jeudi 29 juin 2017

Allemagne / Neuwerk


Allemagne.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre commémorant le phare de Neuwerk (Leuchtturm Neuwerk).






Pli oblitéré à Berlin (10117), le 10.06.2010


Édition : Richard Borek (Braunschweig)
Dimensions du pli : 92 mm x 162 mm



Thème du timbre : phare de Neuwerk dans une série "Sondermarke", deux timbres différents
Date d'émission : 10.06.2010
Autorité postale émettrice : Deutsche Post
Valeur faciale : 0.45 euro
Dessin : Prof. Johannes Graf (Dortmund)
Photographe : Reinhard Scheiblich (Norderstedt)
Imprimeur : Mehrfarben-Offsetdruck der Bagel Security-Print GmbH & Co. (Mönchengladbach)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 35.00 mm x 35.00 mm
Papier : couché, fluorescent (Type "Postwertzeichenpapier DP 2")
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 10 timbres (2 x 5)
Numéro des catalogues : Yv 2625 / M 2800 / SG 3660 / S 2574




 

Le phare de Neuwerk (53° 55' N & 08° 30' E) se trouve sur la petite île du même nom située à une dizaine de kilomètres de l'embouchure du fleuve Elbe, face à la ville de Cuxhaven.
Avec une superficie d'environ 3 km², Neuwerk fait partie des îles de la Frise-Orientale mais administrativement, elle appartient à Hamburg-Mitte, un arrondissement de la ville de Hambourg distant de plus de 100 km [1].

Le phare est l'édifice principale de l'île. Son aspect actuel date de 1814 mais il s'agit d'une construction ayant utilisé comme support le bâtiment érigé en 1310 [2].

La tour de section carrée de 39 m (128 pieds) de hauteur est construite en brique apparente. La lanterne, au sommet, est au centre d'une toiture en cuivre de forme pyramidale.

Officiellement inactif, depuis février 2014 et géré par l'autorité maritime de la ville de Hambourg (Wasser- und Schifffahrtsamt / WSA), le phare fonctionne comme un feu fixe (LED de 11 watts) symbolique émettant sur un plan focal de 38 m (125 pieds) une lumière blanche d'une portée lumineuse de 3 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B1344.


La "Pension Leuchtturm Neuwerk" (Leuchtturm 1, Insel Neuwerk, 27499 Hamburg-Insel-Neuwerk) accueille des touristes dans des chambres aménagées à l'intérieur du phare.

 

[1] En 1299, la ville de Hambourg a obtenu des ducs de Saxe le droit de construire sur l'île, encore sans nom, un quai pour assurer le transport maritime le long de la rivière Elbe et une tour de protection contre les pirates. Ce "nouveau travail" (en allemand "Neue Werk") donne le nom actuel de lieu.

[2] La tour est considérée comme le bâtiment civil le plus ancien de Hambourg.





Enveloppe premier jour (FDC)
Les timbres montrent les phares de Neuwerk & Alshöft





 

Oblitération premier jour faite à Berlin (10117), le 10.06.2010


Édition : Deutsche Post
Dimension du pli : 114 mm x 162 mm [DIN C6]



Cachet commémoratif du septième centenaire du phare
(700 Jahre Leuchtturm Neuwerk). Inselfest
Lettre ayant voyagé








Oblitération faite à Hamburg – Insel Neuwerk (27499), le 12.06.2010


Fabricant du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 09/173
"Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) sont des bureaux de poste mobiles où le personnel de Deutsche Post s'associe à un événement rassemblant du grand public.








Lettre ayant voyagé
Cachet commémoratif







Pli oblitéré à Hamburg – Insel Neuwerk (27499), le 12.06.2010




Cachet commémoratif "Nordposta 2012" avec l'image du phare
Lettre ayant voyagé







Pli oblitéré à Hamburg (20535), le 29.09.2012







"Nordposta 2012 / Insel Neuwerk – ein Hamburger Stadtteil / im Unesco Weltnaturerbe "Wattenmeer"
[Insel (île) Neuwerk - un quartier de Hambourg / sur la liste du Patrimoine Mondial de l'Unesco "Mer des Wadden"]
Fabricant du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 18/355









Carte postale : phare de Neuwerk
Édition : Albert Angelbeck (Cuxhaven)
Dimensions : 88 mm x 138 mm



Carte postal postée à Cuxhaven, le 29.03.1906








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/01/allemagne-feu-posterieur-de.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/02/allemagne-hohe-weg.html



.

vendredi 23 juin 2017

Italie / Faro della Vittoria


Italie.

Cachet commémoratif montrant le Faro della Vittoria.
Carte souvenir du "VI Trofeo Filatelico" avec l'image du phare.

 



Pli oblitéré à Trieste, le 25.04.1970


Édition : Circolo Filatelico del Dopolavoro Ferroviario, Trieste
Dimensions de la carte : 100 mm x 154 mm
"VI Trofeo Filatelico", Trieste, 25 – 26.04.1970








Le Faro della Vittoria (phare de la victoire) (45° 40' N & 13° 46' E) se trouve sur une colline située au nord de la zone portuaire de Trieste, face à la mer Adriatique. Symbole de la ville, sa coupole est décorée avec une statue de cuivre martelé représentant la Victoire ailée [1].

Ce phare dont la construction date de la période 1923 - 1927, est un projet de l'architecte Arduino Berlam (1880 – 1946) présenté à la fin de la Première Guerre mondiale pour rendre hommage aux marins morts durant le conflit.

Le phare se présente comme une large colonne cannelée de 68 m (223 pieds) de hauteur, surmontée d'une lanterne (coupole) ornée et appuyée sur une base monumentale, décorée avec la statue d'un marin, un panneau rappelant l'exploit [2] et des escaliers descendant vers une base de béton armé, qui inclut une partie de l'ancien fort autrichien installé sur la colline [3].

Automatisé, relié au réseau public d'électricité ; sur un plan focal de 115 m (378 pieds), son optique [4] émet deux éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 1.8s + éclat 0.2s + obscurité 7.8s.
Sa portée lumineuse est de 22 milles marins (1 mille = 1852 m).

Il est répertorié par la Marina militare sous le numéro 4376.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E2558.

 

[1] Œuvre du sculpteur Giovanni Mayer (1863 - 1943).

[2] Une citation attribuée au poète Gabriele D'Annunzio : "Splendi e ricorda i caduti sul mare" (brille et souviens-toi des hommes ayant disparu en mer).

[3] Une colline appelée Poggio di Greta ayant une vue panoramique sur le golfe de Trieste.

[4] Appelée en Italie "OR – 500" dont "O.R." signifie "ottica rotativa" (optique rotative / sur 360°).







Carte postale : faro della Vittoria
Édition : A. Cadel (Trieste)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 354




samedi 17 juin 2017

Philippines / Phares des Philippines [II]


Philippines.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant les phares des Philippines.
Les timbres montrent les phares de Cape Santiago, Bagacay Point, Malabrigo Point et Capones Island.
Le phare du Cap Melville apparaît dans l'illustration du pli et un phare stylisé illustre le cachet commémoratif.






Pli oblitéré à Manila (Manille), le 22.12.2005


Édition : Philpost
Dimensions de l'enveloppe : 110 mm x 190 mm






Thème des timbres : phares des Philippines (série I), 8 timbres différents dont 4 dans un format bloc feuillet
Date d'émission : 22.12.2005
Autorité postale émettrice : Philpost (Philippine Postal Corporation)
Valeurs faciales : 6.00 pesos philippins (PHP)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Dessinateur : Jesus Alfredo De los Santos
Dimensions des timbres : 30 mm x 40 mm
Papier : sans filigrane
Taille de la feuille : 16 timbres (se-tenant, 4 blocs de 4)
Dentelé : 14 ¼
Impression : offset (quadrichromie)
Imprimeur : Amstar Company, Inc.
Tirage (timbres) : 140 000 (35 000 x 4)
Date de retrait : 21.12.2006
Numéros de catalogues [Cape Santiago] : Yv 3044 / M 3728 / S 3008a
Numéros de catalogues [Bagacay Point] : Yv 3045 / M 3729 / S 3008b
Numéros de catalogues [Malabrigo Point] : Yv 3046 / M 3730 / S 3008c
Numéros de catalogues [Capones Island] : Yv 3047 / M 3731 / S 3008d
 





A. Le phare de Cape Santiago (13° 46' N & 120° 39' E) se trouve à une centaine de kilomètres au sud de Manille, capital du pays ; à l'extrémité sud-ouest de la baie de Balayan, sur la côte sud-ouest de l'île de Luçon, la plus grande île des Philippines.
Cape Santiago signale l'entrée nord-ouest du détroit Verde Island, le passage qui sépare les îles de Luzon et Mindoro (au sud), reliant la mer de Chine méridionale à la mer de Philippines (à l'est).

Mis en service par les Espagnols en 1890 [1], le phare est constitué d'une tour de 15.5 m (51 pieds) de hauteur, de section circulaire construite en briques et peinte en blanc. Autour de la lanterne, dont sa coupole a un diamètre supérieur à celui de la base, est peinte en blanc [2]. Elle est entourée d'une rambarde circulaire solidaire à un balcon métallique soutenu par des consoles décorées.

Sur un plan focal de 27 m (89 pieds), l'optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes. Sa portée lumineuse est de 11 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 102°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2614.



[1] Capitainerie générale des Philippines (1565 – 1898).

[2] Construite au Japon, en aluminium.








B. Le phare de Bagacay Point (10° 23' N & 124° 01' E) se trouve sur la partie centrale de la côte orientale de l'île de Cebu [3], il signale l'entrée nord du Mactan Channel, le bras de mer séparant Cebu de l'île de Mactan. Sur le canal de Mactan se trouve le port de la ville de Cebu, le deuxième du pays par sa taille [4].

Construit dans les années 1904 - 1908 durant la période du Protectorat américain (1898 – 1946), le phare remplace une vieille structure datant de l'époque coloniale espagnole.

La tour, de 22 m (72 pieds) de hauteur, est bâtie en pierre et renforcée par des arêtes (apparents) en béton. Elle garde sa couleur blanchâtre d'origine. La lanterne, de section circulaire est rehaussée avec un support en béton de plan circulaire. Les deux balcons (lanterne et tour) sont entourés de rambardes métalliques de plan octogonal.

Sur un plan focal de 44 m (144 pieds), l'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes visible sur un angle de 136°.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2402.



[3] Dans la région centrale du pays, Cebu est une île étroite de 225 km de longueur et la terre principale d'un archipel constitué d'environ 167 îles mineures (incluant Mactan).

[4] En 1565, Miguel López de Legazpi fonde la Villa de San Miguel (actuelle Cebu), premier peuplement espagnol (première capitale) du pays et tête de pont pour la conquête de l'archipel.







C. Le phare de Malabrigo Point (13° 36' N & 121° 16' E) se trouve à l'extrémité sud de la province de Batangas dans la partie sud-ouest de l'île de Luçon, à environ 150 km au sud-est de Manille. Malabrigo signale l'entrée nord-est du détroit Verde Island, le passage maritime reliant la mer de Chine méridionale (à l'ouest) à la mer de Philippines (à l'est).

Construit en 1896, durant la période coloniale espagnole, sa tour tronconique de 17 m (56 pieds) de hauteur est bâtie en briques et peinte en blanc.
Elle est couronnée avec une rambarde circulaire faisant partie d'un balcon métallique soutenu par des consoles. Au centre, une lanterne de fabrication moderne, blanche également, et rehaussée avec un support métallique de plan hexagonal. Un second balcon est situé à la mi-hauteur.

Le site dispose également d'une belle maison des gardiens, de plan rectangulaire et toiture (en tôle) à quatre pentes. Sur les côtés, une pergola surélevée donne au bâtiment un doux "aspect colonial".

Sur un plan focal de 56 m (184 pieds), l'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes sur un angle de 140°.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).
 
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2604.







D. Le phare de Capones Island (14° 55' N & 120° 00' E) se trouve sur l'île du même nom située à quelque 4 km au large de la côte ouest de l'île de Luçon, dans la province centrale de Zambales.
Le phare signale l'approche des baies de Subic et de Manille aux bateaux arrivant du nord-ouest, des ports chinois ; une zone où le trafic maritime est très important.

Bâtit par les Espagnols en 1890, le phare est constitué d'une tour de section carrée construite en briques et peinte en blanc avec une fine bande horizontale rouge. Au sommet, rehaussée par un support de section circulaire, se tient la lanterne de profil octogonale, peinte en blanc et disposant d'un double balcon superposé.
Avec une hauteur de 17 m (56 pieds), elle positionne le plan focal à 74 m (243 pieds).

Alimenté en électricité par des panneaux solaires, son optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 15 secondes avec une portée lumineuse de 22 milles marins (1 mille = 1852 m) sur un angle de 60°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2680.



lundi 12 juin 2017

Vietnam / Diem Dien


Vietnam.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Diem Dien (hải đăng Diêm Điền).
Le cachet commémoratif (premier jour) montre une image stylisée du phare de Dai Lanh.


 
 



Oblitération premier jour faite à Hà Nội, le 15.05.2013


Édition : Bưu điện Việt Nam (Vietnam Post)
Dimensions : 100 mm x 150 mm
Prix d'achat lors de la parution (4 cartes) : 49 500 đồng [VND]




Thème du timbre : le phare de Diem Dien dans la série "Phares du Vietnam", quatre timbres différents
Date d'émission : 15.05.2013
Autorité postale émettrice : Bưu điện Việt Nam (Vietnam Post)
Valeur faciale : 2000 đồng [VND]
Dessinateur : Nguyễn Du (Vietnam Post)
Imprimeur : Post Stamp Printing Enterprise [INTEVINA] (Ho Chi Minh Ville)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 31 mm x 46 mm
Taille de la feuille : 25 timbres
Dentelé : 13 ¼ x 13
Date de retrait : 31.12.2014
Numéros des catalogues : S 3473 / M 3638
Numéro WNS : VN008.13
Numéro Vietnam Post : 3589







Le phare de Diem Dien [Diêm Điền] (20° 34' N & 106° 34' E) se trouve dans la petite ville du même nom située à une centaine de kilomètres au sud-est de Hanoi, au sud de l'embouchure du fleuve Rouge, sur la côte l'ouest du Golfe du Tonkin, en mer de Chine méridionale.

Construit en 1997, le phare est constitué d'une tour de 22.5 m (74 pieds) de hauteur, construite en béton, de section circulaire et renforcée avec six nervures verticales et trois cerclages en saillie. La paroi de la tour est peinte en gris clair et les renforcements, en blanc.

Le feu, sans lanterne, est soutenu par un support cylindrique (en béton) entouré d'une rambarde simplifiée. Sur un plan focal de 27 m (89 pieds), il émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes.
Sa portée lumineuse est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m) sur un angle de 360°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F3235.





Lettre ayant voyagé


 

samedi 3 juin 2017

France / Ancien phare du Grau-du-Roi


France.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant l'ancien phare du Grau-du-Roi.







Pli oblitéré à Mauguio (Languedoc, 39831A), le 06.12.2013




Thème du timbre : ancien phare du Grau-du-Roi dans la série "Collector 2012" (Languedoc-Roussillon), dix timbres différents
Date d'émission : 11.06.2012 (vente anticipée : 09.06.2012)
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : timbre à validité permanente
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur
Dimensions de l'image : 35.5 mm x 26.5 mm
Dentelé : simulé avec "dentelure de sécurité"
Imprimeur : Phil@poste
Impression : héliogravure (polychromie, avec deux bandes de phosphore)
Papier : autocollant
Création : Atlante
Taille de la feuille : 10 timbres
Référence (code produit) La Poste : 2112914
Prix d'achat (lot indivisible) : 8.90 euro (au moment de l'émission)




 




L'ancien phare du Grau-du-Roi (43° 32' N & 04° 08' E) se trouve dans la petite ville du même nom, sur la rive droite du chenal reliant la ville d'Aigues-Mortes à la mer Méditerranée (golfe du Lion) [1].
Le Grau-du-Roi (département du Gard) possède une urbanisation particulière sur une côte caractérisée par la présence quasi continue d'un cordon lagunaire et de nombreux étangs.

Construit en 1828, le phare du Grau-du-Roi a fonctionné jusqu'en 1869, date d'allumage du phare de l'Espiguette (ALL : E0586) situé à quelque 6 kilomètres au sud-est de l'ancien.

La tour de section circulaire (cylindre) de 19 m (62 pieds) de hauteur est bâtie en pierre qui garde sa couleur brunâtre naturelle ; elle émerge du centre d'une maison de plan carré aux toitures à multiples pentes. Préservée des ravages du temps, la tour est toujours coiffée avec un élégant lanternon en cuivre.


[1] "Grau", en langue occitane "passage", fait référence au couloir fluviale reliant un étang côtier avec la mer. La ville du XIXe siècle prend le nom du chenal, entretenu depuis le Moyen Âge.





 




Carte postale : ancien phare du Grau-du-Roi
Édition : Ets. Rivière-Bureau (Pons)
Dimensions : 90 mm x 142 mm
Référence : 2105








Vous pouvez aussi visiter:
http://pharoteliste.blogspot.fr/2014/08/france-espiguette.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/08/france-chateau-dif.html



.