samedi 22 septembre 2018

Espagne / Ancien phare de Valencia


Espagne.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant l'ancien phare de Valencia (faro del dique del Norte).




 



Oblitération faite à Valencia, le 11.04.2011
[Le bureau de poste de la ville du phare]



Thème du timbre : ancien phare de Valencia dans la série "Phares V" (Faros V), six timbres différents
Date d'émission : 11.04.2011
Autorité postale émettrice : Correos de España
Valeur faciale : 0.65 euro
Dimensions du timbre : 28.8 mm x 40.9 mm
Dentelé : 13 ¼ x 13 ¾
Taille de la feuille : 6 timbres
Dimensions de la feuille : 115.2 mm x 105.8 mm
Imprimeur : Fábrica Nacional de Moneda y Timbre (FNMT)
Impression : héliogravure
Papier : couché, phosphorescent
Tirage : 280 000 feuilles (timbres)
Numéros des catalogues : Yv 4307 / M 4602 / S 3788f / SG 4609
Numéro du catalogue Edifil : 4646 F
Numéro WNS : ES040.11


 



L'ancien phare de Valencia (39° 27' N & 00° 18' W), en mer Méditerranée, se trouve à l'extrémité nord-est de la digue Nord du port de la ville [1].

En 1909, le roi Alfonso XIII (arrière-grand-père du roi Felipe VI), pose officiellement la première pierre du nouveau phare, une structure métallique conçue pour être démontée dans l'hypothèse où le port allait avoir un développement des ses installations.
En 1930, pour faire suite à l'élargissement conclu en 1929, le bâtiment a été déplacé à sa position actuelle et revêtu en pierre, pour lui conférer une résistance complémentaire et améliorer son aspect esthétique.

Le phare se montre aujourd'hui comme une tour, de section octogonale, avec une hauteur de 22 m (72 pieds) positionnant le plan focal à 30 m (98 pieds).
Désaffecté en 2015, il devient obsolète après la construction des nouvelles installations (nouveau quai, vers l'Est)

La nouvelle structure mise en place durant l'été 2015, est un projet de l'architecte Ignacio Luis Pascual Navarro. Il est entièrement construit en fibre de carbone et fibre de verre.


[1] Troisième ville d'Espagne par la population, Valencia est aussi la capitale de la Comunitat Valenciana, l'une des communautés autonomes du pays.









Pli oblitéré à Madrid, le 11.04.2011

La lanterne du phare de Chipiona (ALL : D2351) illustre le cachet commémoratif





Muchas gracias à Daniel (Espagne) pour son aimable participation.







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/01/espagne-cabo-de-palos.html
http://pharoteliste.blogspot.com/2017/01/espagne-la-entallada.html



.

samedi 15 septembre 2018

Allemagne / Kampen


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le phare de Kampen (Leuchtturm Kampen) [1].
Carte ayant voyagé avec un timbre montrant le feu de la Jetée 1 de Brunsbüttel (Leuchtturm Brunsbüttel Mole 1).





Pli oblitéré à Kampen (25999), le 10.06.2006


[1] Oblitération souvenir du 150e anniversaire de la construction du phare

Référence Deutsche Post : 08/135
Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres, bureau de poste mobile de la Deutsche Post)







Le phare de Kampen ["Langer Christian"] (54° 57' N & 08° 20' E) prend son nom du village situé dans la partie centrale de l'île de Sylt, dans l'archipel des îles Frisonnes Septentrionales, en mer du Nord.
Il se trouve sur une colline (Rotes Kliff) située à une distance équidistante (environ 1500 m) entre le rives orientale et occidentale de l'île.

Construit en 1855 - 1856 par le gouvernement danois (Sylt faisait partie de son territoire), le phare est composé d'une tour de section circulaire de 40 m (131 pieds) de hauteur, bâtie en brique [2] et peinte en blanc avec un bande centrale noire.

Electrifié en 1929, automatisé en 1977 ; il est opéré par l'autorité maritime de la ville de Tönning (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA).

Sur un plan focal de 62 m (203 pieds), son optique (Fresnel, d'origine) émet un long éclat de lumière blanche et rouge (selon la direction) toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 3s + obscurité 7s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 20 milles marins et celle de la lumière rouge est de 16 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B1740.


[2] Consolidée avec un cerclage métallique extérieur.




Cachet commémoratif [sur le fragment d'une enveloppe] montrant le phare de Kampen








Oblitération faite à Kampen, Sylt (2285), le 17.10.1975

L'image du phare porte l'inscription "Aus Liebe zu Sylt ins dörfliche Kampen"
(Pour l'amour de Sylt visitez le village de Kampen)




Le phare de Kampen dans la série "Phares 2016" [Leuchttürme], deux timbres différents [3]

 
 



Date d'émission : 07.07.2016
Autorité postale émettrice : Deutsche Post
Valeur faciale : 0.70 euro
Dessinateur : Professeur Johannes Graf (Dortmund)
Photographe : Reinhard Scheiblich (Norderstedt)
Imprimeur : Bagel Security-Print GmbH & Co. (Mönchengladbach)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 35 mm x 35 mm
Dentelé : 13 ¾
Taille de la feuille : 10 timbres (5H x 2V)
Dimensions de la feuille : 210 mm x 105 mm
Papier : blanc, fluorescent, du type DP 2
Numéros des catalogues : Yv 3049 / M 3253


[3] Phares de Staberhuk (0.45 euro) et de Kampen (0.70 euro)







Carte postale : phare de Kampen
Édition : Hartung Edition
Photographe : Fritz Mader
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : WPK 322








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/07/allemagne-feu-de-la-jetee-1-de.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2012/04/allemagne-hornum.html



.

samedi 8 septembre 2018

Belgique / Ostende (Lange Nelle)


Belgique.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare d'Ostende (vuurtoren Lange Nelle).






Pli oblitéré à Dendermonde (Termonde), le 15.09.2006




Thème du timbre : le phare d'Ostende dans la série "Phares à la côte belge", quatre timbres différents
Date d'émission : 15.05.2006
Autorité postale émettrice : La Poste (belge)
Valeur faciale : 0.46 euro
Création et gravure : Guillaume Broux
Impression : héliogravure et taille-douce combinées
Imprimeur : Imprimerie du timbre (Malines)
Dimensions du timbre : 27.66 mm x 40.20 mm
Dentelé : 11 ½
Taille de la feuille : 10 timbres (5 x 2)
Papier : polyvalent phosphorescent
Gravure des cylindres : Établissements De Schutter (Malines)
Numéros des catalogues : Yv 3514 / S 2150 / M 3577 / SG 3997
Numéro du catalogue COB : 3531
Numéro WNS : BE062.06




 


Le port d'Ostende, le troisième de Belgique, sur la côte de la mer du Nord, c'est un port de pêche, de plaisance et de passagers (ferries vers l'Angleterre).

Le phare d'Ostende [Lange Nelle] (51° 14' N & 02° 56' E) se trouve sur le secteur nord-est du port, sur un terrain situé entre le bassin "Visserijdok" et la plage, à environ 500 mètres de la digue Est (oostelijke havendam).

Mis en fonction en 1949 [1], le phare est l'héritier d'un premier édifice construit en 1771.

Le phare actuel est constitué d'une tour en béton de 58 m (190 pieds, 273 marches) de hauteur, de section circulaire dans les deux tiers supérieurs et octogonale, dans le tiers inférieur. Restaurée et peinte en blanc en 1994, elle montre un double motif ondulaire, en bleu (simulant des vagues) conçu par le peintre Ignace Van Isacker.
Entourant le pied de la tour, se trouve le local technique, un bâtiment de section carrée et toiture horizontal.
Au sommet, la lanterne, de section circulaire, est au centre d'un support de plan carré et entourée d'une rambarde métallique.

Électrifié en 1953, sur un plan focal de 65 m (213 pieds), son optique Fresnel (rotative, avec une lampe halogène de 3000 W, 220 V) émet trois éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.2s + obscurité 1.4s + éclat 0.2s + obscurité 1.4s + éclat 0.2s + obscurité 6.6s [2].
Sa portée lumineuse est de 27 milles marins (1 mille = 1852 m).


Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : B0092. 

Le phare est un "bien classé" (patrimoine architectural), protégé depuis 2004 et inscrit depuis le 14.09.2009.



[1] Lors de la Première Guerre mondiale a été détruit le phare construit en 1860 et lors de la Seconde Guerre mondiale, celui construit en 1925.

[2] Ce motif (patron) correspond à la lettre O de l'alphabet Morse (faisant référence à Ostende).



 


Cartes postales montrant le phare de la période 1860 - 1914








.

samedi 1 septembre 2018

Nouvelle Zélande / Cape Campbell


Nouvelle Zélande.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant le phare de Cape Campbell.
Lettre ayant voyagé.







Pli oblitéré à Wellington, le 04.11.1963



Thème du timbre : phare de Cape Campbell, dans la série "Government Life Insurance"
Date d'émission : 04.11.1963
Autorité postale émettrice : Government Life Insurance Office (NZ) [1]
Valeur faciale : 2.5 pence (d) (25/2400 de livre néo-zélandaise) (1840 – 1967)
Dessinateur : James Berry (1906 – 1979)
Impression : Taille-douce
Imprimeur : Bradbury Wilkinson & Co. (New Malden, Angleterre)
Papier : St Cuthbert's "Royal Cypher". Étoiles et NZ multiples en filigrane
Dimensions du timbre : 21 mm x 37 mm
Dentelé : 13 ½
Taille de la feuille : 120 timbres
Numéros de catalogues : Yv E109a / SG L45 / S OY32 / M LV28
Numéro du catalogue Campbell Patterson : X16a

[1] Les autres (sept) timbres de la série (issus en 1947) portent la mention "Government Life Insurance Department"


 



Le phare de Cape Campbell (41° 44' S & 174° 17' E) se trouve à l'extrémité de ce cap situé sur la côte nord-orientale de l'Île du Sud de la Nouvelle Zélande.
Positionné à environ 50 kilomètres au sud-est de Blenheim [2], le phare marque l'approche sud du détroit de Cook, le bras de mer qui sépare l'Île du Nord et l'Île du Sud et relie la mer de Tasman (à l'ouest) à l'océan Pacifique (à l'est).

Mis en fonction en octobre 1905, il remplace une ancienne structure fabriquée en bois, installée en 1870.

La tour de section circulaire, de 22 m (73 pieds) de hauteur, est bâtie en fer de fonte et peinte en blanc avec trois bandes horizontales peintes en noir [3].

Électrifié en 1938 et automatisé en 1986 ; le système d'éclairage d'origine a été remplacé en 2003 par un appareil rotatif moderne éclairé par une ampoule halogène (tungstène) de 50 watts.
Géré par Maritime New Zealand, depuis l'office central (à Wellington) ; sur un plan focal de 47 m (155 pieds), le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 15 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.1s + obscurité 14.9s.
La portée lumineuse est de 19 milles marins (1 mille = 1852 m).
 
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : K4274.


[2] La ville la plus peuplée de la région de Marlborough, centre de la production vinicole de la Nouvelle-Zélande.

[3] Fabriqué par la fonderie Charles Judd (Thames Iron Works) à Thames, Nouvelle Zélande.




Timbre "Decimal Overprint"

Le 10 juillet 1967, le dollar néo-zélandais (de base décimale) remplace la livre néo-zélandaise.
Les timbres sont surchargés, le prix de l'affranchissement est exprimé dans la nouvelle devise.

 



Date d'émission : 10.07.1967
Autorité postale émettrice : Government Life Insurance Department (NZ)
Valeur faciale : 2 cents (2/100 de dollar néo-zélandais, NZD)
Imprimeur : Bradbury Wilkinson & Co, Angleterre et Government Printing Office (NZ)
Numéros de catalogues : Yv E126 / SG L51 / S OY38 / M LV34
Numéro du catalogue Campbell Patterson : X22a






Carte souvenir "Blenpex 2012"
Le phare de Cape Campbell illustre le cachet commémoratif (fictif) de la première exposition nationale de timbres et de cartes postales de Marlborough [4].







[4] Réalisée à Blenheim, au "Marlborough Lines Stadium 2000" (13.10.2012).








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/nouvelle-zlande.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/12/nouvelle-zelande-ancien-phare-de-cape.html



.