dimanche 25 février 2018

Canada / Cap-des-Rosiers


Canada. 

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Cap-des-Rosiers.






Pli oblitéré à Saint-Valentin (Québec), le 23.10.2008

Cachet commémoratif 400e anniversaire de la ville de Québec
(Samuel de Champlain fonde la ville de Québec en 1608)

 


Thème du timbre : le phare de Cap-des-Rosiers dans série "drapeaux" (phares), cinq timbres différents [1]
Date d'émission : 27.12.2007
Autorité postale émettrice : Canada Post / Postes Canada
Valeur faciale : sans valeur faciale, timbre à validité permanente [PERMANENTMC]
Correspond à un affranchissement pour une lettre jusqu'à 30 g dans le régime intérieur
Prix d'achat (carnet 10 timbres) : 5.20 dollars canadiens (CAD)
Design : Michael Kirlew / Gottschalk + Ash International (Toronto)
Photographe : Mike Grandmaison (All Canada Photos)
Impression : offset (lithographie), cinq couleurs
Imprimeur : Canadian Bank Note (Compagnie canadienne des billets de banque)
Dimensions : 20.35 mm x 23.25 mm
Taille de la feuille : format carnet 10 timbres (2 x 5 timbres différents)
Dentelé : dentelure simulée
Papier : couché (Tullis Russell Coatings), autoadhésif, gomme PSA (pressure sensitive adhesive). Marquage général (tag) sur les quatre côtés du timbre (MG4)
Tirage : impression continue
Date limite des ventes : 26.12.2008
Numéros des catalogues : Yv 2335 / S 2251 / M 2443
Numéro WNS : CA057.07
Numéros des catalogues (carnet) : Yv CA 2333 / S BK 364 (2253a)
Numéro de produit Canada Post (carnet) : 111182



[1] Montrant les phares de Point Clark (Ontario), Pachena Point (British Columbia), Warren Landing (Manitoba), Cap-des-Rosiers (Québec) et Sambro Island (Nova Scotia)






 

Le phare de Cap-des-Rosiers (48° 51' N & 64° 12' W) se trouve en bordure d'une falaise sur la côte nord-est de la Gaspésie, la péninsule située au centre-est du Québec constituant le prolongement de la rive droite du fleuve Saint-Laurent dans les eaux du golfe du Saint-Laurent [2].

Construit durant les années 1854 - 1858, le phare dispose d'une tour tronconique de 34 m (112 pieds, 122 marches) de hauteur construite en pierre calcaire [3]. La lanterne (à facettes multiples, avec l'équipement d'origine) est coiffée d'une coupole rouge.

Électrifié en 1950, gardienné jusqu'en 1981 ; sur un plan focal de 42 m (138 pieds), ce feu blanc à occultations produit une éclipse toutes les 20 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 15s + obscurité 5s.
Sa portée lumineuse est de 24 milles marins (1 mille = 1852 m).

Propriété de la Garde côtière canadienne, il est répertorié sous le numéro 1621.
Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : H1768.

Déclaré lieu historique national en 1973, la tour du phare a été classée édifice fédéral du patrimoine en 1994.


[2] Son adresse : route 132, Gaspé, Québec, Canada. Samuel de Champlain donne le nom au cap par l'abondance de rosiers sauvages dans la région.

[3] Le plus haut phare du Canada. Le mur extérieur (blanc) est le résultat d'un revêtement (bardage) successif en briques blanches (1954) et en marbre blanc (1984).






Lettre ayant voyagé
Les timbres montrent les phares de Cap-des-Rosiers, Sambro Island et Warren Landing







Pli oblitéré à Saint Laurent, le 29.01.2011









Carte postale : phare de Cap-des-Rosiers
Édition : Manitou
Photographe : S. Majeau
Dimensions : 117 mm x 167 mm
Référence : R.200

 

Aucun commentaire: