jeudi 29 décembre 2011

Allemagne / Mukran


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le feu de Mukran (Leuchtfeuer Mukran ; Fährhafen Sassnitz, Nordmole).
Entier postal illustré avec l'image du feu.



Oblitération faite à Sassnitz (18546), le 07.01.1998

Carte souvenir et oblitération commémorative célébrant l'ouverture de la liaison maritime avec la Scandinavie, à partir du nouveau terminal de ferries de Sassnitz (Eröffnung des Skandinavienverkehers von neuen Fährhafen Sassnitz)

Édition : Wulf Krentzien (1997)
Dimension du pli : 105 mm x 148 mm (DIN A6)

 





Le feu de Mukran (54° 29' N & 13° 36' E) se trouve à l'extrémité de la digue nord du nouveau terminal de ferries de Sassnitz [1]. Celui-ci est situé au sud de la ville dans une localité appelée Neu Mukran.
Sassnitz est une ville du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale qui est située sur la côte orientale de l'île de Rügen, la plus grande des îles allemandes, en mer Baltique.

Opérationnel depuis 1996, ce feu est au sommet d'une tour construite en béton, de section décagonale et haute de 14 m (46 pieds). Le tiers supérieur est renforcé avec des nervures verticales en saillie qui suivent les arrêts de la tour.
Peinte en bandes horizontales vert-blanc-vert, la lanterne porte un dôme métallique de couleur cuivrée.
Opéré par l'autorité portuaire de Sassnitz (Fährhafen Sassnitz) ; sur un plan focal de 16 m (52 pieds), ce feu isophase émet un éclat de lumière verte durant 2 secondes suivi d'une occultation de la même durée (Iso 4 secondes).
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C2614.

 

[1] Le port de Sassnitz déssert par voie maritime (ferry), les ports de Rønne (Danemark), Trelleborg (Suède), Klaipėda (Lituanie) et Saint-Pétersbourg (Russie).






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2011/08/allemagne-ueckermunde.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/03/allemagne-dornbusch.html



 

.


mercredi 21 décembre 2011

Portugal / Montedor

Portugal.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant le phare de Montedor (farol de Montedor).






Oblitération faite à Viana do Castelo (4900), le 19.06.2008
[Le bureau de poste de Viana do Castelo est le plus proche du phare]



Thème du timbre : phare de Montedor dans la série "Phares de Portugal" (Faróis de Portugal), de 12 timbres différents
Date d'émission : 19.06.2008
Autorité postale émettrice : Correios de Portugal [CTT]
Valeur faciale : 0.30 euro
Correspond à un affranchissement pour une lettre ordinaire jusqu'à 20 g dans le régime intérieur["carta de correio normal até 20 gramas"]
Dessinateur : Hélder Soares (Atelier Acácio Santos)
Impression : offset
Imprimeur : Cartor Security Printers (France)
Papier : 110 g/m²
Dimensions du timbre : 40 mm x 30.6 mm
Dentelé : 13 avec "dentelure de sécurité" Cruz de Cristo (Croix du Christ)
Taille de la feuille : 10 (5 x 2)
Tirage : 300 000
Numéros des catalogues : Yv 3284 / M 3298
Numéro du catalogue Afinsa : 3715


 



Le phare de Montedor [Cabo Montedor] (41° 45' N & 08° 52' W), le plus septentrional du pays, se trouve dans la localité du même nom, sur une colline, à environ 500 m de l'océan Atlantique.

Montedor est située à mi-chemin entre l'embouchure du fleuve Minho (Miño) [frontière hispano-portugaise] et la ville de Viana de Castelo, au nord du Portugal.

Tour de section carrée dont sa construction commence en 1908, la structure se trouve dans l'arrière-cour d'un bâtiment en forme de U ; l'ensemble est construit en pierre (granite), qui garde sa couleur brunâtre naturelle.
La tour a une hauteur de 28 m (92 pieds). Sur chaque paroi, se trouvent quatre élégantes fenêtres qui en se décalant en hauteur, accompagnent sur chaque côté la montée de l'escalier (intérieur). La lanterne, de section circulaire, est peinte en rouge.

Opérationnel depuis le 20 mars 1910, il est relié au réseau public d'électricité en 1947 et automatisé en 1987.
Sur un plan focal de 103 m (338 pieds) ; son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 9.5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 1.7s + éclat 0.2s + obscurité 7.4s.
Sa portée lumineuse est de 22 milles marins (1 mille = 1852 m).

Il est géré par la Direcção de Faróis de la Marine portugaise (à Paço de Arcos).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2008.



Lettre "R" ayant voyagé avec quelques timbres de la série "Phares de Portugal"
[Montedor, Esposende, Ponta do Pargo, Arnel et Cabo de São Vicente]


 




Pli oblitéré à Portela, le 19.06.2008

 


En souvenir de Luís, ami philatéliste, toujours complice avec ma pharotélie.







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/08/portugal-bugio.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2016/06/portugal-esposende.html


.

jeudi 15 décembre 2011

Finlande / Bengtskär


Finlande.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Bengtskär (Bengtskärin majakka).
L'image du phare apparaît sur le dessin du cachet d'oblitération.






Pli oblitéré à Bengtskär, le 08.10.2003


Thème du timbre : phare de Bengtskär dans le bloc feuillet "phares du golfe de Finlande", cinq timbres différents
Date d'émission : 10.09.2003
Autorité postale émettrice : Posti [la poste finlandaise]
Valeur faciale : premier classe / 0.65 euro pour chaque timbre
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur
Dessinateurs : Susanna Rumpu et Ari Lakaniemi
Dimensions du timbre : 28.50 mm x 44.95 mm
Dimensions du bloc feuillet : 120 mm x 80 mm
Dentelé : 13 ¼ x 13 ¾
Impression : sérigraphie (encre phosphorescente sur les lumières / "glow in the dark")
Imprimeur : Joh. Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Papier : sans filigrane, 102 g/m², gomme APV
Tirage : 800 000
Numéro des catalogues : Yv BF31 / M 1669 / SG MS1715 / S 1197a
Numéro du catalogue Norma (Finlande) : 1685
Numéro du catalogue LaPe (Finlande) : 1664







Le phare de Bengtskär (59° 43' N & 22° 30' E) se trouve sur la petite île du même nom située à l'entrée nord du golfe de Finlande (mer Baltique), à environ 25 kilomètres au sud-ouest d'Hanko, la ville la plus méridionale du pays.

Œuvre de l'architecte Florentin Granholm [1], il a été construit en 1906.
La tour de section circulaire, de 46 m (151 pieds, 252 marches) de hauteur [2], est bâtie en pierre (granite prélevé sur place) et brique (revêtement intérieur). Attachée à une élégante maison de trois étages, l'ensemble garde sa couleur grisâtre naturelle.

La lanterne, de couleur verdâtre (bronze rouillé) héberge une optique Fresnel d'origine.
Automatisé en 1968, sur un plan focal de 51 m (167 pieds), son optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 20 secondes.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C4906.


Le phare dont l'histoire de la Finlande retient sa participation héroïque lors de deux guerres mondiales, est la propriété de la Fondation Université de Turku (Turun Yliopistosäätiön) depuis l'année 2000. Il accueille 10 000 touristes par an … (musée du phare, café-restaurant , hôtel durant la saison estivale, bureau de poste, …).

 
[1] Gustaf Florentin Granholm (1836 - 1922), architecte finlandais diplômé à l'École des Beaux-Arts de Paris (1863).

[2] Le plus haut phare de Scandinavie.







Lettre ayant voyagé [bloc]
Pli oblitéré à Bengtskär, le 08.10.2003






Cachet commémoratif avec l'image du phare
Carte postale expédiée le 09.04.2003



Carte maximum [maxicard] de l'émission






Oblitération faite à Helsinki, le 10.09.2003
Édition : Posti [la poste finlandaise]
Photographe : Jukka Grönlund
Dimensions de la carte : 105 mm x 148 mm [DIN A6]







Carte postale : phare de Bengtskär
Édition du musée du phare [réimpression d'une carte ancienne]
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)






Carte postale : phare de Bengtskär
Édition du musée du phare
Photographe : Jukka Grönlund
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/11/finlande-rnnskr.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/01/finlande-sderskr.html




.

dimanche 11 décembre 2011

Chine / Pagodes de Jiangxin


République Populaire de Chine.

Carte maximum [maxicard] montrant les pagodes de Jiangxin [江心屿双塔].




 

Carte oblitérée à Jiangxin (江心屿), Wenzhou (温州), bureau postal de Zhejiang (浙江), le 18.05.2002
Édition : China National Philatelic Corporation
Dimensions de la carte : 100 mm x 148 mm
Identification de la carte : MC-51 (5-2)

 

Thème du timbre : Les pagodes de Jiangxin dans la série "phares du patrimoine historique", cinq timbres différents
Date d'émission : 18.05.2002
Autorité postale émettrice : China Post (中国 邮政)
Valeur faciale : 80 fen (分) (80/100 de Renminbi Yuan - CNY)
Design : Fan Jingnan [樊景南]
Impression : héliogravure + taille-douce
Imprimeur : Beijing Postage Stamp Printing House
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Dentelé : 11
Taille de la feuille : 20 timbres (4H x 5V)
Tirage : 13 500 000
Date limite des ventes : 6 mois après la date d'émission
Référence China Post : 2002-10 (5 timbres)
Numéros de catalogues : Yv 4001 / M 3354 / S 3200 / SG 4718







Les pagodes de Jiangxin (28° 02' N & 120° 38' E) se trouvent sur deux collines de l'île du même nom située dans le fleuve Oujiang, lors de sa traversée par la ville de Wenzhou.

Wenzhou, en mer de Chine orientale, est une ville portuaire [1] située à 400 km au sud de Shanghai.

La pagode la plus ancienne, située à l'Est, a été construite en 869 durant la Dynastie Tang (618 – 907).

Il s'agit du bâtiment le plus endommagé par le passage du temps : une tour en pierre de section hexagonale de 30 m (98 pieds) de hauteur. À chaque étage [2], sur chaque façade, apparaît une fenêtre se terminant en arc légèrement polylobé.

La pagode la plus récente, située à l'ouest de la précédente, a été construite un siècle plus tard (en 969) durant la Dynastie Song (960 – 1279).

La tour en pierre de section hexagonale de 32 m (105 pieds) de hauteur, se montre aujourd'hui comme un bâtiment semblable au précédent. Mieux préservé (restauré en 1982), les avant-toits de chaque étage et la toiture supérieure, de forme pyramidale, intègrent toujours l'édifice.

Depuis 1997, les pagodes figurent sur la liste patrimoniale de la International Association of Marine Aids to Navigation and Lighthouse Authorities (IALA).



[1] Wenzhou a connu un important développement commercial et de l'industrie navale durant la dynastie Tang. 

[2] Chaque étage correspond à un petit sanctuaire.








Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec des timbres montrant la pagode Mahota, les pagodes Jiangxin et le phare Huaniaoshan





Oblitération commémorative montrant la seconde pagode Jiangxin avec l'inscription "Phares du Patrimoine Historique" (历史文物灯)
Oblitération premier jour : 18.05.2002








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/11/chine-qingdao-centre-olympique.html












.

lundi 5 décembre 2011

France / Pointe du Millier


France.

Entier postal.
Enveloppe pré-timbrée illustrée à validité permanente [PAP] montrant le phare de la Pointe du Millier.






Pli oblitéré à Brest-Kerinou, le 16.01.2009

Autorité postale émettrice : La Poste
Timbre-poste imprimé : "Prêt à poster / France 20 g" (arbre à lettres, lettre prioritaire avec anti-contrefaçon)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur
Enveloppe de la série II des "Phares du Finistère" (An tour tan e Penn-ar-Bed, en langue bretonne)
Date de parution : 2 juillet 2007
Illustrations : Jean-Benoît Héron (2007)
Dimensions du pli : 110 mm x 220 mm [DL] (DIN "long")
Références : agrément N° 809 / lot B2K/07U135
Code-barres : 012298 / 3 561920 078571
Vendu comme lot indivisible de 10 enveloppes différentes [prix : 8 euro]

[Pointe du Millier, Les Pierres Noires, Kermorvan, Ile de Batz, Pointe du Petit Minou, Iles aux Moutons, Le Four, Ile de Sein, Pointe du Portzic, Nividic]



Le phare de la Pointe du Millier (48° 06' N & 04° 28' W) se trouve sur un promontoire situé dans la commune de Beuzec-Cap-Sizun, sur la côte nord de la baie de Douarnenez, à l'extrémité occidentale de la Bretagne (et du département du Finistère).
 Mis en service le 15 mars 1881 ; le phare occupe le haut d'une tour de section semi-circulaire appuyée sur la façade de la maison du gardien. Celle-ci, de style traditionnel breton, est une construction en pierre (granite), peint en blanc et avec une toiture en ardoises à deux pentes.
La lanterne qui se trouve à 8 m (26 pieds) du sol, suit la forme de l'avant-corps. Elle est entourée d'une rambarde en fer forgé et dispose d'une toiture en zinc.
Électrifié en 1932, automatisé ; sur un plan focal de 34 m (112 pieds), ce feu à occultations dispose d'une optique qui cache la lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) deux fois toutes les 6 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 3s + obscurité 1s + éclat 1s + obscurité 1s.
La portée lumineuse est de 16 milles marins pour la lumière blanche, de 12 milles marins pour la lumière rouge et de 11 milles marins pour la lumière verte (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D0836.

 Propriété de l'État, le phare est inscrit à l'Inventaire général du patrimoine culturel (Ministère de la Culture).

 




Carte postale : phare de la Pointe du Millier
Édition : Éditions Jos Le Doaré (Châteaulin)
Photographe : Claude Rannou
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 9912402114 (avec code-barres)
Code-barres : 3 389570 000007






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/11/france-phare-du-stiff.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/01/france-scarweather.html









.

lundi 28 novembre 2011

Cuba / Phare stylisé "Journée de l'Espace"


Cuba.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant la Journée de l'Espace.
Un timbre montre un phare stylisé.





Pli signé par l'artiste, oblitéré à La Habana (6), le 12.04.1989
Édition : Empresa de Correos de Cuba
Dimensions : 89 mm x 163 mm


Thème du timbre : phare stylisé dans la série "Día de la Cosmonáutica", six timbres différents
Date d'émission : 12.04.1989
Autorité postale émettrice : Empresa de Correos de Cuba
Valeur faciale : 3 centavos (3/100 de peso cubain – CUP)
Dessinateur : Carlos Echenagusía
Impression : offset
Imprimeur : Planta Impresora de Especies Postales (La Habana)
Dimensions du timbre : 45 mm x 34 mm
Taille de la feuille : 40 timbres
Dentelé : 12 ¾
Numéros des catalogues : Yv 2928 / S 3117 / M 3280 / SG 3424


L'élément principal dans la composition du timbre est une lettre expédiée en Inde "by Rocket mail" (1934). Le nom de l'expéditeur est accompagné d'un dessin montrant un petit phare.
L'artiste utilise cet élément décoratif pour construire l'arrière-plan de l'image du timbre.

 



Cette série de timbres "Día de la Cosmonautica" s'intéresse aux pionniers de la fusée postale (rocket mail).
Ce moyen de transport du courrier a pour principe le lancement d'une fusée vers une destination donnée et la faire atterrir avec un parachute.

L'origine de la fusée postale remonte aux travaux de l'ingénieur autrichien Frederich Schmidl ; celui-ci voulait donner une solution efficace au problème de l'acheminement postal entre villes proches mais séparées par des contraintes liées aux reliefs difficiles.

Ces expériences commencées en Autriche en 1928, ont trouvé rapidement d'autres précurseurs en Allemagne, Angleterre, Italie, Inde, Australie et les États-Unis, avec plus ou moins de succès.

Correos de Cuba a donné un pas historique avec l'émission en 1939 du premier timbre commémorant ces expériences [1].

Cette émission est réalisée par l'ancien Secrétariat des Communications à la demande du Club Philatélique de la République de Cuba.

Il s'agit d'un timbre de 10 centavos (poste aérienne), de 1931, d'une nouvelle couleur verte et surchargé avec la phrase : "Experimento del cohete postal / Año de 1939" (expérimentation de la fusée postale / An 1939).

Ce timbre [2], apparu le 19 octobre 1939, est un précurseur de la thématique "fusées spatiales" [3]

 


Une fusée, construite par Antonio Funes, allait être officiellement lancée.
À partir du site de lancement : l'ancien champ de tir de la 5e. Avenue, sur Playa de Marianao, à La Havane ; l'engin avait pu, lors de deux essais préalables, effectuer un parcours d'environ 2000 m.

Malheureusement, l'essai officiel du 15 octobre 1939, n'a pas abouti.
Ce timbre, apparu quatre jours plus tard, commémore un événement qu'il y a bien eu lieu mais dont le résultat était un échec …



[1] À partir de l'article en espagnol d'Ignacio Ortiz-Bello de l'Asociación Hispánica de Periodistas Filatélicos y Numismáticos (1977).

[2] Scott C31 / Edifil 333

[3] Un excellent travail sur :
http://echenastamps.files.wordpress.com/2009/11/catalogo-del-cohete-postal-cubano.pdf



 

Notice philatélique 09-89
Ministerio de Comunicaciones
Empresa Comercial Filatélica (COPREFIL)
Format : 200 mm x 268 mm



Un très grand merci à monsieur José Ramón Crego (vice-président de la Fédération Philatélique Cubaine) et à monsieur Carlos Echanagusía (dessinateur de la série) pour leur inestimable collaboration.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/04/cuba-roncali-jagua-punta-maisi_01.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2011/03/cuba-phares-de-cuba-ii.html





.

jeudi 24 novembre 2011

Philippines / Phares des Philippines [I]


Philippines.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant les phares des Philippines.
Les timbres montrent les phares de Punta Bugui, Isla Capul, Isla Corregidor et Río del Pasig.
Le phare du Cape Engaño apparaît dans l'illustration du pli.
Un phare stylisé illustre le cachet commémoratif.







Enveloppe oblitérée à Manila (Manille), le 17.05.2006

Édition : Philpost (Philippine Postal Corporation)
Dimensions du pli : 110 mm x 190 mm
Imprimeur : Amstar Company (Quezon City)





Thème des timbres : "Phares des Philippines II", série de huit timbres différents dont quatre en format bloc-feuillet et quatre en se-tenant
Date d'émission : 17.05.2006
Autorité postale émettrice : Philpost (Philippine Postal Corporation)
Valeurs faciales : 7.00 pesos philippins (PHP)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20 g dans le régime intérieur
Dessinateur : Architect Manuel Maximo L.C. Noche
Designers : Victorino Z. Serevo & Jesus Alfredo De los Santos
Coordination : Anna Maria Harper
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Papier : sans filigrane (imported)
Taille de la feuille : 16 timbres (4 x 4 se-tenant)
Dentelé : 14
Impression : offset (lithography)
Imprimeur : Amstar Company (Quezon City)
Tirage : 140 000 (4 x 35 000)
Numéros de catalogues : Yv 3044 – 3047 / M 3771 – 3774 / SG 3875 – 3878 / S 3047



 

A. Le phare de Punta Bugui (12° 36' N & 123° 14' E) se trouve à l'extrémité nord-ouest de l'île de Masbate, à environ 300 km au sud-est de Manille.
Punta Bugui est un point de référence pour les bateaux qui quittent le port de Manille pour emprunter le détroit de San Bernardino et joindre (par le sud), l'océan Pacifique et les côtes américaines.

Il a été mis en service par les Américains en décembre 1902 mais sa construction, faite par les Espagnols, est antérieure à la guerre d'indépendance des Philippines (1898).

La tour tronconique est construite en brique et peinte en gris ; elle dispose, autour de la lanterne, d'un balcon (point d'observation) conçu pour son entretien.
Sa hauteur est de 15 m (49 pieds) et celle du plan focal est de 66 m (218 pieds).

L'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes.
Sa portée lumineuse est de 20 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2510.

Propriété de la Garde côtière philippine (Philippines Coast Guard), ce phare fait partie du programme "Adopt a lighthouse".
La garde côtière propose, avec ce projet, le recueil de fonds privés pour l'entretien et la restauration de ces témoins du développement maritime philippin.







B. Le phare d'Isla Capul (12° 29' N & 124° 08' E) se trouve à l'extrémité nord de l'île du même nom, à environ 400 km au sud-est de Manille.
L'île Capul est située à l'entrée occidentale du détroit de San Bernardino.
Construit en 1896, durant la période coloniale espagnole, sa tour tronconique est bâtie en blocs de granite et peinte en blanc. Sa hauteur est de 12 m (39 pieds) et celle du plan focal est de 43 m (142 pieds).

L'optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 17 secondes selon la caracteristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 16.8s, sur un angle de 293°.
Sa portée lumineuse est de 17 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2492.

Propriété de la Garde côtière philippine (Philippines Coast Guard), ce phare fait partie du programme "Adopt a lighthouse".







C. Le phare d'Isla Corregidor II (14° 23' N & 120° 35' E) se trouve sur l'île du même nom située à une cinquantaine de km au sud-ouest de Manille, une position stratégique à l'entrée de la baie de Manille.

Il a été construit en 1950, à partir d'une première structure bâtie en 1835, durant la période coloniale espagnole et qui été détruite par la suite pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

La tour de section octogonale avec une double passerelle, se dégage de la toiture de la maison du gardien. Construite en pierre, peinte en blanc, les fenêtres (sur 4 côtés) ont une forme de croix chrétienne qui donnent au phare un aspect facilement identifiable.
Sa hauteur est de 15 m (49 pieds) et celle du plan focal est de 193 m (633 pieds).

L'optique émet trois éclats de lumière blanche toutes les 20 secondes dans un angle de 278°. Sa portée lumineuse est de 23 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2634.

Durant la Deuxième Guerre Mondiale, l'île Corregidor a été le Q.G. du général américain Douglas MacArthur ; il y restera jusqu'au 11 mars 1942, date à laquelle il devra évacuer le site suite à la percée japonaise dans l'archipel ["Je reviendrai"].







D. Le phare de Río del Pasig (14° 36' N & 120° 58' E) se trouve dans la zone portuaire de la ville de Manille, à côté du siège local de la Garde côtière philippine.
Río del Pasig est la rivière qui traverse la métropole en faisant la liaison entre la lagune de Bay et la baie de Manille.

Río del Pasig est le premier phare du pays ; il a été bâti par les Espagnols en 1642.

La structure actuelle date de 1992 ; elle remplace un édifice d'élégante architecture bâti en 1846.

La tour tronconique est construite en blocs de béton dans un style classique, elle dispose autour de la lanterne, d'un balcon servant à son entretien.
Sa hauteur est de 14 m (46 pieds) et celle du plan focal est de 13 m (43 pieds).

L'optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes.
Sa portée lumineuse est de 15 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F2669.






 

dimanche 20 novembre 2011

Pologne / Krynica Morska


Pologne.
 
Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare Krynica Morska (Latarnia Morska Krynica Morska).






Enveloppe oblitérée à Rzeszów, le 20.06.2011


Thème du timbre : phare Krynica Morska dans la série "Phares I", quatre timbres différents
Date d’émission : 29.05.2006
Autorité postale émettrice : Poczta Polska
Valeur faciale : 2.40 Złoty [PLN]
Dessinateur : Zygmunt Okrassa
Impression : héliogravure
Imprimeur : PWPW (Panstwowa Wytwórnia Papierów Wartósciowych)
Dimensions : 31.25 mm x 43 mm
Dentelé : 12
Papier : fluorescent
Taille de la feuille : 4 timbres
Dimensions de la feuille : 90 mm x 125 mm
Tirage : 500 000 feuillets
Numéros des catalogues : Yv 3985 / M 4243 (Bl 171) / SG 4228 / S 3824b
Numéro de référence Poczta Polska : 4093
 





Le phare Krynica Morska (54° 23' N & 19° 27' E) se trouve dans la petite ville du même nom située sur la côte nord de la lagune de la Vistule (Zalew Wiślany), une étendue d'eau douce séparée de la mer Baltique par une étroite bande de sable formée par des mouvements marins.
La lagune de la Vistule est partagée entre la Pologne et l'Oblast de Kaliningrad, une enclave russe au bord de la mer Baltique.
Un détroit, celui de Baltiisk (Балтийский пролив), creusé en 1497 et situé sur le territoire russe, permet le passage de la navigation entre la lagune et la mer Baltique.

 La structure actuelle, construite en 1951 remplace un ancien phare qui a été opérationnel de 1895 à 1945 (sa destruction, fait suite au repli allemand lors de la Seconde Guerre Mondiale).
Ce premier phare disposait d'un mécanisme d'horlogerie et d'une alimentation au gaz fournis par la firme Julius Pintsch (Berlin) [1].

La tour actuelle, construite en béton, est de section circulaire. Conçue par l'Université Technique de Gdansk, elle est peinte d'une couleur rouge-orangé.
Sa hauteur est de 27 m (89 pieds) ; son plan focal se trouve à 53 m (174 pieds).

 La lanterne (blanche) est ceinturée d'un balcon circulaire avec une rambarde métallique sur laquelle sont accrochés actuellement un nombre important d'antennes et différents capteurs.
Géré par le Bureau Maritime de Gdynia (Urząd Morski w Gydni), le phare émet deux longs éclats de lumière blanche toutes les 12 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 2s + obscurité 2s + éclat 2s + obscurité 6s ; visibles sur un angle de 360°.
La portée lumineuse est de 18 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C3090.



[1] Le gaz Pintsch (gaz d'huile, gaz de pétrole comprimé) a été utilisé durant des décennies dans des bouées et des phares disposant d'un système d'allumage autonome.




Enveloppe premier jour [FDC] montrant le phare de Stilo et de Krynica Morska

 



Pli oblitéré à Krynica Morska, le 29.05.2006

Dimensions : 114 mm x 162 mm [DIN C6]
Édition : Poczta Polska


 



Carte postale : phare de Krynica Morska
Édition : P.W.W. "ZET" (Wrocław)
Photographe : Tomasz Szarski
Dimensions : 105 mm x 145 mm








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/11/pologne.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/04/pologne-moulin-de-swinoujscie.html



.

dimanche 13 novembre 2011

États-Unis / Split Rock


États-Unis.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le phare Split Rock (Split Rock Lighthouse).
Le phare apparaît sur le timbre et l'illustration du pli.




Enveloppe oblitérée à Cheboygan (Michigan, 49721), le 17.06.1995
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)
Dessin et impression : Postal Commemorative Society © (Norwalk, Connecticut)


Thème du timbre : phare de Split Rock dans la série "Phares des Grands Lacs", cinq timbres différents
Date d'émission : 17.06.1995
Valeur faciale : 32 cents (32/100 de dollar américain - USD)
Artiste : Howard Koslow
Maquette : Richard C. Sennett
Typographie : Thomas Mann
Impression : héliogravure 5 couleurs
Imprimeur : Sennett Security Products (SSP)
Dimensions de l'image : 21.3 mm x 35.8 mm (0.84 x 1.41 pouces)
Dimensions du timbre : 25.1 mm x 39.6 mm (0.99 x 1.56 pouces)
Taille de la feuille : 5 timbres différents (4 feuilles par carnet = 20 timbres)
Dentelé : 11 (perforation verticale)
Numéros des catalogues : Yv 2343 / SG 3034 / M 2576 / S 2969





Le phare de Split Rock (47° 12' N & 91° 22' W) se trouve sur la côte nord-ouest du lac Supérieur (Superior), dans l'état américain du Minnesota.
Le lac Supérieur, à la frontière entre les États-Unis et le Canada, est le plus grand des Grands Lacs de l'Amérique du Nord.
Le phare occupe le sommet d'une falaise (avec une vue imprenable du lac) située à une trentaine de kilomètres au nord-est de la ville Two Harbors.

Œuvre de l'ingénieur Ralph Russell Tinkham (1883 - 1967), le phare est mis en opération le 31 juillet 1910 et a cessé son activité officielle en 1969. 

Bâtie en brique de couleur jaunâtre, la tour est de forme tronc-pyramidale de section octogonale. Un sous-bassement et une corniche située à la mi-hauteur (peints en blanc), servent de décoration à la structure.

La lanterne, peinte en noir, occupe presque un tiers de la hauteur du bâtiment (16.5 m, 54 pieds). 

 L'optique, constituée de deux lentilles Fresnel au ½ ("clamshell") a été fabriquée en France par la maison Barbier, Bénard et Turenne.

Opérationnelle sur un plan focal de 51 m (118 pieds), elle est allumée pour des occasions et durant la journée du 10 novembre [1].

Conservant le style, une solide bâtisse est attachée à la tour et des élégantes maisons de gardiens sont à proximité du phare. L'ensemble est aujourd'hui transformé dans un musée maritime opéré par la Minnesota Historical Society.



[1] anniversaire du naufrage du "Edmund Fitzgerald", cargo américain coulé avec tout son équipage, dans le lac Supérieur, suite à la tempête le 10 novembre 1975.


 
 



Cachet commémoratif de l'AAPEX 1985
Souvenir du 10e anniversaire du naufrage du Edmund Fitzgerald
Oblitération faite à Ann Arbor (Michigan, 48104), le 16.11.1985

 
 

 
 

Carnet 20 timbres (6.40 dollars américains - USD)
Illustration de couverture : détail de la lanterne du phare de Spectacle Reef et position géographique des phares de la série (5)
Code-barres : 0 15645 16653 0








 

Notice philatélique
Souvenir Page [SP 2973a], 1995
"Great Lakes Lighthouses"
Édition : U.S. Postal Service
Dimensions : 203 mm x 267 mm (8 x 10.5 pouces)






Carte postale : phare de Split Rock
Édition : Erickson Post Cards & Souvenirs
Photographe : Dennis O'Hara
Dimensions : 105 mm x 150 mm
Référence : MAR48558
Code-barres : 0 900735 2







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/10/etats-unis-thirty-mile-point.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/12/tats-unis-st-joseph-north-pier-inner.html





.

samedi 15 octobre 2011

Canada / Pelee Passage


Canada.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le phare de Pelee Passage.
Le phare apparaît sur l'image du timbre.
Enveloppe et cachet commémoratif montrent des phares stylisés.





Enveloppe oblitérée à Ottawa, le 03.10.1985

Édition : Fleetwood (Unicover Corporation, États-Unis)
Design : Tom Bjarnason
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No. 6 ¾)



Thème du timbre : phare de Pelee Passage dans la série "phares canadiens", quatre timbres différents
Date d'émission : 03.10.1985
Autorité postale émettrice : Postes Canada
Valeur faciale : 34 cents (34/100 de dollar canadien - CAD)
Dimensions du timbre : 36 mm x 30 mm
Design : Louis-André Rivard
Dentelé : 13+
Taille de la feuille : 50 timbres (se-tenant, 4 timbres)
Imprimeur: Ashton-Potter Limited (Mississauga)
Impression : offset, 5 couleurs
Tirage : 21 000 000 (4 timbres)
Papier : couché (Rolland), gomme du type APV
Date de retrait : 02.04.1986
Numéro des catalogues : Yv 933 / S 1064 / SG 1177 / M 973





Le phare de Pelee Passage (41° 51' N & 82° 35' W) se trouve dans le "west end" (extrême ouest) du lac Érié, sur un haut-fond [Middle Ground Shoal] situé entre l'Île Pelee et la Pointe Pelee [1], dans la province de l'Ontario.
Proche de la frontière américaine, le phare est à quelque 70 km au sud-est de Détroit (Michigan) et environ 80 km au nord-ouest de Cleveland (Ohio).

Opérationnel depuis 1975, il remplace un ancien phare construit en 1902 [2]

Il s'agit d'une construction en acier et béton de type "coupe à champagne" ; sa base inférieure repose sur le lit du lac et la supérieure, permet l'installation de la tour du phare et l'emplacement d'un héliport sur le toit du local technique.
La tour du phare, de section circulaire est en acier et placée dans un angle de la plateforme. Peinte en vert dans la partie supérieure [3], elle a une hauteur de 12 m (40 pieds).
Le plan focal se trouve à 28 m (91 pieds).
Son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 4 secondes.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Géré par son propriétaire, la Garde côtière canadienne, il est répertorié sous le numéro 602 (Eaux Intérieures / Inland Waters).




[1] La pointe Pelée est l'extrémité sud du Canada continental ; elle héberge le Parc national de la Pointe-Pelée, un territoire de 15.2 km² établi en 1918.

[2] Ce phare, déménagé, est utilisé à des fins touristiques sur un quai de la Lakeview Park Marina, dans la ville de Windsor (Ontario), au confluent de la rivière Détroit avec le lac St. Clair. 

[3] Le "pied" de la plateforme et de la lanterne sont de couleur verte. Sur le timbre ils sont de couleur rouge.





Le phare de Pelee Passage dans le bloc feuillet Capex '87 [4]





Date d'émission : 03.10.1985
Dimensions de la feuille : 108 mm x 90 mm
Design : Bernard Reilander
Tirage : 700 000
Numéro des catalogues : Yv BF5 / S 1066b / SG MS1180 / M Bl4




[4] CAPEX '87 : International Philatelic Exhibition , Toronto (13 – 21 juin 1987)

 
 
 
Carte postale ayant voyagé
 


Pli oblitéré à Montréal, le 02.12.1985 et à Saint-Marc-des-Carrières, le 04.12.1985
[Lettre postée à Montréal et arrivée deux jours plus tard à la ville de résidence de l'expéditeur]


 


Vous pouvez aussi visiter :







.

lundi 10 octobre 2011

Inde / Prongs Reef


Inde.

Lettre ayant voyagé.
Enveloppe illustrée avec le phare de Prongs Reef.
Enveloppe commémorative du 125e anniversaire de l'autorité portuaire de Mumbai (Mumbai Port Trust).



 

Pli oblitéré à Kochi [état de Kérala] (682016), le 27.02.2003
Édition : Department of Posts, India
Dimensions du pli : 108 mm x 199 mm

Cette enveloppe et le timbre de 3.00 roupies (Yv 1453 / S 1747 / SG 1849 / M 1686) intègrent l'émission premier jour [FDC] de la poste indienne du 26.06.1999



Le phare de Prongs Reef [Colaba Point] (18° 53' N & 72° 48' E), se trouve sur un haut fond marin situé au large de la ville de Mumbai (anciennement Bombay), capitale commerciale de l'Inde, sur la côte nord-ouest du pays.
Situé en mer d'Arabie, le phare a été érigé au large du secteur urbain de Colaba (sud de Mumbai), une ancienne île aujourd'hui reliée à la métropole qui au XVI siècle, était déjà un comptoir de la couronne portugaise.
Une ligne est-ouest établie à partir du phare, marque la limite où le pilotage devient obligatoire pour les gros navires qui entrent et sortent du port de Mumbai.

Construit en 1875, le phare est l'œuvre de l'ingénieur Thomas Ormiston [1].
La tour de forme tronconique à base élargie, de 52 m (171 pieds) de hauteur, est bâtie en pierre et s'appuie sur une large plate-forme qui reste visible à marée basse.
À la hauteur du tiers inférieur, la tour est entourée d'un large balcon circulaire.
En partant de sa base, elle est peinte en noir jusqu'au balcon et suit avec trois bandes blanche-rouge-blanche dont cette dernière, plus étroite, inclus aussi la lanterne.

Phare toujours gardienné ; durant l'époque coloniale, le site disposait d'un canon utilisé comme arme de dissuasion contre les navires pirates.

Géré par le Mumbai Port Trust, sur un plan focal de 41 m (135 pieds), le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 10 secondes.
Sa portée lumineuse est de 23 milles marins (1 mille = 1852 m) sur un angle de 299°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F0514.


[1] Thomas Ormiston (1826 - 1882), ingénieur en chef de la régie portuaire [Port Trust] de Mumbai depuis sa création (en 1873) ; il est aussi le concepteur du Prince's Dock et le responsable de l'assèchement d'importantes surfaces côtières permettant l'extension du port.
 




Enveloppe souvenir "International Fleet Review 2001" (support de FDC)
Édition : Department of Posts, India
Dimensions du pli : 107 mm x 195 mm






 

mercredi 5 octobre 2011

Estonie / Mohni


Estonie.
 
Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Mohni (Mohni Tuletorn).
La lanterne du phare apparaît dans l’illustration du cachet commémoratif.





Oblitération faite à Tallinn, le 24.01.2001
Édition : Eesti Post (2001)
Dessinateur : Roman Matkiewicz
Dimensions : 105 mm x 148 mm [DIN A6]
Avec illustration (Roman Matkiewicz) au verso montrant la position du phare sur une carte



Thème du timbre : phare de Mohni
Date d'émission : 24.01.2001
Autorité postale émettrice : Eesti Post
Valeur faciale : 4.40 couronnes estoniennes (EEK)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieurDessinateur : Roman Matkiewicz
Impression : offset (polychromie)
Imprimeur : AS Vaba Maa (Tallinn, Estonie)
Dimensions : 33.0 mm x 27.5 mm
Dentelé : 14 x 13 ¾
Papier : couché
Taille de la feuille : 50 timbres (5 x 10)
Tirage : 388 400
Numéros des catalogues : Yv 377 / SG 386 / S 408 / M 391



Le phare de Mohni (59° 41' N & 25° 48' E) se trouve à l'extrémité nord-ouest de la petite île (65 ha) du même nom située au large de la péninsule de Pärispea, dans les eaux du golfe de Finlande (mer Baltique).

Le phare actuel, datant de 1871, est le résultat d'un prolongement de la bâtisse érigée en 1852 (voir carte maximum).
La tour tronconique, construite en brique, garde sa couleur rougeâtre naturelle.
Un balcon élargi disposant d'une rambarde métallique entoure la lanterne peinte en rouge. L'ensemble a une hauteur de 27 m (89 pieds).

Opérationnel durant toute l'année ; sur un plan focal de 33 m (108 pieds), le feu émet un long éclat de lumière blanche toutes les 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 4s + obscurité 16s.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 360°.
Automatisé, alimenté en électricité par des panneaux solaires ; il est géré par l'Administration maritime estonienne (Veeteede Amet) et répertorié sous le numéro 100.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C3868.

 
 
 


Enveloppe premier jour [FDC]
Cachet commémoratif avec l'image de la lanterne du phare
Pli oblitéré à Tallinn, le 24.01.2001
Édition : Eesti Post [2001-2]
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm [DIN C6]




Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC]


 
 

 Pli oblitéré à Tallinn, le 24.01.2001

 






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/11/estonie-juminda.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/02/estonie-keri.html




.