vendredi 24 août 2018

France / Cordouan


France.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Cordouan.





Enveloppe oblitérée au Verdon sur Mer, le 23.06.1984

Édition : First Day Cover (E.P.P., Cérès Éditions ; cliché P. Artaud et Cie.)
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)


Thème du timbre : le phare de Cordouan
Date d'émission (vente anticipée) : 23.06.1984
Date d'émission (vente générale) : 25.06.1984
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : 3.50 francs français (FRF) (1960 – 2002)
Correspond à un affranchissement pour une lettre de 50 g à 100 g (3ème échelon de poids)
Dimensions du timbre : 26 mm x 40 mm
Dimensions de l'image : 22 mm x 36 mm
Dentelé : 13
Imprimeur : ITVF
Impression : taille-douce
Dessin et gravure : Jacques Gauthier
Taille de la feuille : 50 timbres
Tirage : 7 000 000
Retrait des ventes : 11.10.1985
Numéros des catalogues : Yv 2326 / M 2451 / S 1915 / SG 2633





Le phare de Cordouan (45° 35' N & 01° 10' W) se trouve sur une zone de hauts-fonds rocheux et sablonneux (plateau de Cordouan) située à environ 7 km au large de la pointe de Grave (commune du Verdon-sur-Mer), l'embouchure sud-ouest (rive gauche) de l'estuaire de la Gironde [1].

Construit pour marquer l'entrée de l'estuaire entre les années 1584 et 1611 et rehaussé en 1789, il est le plus ancien phare de France encore en activité.

Le "Versailles de la mer" [2] dispose d'une tour tronconique de 68 m (223 pieds) de hauteur construite en pierre calcaire (blanche de Saintonge) à partir d'un soubassement rocheux, plus tard rehaussé et renforcé pour faire face aux effets de l'érosion.

À l'extérieur, la tour montre deux styles : la partie inférieure, richement décoré et le reste, beaucoup plus sobre (de reconstruction plus tardive).
À l'intérieur, la tour comporte six étages dont le luxe impressionne toujours les visiteurs : parquets de chêne, pavées de marbre, cheminées, vitraux, …

Au sommet de la structure, la lanterne, caractérisée par sa taille (importante) et son vitrage avec des secteurs colorés. Électrifiée en 1948, le système a été complètement automatisé en 2011.

Sur un plan focal de 60 m (197 pieds), son optique (avec une lampe halogène de 250 W) porte un feu à occultations qui cache la lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) toutes les 12 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 3.6s + obscurité 1.2s + éclat 3.6s + obscurité 1.2s + éclat 1.2s + obscurité 1.2s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 22 milles marins, celles des lumières colorées est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D1300.

Le gardiennage, toujours présent, est actuellement assuré par le Syndicat Mixte pour le développement durable de l'estuaire de la Gironde. Les gardiens assurent la maintenance ainsi que l'accueil des touristes pendant la saison estivale.

Le phare est classé Monument Historique (MH) depuis l'année 1862.


[1] Les eaux de la Gironde se jettent dans l'océan Atlantique formant l'estuaire le plus vaste d'Europe occidentale (635 km2) (département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine).

[2] Mais aussi le "phare des rois" ou le "roi des phares".




Enveloppe premier jour [FDC] [II]





Enveloppe oblitérée au Verdon sur Mer, le 23.06.1984



Édition : PJ-FDC
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)
Référence : 1377




Enveloppe premier jour [FDC] [III]
Cachet commémoratif de l'Exposition Philatélique "Quadricentenaire du Phare de Cordouan"
(Le Verdon sur Mer, du 23 juin au 8 juillet 1984)







Enveloppe oblitérée au Verdon sur Mer, le 23.06.1984


Édition : PJ-FDC
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)
Référence : 1377 A






Carte souvenir premier jour







Oblitération faite au Verdon sur Mer, le 23.06.1984


Édition : First Day Cover (E.P.P., Cérès Éditions ; cliché P. Artaud et Cie.)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)





Feuille souvenir premier jour




Édition : PJ-FDC
Dimensions : 162 mm x 224 mm
Référence : 569





Notice philatélique







Édition : Imprimerie des Timbres-poste [ITVF]
Dimensions : 210 mm x 297 mm





Le phare de Cordouan à l'arrière plan de la proue du paquebot-poste "La Guienne"
Timbre célébrant la Journée du timbre 1965

"La Guienne" est un paquebot de la compagnie des Messageries Impériales.
Construit en fer et fonctionnant à roues (vapeur), il dispose de deux mâts (gréé en brick goélette). Il assurait durant les années 1860 – 1870, le service entre Bordeaux et le Rio de La Plata.





Date d'émission (vente anticipée) : 27.03.1965
Date d'émission (vente générale) : 29.03.1965
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : 0.25 + 0.10 francs français (FRF) (1960 – 2002)
Correspond à un affranchissement pour une carte postale dans le régime intérieur
Dimensions du timbre : 40 mm x 26 mm
Dentelé : 13
Imprimeur : ITVF
Impression : taille-douce
Dessin et gravure : Robert Cami (1900 – 1975)
Taille de la feuille : 50 timbres (5H x 10V)
Tirage : 4 300 000
Retrait des ventes : 12.02.1966
Numéros des catalogues : Yv 1446 / M 1505 / S B391 / SG 1675




Enveloppe premier jour d'émission [FDC]







Pli oblitéré à Bordeaux, le 27.03.1965



Édition : P.A.C.
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)
Référence : 594



Carte maximum [maxicard] [I]
Illustration Cliché Racine – La Garenne, à partir du document des Messageries Maritimes (Paris)





Carte oblitérée à Paris, le 27.03.1965

Édition : First Day Cover (E.P.P., Cérès Éditions)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)




Carte maximum [maxicard] [II]
Illustration de Robert Cami





Carte oblitérée à Amiens, le 27.03.1965

Édition : Blondel la Rougery (Paris), pour le compte de la Fédération des Sociétés Philatéliques Françaises
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)






Lettre ayant voyagé
Enveloppe illustrée avec l'image du phare







Cachet commémoratif du 31e Congrès / Exposition Philatélique Nationale
Royan, le 24.05.1958









Flamme postale. Lettre ayant voyagé






Enveloppe oblitérée au Verdon sur Mer, le 11.09.1987






Flamme postale. Lettre ayant voyagé
Cachet commémoratif de l'Exposition Philatélique "La Route des Trois Caps"
(Le Verdon sur Mer, le 14 et 15 juillet 1992)













Lettre ayant voyagé
Cachet commémoratif célébrant l'escale du "Norway" (ex-"France") au Verdon sur Mer, le 1er août 1998










Carte postale ayant voyagé
Cachet commémoratif "Soulac 1900" (festival de rue théâtralisé à la Belle Époque)
(Soulac sur Mer, le 7 et 8 juin 2008)


















Carte postale : phare de Cordouan
Édition : Bloc frères (Bordeaux)
Dimensions : 89 mm x 139 mm








Carte postale : phare de Cordouan
Édition : Gulf Stream (Île d'Yeu)
Illustration : Jean-Benoît Héron
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Année d'émission : 2000
Référence : CF04/13







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/01/france.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/03/france-la-chaume.html



.

vendredi 17 août 2018

Sri Lanka / Devinuwara


Sri Lanka.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Devinuwara.






Pli oblitéré à Kurunegala, le 20.08.1997




Thème du timbre : phare de Devinuwara dans la série "Phares de Sri Lanka", quatre timbres différents et un bloc feuillet regroupant ces timbres
Date d'émission : 22.01.1996
Autorité postale émettrice : Sri Lanka Post
Valeur faciale : 2.00 roupies srilankaises (LKR)
Imprimeur : Goznak State Printing House (Moscou)
Impression : offset (polychromie)
Dimensions : 28 mm x 40 mm
Dentelé : 12 ¼ x 12
Taille de la feuille : 50 timbres (10H x 5V)
Tirage : 50 000 000
Numéros de catalogues : Yv 1089 / M 1100 / S 1149 / SG 1317
Numéro d'émission Sri Lanka Post : 860







Le phare de Devinuwara (05° 55' N & 80° 36' E), également connu par le nom colonial de Dondra Head, se trouve à l'extrémité sud de l'île de Sri Lanka.
Un lieu à connotation mystique car en cinghalais, devi signifie "dieux" et nuwara "ville".

Le phare le plus haut du pays (49 m / 161 pieds) a été construit en 1890 par William Douglass à partir d'un projet de son frère, James Nicholas Douglass, de l'Imperial Lighthouse Service et concepteur du quatrième phare d'Eddystone (UK).

La tour est de section octogonale et construite en brique. Peinte en blanc, cette couleur concerne aussi la lanterne.

Phare gardienné, l'optique dont le plan focal est à 47 m (154 pieds), émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 4.8s.
Sa portée lumineuse est de 28 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F0836.




Bloc feuillet





Dimensions : 150 mm x 90 mm
Dentelé : 12 ¼ x 12
Tirage : 25 000
Numéros de catalogues : Yv BF 58 / M Block 61 / S 1150a / SG MS1319




Le timbre montrant le phare de Devinuwara avec une nouvelle valeur faciale




Date d'émission : 12.02.1997
Valeur faciale : 2.50 roupies srilankaises (LKR)
Numéros de catalogues : M 1130 / S 1149A / SG 1317a
Numéro d'émission Sri Lanka Post : 885


À la même date (12.02.1997), quatre types de surcharges (encre noire) indiquant la nouvelle valeur faciale (2.50 roupies) sont appliqués sur les timbres du 22.01.1996 (2.00 roupies).
Elles sont identifiées comme suivent :

a. Trois traits horizontaux "fin-épais-fin"(émission 886) [1]
b. Trois traits horizontaux "épais-fin-épais" (émission 886a) [1]
c. Un bloc (remplissage complet) de 8.5 x 4.5 mm (émission 886b) [2]
d. Un bloc (remplissage complet) de 9.0 x 5.5 mm (émission 886c) [2]


[1] Surimprimés par Lakmini Printers Ltd (Colombo)

[2] Surimprimés par l'Imprimerie d'État (State Printing Corporation, Sri Lanka)



Nous avons ici un exemplaire de l'émission 886a
Numéros de catalogues : M 1129 I / S 1191








Le timbre de 1997 (2.50 roupies) surchargé 2.00 roupies






Date d'émission : 03.12.1999
Autorité postale émettrice : Sri Lanka Post
Numéros de catalogues : M 1225 / S 1282A / SG 1459




Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Devinuwara [Dondra Head]









Pli oblitéré à Headquarters GPO Colombo, le 02.10.2017






Thème du timbre : phare de Devinuwara dans une série d'usage courant de 3 timbres différents [3]
Date d'émission : 13.09.2017
Autorité postale émettrice : Sri Lanka Post
Valeur faciale : 25 roupies srilankaises (LKR)
Design : P. Isuru Chaturanga
Imprimeur : Department of Government Printing, Sri Lanka
Impression : offset (lithography)
Dimensions : 30 mm x 25 mm
Dentelé : 13 ¼ x 12 ¾
Taille de la feuille : 100 timbres
Tirage : 500 000
Date limite des ventes : 31.12.2037
Numéro d'émission Sri Lanka Post : CSL 2251



[3] Les timbres de la série peuvent être personnalisés (Personalize Definitive Stamp) en unissant à ceux-ci une vignette des mêmes dimensions dont le contenu (image) est choisi par le client. Cette feuille personnalisée est composée de 20 timbres et 20 vignetes.






Un grand merci à Ravindra pour son aimable contribution
http://lighthousesonstamps.blogspot.com/








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/11/sri-lanka-little-basses.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/08/sri-lanka-galle.html



.

samedi 11 août 2018

Philippines / Phares de Philippines [III]


Philippines.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant les phares de Philippines.
Les timbres montrent les phares de Tubbataha Reefs, Cape Bojeador, Cape Bolinao et San Fernando Point.
Un ancien phare de Cape San Agustin (Mindanao) illustre le pli et un phare stylisé illustre le cachet commémoratif.






Enveloppe oblitérée à Manila (Manille), le 22.12.2005


Édition : Philpost (Philippine Postal Corporation)
Dimensions du pli : 110 mm x 190 mm
Imprimeur : Amstar Company, Inc.


 



Thème des timbres : phares des Philippines (série I), huit timbres différents dont quatre dans un format bloc feuillet
Date d'émission : 22.12.2005 [1]
Autorité postale émettrice : Philpost (Philippine Postal Corporation)
Valeurs faciales : 6.00 pesos philippins (PHP)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Dessinateur : Jesus Alfredo De los Santos
Dimensions des timbres : 30 mm x 40 mm
Papier : sans filigrane
Taille de la feuille : 4 timbres (bloc-feuillet)
Dentelé : 14 ¼
Impression : offset
Imprimeur : Amstar Company, Inc.
Tirage (bloc feuillet) : 8 000
Date de retrait : 21.12.2006
Numéros de catalogues [Tubbataha Reefs] : M 3732 / S 3009a
Numéros de catalogues [Cape Bojeador] : M 3733 / S 3009b
Numéros de catalogues [Cape Bolinao] : M 3734 / S 3009c
Numéros de catalogues [San Fernando Point] : M 3735 / S 3009d


[1] Le 30.01.2006, selon le catalogue Michel








A. Le phare de Tubbataha Reefs (08° 45' N & 119° 49' E) se trouve sur un récif situé dans la partie centrale de la mer de Sulu (mer de Jolo), au sud-ouest des Philippines [2].

Construit en 1980 par la Garde côtière (Philippines Coast Guard) ; le phare est constitué d'une tour de section octogonale d'environ 15 m (49 pieds) de hauteur, élargie à sa base et érigée au centre d'un local technique (de plan octogonal, également) dont ses murs aident à protéger l'edifice contre l'érosion.

Au sommet, un balcon circulaire sert de support au feu (sans lanterne) soutenu par une courte colonne métallique.
L'ensemble, construit en béton, garde sa couleur grisâtre naturelle.

L'optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes. Sa portée lumineuse est de 15 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2340.


[2] Le récif de Tubbataha est un atoll situé à 180 km de la ville de Puerto Princesa (capital de la province de Palawan). Il fait partie d'une réserve marine (sanctuaire) d'environ 950 km², ajoutée en 1993 à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.






B. Le phare de Cape Bojeador (18° 31' N & 120° 36' E) se trouve sur la côte nord-ouest de Luçon, la plus grande île des Philippines [3].

Construit en 1892, durant la période coloniale espagnole, sa tour de section octogonale est bâtie en briques et peinte en blanc. Sa hauteur est de 20 m (66 pieds)

La lanterne, entourée d'un large balcon abrite une optique moderne soutenue par l'appareillage d'origine détruit par un tremblement de terre en 1990.

Toujours gardienné, sur un plan focal de 118 m (386 pieds), le phare émet trois éclats de lumière blanche toutes les 5 secondes sur un angle de 222°.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2722.

Récemment restauré (2014), le phare de Cape Bojeador est le plus visité du pays ; il est un exemple remarquable de l'architecture coloniale espagnole.


[3] L'île Luçon couvre 35 % du territoire philippin et rassemble la moitié (environ 50 millions d'habitants) de la population du pays. Elle abrite Manille, la capitale, et la ville la plus peuplée (et ancienne capitale), Quezon.







C. L'extrémité nord-occidentale de la province de Pangasinan, dans la région centrale de l'île Luçon, est constituée d'une péninsule bordée à l'est, par le golfe de Lingayen et à l'ouest, par la mer de Chine méridionale. Le phare de Cape Bolinao (16° 18' N & 119° 47' E) se trouve sur la commune du même nom située sur la côte nord-ouest de cette péninsule [4].

Construit par les Américains en 1905, le phare est constitué d'une tour cylindrique soutenue par une base de section octogonale constituée de deux segments; le premier, de parois verticales et le second, inclinées (en forme de pyramide tronquée).

Au sommet, deux étages de plan octogonal hébergent les locaux techniques. Un double balcon et la lanterne, complètent la structure.
L'ensemble, fabriqué en béton, est peint en blanc ; la couleur rouge est réservée pour les détails de décoration (bordures, corniches, fenêtres).

Avec une hauteur de 27 m (89 pieds) [5] le plan focal se positionne à 89 m (292 pieds). L'optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes dans un angle de 198°. Sa portée lumineuse est de 22 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2688.


[4] Le phare est au sommet de Punta Piedra Point, une colline rocheuse solide qui est la pointe du Cape Bolinao lui-même. 

[5] Un escalier en colimaçon comporte 6 plates-formes avec 20 marches 14 marches en plus pour la salle d'éclairage, soit un total de 134 marches.


 



D. San Fernando est un ville de la côte ouest de Luçon. Son nom identifie également la pointe (aussi Poro Point) située à l'ouest ; un prolongement des terres en mer de Chine méridionale. Le phare de San Fernando (16° 37' N & 120° 17' E) se trouve à extrémité occidentale de cette pointe, extrémité orientale du golfe de Lingayen.

Le phare actuel, construit en 1979, remplace une première structure (une "tourelle" de fabrication française - Sautter) établie par les Espagnols en 1885.

La tour, de section circulaire, d'environ 15 m (49 pieds) de hauteur dispose au sommet d'un large balcon, le lieu de support du feu (sans lanterne). Construite en béton, peinte en blanc ; la couleur rouge est réservée pour les contours des ouvertures et la base de la tour.

Toujours gardienné, automatisé ; sur un plan focal est de 33 m (107 pieds), son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2698.


En septembre 1991, le site du phare s'intègre au quartier général des forces navales (de la marine philippine) du nord de Luçon faisant suite au départ des troupes américaines.






samedi 4 août 2018

Allemagne / Olhörn


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le phare d'Olhörn (Leuchtturm Olhörn).
Lettre ayant voyagé.


 




Enveloppe oblitérée à Wyk auf Föhr (25938), le 07.10.2013


Cachet commémoratif célébrant le Leuchtturmtage ("Les Jours du Phare"), une festivité traditionnelle des localités balnéaires allemandes.

Fabricant du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 19/349
"Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) bureau de poste mobile de la Deutsche Post







Le phare de Olhörn (54° 41' N & 08° 34' E) se trouve face à la mer, à l'extrémité sud-est de Föhr, la deuxième plus grande des îles Frisonnes Septentrionales, un archipel situé en mer du Nord, se prolongeant au-delà de la frontière danoise.

Mis en service en 1952, le phare est composé d'une tour de 8 m (26 pieds) de hauteur, de plan carré, construite en maçonnerie de brique apparente (rougeâtre). Au sommet et entourée d'une rambarde métallique peinte en noir, se trouve la lanterne (métallique) de section circulaire, peinte en blanc et coiffée d'une simple coupole ayant la forme d'une calotte sphérique "aplatie".

Opéré par l'autorité maritime de la ville de Tönning (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA) ; sur un plan focal de 10 m (34 pieds), ce feu à occultations cache quatre fois sa lumière blanche ou rouge (selon les directions) toutes les 15 secondes avec la caractéristique suivante : éclat 2s + obscurité 1s + éclat 2s + obscurité 1s + éclat 2s + obscurité 1s + éclat 5s + obscurité 1s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 13 milles marins et celle de la lumière rouge est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B1704.







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/allemagne-amrum.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/04/allemagne-hornum.html



.