dimanche 30 janvier 2011

Turquie / Şile


Turquie.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le 150e anniversaire du phare de Şile (Şile Deniz Feneri).
Le phare apparaît aussi dans l'illustration du pli et le dessin du cachet commémoratif.








Enveloppe oblitérée à Istanbul, le 01.05.2010

Édition : Direction générale des PTT
Dimensions du pli : 110 mm x 183 mm


Thème du timbre : phare de Şile
Date d'émission : 01.05.2010
Autorité postale émettrice : PTT Genel Müdürlüğünü (Direction générale des PTT)
Valeur faciale : 75 kuruş (75/100 de nouvelle livre turque - TRY)
Design : Bülent Ateş
Imprimeur : Ajans–Türk A.Ş. (Istanbul)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 26 mm x 41 mm
Dentelé : 12 x 13 ¼
Taille de la feuille : 100 timbres
Tirage : 250 000
Numéros des catalogues : Yv 3510 / M 3821 / S 3217
Numéro WNS : TR031.10







Le phare de Şile [Şile Burnu] (41° 11' N & 29° 37' E) se trouve face à la mer Noire, sur un promontoire de la ville du même nom, à environ 50 km au nord-est d'Istanbul (et de la rive asiatique du Bosphore).

Mis en service en 1860, sous le sultanat d'Abdülmecit Ier (1839 – 1861), ce phare a été l'un des nombreux projets réalisés par la Compagnie des Phares de l'Empire Ottoman [1]. Celle-ci est le résultat de l'alliance stratégique créée comme conséquence de la participation française dans la guerre de Crimée (1853 – 1856) [2].

La tour de section octogonale est bâtie en pierre (à la base, les murs ont une épaisseur de 1.10 m) et attachée à la maison des gardiens.
Haute de 19 m (62 pieds), elle est peinte en bandes horizontales noires (étroites) et blanches (larges).

Géré par le Directorate General of Coastal Safety (Kıyı Emniyeti Genel Müdürlüğü), électrifié en 1968, l'optique conserve son mécanisme d'origine (remontage mécanique, bain de mercure, …).
Sur un plan focal de 60 m (197 pieds), le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 15 secondes, selon la caractéristique suivante : éclat 1.5s + obscurité 13.5s.
Sa portée lumineuse est de 21 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : N5832.

Le site du phare (tour et bâtiments annexes) est répertorié sur la liste du Patrimoine historique turc.



[1] Marius Michel, dit Michel Pacha (1819 – 1907), homme d'affaires français est nommé (sous Napoléon III, en 1855), Directeur des Phares de l'Empire Ottoman.
Entre 1855 et 1864, cent-onze feux seront construits par cette entreprise pour le compte de l'Empire Ottoman ; sur les côtes de la Mer Noire, la mer de Marmara, la mer Égée et la Méditerranée orientale.


[2] La guerre de Crimée (1853 - 1856) affronte la Russie à une coalition comprenant l’empire Ottoman, le Royaume-Uni, la France et le royaume de Sardaigne (Piémont - Sardaigne, 1720 – 1861).



Lettre ayant voyagé






Enveloppe oblitérée à Eryamanevleri (Eryaman, Ankara) Istanbul, le 23.08.2010







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/03/turquie.html

.

mercredi 26 janvier 2011

Roumanie / Constanza "Regele Carol I"


Roumanie.

Entier postal. Enveloppe illustrée avec le phare "Roi Charles Ier" (farul Regele Carol I).





Enveloppe préaffranchie
Édition de l'Association philatélique "Tomis" pour célébrer le 125ème Anniversaire de l'intégration de la Dobroudja (Dobrogea) à la Roumanie [1]
Édition : Poşta Română
Année d'émission : 2003
Timbre-poste imprimé : Roi "Charles Ier" (Regele Carol I)
Timbre à dentelure figurée
Valeur faciale : 3000 lei (ancien leu – ROL) (1952 - 2005)
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm [DIN C6]
Référence : 094/2003






Enveloppe préaffranchie
Enveloppe souvenir de l'Exposition Philatélique "Centenaire du port de Constanza" [2]
Illustration réalisée à partir de l'image du phare sur une carte postale ancienne (appartenant à la collection Viorel Lipovan)
Édition : Poşta Română
Année d'émission : 1996
Timbre-poste imprimé : Port de Constanza (avec un phare stylisé dans l'armoirie)
Valeur faciale : 150 lei (ancien leu – ROL) (1952 - 2005)
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm [DIN C6]
Référence : 165/96 (Rompresfilatelia)





Le phare "Roi Charles Ier" (44° 09' N & 28° 39' E) se trouve à l'extrémité du quai Est (ancienne structure) du port de Constanza [Constanţa], deuxième ville de Roumanie, sur la rive occidentale de la mer Noire.

Construit en 1913, il est le symbole du port moderne bâti en 1909.
Le phare est constitué d'un bâtiment tronc-pyramidale de base rectangulaire sur lequel s'appuie, sur sa façade maritime, une tour de section octogonale : le support de la lanterne.
L'ensemble a une hauteur de 13 m (43 pieds).
Construction en pierre d'aspect robuste (avec chaînes d'angle au rez-de-chaussée), l'édifice garde sa couleur grisâtre naturelle.

Le phare Regele Carol I a fonctionné jusqu'en 1961, lorsque le nouveau phare de Constanza (ALL : E5025), une très élégante tour construite l'année précédente, a repris ses fonctions.




[1] Le port de Constanţa est situé dans la partie centrale de la Dobroudja, région comprise entre le sud et l'est du Danube et la mer Noire.
La Roumanie intègre une très grande partie de ce territoire en 1878. Le roi Charles I est le signataire des accords avec la Bulgarie qui ont conduit à son partage.

[2] En octobre 1896, la Roumanie lance la construction du port de Constanza pour réorienter les exportations vers la mer Noire.
La création de ce port, sur un territoire récemment intégré (Dobroudja), est un symbole de la réaffirmation de l’indépendance économique du pays.





Carte postale (Carte poştală)
Édition : Poşta Română (Edipost)
Année d'émission : 1997
Timbre-poste imprimé : phare "Carol I"
Valeur faciale : 200 lei (ancien leu – ROL) (1952 - 2005)
Dimensions du pli : 105 mm x 148 mm [DIN A6]
Référence : 108/97
Tirage : 25 000 exemplaires


Le phare "Carol I" sur le timbre à dentelure figurée




Le phare "Carol I" sur un timbre de 1928


Thème du timbre : phare "Carol I", dans la série "50e Anniversaire de l'intégration de la Dobroudja", sept timbres différents
Date d'émission : 01.10.1928
Autorité postale émettrice : Poşta Română
Valeur faciale : 2 lei (premier leu, 1867 - 1947)
Design : Ludovic Bassarab
Imprimeur : Fabrica de Timbre (Bucarest)
Impression : héliogravure
Dentelé : 13 ½
Tirage : 200 000
Numéros des catalogues : Yv 359 / M 340 / S 337 / SG 1103






Thème du timbre : phare "Carol I" dans une série de deux timbres différents célébrant le Centenaire du port de Constanza
Date d'émission : 23.12.2009
Autorité postale émettrice : Poşta Română
Valeur faciale : 5 lei (RON)
Imprimeur : Fabrica de Timbre (Bucarest)
Impression : offset (quadrichromie)
Dimensions du timbre : 33 mm x 48 mm
Taille de la feuille : 10 timbres (et 5 vignettes)
Dentelé : 13 ½
Tirage : 96 400 timbres (9 640 feuilles)
Numéro du catalogue Michel : 6405






Bloc feuillet
Dimensions du bloc feuillet : 45 mm x 105 mm
Dentelé : 13 ½
Tirage : 11 200 (22 400 timbres)
Numéro du catalogue Michel : Block 457






Lettre ayant voyagé
Pli oblitéré à Mediaş (551240), le 17.08.2010




Un grand merci à Kramer pour son aimable collaboration (Obrigado !)


Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/09/roumanie-tuzla.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/08/roumanie-sulina.html

.

samedi 22 janvier 2011

Chili / Phare stylisé "Océans"

 
Chili.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant l'Année Internationale des Océans.
Le timbre montre un phare stylisé.






Enveloppe illustrée avec l'image d'un phare, oblitérée à Valparaiso, le 31.08.1998
Édition : Correos de Chile
Dessinateur : Mauricio Navarro González
Dimensions du pli : 100 mm x 170 mm





Thème du timbre : phare stylisé célébrant l'Année Internationale des Océans (Año Internacional del Océano), dans une série de quatre timbres différents
Hommage à la Dirección General del Territorio Marítimo y Marina Mercante de ChileDate d'émission : 31.08.1998
Autorité postale émettrice : Correos de Chile
Valeur faciale : 500 pesos chiliens (CLP)
Dessinateur : Mauricio Navarro González
Impression : offset, polychromie
Imprimeur : Casa de Moneda de Chile
Papier : Harrison ®
Dimensions des timbres : 48 mm x 30 mm
Dentelé : 13 ¼
Taille de la feuille : 50 timbres (5H x 10V)
Tirage : 50 000
Date de retrait : 31.12.1999
Numéros des catalogues : Yv 1457 / M 1860 / S 1251 / SG 1825
Numéro du Catálogo Especializado de Filatelia Chilena : 1910



La Dirección General del Territorio Marítimo y Marina Mercante de Chile, (DIRECTEMAR), est une administration de la Marine chilienne pour laquelle l'État surveille le respect des lois et des accords internationaux.
Contribuant au développement de la nation, ses fonctions exercées sur le territoire maritime, concernent la protection de la vie humaine, l'environnement, les ressources naturelles et la régulation des activités ayant pour cadre le milieu marin.

La Commission Océanographique Intergouvernementale de l'UNESCO est représentée au Chili par le Servicio Hidrográfico y Oceanográfico de la Armada (SHOA) ; l'organisme technique, officiel et permanent de l'État en matière de recherche scientifique, diffusion, éducation et de transfert de technologie.

Les ressources maritimes sont limitées, tant du point de vue de leur quantité que de celui de leur capacité à absorber les effets d'un développement sauvage et de la pollution. Des signes de tensions sont déjà visibles, en particulier dans les zones côtières basses et dans les petites îles.
Le bilan de santé de l'océan qui ressort des observations réalisées de par le monde n'est guère rassurant. Au nombre des symptômes constatés figurent la pollution, l'épuisement des ressources halieutiques, la disparition des lignes de côte, l'élévation du niveau de la mer, une hausse des températures de surface qui menace les courants pélagiques, des tempêtes plus fréquentes, la fonte des calottes glaciaires...
Visitez http://www.unesco.org/bpi/fre/98iyo/iyo-98.htm





.

mardi 18 janvier 2011

Japon / Inubo Saki

 
Japon.

Cachet commémoratif montrant le phare d'Inubo Saki (犬吠崎灯台).
Oblitération premier jour (FDC) de l'émission commémorative du poisson "masaba".

Oblitération faite à Chōshi [銚子], le 01.09.1966 [1]
Édition : Matsuya Co. Ltd.
Design : Hideo Haseba
Dimensions du pli : 90 mm x 160 mm

[1] 1966 correspond à l'année impériale Showa 41. Showa (昭和) est le nom japonais de l'empereur Hirohito.


Thème du timbre : "masaba" (poisson de la famille des maquereaux)
Date d'émission : 01.09.1966
Numéros des catalogues : Yv 828 / SG 1027 / S 866 / M 914
Numéro du catalogue Sakura (Japon) : C447






Le phare d'Inubo Saki (35° 42' N & 140° 52' E) se trouve au sud-est de la ville de Chōshi, sur un promontoire surplombant l'océan Pacifique, à environ 100 km à l'est de Tokyo (côte orientale de l'île de Honshū).
Il signale au trafic maritime la fin d'une presqu'île d'environ 25 km de longueur : l'extrémité orientale de la préfecture de Chiba.

Mis en fonction le 15 novembre 1874, sa construction a été effectuée à partir d'un projet de l'ingénieur britannique Richard Henry Brunton (1841 – 1901), le père des phares japonais [2].

Phare de style occidental ; sa tour, blanche, de section circulaire, est bâtie en briques dont la plupart sont importées du Royaume-Uni.
Disposant d'un ascenseur, avec ses 32 m (105 pieds, 99 marches) de hauteur, il est le plus haut phare du Japon construit dans ce matériel.

Toujours gardienné, le phare est au centre d'une importante station de météorologie marine, d'une station de radio (émetteur de radionavigation) et d'un centre de relèvement terrestre pour le GPS Différentiel (Differential Global Positioning System / DGPS).

Électrifié en 1923, son optique, (fabriqué en France et partiellement détruite pendant la Deuxième Guerre mondiale), d'une intensité de 1.1 millions de candela, émet un éclat de lumière blanche toutes les 15 secondes.
La portée lumineuse est de 19 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 142°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : M6478.


[2] "Ambassadeur" de la famille Stevenson, Richard Brunton est le concepteur de 26 phares japonais construits durant les années 1870 – 1876. Il est également responsable de la mise en place d'un système reprenant le modèle du Northern Lighthouse Board, pour la constitution et fonctionnement des équipes de gardiens des phares.




Enveloppe premier jour (FDC)
Enveloppe illustrée célébrant le 28e Rencontre sportif japonais [第28回国民体育大会記念]
En arrière-plan, le phare d'Inubo Saki (timbre et illustration)



Pli oblitéré à Chiba (千葉), le 14.10.1973
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)




Thème du timbre : [sprinter avec] le phare d'Inubo Saki
Date d'émission : 14.10.1973 (Showa 48)
Autorité postale émettrice : La Poste japonaise (日本郵政公社)
Valeur faciale : 10 yens [JPY]
Dessinateur : Takao Yamanōuchi (山野内 孝夫)
Imprimeur : Printing Bureau, Ministry of Finance
Impression : héliogravure (cinq couleurs)
Papier : sans filigrane
Dimensions du timbre : 28 mm x 38.5 mm
Dentelé : 13 ½
Taille de la feuille : 20 timbres (4H x 5V)
Tirage : 50 000 000
Numéros des catalogues : Yv 1092 / S 1150 / SG 1332 / M 1190
Numéro du catalogue Sakura [桜] (Japon) : C627




Pli expédié à Himeji, le 14.10.1973
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)
Édition : Matsuya Co., Ltd.




Grenade.

Phare d'Inubo-Saki
Bloc feuillet "Phares du Monde" (6 timbres différents)
Date d'émission : 27.08.2001
Valeur faciale : 1.50 dollars de la Caraïbe orientale [XCD]
Design : T. Wood
Impression : offset
Imprimeur : Walsall Security Printers Limited (Royaume-Uni)
Dimensions du timbre : 28.5 mm x 42.5 mm
Dentelé : 14
Dimensions du bloc feuillet : 116 mm x 133 mm (4 ½" x 5 ¼")
Numéros des catalogues SG 4500 / S 3174b






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2010/03/japon-noma-saki.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/06/japon-muroto-saki_24.html

vendredi 14 janvier 2011

Union Soviétique / Sosnovetskiy (Russie)


Union Soviétique.

Lettre "R" ayant voyagé.
Enveloppe pre-timbrée illustrée montrant le phare Sosnovetskiy (Маяк Сосновецкий).




Pli oblitéré à Novosibirsk, le 21.02.1990


Édition : Ministère des Communications (1989)
Date de publication : 21.12.1988
Design : V. Khmeleva (В. Хмелева)
Imprimeur : Goznak (Perm, Fédération de Russie)
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Valeur faciale : 5 kopecks (5/100 de rouble - RUR)
Prix de vente : 6 kopecks (6/100 de rouble - RUR)
Référence : 89068



Le phare Sosnovetskiy [Sosnowezkij] (66° 29' N & 40° 41' E) se trouve sur la petite île Sovnovets (Ostrov Sovnovets) située sur la côte sud-est de la péninsule de Kola, en mer Blanche (Белое море).
Mer épicontinentale de l'océan Arctique, l'ensemble de la mer Blanche est sous souveraineté russe et est considéré comme faisant partie des eaux intérieures de la Russie.

Construit en 1960, le phare actuel est l'héritier d'une succession de bâtiments dont le premier (tour rouge), date des années 1820.
L'île Sovnovets, avec sa surface plate, couverte de toundra et de nombreuses fissures et dépressions qui accumulent de l'eau douce, a été un repère historique pour le marins.
Pendant la guerre de Crimée (1853 – 1856), l'île a été un lieu de stationnement des navires britanniques et français ...

La tour cylindrique, appuyée sur une large base circulaire (bétonnée), est préfabriquée en fer de fonte et peinte en bandes blanches (2) et noires (2). La couleur rouge est réservée à la toiture de la lanterne.
Sa hauteur est de 31 m (102 pieds) et son plan focal se trouve à 44 m (145 pieds).

Son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 7.2 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.1s + obscurité 1.7s + éclat 0.1s + obscurité 5.3s.
Sa portée lumineuse est de 17 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L6580.









.

jeudi 6 janvier 2011

Allemagne / Feu postérieur de Somfletherwisch

Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le feu postérieur de Somfletherwisch (Oberfeuer Somfletherwisch).



Oblitération célébrant le centenaire du phare, faite à Harsefeld (21698), le 20.02.2005
Cachet commémoratif de la 22e "Sammler-börse" (bourse des collectionneurs)
Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres , bureau de poste mobile de la Deutsche Post)






Le feu postérieur de Somfletherwisch (53° 34' N & 09° 39' E) se trouve sur la rive sud (gauche) de l'Elbe, à quelque 60 kilomètres de son embouchure (en mer du Nord) et à environ 20 kilomètres en aval de Hambourg.

Il est opérationnel depuis le 25 février 1907.

Tour métallique (fer de fonte) en treillis de forme pyramidale et section hexagonale, la structure repose sur un cylindre central (avec un escalier interne) entouré de poutres et de croisillons.
Avec une hauteur de 35 m (115 pieds), elle est peinte en bandes rouges et blanches qui suivent les segments structuraux.
La lanterne, entourée d'une rambarde circulaire, est peinte en blanc avec une toiture noire.

Opéré par l'autorité maritime du port de Hambourg (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA), ce feu isophase émet, sur un plan focal de 32 m (105 pieds), des éclats de lumière blanche d'une durée de 4 secondes suivies de 4 secondes d'obscurité [Iso W 8s].
Synchronisé avec le feu antérieur (Mielstack Unterfeuer / B 1534), sa portée lumineuse est de 13 milles marins (1 mille = 1852 m).

List of Lights and Fog Signals / ALL : B1534.1.







Lettre ayant voyagé
Cachet commémoratif de la "31 Geest-Elbe Sammlerbörse" (bourse des collectionneurs)
Pli oblitéré à Ahlerstedt (21702), le 17.10.2010

Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 19/515






Un très grand merci à Joke pour cette belle photo






 



.

dimanche 2 janvier 2011

Estonie / Vaindloo


Estonie.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le phare de Vaindloo (Vaindloo Tuletorn).
Le phare (lanterne) apparaît dans l'illustration du cachet commémoratif.




Enveloppe oblitérée à Tallinn, le 25.09.1996
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm [DIN C6]
Édition : Eesti Post
Référence : 1996 - 9



Thème du timbre : phare de Vaindloo
Date d'émission : 25.09.1996
Autorité postale émettrice : Eesti Post
Valeur faciale : 2.50 couronnes estoniennes (EEK)
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieurDessinateur : Roman Matkiewicz
Impression : offset (polychromie)
Imprimeur : AS Vaba Maa (Tallinn, Estonie)
Dimensions : 33.0 mm x 27.5 mm
Dentelé : 14 x 13 ¾
Papier : couché
Taille de la feuille : 50 timbres (5 x 10)
Tirage : 706 150
Numéros des catalogues : Yv 283 / SG 280 / S 309 / M 283
Numéro du catalogue EHS (Estonie) : 119



Le phare de Vaindloo (59° 49' N & 26° 21' E) se trouve sur la petite île (6 ha) du même nom, le point le plus septentrional de l'Estonie, à une centaine de kilomètres au nord-est de Tallin, dans la partie centrale du golfe de Finlande.

Installée sur l'île en 1871, cette structure a été préfabriquée au Royaume-Uni par l'ingénieur Alexander Gordon [1] et érigée sur le site de Vormsi (59° 02' N & 23° 07' E), en 1864.
Elle remplace un phare construit en bois, actif durant les années 1718 – 1868.

La tour, en fer de fonte et de section circulaire, est peinte en blanc. Un élégant balcon de section octogonale entoure la lanterne à la toiture rouge.
Haute de 17 m (56 pieds), elle positionne le plan focal à une hauteur de 20 m (65 pieds).

Alimenté en électricité par des panneaux solaires, son optique émet un éclat de lumière blanche et rouge (selon la direction) toutes les 15 secondes.
Sa porté lumineuse est de 11 milles marins pour la lumière blanche et de 7 milles marins pour la lumière rouge (1 mille = 1852 m).
Géré par l'Administration maritime estonienne (Veeteede Amet), il est répertorié sous le numéro 45.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C3876.

L'île de Vaindloo accueille une délégation des gardes-côtes estoniens (Piirivalve).



[1] Alexander Gordon (1818 – 1895), ingénieur écossais spécialiste de la construction de phares préfabriqués en fer.
Quelques exemples :
Morant Point (Jamaïque, 1841)
Gibbs Hill (Bermudes, 1846)
Cape Pine (Terre-Neuve, 1850)
South Point (Barbade, 1852)
Troubridge Island (Australie, 1855)





Lettre ayant voyagé






Pli oblitéré à Kuressaare, le 27.11.1996

 
 
 

Vous pouvez aussi visiter :