mardi 28 janvier 2014

Maroc / Cap Spartel


Maroc.
 
Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare du Cap Spartel
(منارة رأس سبارتل).




Enveloppe oblitérée à Rabat (Bureau Philatélique), le 27.10.1964

 
 


 
Thème du timbre : phare du Cap Spartel (célébration de son centenaire) [1]
Date d'émission : 15.10.1964
Autorité postale émettrice : Poste Maroc
Valeur faciale : 0.25 dirham marocain (MAD)
Dimensions du timbre : 26 mm x 37 mm
Dentelé : 12 ½ x 11 ½
Taille de la feuille : 25 timbres
Imprimeur : aujourd'hui inconnu par l'autorité postale
Impression : héliogravure (polychromie)
Tirage : 252 500
Numéros de catalogues : Yv 479 / S 109 / SG 158 / M 541

[1] L'image en médaillon représente Mohammed IV ben Abderrahmane (1810 – 1873), sultan du Maroc (1859 - 1873) au moment de sa construction








Le phare du Cap Spartel [Ras Spartel] (35° 47' N & 05° 55' W) porte le nom du promontoire situé à l'entrée sud du détroit de Gibraltar, à une quinzaine de kilomètres à l'ouest de Tanger, sur la côte marocaine de la mer Méditerranée.
Bien que très proche des côtes européennes, le cap Spartel n'est pas (comme on peut le penser) le point le plus septentrional de l'Afrique [2] ; cependant, en droit maritime international, c'est sa longitude (05° 55' W) qui constitue la limite occidentale de la mer Méditerranée.

Opérationnel depuis le 15 octobre 1864, ce phare a été construit par des entrepreneurs français faisant suite à la demande du sultan Mohammed IV ben Abderrahmane (et des puissances maritimes dont les bateaux naufrageaient à proximité du cap) [3].

La tour est de section carrée et bâtie en maçonnerie lisse, avec des chaînes d'angle en pierres apparentes ; elle a une hauteur de 24 m (79 pieds).
Peinte en ocre-jaunâtre, elle "émerge" de la façade d'un bâtiment de plan carré hébergeant les gardiens et les locaux techniques.
La lanterne (gris métallique) est entourée d'une rambarde en pierre qui se prolonge (vers le bas) avec une corniche moulurée.

Sur un plan focal de 95 m (312 pieds), son optique émet quatre éclats de lumière blanche toutes les 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + éclipse 2.3s + éclat 0.2s + éclipse 2.3s + éclat 0.2s + éclipse 2.3s + éclat 0.2s + éclipse 12.3s.
Sa portée lumineuse est de 30 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2510.



[2] Étant le cap Blanc, en Tunisie.

[3] Selon les termes de l'article 43 du traité hispano-marocain de 1861 (Madrid, le 20 décembre 1861).
Habiendo acreditado la experiencia que la falta de alumbrado en las costas septentrionales de Marruecos expone a la navegación y al comercio a grandes riesgos y pérdidas, y deseosas S.M. Marroquí de contribuir a la seguridad de aquellas y al desarrollo de éste, en cuanto sea posible, se compromete a construir un faro en el Cabo de Espartel y a cuidar de su alumbrado y conservación.





Enveloppe premier jour [FDC I]


 
 

Pli oblitéré à Tanger, le 15.10.1964

Édition : First Day Cover ®
Enveloppe illustrée avec l'image du phare
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm [US No. 6¾]
Cachet commémoratif "Centenaire du phare du Cap Spartel"



Enveloppe premier jour [FDC II]
 

 


Pli oblitéré à Tanger, le 15.10.1964

Édition : Dandine ®
Enveloppe illustrée avec l'image du phare
Dimensions du pli : 95 mm x 165 mm
Cachet commémoratif "Centenaire du phare du Cap Spartel"

 







Carte postale : phare du Cap Spartel
Édition : Lévy et Neurdein Réunis (44 rue Letellier, Paris)
Photographe : LL (Louis Lévy)
Dimensions : 90 mm x 140 mm
Référence : 52


 



Carte postale : phare du Cap Spartel
Édition : Photo Perera
Dimensions : 90 mm x 140 mm
Carte ayant circulé en 1955




 

samedi 18 janvier 2014

Lettonie / Užava


Lettonie.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le phare d'Užava (Užavas bāka).
Le phare illustre le timbre et le cachet commémoratif.
La position du phare sur une carte marine illustre le pli.





Enveloppe oblitérée à Riga, le 15.10.2010


Dimensions du pli : 162 mm x 114 mm [DIN C6]
Design : Arta Ozola-Jaunarāja
Édition : Latvijas Pasts
Tirage : 1 500


Thème du timbre : phare d'Užava
Date d'émission : 15.10.2010
Autorité postale émettrice : Latvijas Pasts
Valeur faciale : 98 santims (98/100 de lats - LVL)
Design : Arta Ozola-Jaunarāja
Imprimeur : Baltijas Banknote SIA (Riga)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 30 mm x 37 mm
Dentelé : 13 ¼
Taille de la feuille : 20 timbres
Tirage : 90 000 [1]
Numéros des catalogues : Yv 766 / M 794A / SG 786
Numéro WNS : LV017.10
[1] 118 000 timbres en incluant le tirage de 7 000 carnets







Le phare d'Uzava [Užava] (57° 12' N & 21° 25' E) se trouve à proximité du village du même nom situé à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Ventspils, au sommet d'une dune surplombant la mer Baltique [1].
Ventspils, ville portuaire mentionnée pour la première fois en 1290, devient un comptoir important de la Hanse (Ligue hanséatique) à partir du XIIIe siècle.

Le bâtiment actuel date de 1925 ; il remplace une premiere structure bâtie en 1879 qui a été presque complètement détruite durant la Grande Guerre. L'aspect actuel fait suite aux travaux de rénovation effectués en 1994.
Construction élégante ; la tour de section circulaire qui s'appuie sur une base octogonale est attachée à la façade extérieure de la maison des gardiens. Celle-ci, prolongée vers l'intérieur des terres avec deux ailes laterales, abrite une cour intérieure.
L'ensemble, construit en brique, est peint en blanc avec un petit soubassement de couleur rouge.
La tour a une hauteur de 19 m (62 pieds) ; elle positionne le plan focal à 44 m (143 pieds).
La lanterne, de 3 m de diamètre, a été construite en Allemagne par la maison Julius Pintsch.
Son optique, fabriquée para l'entreprise suédoise AGA, fonctionne à l'acetylène ; elle émet deux éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1.5s + obscurité 2.5s + éclat 1.5s + obscurité 4.5s.
Sa portée lumineuse est de 15 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un angle de 142°.

Il est répertorié par l'Administration Maritime de Lettonie (Latvijas Jūras administrācija) sous le numéro 650.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C3448.


[1] Fortement exposée à l'érosion marine, cette dune est protégée avec des blocs de béton dispersés sur la plage.

 


Carnet 4 timbres
Émission spéciale pour la World Philatelic Exhibition, à Zindelfingen, Allemagne (29 - 31.10.2010)








Date d'émission : 15.10.2010
Design : Arta Ozola-Jaunarāja
Imprimeur : Baltijas Banknote SIA (Riga)
Impression : offset
Dentelé : 13 ¼ (bord supérieur ou inférieur non dentelé).
Dimensions du timbre : 30 mm x 50 mm
Dimensions du bloc-feuillet : 80 mm x 100 mm
Dimensions du carnet : 90 mm x 109 mm
Tirage : 7 000
Numéros des catalogues : Yv CA 766 / M MH 794



 
 

mardi 14 janvier 2014

Espagne / Porto Colom


Espagne.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant le phare de Porto Colom.

 




Enveloppe oblitérée à Felanitx, le 15.04.2009
[Ce bureau de poste est le plus proche du phare]



Thème du timbre : phare de Porto Colom dans la série "phares" (Faros III), six timbres différents
Date d'émission : 15.04.2009
Autorité postale émettrice : Correos de España
Valeur faciale : 0.62 euro
Correspond à un affranchissement pour un envoi normalisé, jusqu'à 20 g, en Europe
Dimensions du timbre : 28.8 mm x 40.9 mm
Dentelé : 13 ¾
Taille de la feuille : 6 timbres
Dimensions de la feuille : 115.2 mm x 105.8 mm
Imprimeur : Fábrica Nacional de Moneda y Timbre (FNMT)
Impression : héliogravure
Papier : couché, phosphorescent
Tirage : 350 000 feuilles (timbres)
Numéros des catalogues : Yv 4112 / M 4407 / S 3637a / SG 4435






Le phare de Porto Colom [Portocolom] [1] (39° 25' N & 03° 16' E) se trouve à l'extrémité du cap qui renferme par l'est la baie de Porto Colom, port naturel de la côte sud-est de l'île de Majorque, en mer Méditerranée.

Installé en 1863, l'aspect actuel est dû aux travaux effectués en 1965, les derniers d'une succession qui ont conduit au rehaussement de la tour et à l'électrification du phare.

La tour cylindrique de 25 m (82 pieds) de hauteur, peinte en bandes noires (4) et blanches (4) ; est attachée à la façade extérieure de la maison des gardiens. Celle-ci, prolongée vers l'intérieur des terres avec deux ailes latérales, abrite une cour intérieure.
L'ensemble est peint en blanc avec une toiture en tuiles rouges.

Sur un plan focal de 42 m (138 pieds), l'optique émet deux éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 2s. + éclat 1s + obscurité 6s.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m) visible sur un secteur de 201°.

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E0310. 

Géré par l'Autorité Portuaire des Baléares (Autoritat Portuària de Balears), il est répertorié avec le numéro (Número Nacional) 33610.



[1] Pour honorer Christophe Colomb, Cristòfor Colom en langue catalane.



 

Carte souvenir du premier jour d'émission
Oblitérée à Felanitx, le 15.04.2009





 


.

 

dimanche 5 janvier 2014

États-Unis / Marblehead


États-Unis.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le phare de Marblehead.
Le phare apparaît sur le timbre et l'illustration du pli.







Enveloppe oblitérée à Cheboygan (Michigan, 49721), le 17.06.1995
Dimensions du pli : 92 mm x 165 mm (US No 6)
Dessin et impression : Postal Commemorative Society© (Norwalk, Connecticut)



Thème du timbre : phare de Marblehead dans la série "Phares des Grands Lacs", cinq timbres différents
Date d'émission : 17.06.1995
Autorité postale émettrice : United States Postal Service (USPS)
Valeur faciale : 32 cents (32/100 de dollar américain - USD)
Dessin : Howard Koslow
Maquette : Richard C. Sennett
Typographie : Thomas Mann
Impression : héliogravure 5 couleurs
Imprimeur : Sennett Security Products (SSP)
Dimensions de l'image : 21.3 mm x 35.8 mm (0.84 x 1.41 pouces)
Dimensions du timbre : 25.1 mm x 39.6 mm (0.99 x 1.56 pouces)
Taille de la feuille : 5 timbres différents (4 feuilles par carnet = 20 timbres)
Dentelé : 11 (perforation verticale)
Numéros des catalogues : Yv 2346 / SG 3037 / M 2579 / S 2972






Le phare de Marblehead (41° 32' N & 82° 43' W) se trouve à l'extrémité orientale de la péninsule du même nom située sur la côte méridionale du lac Érié, dans l'état américain de l'Ohio. La rive nord du lac, dans la province canadienne de l'Ontario, est à une cinquantaine de kilomètres du phare.

Construit en 1822, il est le plus ancien phare des Grands Lacs encore en activité.

La tour tronconique, construite en pierre calcaire [1], est peinte en blanc. La couleur rouge est réservée à la toiture de la lanterne et à la rambarde métallique qui l'entoure.
Haute de 18 m (60 pieds), son plan focal est à 20.5 m (67 pieds).

Automatisé en 1958, son optique émet un éclat de lumière verte toutes les 6 secondes avec une portée lumineuse de 11 milles marins (1 mille = 1852 m).

Propriété du Département de ressources naturelles de l'état de l'Ohio (Ohio Department of Natural Resources), il est référencé par les Gardes-côtes des États-Unis (USCG), sous le numéro 7-5250 (volume VII / numéro 5250).


L'ancienne maison du gardien, une demeure de style victorien, héberge aujourd'hui le musée du phare (Marblehead Lighthouse Museum). Un parc de quelques hectares, le Marblehead Lighthouse State Park accueille les touristes durant la saison estivale.


À noter également que la petite ville de Marblehead est le siège, depuis 1876, d'une station des Gardes-côtes américains.




[1] Marblehead dispose de carrières pour l'extraction de pierre calcaire (limestone). Les blocs de pierre utilisés pour construire le phare de Stannard Rock (lac Supérieur) ont été coupés à Marblehead et transportés au site entre 1877 et 1881.






Carte postale : phare de Marblehead
Édition : Victory Postcards (Dublin, Ohio)
Photographe : Randal Lee Schieber
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : K43430
Code-barres : 7 01012 10003 9






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/10/etats-unis-thirty-mile-point.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/12/tats-unis-st-joseph-north-pier-inner.html




.