mardi 28 décembre 2010

Nouvelle Zélande / Old Pencarrow


Nouvelle Zélande.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant l'ancien phare Pencarrow (Old Pencarrow Lighthouse).




Pli oblitéré à Eastbourne, le 20.01.2009
[Le bureau de poste d'Eastbourne est le plus proche du phare]



Thème du timbre : ancien phare Pencarrow dans la série "150e anniversaire des phares de Nouvelle Zélande", série de cinq timbres différents
Date d'émission : 07.01.2009
Autorité postale émettrice : New Zealand Post
Valeur faciale : 50 cents (50/100 de dollar néozélandais –NZD)
Design : Vertigo Design (Wellington)
Impression : offset (quadrichromie + encre luminescente) [1]
Imprimeur : Australia Post Sprintpak
Papier : Tullis Russell (104 g/m²) red phosphor gummed stamp paperDimensions du timbre : 40 mm x 30 mm
Dentelé : 13 x 13 1/3
Taille de la feuille : 25 timbres
Date limite de ventes : 06.01.2010
Numéros des catalogues : Yv 2465 / M 2564 / S 2226 / SG 3107


[1] Le triangle représentant un faisceau lumineux est capable de luire dans l'obscurité (glow-in-the-dark)




L'ancien phare Pencarrow (41° 21' S & 174° 51' E) se trouve sur la colline du même nom (Pencarrow Head), située dans la partie orientale de la baie de Wellington.
Wellington, capitale de la Nouvelle-Zélande, baigne dans les eaux de cette baie de la côte septentrionale du détroit de Cook, le bras de mer qui sépare l'Île du Nord et l'Île du Sud.

Premier phare permanent du pays [2], il a été érigé en 1858 et est devenu opérationnel le 1er janvier 1859.
Il a servi jusqu'en 1935.

Propriété de l'office néozélandais du Patrimoine (New Zealand Historic Places Trust) depuis 1966, le phare possède une tour de section octogonale, peinte en blanc et d'une hauteur de 11.5 m (38 pieds).

Projet de l'ingénieur Edward Roberts, cette structure en fer de fonte a été préfabriquée en Angleterre par la maison Woodside Iron Works (Dudley) [3] et expédiée en pièces vers la colonie.

Sur un plan focal de 98 m (321 pieds), le phare avait une portée lumineuse de 23 milles marins (1 mille = 1852 m).

Destination appréciée du public, il a aussi été le premier et l'unique phare du pays gardienné par une femme : Mary Jane Bennett (mère de cinq enfants et épouse du gardien accidentellement décédé).



[2] Cette série "150e anniversaire" commémore la mise en fonction du phare Pencarrow.

[3] Usine qui a construit également le pont de Westminster (1862) et le pont ferroviaire de la gare de Charing Cross (1864), à Londres.







Lettre ayant voyagé
Pli oblitéré à Christchurch, le 03.07.2009
Sur cette même enveloppe, un timbre montrant le phare de Cape Egmont









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/03/nouvelle-zelande-cape-egmont.html



.

mardi 21 décembre 2010

Uruguay / Punta José Ignacio


Uruguay.

Aérogramme montrant le phare Punta José Ignacio.

 



Aérogramme "Punta del Este" [Aerograma Internacional / Port Payé]
Date d'émission : 08.01.1998
Autorité postale émettrice : El Correo [Administración Nacional de Correos]
Valeur faciale (prix d'achat) : 12 pesos uruguayens (UYU)
Imprimeur :
Dimensions du pli (plié) : 150 mm x 102 mm
Référence El Correo : 1998-03-E


[verso]


Le phare Punta José Ignacio (34° 51' S & 54° 38' W) se trouve à l'extrémité ("punta") sud-est de la petite ville du même nom, sur la façade atlantique du pays.
La Punta José Ignacio est un prolongement rocheux de 2 km de longueur et 800 m de largeur, situé à environ 40 km au nord-est de la ville de Punta del Este, l'une des plus importantes localités balnéaires des Amériques.

Opérationnel depuis le 1er juin 1877, le phare dispose d'une tour de section circulaire, construite en pierre qui garde sa couleur brunâtre naturelle.
Les trois étroites bandes horizontales (à la manière de cerclages) et le balcon qui entoure la lanterne, sont peints en blanc.
Sa hauteur est de 26 m (85 pieds, 122 marches) ; elle s'érige au centre des locaux réservés au personnel du phare : les gardiens qui appartiennent au "Servico de iluminación y balizamiento" (SERBA) de la Marine uruguayenne.

Phare électrifié, sur un plan focal de 32.5 m (106 pieds) ; son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les deux secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.3s + obscurité 1.7s.
Sa portée lumineuse est de 15 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : G0672.

Celui-ci et la plupart des phares du pays ont été déclarés monuments historiques, le 30 mars 1976.


Cet aérogramme reprend l'image du soleil de l'artiste uruguayen Carlos Páez Vilaró.
Ce soleil apparaît sur un timbre commémorant, en 1997, le 90e anniversaire de la fondation de Punta del Este.




Aérogramme ayant voyagé
Pli oblitéré à Piriápolis, le 06.02.2001

Date d'émission : 01.07.1997
Autorité postale émettrice : El Correo
Dessin : Carlos Páez Vilaró
Valeur faciale : 5 pesos uruguayens (UYU)
Tirage : 35 000
Référence El Correo : 1997 – 25 - C
Numéros des catalogues : Yv 1649 / S 2187 / SG 2355 / M 2265




Le phare Punta José Ignacio sur un timbre autocollant





Thème du timbre : phare Punta José Ignacio dans la série "phares et tours" (faros y torres), cinq timbres différents
Date d'émission : 22.04.1997
Autorité postale émettrice : El Correo
Design : Eduardo Salgado
Valeur faciale : 5 pesos uruguayens (UYU)
Dimensions du timbre : 30 mm x 42 mm (aux angles arrondis)
Taille de la feuille : 25 timbres
Imprimeur : Imprimex S.A.
Impression : offset
Tirage : 35 000
Numéros des catalogues : Yv 1623 / S 1659c / SG 2333 / M 2239
Référence El Correo : 1997 – 14 – S





Timbre sur fragment
Oblitération faite à Florida, le 02.06.1997







Billet informatif pour les visiteurs du phare sous format de carte postale (recto – verso)
[Obrigado Fernando]





Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/12/uruguay-farola-de-montevideo.html



mardi 14 décembre 2010

Finlande / Harmaja


Finlande.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Harmaja (Harmajan majakka).



 

 

Oblitération faite à Helsinki, le 10.09.2003
 
Édition : Posti [la poste finlandaise]
Photographe : Jukka Grönlund
Dimensions de la carte : 105 mm x 148 mm [DIN A6]
 
 



Thème du timbre : phare de Harmaja dans le bloc feuillet "phares du golfe de Finlande", cinq timbres différents
Date d'émission : 10.09.2003
Autorité postale émettrice : Posti [la poste finlandaise]
Valeur faciale : premier classe / 0.65 euro pour chaque timbre
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieurDessinateurs : Susanna Rumpu et Ari Lakaniemi
Dimensions du timbre : 21 mm x 36.25 mm
Dimensions du bloc feuillet : 120 mm x 80 mm
Dentelé : 13 ¼ x 13 ¾
Impression : sérigraphie (encre phosphorescente "glow in the dark" sur les lumières)
Imprimeur : Joh. Enschedé Security Printers (Haarlem, Pays-Bas)
Papier : sans filigrane, 102 g/m², gomme APV
Tirage : 800 000
Numéro des catalogues : Yv BF31 / M 1672 (Bl 31) / S 1197d / SG MS 1715d
Numéro du catalogue Norma (Finlande) : 1688
Numéro du catalogue LaPe (Finlande) : 1667


Le phare de Harmaja [Gråhara] (60° 06' N & 24° 59' E) se trouve sur la petite île du même nom située à moins d'une dizaine de kilomètres au sud d'Helsinki, dans le golfe de Finlande (Suomenlahti), en mer Baltique.

Construit en 1883 avec une tour de section carrée, construite en granite ; ce phare a été rehaussé durant l'été 1900. Ce prolongement de la tour d'origine est constitué d'une bâtisse de section circulaire fabriquée en fer de fonte.
La partie inférieure (local technique) garde sa couleur brunâtre naturelle ; la partie supérieure, est peinte en bandes rouge-blanc-rouge. La lanterne est de couleur verdâtre (métal cuivré).

Sa hauteur est de 15 m (49 pieds) ; celle du plan focal est de 24 m (78 pieds).

Feu à occultations (optique Fresnel de fabrication française), le faisceau de lumière blanche, rouge et verte (selon les directions) est éclipsé une fois toutes les 6 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 4s + obscurité 2s.
La portée lumineuse de lumière blanche est de 14 milles marins (1 mille = 1852 m).

Automatisé, le phare reste toujours surveillé par le personnel de la station de pilotage résidant sur l'île.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C5190.

Les épreuves de voile lors des Jeux Olympiques d'Helsinki (1952), ont eu pour scénario l'île d'Harmaja.




 
La carte postale (édition de poste finlandaise) pour la confection de la carte maximum


 

Enveloppe premier jour [FDC] montrant les phares de l'émission

 



Oblitération faite à Helsinki, le 10.09.2003

Édition : Posti [la poste finlandaise]
Design : Susanna Rumpu et Ari Lakaniemi
Dimensions du pli : 140 mm x 200 mm
Impression : Edita Prima Oy
 
 
 
 
 
 


Vous pouvez aussi visiter :

vendredi 10 décembre 2010

Ukraine / Luparevskiy


Ukraine.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare Luparevskiy (Маяк Лупаревский).





Enveloppe oblitérée à Kiev (Київ), le 24.03.2010


Thème du timbre : phare de Luparevskiy dans la série "Phares d'Ukraine" (Маяки України), six timbres différents
Date d'émission : 30.10.2009
Autorité postale émettrice : Ukrposhta [Укрпошта]
Valeur faciale : 1.50 hryvnias (UAH)
Design : Natalija Fandikova
Impression : offset (polychromie) avec encre phosphorescente sur les bandes représentant les lumières et micro-impression avec le nom de l'artiste "Н. Фандікова" (N. Fandikova)
Imprimeur : "Ukraina" (imprimerie d'état, à Kiev)
Dimensions du timbre : 24.36 mm х 52.20 mm
Taille de la feuille : 6 timbres
Dimensions de la feuille : 170 mm x 123 mm
Dentelé : 11 ½
Papier : couché
Tirage : 80 000
Référence Ukrposhta : 1005
Numéros des catalogues : Yv 950 / M 1047 / S 773b
Numéro WNS : UA028.09
 
 





Le phare de Luparevskiy (46° 41' N & 31° 58'E) se trouve sur la rive gauche (orientale) du fleuve Boug méridional [Yuzhny Bug], à une dizaine de kilomètres en amont de sa confluence avec le Dniepr.
Ces deux fleuves ont un estuaire commun aujourd'hui rassemblé dans le canal "Bugsko-Dneprovsko-Limanskiy" [1] dont ses eaux se jettent dans la mer Noire.

Le phare de Luparevskiy signale la route aux bateaux remontant le Boug méridional pour atteindre la ville de Mykolaïv (Миколаїв), capitale administrative et port commercial d'importance, du sud de l'Ukraine.

Le site (Luparevskiy) était connu au milieu du XIXe siècle pour disposer d'un télégraphe optique (télégraphe Chappe) pour communiquer avec les bateaux du fleuve. Le bâtiment a continué à être utilisé comme amer (daymark) plusieurs années après son abandon …

La tour actuelle date de 1955 ; elle remplace une structure précédente détruite durant la Deuxième Guerre mondiale (Grand Guerre Patriotique).

De section carrée, cette tour de 12 m (39 pieds) de hauteur est bâtie en pierre et peinte en blanc sur trois côtés. Sa façade, est divisée en trois larges bandes verticales rouge-blanc-rouge.
Placés au sommet, à l'extérieur de l'ancienne lanterne de section octogonale (peinte en blanc), se trouvent : un feu fixe de couleur rouge, avec une portée lumineuse de 16 milles marins et un feu fixe blanc, d'une portée lumineuse de 6 milles marins (1 mille = 1852 m).
Il est géré par l'autorité du Bugsko-Dneprovskiy Lymansky Channel (BDLC).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : N5184.



[1] Le "Bugsko-Dneprovskiy Lymansky Channel (BDLC)", s'étend sur 44 milles entre l'île de Berezan, à l'embouchure de l'estuaire du Dniepr et du Bug méridional (mer Noire), et le port de Mykolaïv.
Avec une largeur de 100 m et une profondeur de 10.3 m, ce canal se compose de 13 virages, dont 6 dans l'estuaire Dniepr et le reste au long du Bug méridional.







Lettre ayant voyagé (II)







Enveloppe oblitérée à Odessa (Одеса), le 18.11.2009







Photo envoyée par l'Office Hydrographique de la région de Mykolaïv [ФДУ "Миколаївський район Держгідрографії"]. Un très grand merci !







Vous pouvez aussi visiter :



.

lundi 6 décembre 2010

Sri Lanka / Colombo Clock Tower


Sri Lanka.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare Colombo Clock Tower (Tour de l'Horloge, ancien phare de Colombo).




Pli oblitéré à Colombo (Bureau Central), le 03.09.2010


Thème du timbre : Colombo Clock Tower dans une émission commémorative du 60e anniversaire de la Banque Centrale du Sri Lanka
Date d'émission : 27.08.2010
Autorité postale émettrice : Sri Lanka Post
Valeur faciale : 10 roupies srilankaises (LKR)
Dimensions : 60 mm x 30 mm
Dentelé : 12 x 13 ½
Design : Kelum Gunasekera
Impression : offset (lithography), quadrichromie
Imprimeur : Government Printing Press (Colombo, Sri Lanka)
Papier : sans filigrane, 102 g/m², "Security Stamp Paper", gomme APV
Taille de la feuille : 50 timbres [1]
Tirage (timbre) : 1 000 000



[1] Chaque timbre de la feuille est identifié dans sa position relative grâce aux deux chiffres qui apparaissent à la base de l'image.
C'est ainsi qu'un timbre "3 4", par exemple, est celui qui occupe la ligne 3 de la colonne 4.





Le phare de la "Tour de l'Horloge" (06° 56' N & 79° 50' E), se trouve à l'intersection des rues Chatham et Janadhipathi Mawatha, à proximité du port, dans le centre historique de la ville de Colombo, capitale du pays.

La tour, de section carrée, construite en brique ; date de 1860. D'architecture élégante, elle a été conçue comme le support d'une horloge (du même fabricant que celui du Big Ben).

En 1865, au sommet de la tour, une lanterne est installée.
Le phare devient ainsi un bâtiment de 29 m (95 pieds) de hauteur qui est resté opérationnel jusqu'en 1952, date à laquelle il a été abandonné car les barrières créées par les nouvelles constructions l'avait déjà rendu obsolète.

Pour le substituer, un nouveau phare qui est toujours opérationnel (ALL : F0780), a été construit sur la pointe Galbokka (Galbokka Point), sur le front de mer de la capitale.





Carte postale : Colombo Clock Tower
Édition : Plâté Ltd. (Ceylan) (Made in Germany)
Dimensions : 89 mm x 137

Pli expédié (by Percy) à Colombo, le 18.03.1931




Merci à Ravindra http://lighthousesonstamps.blogspot.com/ pour son aimable collaboration.


.

vendredi 3 décembre 2010

Afrique du Sud / Groenpunt

 
Afrique du Sud.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Groenpunt (Green Point Lighthouse / Groenpuntvuurtoring).
Le phare illustre aussi le cachet d'oblitération.




Carte oblitérée à Green Point, le 09.06.1988
Édition : The South African Post Office
Photographe : H. A. Williams
Dimensions : 95 mm x 140 mm (3.5 x 5.5 pouces)
Numéro d'identification : 80



Thème du timbre : le phare de Groenpunt dans la série "phares", 4 timbres différents
Date d'émission : 09.06.1988
Autorité postale émettrice : The South African Post Office
Valeur faciale : 30 cents (30/100 de rand sud africain - ZAR)
Dessinateur : Sheila Nowers
Dimensions du timbre : 38.07 mm x 28.7 mm
Dentelé : 14 ¼ x 14
Imprimeur : Government Printer (Pretoria)
Impression : offset
Papier : Harrison, phosphorescent, sans filigrane, gomme APV
Taille de la feuille : 25 timbres (5 x 5)
Numéros des catalogues du timbre : Yv 657 / S 715 / SG 650 / M 740

Dimensions du bloc feuillet (4 timbres) : 132 mm x 112 mm
Design du bloc feuillet : Philatelic Services Art Studio. The South African Post Office
Numéros des catalogues du bloc feuillet : Yv BF21 / S 714a / SG MS 653 / M B21






Le phare de Groenpunt [Green Point] (33° 54' S & 18° 24' E) se trouve au nord de la ville du Cap (Cape Town), sur la côte sud-occidentale (atlantique) de l'Afrique du Sud, dans un lieu appelé Mouille Point, face à la baie de la Table.

Opérationnel depuis 1824, cette œuvre de l'entrepreneur allemand Herman Schutte (1761 – 1844) est le premier phare solidement construit en Afrique du Sud.

Ce phare a une allure singulière.
Sa tour (surdimensionnée) de section carrée, construite en brique et haute de 16 m (52 pieds), est peinte avec deux larges bandes rouges et blanches positionnées en diagonal.
Sur deux côtés, s'étend un bâtiment de plan rectangulaire, peint en blanc et coiffé d'une élégante toiture à deux pentes, de couleur grise.

La lanterne, de section circulaire et peinte en blanc, est soutenue par un prolongement cylindrique (métallique) peint en rouge et entouré d'une rambarde de section carrée.


Électrifié en 1928, sur un plan focal de 19 m (62 pieds), son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 10 secondes.
Sa portée lumineuse est de 25 milles marins (1 mille = 1852 m).

L'installation dispose aussi d'un corne de brume qui émet deux signaux par minute.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D5900.

Inscrit sur la Liste du Patrimoine de la province de KwaZulu-Natal (Provincial Heritage Site), les installations des anciens locaux techniques, peuvent être mises à disposition pour des réceptions privées.
Elles hébergent aussi les bureaux de la Lighthouse Services Division.



Lettre expédiée vers l'Allemagne (République Fédérale), le 07.12.1988






Enveloppe premier jour [FDC]
Le phare de Groenpunt illustre aussi le cachet commémoratif
[Green Point, le 09.06.1988]





Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2008/12/afrique-du-sud-cap-agulhas.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/03/afrique-du-sud-umhlanga-rocks.html




.