mercredi 30 mars 2011

Royaume-Uni / The High Light Tower

 
Royaume-Uni.
 
Cachet commémoratif montrant l'ancien phare de Dungeness ("The High Light Tower").


 




Oblitération souvenir "RNLI Lifeboat Station Dungeness, 1826 - 1976"
[150e anniversaire de la station de sauvetage maritime de Dungeness]

 Pli oblitéré à Romney Marsh, Kent, le 17.07.1976





L'ancien phare de Dungeness (50° 55' N & 00° 58' E) se trouve sur le cap [headland] du même nom situé dans le sud-est de l'Angleterre (comté de Kent).

Cette avancée du littoral dans les eaux de La Manche (English Channel) fait face aux côtes françaises et prolonge vers la mer une région au faible relief, humide, connue comme Romney Marsh.

Construit à partir de 1901 par Pattrick & Co. (Londres), il devient opérationnel le 31 mars 1904.
Désaffecté en 1961, il a été remplacé par le phare actuel (ALL : A0876), le "cinquième du nom" [1] lors de la construction de la centrale nucléaire de Dungeness.

La tour tronconique dont le diamètre au niveau du sol est de 11 m (36 pieds), est construite en brique. Le mur extérieur (enduit) est peint en noir [2].
Coiffée d'une lanterne peinte en blanc, la hauteur du bâtiment est de 43.5 m (143 pieds).

Le phare de Dungeness est un lieu d'accueil pour les touristes.
Un café, un restaurant et un magasin de souvenirs se trouvent dans l'enceinte du site.
Le phare est aussi la dernière étape de la célèbre ligne ferroviaire "The Romney, Hythe & Dymchurch Railway" : un parcours de 22 km inauguré en 1927.
Cette ligne touristique possède l'un des plus réduits écartements de rails au monde, seulement 381 mm (un pied et trois puces).




[1] Bâtiments dont la construction date des années 1615 ; 1635 ; 1792 ; 1901 et 1961.
[2] À l'origine, la tour avait une bande centrale blanche. Celle-ci a été supprimée pour écarter toute ambiguïté avec le nouveau phare.




Cachet commémoratif
Oblitération souvenir "RNLI Boat Naming Dungeness"
[Baptême du navire "Pride and Spirit"]


 




Pli oblitéré à Romney Marsh, Kent, le 30.10.1992


"Pride and Spirit" est un bateau de sauvetage de la classe Mersey opéré par la Royal National Lifeboat Institution [RNLI] depuis sa station à Dungeness [Kent]. Il porte le numéro 12-27.
Un bateau de la classe Mersey peut opérer à des vitesses allant jusqu'à 17 nœuds (31 km/h) et être mis à l'eau à partir d'une remorque.


 







Carte postale : l'ancien phare de Dungeness
Dessin original (aquarelle) : P. Chesterton
Édition : Leander (Kent) [Trinity House Collection]
Dimensions : 105 mm x 148 mm [DIN A6]
Référence : AA – 015








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/04/royaume-uni-beachy-head.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/10/royaume-uni-flamborough-head.html







.





lundi 28 mars 2011

Portugal / Santa Clara (Açores)


Portugal, Açores.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare Santa Clara (Farol Santa Clara).







Oblitération faite à Ponta Delgada, le 03.05.1996
Cachet commémoratif "Farois dos Açores" avec l'image du feu du brise-lames (Farol do Molhe) du port de Ponta Delgada (Açores)
Édition : CTT Correios
Dimensions de la carte : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Identification de la carte : BPA 94
Prix de vente de la carte : 55 escudos (PTE)




Thème du timbre : phare Santa Clara dans la série "Phares des Açores", 4 timbres différents + 1 bloc feuillet
Date d'émission : 03.05.1996
Autorité postale émettrice : CTT Correios
Valeur faciale : 140 escudos (PTE)
Dessinateur : Vítor Santos
Imprimeur : Imprensa Nacional - Casa da Moeda (INCM)
Impression : offset
Papier : papel esmalte (enamel paper, papier glacé)
Dimensions du timbre : 30 mm x 80 mmDentelé : 12 x 12 ½
Tirage : 500 000
Date de retrait : 30.09.2001
Numéros des catalogues : Yv 450 / S 440 / SG 556 / M 460







Le phare Santa Clara (37° 44' N & 25° 41' W) se trouve à proximité de la ville de Ponta Delgada, capitale administrative et centre économique de l'archipel des Açores, sur la côte sud de l'île de São Miguel.
Située à quelque 1400 km à l'ouest de Lisbonne, cette île de 750 km², est la plus vaste de l'archipel ; elle est peuplée par des colons portugais depuis la première moitié du XVème siècle.


Mis en fonctionnement le 15 juin 1945, il remplace l'ancien phare du port de Ponta Delgada détruit par une tempête en 1942.


Le bâtiment, d'une hauteur de 8 m (26 pieds), est construit en fer de fonte, peint en rouge et installé sur une plateforme construite en béton armé.
Un solide support en treillis de forme pyramidale tronquée à base carrée soutient une lanterne, de section circulaire avec une élégante toiture en forme de coupole.
Cette lanterne constituait le phare installé sur la Tour de Belém [1], à Lisbonne, où elle s'intégrait dans son décor de style manuélin.
En effet, elle est une réplique de l'une des échauguettes qui décorent le haut du monument.

Automatisé, géré para la Direcção de Faróis de la Marine portugaise ; sur un plan focal de 27 m (88 pieds), son optique émet un long éclat de lumière blanche d'une durée de 2 secondes toutes les 5 secondes [feu blanc à éclat long toutes les 5 secondes].
Sa portée lumineuse est de 15 milles marins (1 mille = 1852 m) sur un secteur angulaire de 180°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2654.





[1] La Torre de Belém, bâtiment d'intérêt défensif, il est classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1983. Elle à été construite aux bords du Tage durant les années 1515 et 1521 par ordre du roi Manuel Ier de Portugal (O Afortunado).
La Torre a hébergé ce phare depuis 1886 jusqu'à la fin des années 1930.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/12/portugal-aores-capelinhos.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/11/portugal-arnel.html







.

 

Portugal / Ponta da Barca (Açores)

 
Portugal, Açores.

Enveloppe premier jour [FDC] montrant le phare de Ponta da Barca (Farol da Ponta da Barca) dans le bloc feuillet.





Oblitération faite à Ponta Delgada, le 03.05.1996
Cachet commémoratif "Farois dos Açores" avec l'image du feu du brise-lames (Farol do Molhe) du port de Ponta Delgada (Açores)
Édition : CTT Correios
Dimensions de l'enveloppe : 162 mm x 230 mm





Thème du timbre : phare de Ponta da Barca dans la série "phares des Açores" (ce bloc feuillet + 4 timbres différents)
Date d'émission : 03.05.1996
Autorité postale émettrice : CTT Correios
Valeur faciale : 200 escudos (PTE / 1910 – 2002)
Dessinateur : Vítor Santos
Impression : offset
Imprimeur : Imprensa Nacional - Casa da Moeda (INCM)
Papier : papel esmalte (enamel paper, papier glacé)
Dimensions du timbre : 30 mm x 80 mm
Dimensions du feuillet : 110 mm x 140 mm
Dentelé : 12 x 12 ½
Tirage : 80 000
Date de retrait : 30.09.2001
Numéros des catalogues : Yv BF16 / S 441 / SG 557 / M B16



Le phare de Ponta da Barca (39° 06' N & 28° 03' W) se trouve dans l'extrémité nord-ouest de l'île Graciosa. Cette île de 61 Km², appartient au Groupe Central de l'archipel des Açores et se situe à quelque 1400 km à l'ouest de Lisbonne.
Elle est peuplée par des colons portugais depuis le XVème siècle.

Le phare de Ponta da Barca est le plus haut de tout l'archipel, il s'élève à 23 m (75 pieds). La hauteur du plan focal est de 71 m (233 pieds).
En fonctionnement depuis le 1er février 1930, sa tour en béton peinte en lignes horizontales noir et blanc, est fortement exposée aux intempéries et nécessite d'un entretien accru.

Automatisé depuis 1999 grâce à son rattachement au réseau public d'électricité, son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 7 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 6.6s.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2676.
 



.

samedi 26 mars 2011

Chili / Punta Angeles


Chili.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le cinquantenaire du Corps des volontaires du Sauvetage maritime de Valparaiso.
Un timbre montre le phare Punta Angeles.





Enveloppe illustrée oblitérée le 15.04.1975
Cachet commémoratif avec la mention "Cincuentenario Botes Salvavidas / Correos Chile"
Édition : Correos de Chile (Departamento Filatélico Comercial)
Dimensions du pli : 98 mm x 198 mm
Tirage : 5000 exemplaires






Thème du timbre : phare Punta Angeles, dans une série se-tenant par bloc de quatre
Date d'émission : 15.04.1975
Autorité postale émettrice : Correos de Chile
Valeur faciale : 150 escudos chiliens (CLE) (1960 – 1975)
Design : Renzo Pecchenino
Impression : offset, deux couleurs (bleu gris et olive)
Imprimeur : Casa de Moneda de Chile
Papier : fluorescent (90 g/m²)
Dimensions des timbres : 33 mm x 23 mm
Dentelé : 14 ½ x 13 ¾
Taille de la feuille : 80 timbres (8H x 10V) [20 séries]
Tirage : 817 600
Numéros des catalogues : Yv 437 / M 826 / S 460 / SG 744
Numéro du Catálogo Especializado de Filatelia Chilena CHILE2006 : 865


Cette émission s'accompagne d'un bloc feuillet non dentelé






Dimensions du bloc feuillet : 110 mm x 150 mm
Prix de vente : 1 000 escudos chiliens (CLE)
Papier : couché
Tirage : 25 000 [1]
Numéros des catalogues : Yv BF20 / S 460a / SG MS748
Numéro du Catálogo Especializado de Filatelia Chilena CHILE2006 : BK29


[1] Dont 5000 exemplaires vendus par Correos de Chile.
Le reste constitue une donation à la Société de Sauvetage ; le produit des ventes étant destiné à renflouer les caisses de l'Association.



Le phare Punta Angeles (33º 01' S & 71º 39' W) se trouve sur la façade ouest de la baie de Valparaiso, face à l'océan Pacifique.
Valparaiso, premier port chilien et deuxième ville du pays, est situé à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Santiago, la capitale.

Le phare actuel est l'héritier du premier phare du pays (1837) : une tour en bois, de section carrée et peinte en blanc. Remplacé en 1857 par une structure plus solide, faite en brique, celle-ci a été détruite lors du grand tremblement de terre de 1906 (3 000 morts, 20 000 blessés).

La tour en fer de fonte, de section circulaire, a été préfabriquée en Angleterre par la maison Chance Brothers. Elle est peinte en blanc avec une bande centrale rouge.
Sa hauteur est de 18 m (59 pieds) et celle du plan focal est de 60 m (197 pieds).

La lanterne, peinte en rouge, est entourée d'une rambarde métallique. Elle renferme le système d'illumination installé en 1987 : 9 600 000 candela produites par des ampoules à base de gaz xénon.

Phare gardienné par le personnel de la Dirección General del Territorio Marítimo y Marina Mercante de Chile, (DIRECTEMAR), il émet un éclat de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : lumière 0.2s + éclipse 9.8s.
Sa portée lumineuse est de 32 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 201.5°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : G1874.






Un grand merci à Jorge (Chili) et à Carlos (Argentine) pour leur aimable collaboration.






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/11/chili.html

mardi 22 mars 2011

Japon / Irozaki


Japon.

Cachet commémoratif montrant le phare d'Irozaki (石廊崎灯台)






Oblitération faite à Minamisaki (南崎), Shizuoka (静岡), le 23.07.1997 [1]


Entier postal
Date d'émission : 02.06.1997
Édition : La Poste japonaise (日本郵政公社)
Illustration du pli : "Les pensées de l'été" (夏の想い) de Wataru Narita (成田わたる)
Dimensions du pli : 100 mm x 148 mm
Référence Sakura : SG109 (Season Greeting Postal Card)

[1] Minamisaki [南 = sud] [崎 = cap, pointe]
1997 correspond à l'année impériale Heisei 9. Heisei (平成) est le nom japonais de l'empereur Akihito






Le phare d'Irozaki [Iro Saki] (34° 36' N & 138° 51' E) se trouve sur le promontoire qui forme l'extrémité sud de la péninsule d'Izu, sur la côte japonaise de l'océan Pacifique.
Située au centre de l'île de Honshū, à environ 100 km au sud-ouest de Tokyo, cette péninsule abrite sur sa façade orientale, la ville de Shimoda.
Shimoda, à une dizaine de kilomètres du phare, a été l'une des deux escales marchandes concédées aux États-Unis en 1854 par la Convention de Kanagawa [2].

Le phare est en fonction depuis le 31 mars 1933 ; il remplace une ancienne structure construite en bois (1871) et détruite par un typhon, l'automne précédent (14.11.1932).

Sa tour, de section circulaire, est attachée à un petit local technique de plan rectangulaire. L'ensemble, bâti en béton, est peint entièrement en blanc (incluant sa lanterne et la rambarde métallique qui l'entoure).
Haute de 11 m (36 pieds), le plan focal se trouve à 60 m (197 pieds).

L'optique actuelle (LB-H40), émet de manière alternée un éclat de lumière blanche et rouge toutes les 16 secondes [Al Fl WR 16s].
Visible sur un angle de 143°, avec une intensité de 60 000 candela pour la lumière blanche et de 67 000 candela pour la lumière rouge, le phare a une portée lumineuse de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Géré par la Troisième circonscription de l'Agence de sécurité maritime des Gardes Côtes Japonais (JCG) (depuis la ville de Yokohama), il est répertorié sous le numéro 2448.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : M6270.




[2] Traité obtenu dans la crainte de représailles américaines, cette convention signée entre les représentants du Shogunat et le représentant (commodore Matthew Perry) du président américain Millard Fillmore, définit les termes de l'ouverture du Japon au commerce avec les puissances occidentales (Royaume-Uni, Pays-Bas, Russie, France et États-Unis)








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/07/japon-sada-misaki.html
 


.

vendredi 18 mars 2011

Islande / Kögur

Islande.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le phare de Kögur [Kögurviti].
Le phare de Grotta illustre le cachet commémoratif.







Enveloppe oblitérée à Reykjavík, le 18.04.2002

Édition : Íslandspóstur hf (Iceland Post)
Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm [DIN C6]


Thème du timbre : phare de Kögur dans la série "phares", deux timbres différents
Date d'émission : 18.04.2002
Autorité postale émettrice : Íslandspóstur hf (Iceland Post)
Valeur faciale : 85 couronnes islandaises (ISK)
Maquette (design) : Hlynur Ólafsson
Imprimeur : Walsall Security Printers
Impression : offset (lithography)
Dimensions du timbre : 23.5 mm x 36.0 mm
Dentelé : 12 ¾ x 13 ¼ (sur deux ou trois côtés)
Taille de la feuille : 4 timbres (carnet)
Dimensions de la feuille : 48 mm x 118 mm
Numéros des catalogues : Yv 934 / M 1008 / S 962 / SG 1020







Le phare de Kögur (65° 37' N & 13° 52' W) se trouve à l'extrémité d'une péninsule élargie située sur la côte nord-est du pays, à proximité de la plage, face à la mer d'Islande (Íslandshaf).

Construit en 1951, le phare est un projet de l'ingénieur Axel Sveinsson, concepteur également d'autres phares islandais [1].

La tour, de section carrée et peinte en blanc, a une hauteur de 8 m (26 pieds).
Construite en béton, elle est couronnée par une rambarde de plan carrée où les murs (en béton, également) forment une barrière de protection à une lanterne partiellement cachée, peinte en rouge.

Électrifié, automatisé, il est répertorié sous le numéro 215 par l'Administration Maritime Islandaise (Siglingastofnun Íslands), qui assure sa gestion.

Sur un plan focal de 18 m (59 pieds), son optique émet un éclat de lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1.5s + obscurité 13.5s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 8 milles marins ; celle de la lumière rouge et verte est de 5 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L4722.



[1] L'ingénieur Axel Sveinsson (1896 - 1957) est influencé par les idées de l'architecte Guðjón Samúelsson (1887 - 1950) qui, dans un mélange du fonctionnalisme et d'art nouveau, est l'auteur de projets tels que l'église d'Hallgrimur (Hallgrímskirkja) et le Théâtre National de Reykjavik.





Carnet 4 timbres





Bon à savoir …
Glossaire extrait de la publication des Gardes Côtes islandais "Vitaskrá "2010"

dimanche 13 mars 2011

Cuba / Cayo Piedras del Norte, Punta Lucrecia et Cayo Guano del Este

 
Cuba.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant les phares de Cuba.
Les timbres montrent les phares de Cayo Piedras del Norte, Punta Lucrecia et Cayo Guano del Este.




Oblitération faite à Habana 6 (La Havane), le 15.10.1981
Cachet commémoratif avec le dessin d'un phare stylisé
Édition : Empresa de Correos de Cuba
Illustration de l'enveloppe : positionnement des phares sur la carte de Cuba
Dimensions de l'enveloppe : 89 mm x 152 mm


Thème des timbres : phares de Cuba, série II, trois timbres différents
Date d'émission : 15.10.1981
Autorité postale émettrice : Empresa de Correos de Cuba
Valeurs faciales : 3; 13 et 40 centavos (centièmes de peso cubain - CUP) [1]
Dessinateur : Roberto Quintana
Dimensions des timbres : 33 mm x 44 mm
Imprimeur : Planta Impresora de Especies Postales
Impression : offset
Dentelé : 12 ¾
Taille de la feuille : 25 timbres
Numéros des catalogues : Yv 2294 - 2296 / M 2589 - 2591 / S 2440 - 2442 / SG 2746 – 2748

[1] Cayo Piedras del Norte [3 c], Punta Lucrecia [13 c] et Cayo Guano del Este [40c]






A. Le phare Cayo Piedras del Norte (23° 14' N & 81° 07' W) se trouve sur la petite île (cayo) du même nom située à l'extrémité de la péninsule de Hicacos.
En mer des Caraïbes, la péninsule de Hicacos constitue l'extrémité nord de l'île de Cuba et héberge l'un de plus importants sites touristiques du pays : la ville de Varadero.

Construit en 1857, durant la période coloniale espagnole ; ce phare remplace une ancienne structure bâtie en bois et détruite par un cyclone, l'année précédente.

La tour, de section circulaire, est construite en maçonnerie de brique et peinte en blanc. La lanterne, de couleur gris métallisé, est surélevée par un prolongement (cylindrique) de la tour. La lanterne et son support disposent chacun d'une rambarde métallique de forme circulaire.
Sa hauteur est de 19 m (62 pieds) et celle du plan focal est de 24 m (79 pieds).

Phare gardienné par du personnel militaire, son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1.5s + obscurité 8.5s.
La portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J4879.






B. Le phare Punta Lucrecia (21° 04' N & 75° 37' W) se trouve sur la côte nord-est de Cuba, à l'extrémité (cabo) sud de la baie de Río Seco, la pointe orientale de Playa Larga, un lieu de côtes basses et de hauts-fonds coralliens dangereux pour la navigation.

Mis en service le 10 octobre 1868, durant la période coloniale espagnole, le début de sa construction date de l'année 1861. Une partie du bâtiment a été réalisée par des prisonniers dû au manque d'ouvriers pour travailler dans de conditions si extrêmes.

La tour de section circulaire soutenue par une courte base octogonale, est bâtie en pierre locale qui garde sa couleur brunâtre naturelle. La lanterne est peinte en blanc.
Sa hauteur est de 37 m (121 pieds, 168 marches : 33 en pierre calcaire et 135 en fer de fonte), son plan focal étant à 40 m (131 pieds).

En arrière de la tour, se trouve une maison (des gardiens) de plan carré avec un patio central et une double façade sur laquelle les avant-toits sont soutenus par 8 colonnes circulaires.
Elle est devenue aujourd'hui le "musée du phare", une destination touristique locale.

Phare gardiennée par une équipe de trois personnes, son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes.
Sa portée lumineuse est de 25 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J4958.




C. Le phare Cayo Guano del Este (21° 40' N & 81° 02' W) se trouve sur la petite île (cayo) du même nom située à l'extrémité orientale de l'île de Pinos (Isla de Pinos), à une quarantaine de kilomètres au large de la côte sud de Cuba.

Construit en 1970, ce phare remplace une ancienne structure métallique (en treillis) installée en 1909 [2].

La tour, d'aspect assez singulier, est constituée d'un cylindre de diamètre réduit, peinte en blanc avec trois bandes horizontales de couleur rouge. Construite en béton, elle est "soutenue" par cinq contreforts qui émergent du toit d'un large local technique de plan circulaire.
La lanterne, de couleur blanc, est entourée d'une rambarde qui résulte d'un élargissement de la partie supérieure de la tour. Sa hauteur est de 45 m (148 pieds).

Phare gardienné [3], sur un plan focal de 54 m (177 pieds), son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes.
La portée lumineuse est de 19 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : J5102.





[2] La maison Waddell & Hedrick (1899 - 1907) a construit pour le compte du gouvernement cubain, à la fin de la Guerre hispano-américaine (1898), quatre phares portant la même structure : Punta Gobernadora, Caimán Grande, Cayo Jutías y Cayo Guano del Este.


[3] Le 17 avril 1961, jour du débarquement dans la Baie des Cochons, l'operateur du phare a alerté les autorités cubaines sur la position (entre Cienfuegos et la péninsule de Zapata) de la flotte qui conduisait les opposants au gouvernement de Fidel Castro.

mercredi 9 mars 2011

Taiwan / Paisha Chia


Taiwan.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare Paisha Chia (白沙岬燈塔).

 




Oblitération faite à Guanyin (觀音), le 28.07.2010 (année "Minguo" 99)
Édition : Chunghwa Post
Dimensions de la carte : 105 mm x 148 mm



Thème du timbre : phare Paisha Chia dans la série "Phares de Taiwan" (2010), quatre timbres différents
Date d'émission : 28.07.2010
Autorité postale émettrice : Chunghwa Post Co. Ltd. (Taiwan)
Valeur faciale : 10 dollars de Taiwan (TWD)
Dessinateur : Hung-tu Ko
Imprimeur : China Color Printing Co. Ltd. (Taiwan)
Impression : offset + vernis localisé (spot varnish)
Papier : papier phosphorescent
Dentelé : 11 ½
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Taille de la feuille : 20 (5H x 4V) timbres
Tirage : 900 000
Numéros des catalogues : Yv 3304 / SG 3475 / M 3514







Le phare Paisha Chia (25° 02' N & 121° 04' E) se trouve sur un lieu surélevé de la côte, à proximité de la ville de Guanyin. Cette localité rurale est située à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Taipei, face au détroit de Formose, en mer de Chine méridionale.

Construite en 1901 durant la période coloniale japonaise, la structure actuelle hérite des travaux effectués à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale (incluant un raccourcissement significatif de la tour).
Le phare est constitué d'une tour bâtie en brique, de section circulaire et peinte en blanc. Au sommet, entourant la lanterne à la toiture noire, se développe un balcon décoré d'une corniche moulurée avec des éléments saillants verticaux (corbeaux).

Sa hauteur est de 25 m (82 pieds), le plan focal se trouve à 37 m (121 pieds).

Son optique émet de manière alternée un éclat de lumière blanche et rouge toutes les 20 secondes [éclat blanc 0.2s + obscurité 9.8s + éclat rouge 0.2s + obscurité 9.8s].
Visible sur un angle de 180°, la portée lumineuse de la lumière blanche est de 26 milles marins et celle de la lumière rouge est de 23 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : P4662.

Historiquement, les phares à Taiwan ont été opérés par le Ministère des Affaires maritimes au sein de la Direction générale des Douanes. Le 1er janvier 2013, leur juridiction a été transférée au Bureau maritime et portuaire du Ministère des Transports et de la Communication.
 




Le phare Paisha Chia illustre la pochette souvenir de l'émission



 
 
 






Entier postal [carte postale] (郵政明信片)
Le timbre-poste imprimé montre le phare de Paisha Chia








Date d'émission : 14.02.2011 (100年2月)
Autorité postale émettrice : Chunghwa Post Co. Ltd. (Taiwan)
Valeur faciale : 2.50 dollars de Taiwan (TWD)
Code-barres : 04000413







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/12/taiwan-oluanpi.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/09/taiwan-yuwongdao.html

 

.

vendredi 4 mars 2011

Estonie / Mehikoorma


Estonie.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Mehikoorma (Mehikoorma Tuletorn).





Oblitération faite à Tallinn, le 24.01.2008
Le phare apparaît dans l’illustration du cachet d’oblitération

Édition : Eesti Post (2008)
Dessinateur : Roman Matkiewicz
Dimensions : 105 mm x 148 mm [DIN A6]
Référence : Maksimumkaart 64
Avec illustration (Roman Matkiewicz) au verso montrant le phare en 1938





Thème du timbre : phare de Mehikoorma [70e anniversaire]
Date d’émission : 24.01.2008
Autorité postale émettrice : Eesti Post
Valeur faciale : 5.50 couronnes estoniennes (EEK) [0.35 euro]
Dessinateur : Roman Matkiewicz
Impression : offset (polychromie)
Imprimeur : AS Vaba Maa (Tallinn, Estonie)
Dimensions : 33.0 mm x 27.5 mm
Dentelé : 14 x 13 ¾
Papier : couché
Taille de la feuille : 10 timbres (2 x 5)
Tirage : 220 000
Numéros des catalogues : Yv 559 / M 602 / S 587 / SG 564
Numéro de référence Eesti Post : 395




Le phare de Mehikoorma (58° 14' N & 27° 29' E) se trouve dans le village (300 habitants) du même nom situé sur le secteur le plus étroit du lac Peïpous [Peipsi järv].
Partagé entre l'Estonie (ouest) et la Russie (est), le lac Peïpous est le quatrième d'Europe par sa superficie (3500 km²). Avec une profondeur maximum de 15 mètres, il est navigable pendant huit mois de l'année environ.

Installé en 1938, le phare est constitué d'une tour cylindrique de 3 mètres de diamètre, construite en béton armé et peinte entièrement en blanc.
Un modeste balcon disposant d'une rambarde métallique entoure la lanterne. L'ensemble a une hauteur de 15 m (49 pieds).

Opérationnel durant la période allant du 15 mai au 15 octobre ; sur un plan focal de 20 m (66 pieds), le feu émet un éclat de lumière blanche toutes les 4 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 3.2s.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 69°.

Automatisé, géré par l'Administration maritime estonienne (Veeteede Amet), il est répertorié sous le numéro P30.





Enveloppe premier jour [FDC]
Pli oblitéré à Tallinn, le 24.01.2008
Édition : Eesti Post
Dimensions : 114 mm x 162 mm [DIN C6]
Référence : 2008-3






Notice philatélique (format carte postale)
Dimensions : 108 mm x 156 mm
Tirage annoncé : 355 000 exemplaires





 
 

 
Carte postale : phare de Mehikoorma
Édition : Tartu Postkontor
Photographe : Ove Maidla
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : TaP-520
Code-barres : 4740352585201







Vous pouvez aussi visiter :