lundi 17 novembre 2008

Canada / Rose Blanche


Canada.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant le phare de Rose Blanche.
Le timbre montre le phare tel qu'il était dans les années 1980.
Le vieux phare de Rose Blanche apparaît dans l'illustration du pli.
Un phare stylisé illustre le cachet commémoratif.








Pli oblitéré à Ottawa, le 03.10.1985

Édition : Fleetwood (Unicover Corporation, États-Unis)
Dimensions du pli : 165 mm x 92 mm

 
 









Thème du timbre : phare de Rose Blanche dans la série "phares canadiens", quatre timbres différents et un bloc-feuillet regroupant ces timbres [Capex '87]
Date d'émission : 03.10.1985
Autorité postale émettrice : Postes Canada
Valeur faciale : 34 cents (34/100 de dollar canadien - CAD)
Dimensions du timbre : 36 mm x 30 mm
Dimensions de la feuille souvenir [Capex '87] : 108 mm x 90 mm (se-tenant, 4 timbres)
Design du timbre : Louis-André Rivard
Design de la feuille souvenir [Capex '87] : Bernard Reilander
Dentelé : 13+
Taille de la feuille : 50 timbres
Imprimeur: Ashton-Potter Limited (Mississauga)
Impression : lithographie offset, 5 couleurs
Tirage (timbres) : 21 000 000
Tirage (feuille souvenir) : 700 000
Papier : couché (Rolland), gomme APV
Date de retrait : 02.04.1986
Numéro des catalogues : Yv 934 / S 1065 / SG 1179 / M 975





L'actuel phare de Rose Blanche (47° 36' N & 58° 42' W) se trouve dans un affleurement rocheux appelé Cain's Island au large du village de Rose Blanche, sur la côte sud-ouest de l'île de Terre-Neuve.

Ce village de pêcheurs est situé face au détroit de Cabot, le plus large des points de passage entre le golfe du Saint-Laurent et l'océan Atlantique. Il est à une quarantaine de kilomètres à l'est de Channel - Port aux Basques, point d'amarrage du ferry reliant la Terre-Neuve au continent (Nouvelle-Écosse).

Le phare de Rose Blanche qui apparaît dans le timbre et qui ressemble "à une grande boîte blanche avec des raies noires horizontales" est la structure présente dans les années 1980, déjà déménagée sur Cain's Island.

Comme le timbre le signale, son optique placée sur une tour en treillis (métallique) à 15.2 m de hauteur, émettait un éclat de lumière rouge toutes les 10 secondes, pour une portée lumineuse de 8 milles marins (1 mille = 1852 m).

En 1990, le phare a été installé au-dessus d'un bâtiment construit en 1908 pour loger le diaphone ("corne de brume").

Aujourd'hui, un flash de lumière rouge d'une portée lumineuse de 3 milles marins s'allume durant 0.5 secondes à la suite de 5.5 secondes d'obscurité.

La hauteur du plan focal est de 1.9 m (6 pieds).

Il est répertorié par la Garde côtière canadienne sous le numéro 151.07.



Le vieux phare qui apparaît dans l'illustration du pli date de 1871.

Cette solide bâtisse, construite en granite issu d'une carrière voisine, est proche du village de Rose Blanche.

L'appareil d'origine (avec une optique Fresnel) a été l'œuvre de l'ingénieur Thomas Stevenson, père de Robert Louis Stevenson (l'auteur de L'Ile au trésor) et propriétaire de la prestigieuse maison "D & T Stevenson", à Edinburgh, Écosse.

Restauré en 1999, cet ancien phare est aujourd'hui ouvert aux visiteurs durant la belle saison.
 







Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/04/canada-point-amour.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/10/canada-pelee-passage.html


.

Aucun commentaire: