dimanche 30 juin 2013

France / île aux Moutons


France.

Timbre à date montrant le phare de l'île aux Moutons.
Oblitération souvenir de la 59ème Assemblée Générale de Philapostel [1].


 

Oblitération faite à Trégunc, le 09.04.2011
[Bureau temporaire]


[1] Philapostel : ex-Union des philatélistes et des télécartistes de La Poste et France Télécom. 

L'illustration de la vignette d'affranchissement LISA (automate en LIbre Service Affranchissement), du pli et du cachet commémoratif a été réalisé par Bruno Le Floc'h, auteur de bandes dessinées.








Le phare de l'île aux Moutons (47° 46' N & 04° 02' W) se trouve sur cette petite île (5 ha) située sur la façade sud du département du Finistère (Bretagne), à environ 13 km au sud-ouest de Concarneau, au nord de l'archipel des Glénan.

Mis en service en 1879, ce phare est constitué d'une tour de section carrée de 17 m (55 pieds) de hauteur attachée au pignon d'une maison traditionnelle coiffée d'une toiture à deux pentes. L'ensemble, bâti en maçonnerie de pierres apparentes, est peint en blanc ; seules les chaînes d'angle gardent la couleur grisâtre naturelle.
La lanterne (circulaire) est peinte en noir.

Électrifié [2] en 1951, automatisé en 1983 et télécontrôlé depuis le phare du Créac’h (île d'Ouessant) ; ce feu isophase fonctionnant avec une lampe halogène de 150 watts, émet un éclat de lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) durant 2 secondes (suite à 2 secondes d'obscurité) [Iso WRG 4s], sur un plan focal de 18 m (66 pieds).
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 15 milles marins, celle de la lumière rouge et verte est de 11 milles marins (1 mille = 1852 m).
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D0918.


[2] Depuis 2006, l'aérogénérateur cesse de fonctionner durant la période d'été. L'énergie nécessaire au fonctionnement des installations est produite par des panneaux solaires.
Cela est organisé pour encourager à la sterne de Dougall (l'un des oiseaux de mer les plus rares d'Europe) un retour sur ce lieu historique de nidification.







Carte postale : phare de l'île aux Moutons
Édition : Éditions Jos Le Doaré (Châteaulin)
Illustration : Renaud Marca
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 9911805146
Code-barres : 3 389570 000007
 
 
 

samedi 22 juin 2013

Royaume-Uni / St. John's Point


Royaume-Uni.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de St. John's Point.







Pli oblitéré à Plymouth, le 24.03.1998
Cachet commémoratif montrant une carte bathymétrique du site d'Eddystone Rocks



Thème du timbre : phare de St. John's Point dans la série "Phares" [Lighthouses], cinq timbres différents [1]
Date d'émission : 24.03.1998
Autorité postale émettrice : Royal Mail of Great Britain
Valeur faciale : 20 pence (20/100 de livre sterling - GBP)
[basic inland 2nd class letter]
Design : Dick Davis (Isle of Wight)
Illustration : John Boon
Impression : offset (lithography)
Imprimeur : The House of Questa
Papier : avec une barre phosphorescente, gomme APV
Dimensions du timbre : 35 mm x 37 mm
Dentelé : 14 x 14 ½
Taille de la feuille : 100 timbres (10 x 5 x 2 planches)
Numéros des catalogues : Yv 2031 / S 1804 / M 1742 / SG 2034


[1] Série commémorative célébrant le 300e anniversaire de la mise en fonction du premier phare d'Eddystone.





Le phare de St. John's Point (54° 14' N & 05° 39' W) se trouve à l'extrémité sud de la péninsule de Lecale. Celle-ci, en mer d'Irlande, renferme par le nord la baie de Dundrum, dans le comté de Down, dans la partie sud-est de l'Irlande du Nord.
L'Île de Man est à une soixantaine de kilomètres au large (à l'est) de St. John's Point.

Construite en 1844 [2]; l'aspect actuel de la structure date de 1893 lorsque la tour, en gardant sa section circulaire, a été rallongée d'environ 12 mètres pour atteindre sa hauteur actuelle : 40 m (130 pieds).
Depuis 1954, elle est peinte en bandes horizontales noires (3) et jaunes (2).

Sur un plan focal de 37 m (120 pieds), un feu scintillant (quick flashing) émet deux éclats de lumière blanche toutes les 7.5 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 1s + éclat 0.2s + obscurité 6.1s.
Sa portée lumineuse de 25 milles marins (1 mille = 1852 m).

De manière accessoire, sur un plan focal de 14 m (45 pieds), un deuxième feu émet un éclat de lumière blanche ou rouge (selon la direction) toutes les 3 secondes avec la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 2s.
La portée lumineuse de cette lumière blanche est de 15 milles marins ; celle de la lumière rouge est de 11 milles marins (1 mille = 1852 m).

Automatisé en mai 1981, il est contrôlé par les Commissioners of Irish Lights depuis le centre d'opérations de Dun Laoghaire.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A5958.



[2] George Halpin (1779 – 1854), ingénieur civil et bâtisseur de phares ; son œuvre est aussi représentée dans la construction d'une grande partie du Port de Dublin et plusieurs ponts de la ville. Il est considéré comme le père fondateur des "Commissioners of Irish Lights".


 

Carte postale [PHQ card] montrant le phare de St. John's Point.







Édition : Royal Mail of Great Britain
Design : John Boon
Impression : The White Dove Press (Southend)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Année d'émission : 1998
Référence : PHQ 196 (a) 3.98
Prix d'achat : 25 pence





Oblitération premier jour (24.03.1998) faite à Fareham

 


Sierra Leone.
 




Thème du timbre : phare de St. John's Point dans la série "Phares britanniques" [British Lighthouses], cinq timbres différents
Date d'émission : 17.06.2004
Autorité postale émettrice : The Sierra Leone Postal Services
Valeur faciale : 2500 leones (SLL)
Impression : offset
Imprimeur : BDT International Security Printing Ltd
Dimensions du timbre : 32 mm x 47.5 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 6 timbres (3H x 2V)
Numéros des catalogues : Yv 3833 / S 2727 / M 4672 / SG 4272





Carte postale : phare de St. John's Point
Photographe et éditeur : John Eagle (West Cork, Irlande)
Référence : 74 de la série "Irish Lighthouses"
Dimensions : 148 mm x 100 mm (carte Hagaki)


 

mardi 18 juin 2013

Japon / Daiozaki

 
Japon.
 
Enveloppe premier jour [FDC] de la série Furusato (Préfecture de Mie) 1996. Le phare de Daiozaki (大王埼燈台) apparaît sur le timbre dédié aux plongeuses.







Enveloppe oblitérée à Tokyo Central (東京中央), le 08.05.1996 [1]
Cachet d'usage courant
Cachet commémoratif montrant la gare centrale de Tokyo (Tokyo Central)

Dimensions du pli : 163 mm x 95 mm
Édition : NCC
Référence : NCC – R-4/96

 [1] 1996 correspond à l'année impériale Heisei 8. Heisei (平成) est le nom japonais de l'empereur Akihito


 

Thème du timbre : phare de Daiozaki dans le timbre "plongeuses" [2], série de la Préfecture de Mie, deux timbres différents (se-tenant)
Date d'émission : 08.05.1996
Autorité postale émettrice : Préfecture de Mie (三重県)
Valeur faciale : 80 yens [JPY]
Artiste : Miho Tabata (田畑 美穂)
Imprimeur : La Poste japonaise
Impression : offset (pentachromie)
Dimensions du timbre : 22.5 mm x 33 mm
Dentelé : 13 ½ (sur 3 ou sur 4 cotés)
Papier : fluorescent
Taille de la feuille (dentelés 4 côtés) : 20 timbres (4H x 5V)
Tirage : 6 800 000 timbres (pour chaque timbre de la série)
Numéros des catalogues : Yv 2258 / M 2380A / SG Mie 5 / S Z184
Numéro du catalogue Sakura [桜] (Japon) : R184




Taille de la feuille (dentelés 3 côtés, non dentelé à droite) : 10 timbres (2H x 5V)
Tirage : 355 000 feuilles
Dimensions de la feuille : 51 mm x 190 mm
Numéros des catalogues : Yv 2258a / M 2380D / S Z184a
Numéro du catalogue Sakura [桜] (Japon) : R184P

 

[2] La plongée en apnée des femmes ("ama") est une ancienne tradition japonaise.
Les amas (le mot "ama" signifie littéralement "femme de la mer") sont connues surtout en tant que pêcheuses de perles mais leur activité est aussi étendue à la recherche de toute sorte de nourriture que la mer peut procurer.


 


Le phare de Daiozaki (Daio Saki) (34° 16' N & 136° 54' E) se trouve à l'extrémité (saki = cap) sud-est de la péninsule de Shima (Shima hantō), la entrée occidentale de la baie d'Ise.
Au centre de l'île de Honshū, à environ 300 km au sud-ouest de Tokyo, la baie d'Ise (océan Pacifique) renferme la ville de Nagoya, la quatrième plus grande agglomération du pays avec plus de 8 millions d'habitants.
Le phare est opérationnel depuis le 5 octobre 1927.
La tour, de section circulaire, est construite en béton à l'arrière d'un bâtiment de deux étages qui lui est joint. Haute de 22.5 m (74 pieds), elle dispose d'un large balcon avec une rambarde métallique qui entoure la lanterne. L'ensemble est peint en blanc.

Sur un plan focal de 46 m (151 pieds), son optique émet de manière alternative [Al] un éclat de lumière blanche et rouge toutes les 30 secondes, visibles sur un angle de 120°.
Sa portée lumineuse est de 18.5 (et 17.5) milles marins (1 mille = 1852 m).
Un feu fixe rouge, sur un secteur angulaire de 36°, signale la dangerosité des rochers avoisinant les falaises.
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : M6036.

Il est géré par la quatrième circonscription de la garde côtière japonaise [海上保安庁] (depuis la ville d'Irifune) ; il est répertorié sous le numéro 2781.







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/11/japon-irago-misaki.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/01/japon-inubo-saki.html

 

.

 

samedi 8 juin 2013

Union Soviétique / Île Morjovets (Russie)


Union Soviétique.

Enveloppe pre-timbrée illustrée montrant le phare de l'Île Morjovets (Маяк Моржовский).
Lettre ayant voyagé.






Pli oblitéré à Šiauliai (Шяуляй) [Lituanie], le 21.09.1989

Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Date d'émission : 30.01.1989
Édition : Ministère des Communications
Valeur faciale : 5 kopecks (5/100 de rouble - RUR)
Prix de vente : 6 kopecks (6/100 de rouble - RUR)
Référence : 89113
Design (photo) : V. Khmeleva (В. Хмелева)
Imprimeur : Goznak (Perm, Fédération de Russie)
Référence catalogue philatélique de l'URSS (каталогу филателии CCCP) : 1037




Le phare est sur la côte ouest de l'Île Morjovets (66° 43' N & 42° 28' E).
Cette île (110 km²) de l'océan Arctique se trouve à l'embouchure de la baie de Mezen, l'espace maritime situé entre la presqu'île de Kola et la presqu'île de Kanine, dans la partie nord-orientale de la mer Blanche (Белое море).

Le phare est constitué d'une tour tronconique construite en béton de 30 m (98 pieds) de hauteur, peinte en bandes horizontales noires (6) et blanches (5).
Mis en fonction en 1974, cette structure est l'héritière d'un premier bâtiment établi en 1842 [1].

Sur un plan focal de 47 m (154 pieds), son optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 8.6 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.3s + obscurité 2s + éclat 0.3s + obscurité 6s.
Sa portée lumineuse est de 26 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 354°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L7062.


[1] Mise en fonction le 1er août 1842, cette structure est remplacée en 1871 ; un troisième bâtiment est à son tour opérationnel à partir de l'an 1927 …






Merci à Vasily pour son aimable participation.
"Musée virtuel de phares du monde" http://www.mayachnik.ru




 
 
 
 
 
.

 

dimanche 2 juin 2013

Estonie / Vergi

 
Estonie.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Vergi (Vergi Tuletorn).
Le phare de la période 1924 – 1936 apparaît sur l'arrière-plan de l'image.
 
 



Oblitération faite à Tallinn, le 02.06.2011
L'image du phare illustre le cachet commémoratif


Édition : Eesti Post (2011)
Dessinateur : Roman Matkiewicz
Dimensions : 105 mm x 148 mm [DIN A6]
Référence : Maksimumkaart 84
Avec une illustration (Roman Matkiewicz) au verso montrant la position du phare sur une carte topo-hydrographique de 1923

 


Thème du timbre : phare de Vergi
Date d’émission : 05.06.2011
Autorité postale émettrice : Eesti Post
Valeur faciale : 0.35 euro
Dessinateur : Roman Matkiewicz
Impression : offset (polychromie)
Imprimeur : AS Vaba Maa (Tallinn, Estonie)
Dimensions : 33.0 mm x 27.5 mm
Dentelé : 14 x 13 ¾
Papier : couché
Taille de la feuille : 10 timbres (2 x 5)
Tirage : 50 000 (5 000 feuilles)
Numéros des catalogues : Yv 649 / M 699 / S 674
Numéro WNS : EE019.11
Référence Eesti Post : 484




Le phare de Vergi (59° 36’ N & 26° 06’ E) se trouve à l'extrémité nord du cap du même nom, situé à une centaine de kilomètres à l'est de Tallin, dans le golfe de Finlande, en mer Baltique.
Vergi, petit port de pêche, apparaît formellement identifié depuis 1582.
Le phare actuel, construit en 1936, remplace (à cause de la corrosion) une tour pyramidale portant un système d'allumage automatique, installée en 1924.

La tour est cylindrique et a une hauteur de 10 m (33 pieds). Construite en béton et peinte entièrement en blanc ; le plan focal est positionné à une hauteur de 11 m (36 pieds).
Un balcon élargi entoure la lanterne qui garde le même diamètre que le reste de la tour.

Automatisé, le phare émet un éclat de lumière blanche, rouge et verte (selon les directions) toutes les 3 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.5s + obscurité 2.5.
Sa portée lumineuse est de 7 milles marins (1 mille = 1852 m), sur un angle de 243°.

Géré par l'Administration maritime estonienne (Veeteede Amet), il est répertorié sous le numéro 080. 

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C3872.




Enveloppe premier jour (FDC)

 



Oblitération faite à Tallinn, le 02.06.2011

L'image du phare illustre le cachet commémoratif
Édition : Eesti Post
Dessinateur : Roman Matkiewicz
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Avec une illustration au verso (Roman Matkiewicz) montrant le phare en 1936 sur un fond de carte topo-hydrographique de 1923




Notice philatélique (format carte postale)


 



Dimensions : 108 mm x 156 mm