x 32.80 mm
Dentelé : 13 x 14
Taille de la feuille : 25 timbres
Tirage : 25 750 000
Numéros des catalogues : Yv 1515 / M 1684 / S 1793 / SG 2530





Enveloppe premier jour [FDC]

Pli oblitéré à Bonn (53111), le 15.07.1993
Dimensions du pli : 94 mm x 164 mm
Édition : ETABO




Carte maximum [maxicard]

 


Pli oblitéré à Bonn (53111), le 15.07.1993 

Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : Maximumkarte 37/93
Édition : Fidacos





Souvenir philatélique du premier jour d'émission (dépliant pli simple)









Allemagne (République Démocratique, 1949 - 1990).
 
Les phares de Kap Arkona dans la série "Seehydrographischer Dienst" (Service d'hydrographie marine), cinq timbres différents







Date d'émission : 07.05.1974
Autorité postale émettrice : Deutsche Post der DDR
Valeur faciale : 35 Pfennig (35/100 de mark est-allemand - DDM) [1948 – 1990]
Projet (design) : Jochen Bertholdt
Imprimeur : Deutsche Wertpapierdruckerei (VEB, Leipzig)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 28 mm x 34 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 50 (10 x 5) timbres
Tirage : 5 000 000
Numéros des catalogues : Yv 1637 / S 1556 / M 1956 / SG E1671






Cachet commémoratif montrant l'ancien phare de Kap Arkona
Le timbre montre le phare de Darßer Ort







Oblitération faite à Bergen 1 (2330), le 15.11.1981
Portant l'inscription "Pflege und Schutz der Denkmale" (restauration et protection des monuments).
En ancienne RDA, le patrimoine architectural dont la signification nationale et/ou la valeur artistique internationale étaient considérées comme relevantes, sont l'objet d'une délicate préservation.




Carte souvenir "Pflege und Schutz der Denkmale" et cachet commémoratif montrant l'ancien phare de Kap Arkona







Édition : Philatelistenverband im Kulturbund der DDR. Bezirksverband Rostock
Dimensions de la carte : 105 mm x 148 mm (DIN A6)

 




Oblitération faite à Bergen 1 (2330), le 10.11.1981

 


Grenada.

Le phare de Kap Arkona dans le bloc feuillet "Phares du Monde", six timbres différents.






Date d'émission : 27.08.2001
Valeur faciale : 1.50 dollars de la Caraïbe orientale (XCD)
Design : T. Wood
Impression : offset
Imprimeur : Walsall Security Printers Limited (Royaume-Uni)
Dimensions du timbre : 28.5 mm x 42.5 mm
Dentelé : 14
Dimensions du bloc feuillet : 116 mm x 133 mm (4 ½" x 5 ¼")
Numéros des catalogues : SG 4516 / M 4754 / S 3175f


 
 
 






Carte postale : phares de Kap Arkona (1)
Édition : Hersteller und Verlag Schöning & Co.
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : Rügen 333
 
 




Carte postale : phares de Kap Arkona (2)
Édition : Leuchtturm / Lighthouse ©
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : Motiv 19










Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/03/allemagne-dornbusch.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/04/allemagne-greifswalder-oie.html





.

 

lundi 8 décembre 2014

Canada / Phare stylisé "Canada Day, 1994"


Canada.
 
Enveloppe premier jour [FDC] avec un timbre montrant un phare stylisé.
Image du "Érable Rouge" (Red Maple), œuvre de l'artiste Dennis Noble pour l'émission commémorant la Fête du Canada [Canada Day].






Oblitération faite à Maple (Ontario), le 30.06.1994

Édition : Postes Canada
Design : Bernie Reilander
Dimensions du pli : 112 mm x 190 mm

 
 



Thème du timbre : phare stylisé dans un timbre du bloc-feuillet "Fête du Canada" (Canada Day), 12 valeurs différentes [1]
Date d'émission : 30.06.1994
Autorité postale émettrice : Postes Canada
Valeur faciale : 43 cents (43/100 de dollar canadien - CAD)
Lettre prioritaire nationale jusqu'à 30 g (Forward First Class Letter, 0-1 oz.)
Dimensions du timbre : 40 mm x 35 mm
Dentelé : 13 x 13 ½
Taille de la feuille : 12 timbres (différents)
Dimensions de la feuille : 172 mm x 161 mm
Imprimeur : Canadian Bank Note Company (Ottawa)
Impression : offset, six couleurs
Dessin : Dennis Noble
Typographie : Bernard Low
Papier : sans filigrane, gomme type APV
Tirage : 15 000 000
Numéros des catalogues : Yv 1378 / S 1524l / M 1434 / SG 1579a


[1] Également, la figure d'un phare apparaît sur l'angle supérieur droit du bloc (en dehors des timbres)






La feuille d'érable est un symbole de l'unité et de l'identité canadienne.

En 1860, lorsque le prince de Galles (le futur Édouard VII) a visité le Canada, les membres du comité d'accueil ont décidé de porter une feuille d'érable comme emblème de leur terre natale.
La confirmation de la feuille d'érable comme l'un des symboles nationaux les plus importants du Canada, est venue le 15 février 1965, date à laquelle a été proclamé comme la pièce maîtresse du drapeau national : l'Unifolié [2].

L'érable rouge qui ne pousse pas de manière isolée (comme la liberté artistique de Dennis Noble peut le laisser supposer), est largement répandue dans les régions des Grands Lacs - Saint-Laurent et les territoires acadiens et les parties de forêt boréale de Terre-Neuve.
Toutes ces régions, bien entendu, sont riches en phares.


[2] Maple Leaf Flag, littéralement, le drapeau à la feuille d'érable.




Lettre ayant voyagé








Pli oblitéré à East Hereford, le 18.07.1994






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/04/canada-breakwater.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/07/canada-phare-stylise-canada-atlantique.html

 

.
 

dimanche 30 novembre 2014

Roumanie / Saint Georges

 
Roumanie.

Carte maximum [maxicard] commémorant le phare de Saint Georges (farul din Sfântu Gheorghe).
Un phare stylisé illustre le cachet commémoratif.





Oblitération premier jour faite à Bucarest, le 28.12.1998

Édition : Poşta Română
Imprimerie : Fabrica de Timbre (Bucarest)
Dimensions de la carte : 105 mm x 148 mm (DIN A6)



Thème du timbre : phare de Saint Georges, dans la série "Faruri" (phares), quatre timbres différents
Date d'émission : 28.12.1998
Autorité postale émettrice : Poşta Română
Valeur faciale : 1100 lei (ancien leu – ROL) (1952 - 2005)
Imprimeur : Fabrica de Timbre (Bucarest)
Impression : héliogravure
Dimensions du timbre : 27 mm x 42 mm
Taille de la feuille : 50 timbres
Dentelé : 13 ¼
Tirage : 1 075 000
Numéros des catalogues : Yv 4505 / M 5375 / SG 6000 / S 4253




 

Le phare de Saint Georges (44° 54' N & 29° 36' E) se trouve sur la localité du même nom située dans le delta du Danube.
Saint Georges donne aussi son appellation au bras le plus méridional du fleuve, avant de se jeter dans les eaux de la mer Noire [1].

Construit en 1967, cette structure remplace un ancien phare bâti en 1865, durant la période ottomane (Empire Ottoman) [2].
Oeuvre de conception très moderne, le bâtiment apparaît comme une fine colonne de 50 m (164 pieds) de hauteur construite en béton.

De base triangulaire, la tour ne constitue pas une vraie pyramide car la façade exposée à la voie fluviale a la forme d'un triangle inversé. Cette partie étant vitrifiée, le contraste avec l'opaque du béton est clairement aperçu.
Au sommet, sa lanterne, a la forme d'un pavé droit (parallélépipède rectangle) dressé verticalement.

Sur un plan focal de 48 m (157 pieds), son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 7.2 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.1s + obscurité 1.7s + éclat 0.1s + obscurité 5.3s.
Sa portée lumineuse est de 19 milles marins (1 mille = 1852 m).
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E5032.



[1] Le delta du Danube (Delta Dunãrii) est constitué de trois bras principaux : Chilia, au nord, qui sert de frontière avec l'Ukraine ; Sulina au centre et Saint Georges (Sfântu Gheorghe), au sud.

[2] Le vieux phare, situé de l'autre côté du Danube, a complètement brûlé en 1980 ; apparemment à la suite d'un incendie criminel …

 


Enveloppe premier jour (FDC)
Enveloppe illustrée (vintage) avec le phare "Roi Charles Ier" (farul Regele Carol I)
Un second timbre montre le phare de Constanza (farul de aterizare)


 




Oblitération faite à Bucarest, le 28.12.1998

Édition : Poşta Română
Dimensions : 114 mm x 162 mm [DIN C6]











Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2011/01/roumanie-constanza-regele-carol-i.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/07/roumanie-constanza-farul-de-aterizare.html





.

jeudi 27 novembre 2014

Vietnam / Dai Lanh


Vietnam.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Dai Lanh (hải đăng Mũi Đại Lãnh).
Le cachet commémoratif (premier jour) montre une image stylisée du phare.






Oblitération premier jour faite à Hà Nội, le 15.05.2013
Édition : Bưu điện Việt Nam (Vietnam Post)
Dimensions : 100 mm x 150 mm
Prix d'achat lors de la parution (4 cartes) : 49 500 đồng [VND]



Thème du timbre : le phare de Dai Lanh dans la série "Phares du Vietnam", quatre timbres différents
Date d'émission : 15.05.2013
Autorité postale émettrice : Bưu điện Việt Nam (Vietnam Post)
Valeur faciale : 6000 đồng [VND]
Dessinateur : Nguyễn Du (Vietnam Post)
Imprimeur : Post Stamp Printing Enterprise (Ho Chi Minh Ville)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 31 mm x 46 mm
Taille de la feuille : 25 timbres
Dentelé : 13 ¼ x 13
Numéros des catalogues : S 3475 / M 3638
Numéro WNS : VN010.13
Numéro Vietnam Post : 3591







Le phare de Dai Lanh [Đại Lãnh] (12° 53' N & 109° 28' E) se trouve sur la pointe (mũi) du même nom, le point le plus oriental du pays, situé dans la province centrale de Phú Yên, sur la côte de la mer de Chine méridionale, à environ 500 km au nord-est de Hô Chi Minh-Ville.

Construite en 1890, durant la période coloniale française, la tour de section circulaire est bâtie en pierre et peinte en blanc. Haute de 26.5 m (56 pieds), le plan focal se trouve à 103 m (338 pieds) [1].

La lanterne dont sa base est de couleur jaune pâle, est coiffée d'une coupole brunâtre. Une rambarde métallique circulaire entoure un balcon soutenu par de multiples consoles.

Endommagé en 1945 (mis hors-service), le phare était devenu opérationnel en 1961 mais par ordre du gouvernement, il a été éteint pour rendre plus difficile le trafic maritime vers le Nord.
Restauré en 1997, alimenté en électricité par des panneaux solaires, son optique émet 3 éclats de lumière jaune toutes les 10 secondes sur un angle de 175°.
Sa portée lumineuse est de 24 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F3154.

La structure dispose aussi d'une citerne, dans le sous-sol du bâtiment, qui récupère les eaux de pluie.
[1] L'accès à la lanterne se fait par un escalier en bois de 107 marches.





Enveloppe premier jour [FDC]
Enveloppe illustrée avec le phare de Dai Lanh





 

Enveloppe oblitérée à Hanoi, le 15.05.2013
Oblitération premier jour avec l'image du phare de Kê Gà

Édition : Vietnam Post
Dimensions du pli : 180 mm x 110 mm
Prix d'achat lors de la parution : 31 500 đồng [VND]

Les timbres montrent les phares de Diêm Điền, Lý Sơn, Đại Lãnh et Kê Gà




Enveloppe souvenir
Pli oblitéré à Giao dịch 2 (110130, Hanoi), le 02.08.2013








 

samedi 22 novembre 2014

Portugal / Ancien phare du fort de Santa Catarina (Figueira da Foz)

 
Portugal. 

Carte maximun [maxicard] montrant l'ancien phare du fort de Santa Catarina, en Figueira da Foz.

 



Pli oblitéré à Figueira da Foz, le 24.02.1982
[Ce bureau de poste est le plus proche du phare]

 

Dimensions de la carte : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Édition : Associação Portuguesa de Maximafilia
Photographe : A. Araujo



Thème du timbre : ancien phare du fort de Santa Catarina dans la série "Centenaire de Figueira da Foz", deux timbres différents
Date d'émission : 24.02.1982
Autorité postale émettrice : Correios de Portugal [CTT]
Valeur faciale : 10 escudos (PTE)
Dessinateur : Alberto Cardoso
Impression : offset (litografia) polychromie
Imprimeur : Litografia Maia (Porto)
Papier : papel esmalte "F" (papier glacé)
Dimensions du timbre : 40.5 mm x 25.5 mm
Dentelé : 13 ¼
Taille de la feuille : 50 timbres (5H x 10V)
Tirage : 3 000 000
Date de retrait : 31.08.1989
Numéros des catalogues : Yv 1534 / S 1525 / SG 1869 / M 1554
Numéros du catalogue Afinsa : 1559







Le phare du fort de Santa Catarina (49° 09' N & 08° 52' W) se trouve à l'intérieur du périmètre de cette forteresse construite à la fin du XVIe siècle pour protéger l'embouchure du fleuve Mondego, dans la baie de Figueira da Foz.

Situé à quelque 200 km au nord de Lisbonne ; le fort constitue, avec une double façade fleuve - océan, le pivot du développement urbain de Figueira da Foz [1].

Le phare a été installé en 1888 et éteint en 1969.

La tour construite en fer de fonte, est de fabrication française. De section circulaire, elle dispose de huit nervures verticales qui se prolongent vers le haut en consoles d'un balcon en grillage dont sa rambarde est richement décorée.
Entièrement peinte en rouge, appuyée sur une dalle circulaire en béton armé, la tour a une hauteur de 10 m (33 pieds).

En 2001, la bâtisse a été profondément restaurée par une association constituée à cet effet ; elle comptait avec l'appui d'artistes et du chantier naval de la ville.


[1] Dans le cadre de la Guerre d'indépendance espagnole (1808 – 1814), le fort a été occupe par des troupes napoléoniennes en 1808. Repris par de volontaires portugais, il a été remis aux Britanniques pour assurer le débarquement de ses troupes …
Il est classé comme "Imóvel de Interesse Público" par l'Office portugais du Patrimoine.



Enveloppe premier jour (FDC)






Pli oblitéré à Figueira da Foz, le 24.02.1982

Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Édition : CTT

 
 



Cachet commémoratif du premier centenaire de la ville de Figueira da Foz
L'image du phare est intégrée à la composition





Carte postale : phare du Fort de Santa Catarina
Édition : Grafipost-Editores e Artes Gráficas Lda. (Loulé)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : FGF-0019
Code-barres : 5 607554 002006

 
 

 

mercredi 17 septembre 2014

Espagne / Punta Orchilla

 
Espagne.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Punta Orchilla (faro de Punta Orchilla).
L'image du phare illustre le cachet commémoratif de l'émission.

 



Enveloppe oblitérée à Barcelone, le 02.09.2008

Édition : Correos de España (S.F.C. – 2008)
Dimensions du pli : 162 mm x 229 mm [DIN C5]


 




Thème du timbre : phare de Punta Orchilla dans la série "phares" [Faros II], six timbres différents
Date d'émission : 02.09.2008
Autorité postale émettrice : Correos de España
Valeur faciale : 0.60 euro
Dimensions du timbre : 28.8 mm x 40.9 mm
Dentelé : 13 ¾
Taille de la feuille : 6 timbres
Dimensions de la feuille : 115.2 mm x 105.8 mm
Imprimeur : Fábrica Nacional de Moneda y Timbre (FNMT)
Impression : héliogravure
Papier : couché, phosphorescent
Tirage : 500 000 feuilles (timbres)
Numéros des catalogues : Yv 4055 / M 4350 / S 3595f
Numéro du catalogue Edifil : 4430F
Numéro WNS : ES080.08






Le phare de Punta Orchilla (27° 43' N & 18° 09' W) se trouve à l'extrémité sud-ouest de l'île de El Hierro, la plus occidentale et méridionale des Iles Canaries (océan Atlantique).
Lieu connu depuis l'antiquité, Ptolémée (IIe siècle) définit à cet endroit le passage du méridien zéro, car il constituait l'extrême ouest de toutes les terres connues de l'époque.

En 1634, sous les auspices de Louis XIII de France, une assemblée internationale confirme la définition ptolémaïque ; bien qu'adoptée par la plupart des nations européennes, elle ne s'est jamais s'appliquée.

Édifié durant les années 1924 – 1930 à partir du projet de l'ingénieur José Herbella, le phare est opérationnel depuis le 25.09.1933.

La tour de 25 m (82 pieds) de hauteur, de section octogonale appuyée sur une base carrée ; est bâtie en pierre originaire de l'île voisine de Gran Canaria. Elle garde sa couleur grisâtre naturelle.
Un double balcon, octogonal (inférieur) et circulaire (supérieur) permet l'accès à la lanterne. Celle-ci, de section circulaire et peinte en gris, a été fabriquée par la maison La Maquinista Valenciana ; elle abrite un système optique produit par la firme Barbier Bernard & Turenne (BBT).

Adjacent au phare, sur un étendu plan carré, se trouvent les locaux techniques et les maisons d'habitation. Construction de style sobre (murs blancs avec chaînes d'angle en pierres apparentes), cet ensemble constitue le bâtiment public le plus important de l'île.

Automatisé en 1992, alimenté en électricité par des panneaux solaires (et un générateur électrique); il est géré par l'Autorité Portuaire depuis son siège de Santa Cruz de Tenerife.
Sur un plan focal de 132 m (433 pieds), l'optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.3s + obscurité 4.7s.
Sa portée lumineuse de 24 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2836.